❝Un sabre légendaire dans une grotte.❞ — feat. Shinichi (Mission)

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nakasendō Kagura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 35
Messages : 17
Aujourd'hui, cela faisait quatre ans que tu sortais du dôme, balayait les feuilles sèches qui valsaient avec le vent, ouvrait les volets rouges des quatre chambres et partait le matin tôt afin de t'engager dans les cours des shinobis menés par l'Académie de KiriGakure. Il y avait par exemple de l'enseignement sur les arts martiaux, sur la maîtrise du Suiton et ses propriétés, de la pédagogie sur la défense en cas d'offensive ou de guerre et j'en passe. Okuni-chan payait, certes, cette formation mais en contrepartie tu étais dans l'obligation de récupérer les plus brillantes notes de ta classe. Il n'y avait pas de place pour les faibles dans son donjon académique. Pourtant, toi, tu promettais déjà de surpasser l'élite des Jônins. Dans la forme et dans l'esprit. Les compétences dans lesquelles tu persévérais ton Art étaient ce qu'on appelait des dons prometteurs. À ton âge, beaucoup excellait dans le patriotisme ou dans le cheminement de leurs prédécesseurs mais, toi, tu voulais marquer la différence et trouver ta propre voie. Deviens l’antidote et le poison.

Nul, même pas Okuni-chan, ne pouvait entrevoir tes limites. Ainsi, l'apprentissage, à la fois de la vie mais aussi des éléments qui t'entouraient, demeurait importante et, chaque seconde, tu ne pensais qu'à évoluer, devenir meilleure que la veille, avancer, brider les interdits et gifler la concurrence. En douceur. Nul ne pouvait alors penser qu'un jour tu allais devenir quelqu'un, quelqu'un d'important, peut-être même l'un des piliers de KiriGakure. Tu t'obstinais à apprendre, sans cesse, dans le vacarme des incompréhensions de la vie mais... tu étais prête à faire front et à défier les gravités. Cessant de feindre la colère, la Vieille te contempla avec attention. Fine, élancée, la peau de neige, les cheveux d'un noir brillant, nattés et retenus par un lien de cuir rouge, tu étais magnifique, mais ce n'était pas ta beauté qui émerveillait tant Okuni-chan. Ce n'était encore moins l'énergie fluide et de la sagesse que dégageait ton corps, ou tes gestes empreints à la fois d'une grâce envoûtante et d'une redoutable efficacité. C'était bien plus. Peut-être, une braise, qui n'attendait qu'à se réveiller. Si forte, si brûlante. Elle habitait en toi et attendait.

C'était de là, que tu cessais ta prière et que la Vieille se fondait dans l'ombre, vaquant à ses occupations périodiques. Tu entreprenais alors une démarche vers l'extérieur de la bâtisse afin d'exporter ton Art dans une mission. Un enfant de neuf ans typé et les cheveux teintés d'un blond nacré avait fait une trouvaille des plus enrichissantes de l'année. Un sabre légendaire trônait dans une grotte, non loin du village caché de la brume. Il était pour ainsi normal d'y aller et ne pas attendre qu'une âme luciférienne ne vienne profiter de cette arme puissante et dangereuse. Les visions. Ces images séquencées frôlaient ton crâne, s'affichaient sous tes prunelles avant de tomber à la manière d'une plume et laisser place à d'autres. Parfois la Mort. Parfois la Vie. Des flashs. L'avenue des brumes était belle et il fallait près de vingt minutes de marche pour t'y rendre. Au bar les plus peuplés de ce matin-ci, tu attendais, attendais, attendais. Shinichi ne devait pas tarder à être au courant de la nouvelle de la mission qui lui serait confiée dans trois, deux, un...

