Le Saphir de la princesse } Kigenso

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Le Saphir de la princesse


Feat Kigenso



S'étant remis de ses précédentes blessures physiques et morales, Kosei s'était enfin décidé à bouger son cul jusqu'au Capitole histoire de se remettre en selle. Sa faiblesse lui avait sauté aux yeux pendant ces derniers jours, mais son moral commençait peu à peu à s'améliorer. Accepter pour pouvoir avancer, sans quoi on continue de stagner. Il digérait encore de nombreuses informations auxquelles il s'était promis de ne plus penser, mais l'une d'entre elle était aujourd'hui incontournable. Gekkou, ancien coéquipier pour une durée bien courte, avait finalement été remplacé par Kigenso, le garçon étrange qui manipule l'encre. Ce choix convenait au manipulateur d'os. Même s'il avait du mal à lui faire confiance (et bien plus encore à le comprendre), il l'avait trouvé sympathique et leur bref échange lui avait permis de faire tourner ses méninges. Une mission en duo avec quelqu'un de posé et de réfléchi lui ferait donc le plus grand bien. L'enjeu semblait assez simple : récupérer un bijou.

Kosei n'avait que peu voyagé en dehors du village, et n'était jamais allé au-delà des frontières. Alors que la plupart des jeunes de son âge semblait déjà rodés aux explorations. Encore un point qu'il faudrait corriger au plus vite. Ils devaient donc aller récupérer une gemme à la beauté légendaire, visiblement, et le rapporter à une jeune femme. Bien que le Kaguya n'ait absolument pas la mémoire des noms, celui de "Yutaka" lui disait vaguement quelque chose. Il faut dire que les histoires d'héritage font toujours parler les mauvaises langues, les ragots avaient du porter l’appellation jusqu'aux oreilles du Genin. Quoi qu'il en soit cette mission-ci semblait à son niveau, et accompagné de Kigenso il ne pensait pas réitérer l'échec cuisant de sa dernière expédition. Sans compter qu'il y avait un avantage considérable à escorter un caillou : celui-ci ne vous casse pas les pieds à se pavaner en parlant fort, comme le marchand qu'il avait du conduire dans un petit village perdu. Bref, toutes les conditions semblaient réunies pour un voyage réussi.

Les deux compères s'étaient donnés rendez-vous aux portes du village, une heure plus tard. Kigenso était déjà là. Depuis longtemps ? Kosei n'aurait su dire. Il n'était pas d'humeur à bavarder mais si la perspective de travailler ensemble devait devenir une habitude, autant faire des efforts pour s'entendre.

" - C'est la première fois que je vais aller jusqu'aux frontières … Tes parents sont marchands, non ? Tu as du avoir l'occasion de voyager. A ton avis il va nous falloir une embarcation pour se rendre sur cet archipel ? "


Finalement les mots étaient venus tout seuls, naturellement. A croire que l'artiste avait le don d'apaiser les gens. Ou peut-être était-ce la perspective d'en voir un peu plus justement ? Il n'avait eu qu'un vague aperçu des compétences de Kigenso, et d'ailleurs à aucun moment il ne l'avait imaginé Shinobi. Étrange qu'il n'ait pas mentionné ce fait de lui-même. Alors qu'ils prenaient enfin la route, Kosei relança la discussion.  

" - Pas trop déçu de ton affectation ? Tu as déjà rencontré Shirome Sensei ? "


Le Genin avait tenté de distinguer les mêmes marques qui avaient jadis tatoué son propre cou, mais le manipulateur d'encre semblait vierge de tout sceau, à priori. Peut-être avait-il réussi à contrer les assauts du Jonin, contrairement à lui ? Ça en dirait long sur la force de son équipier. Kosei continuait de scruter les environs au fur et à mesure qu'ils s'éloignaient du village. Il y avait peu de chance que les brigands redoutés par la jeune femme ne viennent à la confrontation avant que le duo n'ait récupéré la pierre. Malgré tout il était tout aussi confiant quand l'Hiyari renégat avait ravagé le petit village de civils. Un frisson lui parcouru l'échine. Une idée folle (et totalement hors propos) vint balayer ses doutes. Et si avec une quantité suffisante Kigenso était capable de créer un bateau d'encre ? Mieux encore : un oiseau ? Bien que les distances maritimes soient assez courtes entre les îlots des archipels, Kosei se souvenait malgré tout qu'il était malade en mer. Mais en l'air, il n'avait jamais essayé. Il se mit à sourire bêtement, sans oser demander à son comparse.

Rappel de la mission:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kigenso
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 120
Messages : 29
Des rouleaux, des pinceaux, de l'encre, des armes traditionnelles et des ressources. Toute cette liste se trouvait sur la table de Kigenso. Juste aux pieds de celle-ci, un sac de taille normale permettant de contenir le tout. Malgré la capacité de stockage de l'équipement, le garçon ne comptait pas prendre tout ce qu'il y avait sous ses yeux. Dans un premier temps - et sans grosse surprise - il récupéra les ressources vitales pour un voyage à l'extérieur du pays, à savoir de la nourriture et de l'eau. Une fois fait, il embarquait avec lui tout ce qui faisait son art en laissant les armes sur la table. Ce n'est pas comme s'il avait pour habitude d'utiliser l'acier tranchant. Par conséquent, il préférait laisser la panoplie de kunai et de shuriken dans son appartement. Pourtant, il avait déjà eu recours à l'armement classique. Néanmoins, il désirait se forger par le biais de son art et seulement son art. Tout ce qu'il se permettait était l'utilisation de son encre. Rien de plus. Le but de cette minutieuse préparation fut forcé par sa première affection en mission. S'il souhaitait évoluer dans la hiérarchie de la Brume, il était dans l'obligation de participer au quotidien du village. Dans ce même quotidien, il y avait de nombreuses missions qui attendaient sagement la personne pour les accomplir. Kigenso était cette personne.

Afin d'accomplir cet objectif, il devait rejoindre son coéquipier : Kaguya Kosei. Il l'avait déjà rencontré auparavant et la discussion qu'il eu avec fut intéressante sur quelques points. Ce n'était pas une si mauvaise de chose de remplir une mission avec une connaissance. Au contraire, cela avait ses avantages. Même si le manipulateur d'encre ne portait pas le Kaguya dans son cœur, il préférait partager le travail avec lui qu'un inconnu. Bien qu'en réalité, il n'aurait pas été contre de réaliser la tâche tout seul, comme un grand. Mais bon. Il ne pouvait pas s'intégrer en restant plongé dans la solitude.

L'adolescent était arrivé aux portes en avance. Les retards avaient tendance à l'énerver. Vu qu'il ne pouvait pas se permettre de l'être, il prévoyait toujours le coup. Le temps d'attendre Kosei, il s'occupait avec un carnet qu'il crayonnait de temps en temps pour raconter une histoire. Un récit qui mettait avant sa propre personne comme personnage principal. Peu de temps après, il remarqua la présence de son camarade. Il rangea son carnet et son crayon, prêt à parler stratégie.
C'est la frontière de Mizu et de Yuki. Donc il y a deux manières d'accéder à cet archipel.
Il leva son index.
L'embarcation, comme tu l'as suggéré.
Puis son majeur.
À pieds.
Il ne pouvait s'empêcher de sourire suite à cette phrase. Ce qu'il disait était une véritable possibilité. Dans l'apprentissage d'un shinobi, le fait de marcher sur l'eau ou sur les murs était une base. Une base qui pourrait permettre au duo d'accéder au lieu de destination. Évidemment, une telle décision aurait des conséquences sur l’état physique des deux hommes.

Le garçon se redressa pour prendre la route avec son camarade tout en continuant la discussion. Le sujet portait sur Hiyari Shirome, le professeur de cette équipe.
Non, elle me va. Et oui, je l'ai déjà rencontré. C'était dans les marais brumeux, nous nous sommes affrontés. C'est un redoutable adversaire.
Une information qui allait certainement surprendre le Kaguya.
Enfin bref. Nous embarquerons. Un déplacement physique serait contre-productif. Nous ne savons pas ce qui nous attend là-bas, alors économisons nos forces.
Dans une mission, l'adolescent ne pouvait guère s'empêcher de s'illustrer comme le meneur.
Alors, qu'est-ce ça fait d'aller aussi loin du village ?
Le voyage n'allait pas non plus se faire dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Le Saphir de la princesse


Feat Kigenso



Encore les marais, décidément Shirome avait une réelle affection pour ce lieu. Ou bien était-ce le côté théâtral de la chose qui l'intéressait ? Viens te noyer dans les marais, laisse ton esprit s'embrumer. Celui de Kosei était déjà plein d'interrogations, alors autant dire que son âme en était ressortie toute chiffonnée. Quant à son corps, il était également marqué. Le souvenir ne fut pas des plus agréables, et le Kaguya se remémora la façon dont le Chien Fou l'avait tourné en dérision. Ça l'avait inévitablement conduit à redescendre de son piédestal et à reconsidérer la situation. Le côté estimable du combattant n'était donc pas une révélation pour le manipulateur d'os. En revanche il ne s'attendait pas à ce que le Sensei réitère la chose avec son second élève. L'avait-il aussi fait avec Gekkou ? Et pourquoi en binôme seulement ? Pourquoi ne s'était-il pas arrangé pour que les deux jeunes se rencontrent, que la petite réunion d'équipe ait lieu avec tous ses membres et non séparément ? Beaucoup de questions sans réponse.