Je t'attendais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Spoiler:
 

La brume s’éveille. Les premiers rayons du soleil parviennent à transpercer le voile opaque au dessus de nos têtes quand, dans le même temps, les autorités rédigent d’ores et déjà les premiers ordres de mission. Comme toujours, chaque ninja se verra affecter un travail. Les plus jeunes iront retrouver le chat de la voisine tandis que les plus expérimentés risqueront leur vie pour Kiri. C’est ainsi que fonctionne un village shinobi. J’ai peu à peu appris à me faire aux mœurs du coin. Les différents visages des passants ne me sont plus si inconnus, si bien que je salue l’apothicaire, l’épicier et m’en vais retrouver Kagura. Le destin a fait que la jeune femme et moi sommes de nouveau amenés à collaborer.

Ensemble, nous sommes supposés retrouver un sabre caché dans une grotte. L’information est parvenue aux oreilles de curieux. Ceci-étant, récupérer cet artefact ne sera probablement pas de tout repos. Des hommes vont venir, des guerriers, peut-être même des représentants d’autres pays. J’imagine que c’est afin d’éviter toutes les mauvaises surprises que je fais équipe avec la Nakasendo. En effet, il semblerait que la jeune femme soit réellement capable de voir dans le futur. Ainsi, Kagura sera sûrement apte à nous dire où se trouve l’arme et quels sont les pièges ou personnes à éviter.

Je m’approche et la chûnin de la brume dit m’attendre depuis un moment déjà. Impassible, je réponds :
▬ Évidemment.
Allez savoir depuis combien de temps elle est là. Me concernant, j’ai fait au plus vite. Il se peut que la jeune femme n’ait pas eu besoin d’ordre pour se rendre au point de rendez-vous. Il est cependant plus probable et plus rassurant pour moi de penser qu’elle habite tout simplement plus près dudit lieu.

▬ D’après l’enfant, la grotte est à l’ouest, après les marais. C’est curieux qu’on ne retrouve l’arme que maintenant.
C’est aussi curieux d’apprendre qu’une arme est cachée là-bas. En effet, les légendes parlent d’un fils de forgeron ayant réunis toutes les épées. En aucun cas on ne mentionne le fait que ces dernières aient été cachées je ne sais trop où. J’imagine que son ancien possesseur, fantasque, s’est amusé à entreposer la lame à cet endroit avant sa mort. Quoiqu’il en soit, nous partons vers l’ouest. En cours de route, je me permets la réflexion suivante, tout en sarcasme :  
▬ Il serait de bon ton de voir quelque chose. La localisation exacte de la grotte, la tête de nos ennemis si d’aventure nous en rencontrons, leurs capacités, nos chances de réussite, qu’en sais-je.
J’imagine que mes demandes vont agacer la kunoichi de la brume. Aux dernières nouvelles, on ne commande pas une prédiction comme s’il s’agissait d’un vulgaire bol de nouilles.

Vision ou pas, nous avançons et rejoignons bientôt la zone décrite par l’enfant. Plus qu’à trouver la grotte.
Revenir en haut Aller en bas
Nakasendō Kagura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 35
Messages : 17
Il ne fallut qu'une seule minute pour récupérer tes maigres possessions. Tes affaires médicales rangées dans ton sac, celui-ci calé sur tes épaules, tu passas sous le nez de Shinichi en lui adressant un clin d’œil railleur. Tu avançais d'une démarche souple et fine, qui rappelait celle qu'empruntaient les demoiselles du donjon académique religieux. Un frisson de joie anticipée parcourut ton dos lorsque tu songeas aux découvertes qui jalonneraient désormais ta vie. Sortir du village caché ne t'avait jamais occupé l'esprit, tout simplement parce que tu n'avais autant pas le droit dans ta vie de Chûnin mais, aussi dans ta vie de religieuse. Vous traversâtes une bonne partie du village avant que Shinichi ne se décide à reprendre la parole en t'indiquant les détails de la localisation. Aucun regard. Juste l'écoute.

En engageant bientôt la traversée des marées, tu goûtais à un renouveau visuel, bien loin des avenues larges, pavées à espaces réguliers. S'il réclamait vouloir des informations quant-aux prochains éventuels antagonistes, c'était raté. Tu savais très bien que ce genre