" - Effectivement, il a du tempérament et de la dextérité, il faut l'admettre. Mais pour quelqu'un qui m'a sermonné avec le travail d'équipe, j'ai du mal à comprendre pourquoi je n'ai pas été convié. "


Peut-être une simple évaluation personnelle ? Voir le Jonin les accompagner aurait pu remplir la part du contrat que l'Hiyari avait lui-même énoncé, mais ils étaient seuls. Inutile de se tracasser davantage sur la chose. Si Kigenso souhaitait prendre la tête de l'expédition, et ça semblait être le cas, Kosei ne l'en empêcherait pas. Lui semblait avoir du pays, et l'expérience de "l'en dehors". C'était donc plus judicieux. Il grimaçait à l'idée de devoir à nouveau flotter sur ce liquide bleu infesté de bestioles dégueulasses. Il aurait encore la nausée, à coup sûr.

" - Pour l'instant pas grand chose, le paysage reste le même j'ai l'impression. Ou alors je n'y suis pas sensible. "


Le Kaguya se demandait si son interlocuteur s'intéressait réellement à son ressenti, ou s'il cherchait simplement à faire la discussion. Dans le premier cas mieux valait ne pas l'ennuyer à palabrer inutilement, dans le second il risquerait de ressentir une animosité (pourtant inexistante) de la part du manipulateur d'os. Les relations humaines … toujours complexes à gérer.

" - Je ne suis pas un bon négociateur, mais j'imagine qu'en tant que fils de marchands tu pourras nous trouver un truc qui flotte suffisamment pour traverser ? "


Pour le moment Kosei n'était pas d'un grand secours, il fallait bien le reconnaître. Sa dernière négociation remontait à avant la construction du Capitole, et il s'était mis le clan Akimichi à dos pour ça. Mais peut-être que le village avait déjà prévu leur traversée ? Il n'était pas impossible que le Kaguya ait laissé cette information lui filer entre les pattes. Ou bien peut-être que le mot "bateau" n'était pas bien passé. Son esprit l'avait sûrement renié. Son excursion en bateau pirate n'avait pas été des plus agréables, et depuis Kosei cherchait par tous les moyens à y échapper. Il avait même rêvé qu'il devait traverser plusieurs océans à la suite, mais que la simple vue d'un bâtiment maritime lui faisait vomir des poulpes. Alors pour pallier à la situation (en bon ninja qu'il est), il s'était mis à enchaîner les os de ses jambes et à les nouer avec des cordes robustes. Équipé de ses immenses échasses, il avait pu traverser l'étendue d'os fièrement. Avant qu'une pieuvre géante aidée d'un banc de requins ne viennent ronger les os et l'engloutir. Un rêve ? Non, un cauchemar.

Un port semblait se dessiner au loin, et quelques mats timides tachetaient l'horizon. Ainsi que l'odeur salé de la mer, et la puanteur stagnantes des plus petits cours d'eau. Un véritable plaisir. L'endroit semblait assez mal famé, mais Kosei était assez mauvais pour cerner les gens. Il se contenta donc de suivre Kigenso, qui semblait savoir ce qu'il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Kigenso
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 120
Messages : 29
Pourquoi aurait-il voulu être convié ? Oh. Kigenso venait de comprendre. Enfin, il venait de se forger sa petite idée.
Ma rencontre avec Shirome-sensei n'était pas prévue. Je m'étais aventuré dans les marais brumeux pour trouver des réponses. J'ai appris qu'il y avait pas mal de rumeurs. Qu'elles soient vraies ou fausses, j'émettais l'hypothèque que le village cachait quelque chose. C'est là-bas que je suis tombé sur lui. Je ne sais pas s'il me surveillait depuis longtemps, mais l'instinct de survie m'a forcé à engager le combat.
L'échange hostile, était-il prévu ? Ce n'était pas impossible. Le manipulateur de glace le suivait peut-être depuis son arrivée au village.
C'est après l'affrontement qu'il m'a affecté dans son équipe. Je ne suis pas déçu de l'affectation, c'est en apprenant auprès d'une personne comme lui que nous aurons une marge de progression conséquente.
Contrairement au premier échange avec Kosei, l'adolescent était bien plus sérieux. Les mauvaises blagues, le gentil Kigenso, tout ce scénario ne pouvait guère exister durant la mission. Il était dans son élément et il comptait se comporter comme il devait le faire. L'échec n'était pas permis. Par conséquent, il devait être un minimum naturel. Dans le cas contraire, il échouerait misérablement.
C'est sûrement la raison de ton absence. Je ne pense pas qu'il avait prévu de m'affecter à son équipe. Comme quoi, le hasard fait bien les choses. Comment ta rencontre avec lui s'est-elle déroulée ?
Qui sait, son procédé était peut-être le même. Ce qui l’amènerait à penser que tout était prévu.

Kosei souhaitait que Kigenso mène les négociations. Cette tâche ne le dérangeait pas. Durant sa formation, il avait appris à convaincre les gens. De plus, il avait eu la chance d'assister à quelques conversations où sa mère négociait comme une reine.
Une petite embarcation sera suffisante.
Un peu d'argent, une attitude menaçante, des arguments crédibles, il ne fallait pas grand chose pour mettre d'accord une personne proposant un service.

Le duo de la Brume arriva finalement au port le plus proche. Le garçon analysa très rapidement l'endroit. Il cherchait la bonne personne à amadouer. Quelques mètres plus loin, il repéré un petit canot avec une personne âgée. La cible était toute trouvée.
Tu as de l'argent avec toi ?
Il souriait et s'approchait de plus en plus de l'homme.
Bonjour monsieur. Mon camarade et moi aimerions nous rendre sur l'Archipel la plus à l'est, à la frontière entre Mizu et Yuki. C'est possible ?
Le vieil homme redressait la tête.
Tout est possible avec ma bête, les jeunes ! Le service a un coût !
Kigenso décrochait sa bourse et la tendait à l'homme. Il lançait un regard à son camarade Kosei pour l'inciter à faire pareille. Il aurait pu parfaitement trouver une autre stratégie. Mais pourquoi ne pas récompenser une honnête personne qui cherchait à gagner sa vie comme tout le monde ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Le Saphir de la princesse


Feat Kigenso



Un pur hasard qui avait conduit l'Hiyari à recruter Kigenso. Kosei ignorait s'il devait y croire ou non, mais le fait est que le manipulateur d'encre était désormais son coéquipier. En connaitre les raisons n'apporterait rien à personne, inutile donc de se tracasser à ce sujet. Si ce n'est que l'un avait été choisi, et l'autre assigné. Un poids pesait désormais sur les frêles épaules du Kaguya. Le Jonin n'avait pas eu son mot à dire sur le Genin qu'on lui avait confié, et il avait à plusieurs reprises répétés que ce dernier pouvait demander à changer d'instructeur. Ce qu'il avait à première vue pris pour de la pitié se tournait peu à peu en requête : souhaitait-il se débarrasser du sac d'os ? Le fait qu'il n'ait pas souhaité combattre leur opposante malgré le discours du Genin allait aussi dans cet esprit. Une frustration nouvelle venait de naître dans l'esprit de Kosei. Il lui faudrait des éclaircissements. Etre un poids n'avait jamais été dans ses objectifs. En revanche si Kigenso avait été choisi, lui, Kosei se demandait bien à combien pouvait se mesurer son talent.

" - Il n'a pas eu le choix contrairement à toi. Je lui ai été assigné, et je commence à croire que ça l'a plutôt affligé. J'ai pris une belle correction, aussi. "


L'amour propre du Kaguya avait pris deux coups successifs, il ne voyait donc pas l'intérêt de cacher cette dernière information à son comparse.

" - Tu dois être sacrément à part pour mériter une telle attention. "


Jalousie, excitation ou compliment, Kosei n'aurait su dire à ce moment-là quel ton il avait pu employer. Il préféra se recentrer sur leur mission. Le Genin avait acquiescé : il ne disposait pas d'une fortune, mais il avait emporté ce qu'il estimait nécessaire. Cependant donner une somme aussi conséquente à un vieillard lui fichait un coup supplémentaire au moral. En soi Kiri veillait sur la sécurité des habitants de Mizu. Même si cela avait récemment conduit à rayer un village et une île de la carte. Il lui semblait donc normal qu'en échange les badauds acceptent de rendre service de temps à autre. Mais c'était Kigenso qui menait les discussions, et ce dernier attendait de lui qu'il mette la main à la poche. Il obéit, méfiant.

" - J'espère qu'avec ça on aura également droit au retour … "


Le vieillard présenta toutes ses dents.

" - On verra ça ! En revanche j'aurai besoin d'un peu d'aide pour ramer, ma vieille carcasse ne supporterait pas un tel effort ! "


Bah tiens. Kosei prit place dans la barque, sentant déjà la nausée le conquérir. Il prit donc les rames en espérant que cette activité lui permettrait de se changer les idées. Il aurait souhaité discuter de la mission, et de leur approche du Saphir, mais il ignorait si l'ancien ne prêterait pas l'oreille à leurs propos. Il avait beau compter ses pièces présentement, rien n'indiquait qu'il était sourd pour autant. Et certainement pas face à l'appât du gain. La petite embarcation avançait à bon rythme, sans demander trop d'effort à Kosei pour le moment. Les courants n'étaient pas encore importants, le voyage était donc tranquille. Avec un peu de chance, aucune bestiole ne se serait tapie dans le petit espace séparant les diverses îles.

" - Le passage a l'air plutôt peu fréquenté … sommes-nous dans un bon jour ou bien est-ce dû aux mauvaises fréquentations des lieux ? "


Grappiller un peu d'informations auprès du vieillard permettrait peut-être de se prévaloir des brigands sur le chemin du retour. Une immense bâtisse finit par se profiler au loin. Kosei scruta le visage de son compagnon pour tenter d'y déceler un signe que leur périple maritime prenait enfin fin. La fatigue lui pesait depuis un moment maintenant et le soleil semblait avoir fait sa course dans le ciel bien plus vite qu'à l'accoutumé. En revanche la traversée semblait avoir pris des heures pour le Kaguya, qui n'avait pas encore vidé le contenu de son estomac.  Il avait cependant bien failli recracher son cœur quand sa pagaie avait touché une ombre immense qui glissait dans le liquide bleuâtre. Entre d'éventuels assauts, et des monstres marins, le Genin avait déjà fait son choix.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kigenso
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 120
Messages : 29
Il n'avait guère eu le choix de sélectionner son élève ? Kigenso remettait clairement en cause cette information. Certes, il ne savait absolument pas de quelle manière, la hiérarchie s'organisait vis-à-vis des équipes, mais il doutait sérieusement des paroles de son camarade. Selon le manipulateur de l'encre, le professeur avait forcément un droit de réponse sur l'affection de ses élèves. Quel était l'intérêt de prendre sous son aile des personnes qui ne recevraient pas le meilleur apprentissage possible ? Si tout le monde était capable d'inculquer les valeurs d'un shinobi, aider quelqu'un à améliorer son pouvoir était un tout autre sujet. Pour faire bref, le garçon trouvait idiot d'imposer un élève à une personne. Tout le monde n'avait pas le don d'aider quelqu'un à progresser. Là où des enseignants imposaient l'autorité et le respect, d'autres se laissaient littéralement marcher dessus.
Je pense que tu te trompes. Je ne connais pas très bien Shirome-sensei, mais il a l'air d'être le genre de personne à masquer ses sentiments. C'est peut-être pour ça qu'il s'est comporté aussi brutalement durant nos rencontres. Mais ce n'est pas plus mal. Vaux mieux apprendre auprès de quelqu'un de très strict.
En réalité, Kigenso n'avait connu que ça. Alors les méthodes du Hiyari ne lui dérangeaient pas tant que ça. Bien au contraire, il se sentait à l'aise. La dernière phrase du Kaguya à propos de l'équipe surprenait l'artiste. Était-ce un signe de jalousie ? Honnêtement, il ne préférait pas le savoir.
ᗌ Je suis comme tout le monde. De plus, je ne l'ai vu qu'une seule fois. Alors bon ...
Il préférait dissiper cette ambiance. Que Kosei soit son rival ne l'embêtait pas. Néanmoins, véhiculer l'image d'être le petit préféré n'était pas possible.

Le vieil homme accepta en échange de l'argent de transporter le duo de la Brume. Voilà une bonne nouvelle. En revanche, il fallait mettre la main à la pâte et ramer pour arriver à bon port. Drôle de service. Kosei s'était proposé. Sur le plan physique, il était bien au-dessus du manipulateur de l'encre. Comme quoi, il était fidèle à la réputation de son clan. Le voyage se déroulait sans encombre. Il était temps de faire la discussion avec l'aîné du groupe.
C'est un bon jour, mon garçon. Vous savez, je navigue les mers depuis plus de trente ans. J'ai connu mon âge d'or sur des embarcations bien plus conséquences. Les eaux de Mizu no Kuni sont terrifiantes. Il y a des mythes et des histoires terrifiantes. Connaissez-vous l'histoire de l'équipage de la Brume ?
Le monsieur était lancé dans son récit. Kigenso adressa un regard à son compagnon. Il semblait plutôt amuser d'entendre son histoire.
Lorsque la nuit tombe, il y a un navire fait de brume. L'histoire raconte que son équipage est composé des anciens du village de Kiri. Ils viennent hanter les vivants et sanctionnent ceux qui causent du tort au village. J'ai des anciens compagnons qui sont morts. Je l'ai vu avec mes yeux ce navire, vous savez ! Enfin bref. Tout ça pour vous dire d'ouvrir l’œil !
Sympa l'histoire. Le garçon voulait bien le croire. Même si ce n'était pas réel, il s'en fichait. Cette histoire occupait le duo pendant la traversée. Alors ce n'était pas plus mal.

Le trajet quant à lui comptait bientôt s'achever après de longues heures à naviguer les mers. La fatigue affectait aussi le manipulateur d'encre qui songeait sérieusement à faire un camp une fois arrivée sur l'Archipel.
Nous ferons une pause là-bas, Kosei. Qu'est-ce que tu penses ? Nous attaquerons mieux la journée après quelques heures de sommeils.
Kosei allait certainement approuver la suggestion. Après tout, il était celui qui s'épuisait le plus en ramant depuis le début. Il méritait bien ça !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Le Saphir de la princesse


Feat Kigenso



Kosei avait eu envie de réagir au "Je suis comme tout le monde" de Kigenso. Non, clairement, il n'était pas comme tout le monde. Le Kaguya avait beau être conscient de ne pas être le plus sociable de Kiri, il n'en avait pas pour autant toujours été seul dans son coin. Ces derniers temps de nombreuses rencontres avaient eu lieues entre le manipulateur d'os et d'autres Kirijin. Et de tous, Kigenso semblait être le plus étrange. Fermé, parfois froid dans ses expressions, puis souriant la seconde d'après … à vrai dire ce comportement déstabilisait Kosei. Il ne savait pas toujours comment réagir, comment percevoir ces perturbations. Ça cassait tout le code social humain qu'il avait pu rédiger dans son esprit jusque là. Donc non, l'utilisateur d'encre n'avait rien de banal. Sans compter son art inégalable. Peut-être par celui des Hiyari tout compte fait ? Sculpter la glace ou donner vie à ses gribouillages … le Genin n'arrivait pas à choisir. Ce serait sûrement plus clair une fois que son comparse lui aurait montré une partie de ses talents.

Le vieil homme crachait ses histoires comme un serpent pouvait libérer son poison. Bien sûr qu'il savait que les eaux étaient dangereuses, terribles, hantées, habitées par des monstres, sans fond, puantes, qu'elles brûlaient les poumons … Voila qu'il s'emballait. La mine déconfite du Kaguya laissa place à un amusement conséquent. Des fantômes, encore ? Décidément ils semblaient constituer la plus grande partie de la population de Mizu ! Le récit laissait néanmoins des parts d'ombre. Bien que quelque peu essoufflé, Kosei ne pu s'empêcher de saboter l'histoire.

" - Ils viennent hanter les vilains hein ? La création de Kiri n'est pas bien vieille, y a pas grand chose à craindre si ces mecs là sont morts ces dernières années … ils ne devaient pas être bien coriaces. "


Après tout, si lui avait pu survivre dans les murs de Kiri, n'importe qui d'autre le pouvait aussi. D'autant que pour le moment le climat était la construction et à l'élévation, pas à la milice de rue. Kosei tenta d'imaginer les bougres. Un qui se serait fait écraser par une poutre. Un autre empalé sur une tige en fer du mur qu'il construisait. Un autre noyé dans un tonneau d'alcool après une dure journée de construction … ou tout bonnement des menteurs qui se cachent derrière un attirail de conneries.

" - Je ne doute pas que vous ayez vu le bateau, l'Ancien, mais c'est sûrement des mecs qui manient le Suiton et le Katon pour créer leur brume. "


Le vieillard semblait s'énerver.

" - Tu ne devrais pas parler de choses que tu ignores morveux ! Avec les gamins c'est toujours la même chose, et encore plus avec les gosses de clan ! "


Aïe. Le Kaguya baissa la tête, ne souhaitant pas engager une conversation qu'il perdrait d'avance. Mais le vieillard repartit quasiment aussitôt sur un autre récit. Comment il avait séduit une pieuvre géante dans sa jeunesse, qui s'était ensuite changée en belle princesse et l'avait quitté pour un seigneur du Vent. Kosei avait lâché l'affaire depuis un moment, se concentrant sur ses rames.

" - Je ne pense plus pour être honnête, je suis épuisé. J'envisageais de donner un bras pour convaincre les poissons de nous pousser jusqu'à l'île. "


Le lieu choisi par Kigenso semblait avantageux : une réserve d'eau douce, de nombreux conifères pour se préserver de la pluie, des bambous en masse qui pourraient faire de belles canne à pêche pour faire passer le temps et manger du frais, du bois sec. Rien à redire sur le choix. Le Kaguya laissa échapper un long soupir de soulagement quand la barque toucha enfin la terre ferme. Bien que lessivé il fut le premier à poser un pied sur l'îlot. S'il avait été seul il l'aurait sûrement embrassé. Les hommes sont fait pour prendre racines dans le sol, pas pour flotter comme du bois. Kosei s'allongea quelques secondes pour savourer l'instant, avant de se remettre au travail. Ramasser du petit bois ne lui disait rien : il avait déjà le dos en compote. Il tenta donc de nettoyer un peu l'endroit pour en enlever les plus grosses pierres, et commença à dresser le camp de fortune pendant que le vieux continuait de parler tout seul, attachant sa barque. Il profita de son éloignement et la proximité de Kigenso pour le questionner.

" - Je pense qu'on sera tranquille à l'aller, c'est le retour qui risque d'être mouvementé. Et honnêtement je ne sais pas si on peut faire confiance à ce vieillard … il lui manque une case j'ai l'impression. Tu as déjà une stratégie pour demain ? "


Le feu commençait enfin à flamber, apportant un peu de chaleur au trio. Comme il l'avait prévu, Kosei s'était fabriqué une piètre canne à pêche de bambou pour faire passer le temps jusqu'à la nuitée. Le vieux avait bien rigolé, mais le Kaguya plein de fierté l'avait ignoré. En attendant, rien ne mordait ...    
Revenir en haut Aller en bas
Kigenso
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 120
Messages : 29
L'échange entre Kosei et le vieil homme fut très amusant. Les réactions impulsives des plus âgées avaient toujours tendances à être marrantes. Ils ne manquaient pas d'expériences, alors voir les jeunes générations se moquer de leurs récits pouvaient être énervants. Kigenso se demandait s'il serait bâti de la même façon une fois plus vieux. Enfin, encore fallait-il vivre durant de très longues années. Quelque chose le garçon jugeait très peu probable. Le blason de shinobi avait beau être très beau à porter, il annonçait très souvent une mort évidente et ce, très tôt. Honnêtement, le manipulateur d'encre ne donnait pas très cher de sa peau. Peu importe sa position. S'il était sur les premières lignes, ses chances de survie baisseraient considérablement. S'il était la personne qui s'occupait de la supervision, il devrait vivre un peu plus longtemps. Ce qui n'empêchera pas la Faucheuse de s'entretenir avec lui. Pour être clair, il ne se voyait clairement pas vivre au-delà de quarante ans. Un avis peut-être trop extrême et beaucoup trop décalé de la réalité qu'il ne connaissait pas encore. Après tout, il n'avait vécu aucune guerre. Comment pouvait-il émettre un tel avis ? Enfin bref. Il était plus judicieux d'écouter les récits du vieil homme, plutôt que réfléchir à propos d'un sujet délicat. La nouvelle histoire était très difficile à croire. Mais comme Kosei, il préférait ne pas rebondir.

La terre ferme, enfin. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer. Après quelques heures de répits, bien évidemment. Dans un premier temps, il fallait établir un petit campement. Avant ça, Kosei prit à part le manipulateur d'encre pour lui parler de l'objectif : retrouver le saphir.
Il nous attendra ici. Donnons de l'importance à ses histoires et tout ira bien avec lui. Pour ce qui est de la stratégie, elle sera classique. Nous approcherons la forteresse pour faire un rapide état des lieux. Si nous sommes seuls là-bas, nous irons à l'intérieur pour trouver le bijou. Dans le cas contraire ... Nous aviserons.
Il lui tapa l'épaule.
Repose toi Kosei, demain sera un long jour.
Le Kaguya avait confectionné une canne à pêche. Le campement était tout prêt et il ne restait plus qu'à récupérer des forces. Kigenso avait apporté avec lui quelques plats préparés à l'avance. Ce n'était rien de bien méchant, mais cela servait à tenir pour une petite journée. Si le Kaguya ne pêchait rien, il y avait tout de même de quoi manger. En attendant, le garçon écoutait les histoires du vieil homme. Décidément, il avait énormément de chose à raconter.


***


Ce n'était pas la meilleure nuit de Kigenso, mais il n'avait pas le choix.
ᗌ Nous devons nous occuper d'un problème, monsieur. Ça ne sera pas long, d'autant plus que l'argent que nous vous avons donné est amplement suffisante pour un aller-retour. Pour le moment, il ne semblait pas dérangé. Le garçon espérait seulement le retrouver après avoir récupéré le bijou. Dans le cas contraire, revenir au village ne serait pas une tâche facile.
Tu es prêt Kosei ? La partie commence maintenant.
Ce n'était pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Le Saphir de la princesse


Feat Kigenso



A l'inverse de Kosei, Kigenso semblait accorder suffisamment de confiance au vieillard pour compter sur sa présence à leur retour. Peut-être le Kaguya était-il trop méfiant ? En tout cas la perspective de supporter les récits de l'ancien et même de l'encourager fatiguait d'avance le Genin. Ils y avaient eu droit toute la traversée (et pour le coup ça lui avait permis de ne pas penser à son mal passager) et visiblement c'était loin d'être fini. Peut-être que la personne âgée finirait par se fatiguer elle-même ? Non, les Hommes aiment s'entendre parler et encore plus donner des leçons. Kosei en était bien conscient, vivant parmi des narcissiques en puissance. Dans le meilleur des cas il finirait par avoir la gorge sèche et prendrait une petite pause. L'espoir fait vivre.

Bien à l'écart, l'apprenti pêcheur n'entendait que le bourdonnement des comtes de l'ancêtre. Il s'en voulu un instant d'abandonner Kigenso à son triste sort, mais après tout c'était lui qui avait suggéré de supporter le vieux. Heureusement pour eux le manipulateur d'encre s'était chargé du repas. Car il ne fallait pas compter sur les nombreux poissons inexistants du Kaguya. Un dîner bien agréable quand lui n'avait songé à emporter que des provisions sèches et sans saveur. La soirée passa plus vite qu'il ne l'aurait cru, et il lui sembla que l'ancien avait discuté toute la nuit. Que ce soit l'esprit de Kosei qui lui joue des tours ou la réalité, la voix incessante du navigateur lui fit passer une nuit des plus courtes. Le réveil fut rude. A nouveau Kigenso prit la direction des opérations et indiqua à leur passeur d'attendre bien sagement. Encore dans la brume, Kosei regretta de ne pas lui avoir confectionné un bonhomme de pierre pour écouter ses élucubrations en attendant leur retour. Il allait se faire chier l'ancêtre. Kigenso le sortit de ses songes et le périple débuta.

La forteresse était aisément repérable, si bien que même avec son sens de l'orientation déplorable Kosei parvint à s'imaginer le chemin à suivre. De nombreuses questions fusèrent dans son esprit : les brigands redoutés étaient-ils déjà là ? Les observaient-ils ? Où serait caché le bijou ? Devraient-ils le chercher ? Seraient-ils attendus ? La fortune de la jeune femme pourrait suggérer qu'une garde de fortune aurait été mise en place pour surveiller la précieuse pierre. Auquel cas, ces types-là étaient-ils fiables ? L'immense bâtisse trônait au milieu de pins décharnés, une atmosphère fort engageante régnait. Comme prévu, ils examinèrent les lieux de l'extérieur pour écarter tout danger à ce niveau-là. L'endroit semblait à la fois désert et mort. Pas de comité d'accueil, ou bien dissimulé dans le sanctuaire. A première vue soit le plafond était très haut, soit la construction comprenait un étage.

" - Bon, je suppose que c'est le moment de vérité. Ils t'ont dis où nous étions sensé trouver le cailloux ? Il est planqué ? Dans une boite dorée ? "


La zone serait difficile à couvrir. Kigenso souhaitait-il qu'ils cherchent à deux ou qu'un des Genin reste à l'extérieur pour faire le guet ? Kosei s'en voulait déjà de ne pas avoir été plus attentif lors de l'attribution de leur mission.
Revenir en haut Aller en bas
Kigenso
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 120
Messages : 29
Le duo de la Brume venait tout juste d'arriver à la forteresse. De ce qu'il avait constaté en faisant, un rapide tour des lieux, la fameuse présence adverse était absente. Du moins, elle ne s'était pas montrée à l'extérieur du bâtiment. L'intérieur de celui-ci pouvait réserver de mauvaises surprises aux deux ninjas. La précipitation était un énorme risque à ne pas prendre. Dans un premier temps, la récolte d'information était nécessaire. En l’occurrence, elle avait été faite à moitié. Certes, l'hostilité ne régnait pas à l'extérieur, mais il fallait être fixé pour l'intérieur. Une fois fait, l'équipe pouvait préparer sa stratégie. Un plan qui dépendait forcément de l'autre moitié des données à récolter. Si des brigands occupaient les lieux, les shinobis pouvaient décider d'attaquer frontalement comme jouer la carte de la discrétion. Mais là encore, il fallait obtenir des informations. Une attaque frontale face à des ennemis en supériorité numérique n'était pas la meilleure des idées. Sauf si l'effet de surprise était exploité.
Je ne crois pas que l'ordre de mission précisait la localisation du saphir. C'est une forteresse, c'est un grand endroit. Nous allons devoir chercher tout comme nous assurer que nous sommes les seuls. Nous allons entrer à deux. Même si se diviser nous ferait gagner du temps, nous augmenterons nos chances de survie en restant ensemble.
Le manipulateur d'encre adressa un regard à son frère d'armes pour signaler le top départ.

Voilà que le duo était au cœur même de la forteresse. Les recherches s'annonçaient longues. Elles ne devaient pas l'être. Il y avait l'inquiétude par rapport au vieil homme qui pouvait quitter l'archipel d'un moment à l'autre. Dès lors, il fallait être un minimum rapide, toujours en restant sur ses gardes.
C'est un bijou qui doit avoir une certaine importance pour son propriétaire. Je pense à la chambre du détenteur du saphir. Je pense à une pièce qui servirait à conserver une certaine richesse.
Malheureusement, un événement se produisit au moment où le garçon interrompait sa phrase. Une succession de bruits qui n'annonçaient rien de bon.
Je crois que nous ne sommes pas tout seul, Kosei. Que suggères-tu ?
Jusqu'ici, Kigenso s'était illustré comme le meneur. Néanmoins, il n'était pas supérieur au Kaguya. Tout comme lui, il portait le blason de l'apprenti ninja. Alors n'importe quelle idée était la bienvenue. Le garçon n'était pas un spécialiste des combats directs. Il pensait d'ores et déjà à ignorer cette présence en continuant les recherches. Mais éliminer la source du danger n'était pas un si mauvais choix. C'est là où Kosei intervenait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» David Eddings - La rose de saphir - La Trilogie des Joyaux T3
» LA TRILOGIE DES GEMMES (Tome 2) BLEU SAPHIR de Kerstin Gier
» {Limho Mono} Saphir 1 an après : page 4
» Fond saphir ???
» Vendu Hommage Submariner, acier, céramique, saphir, NEUVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: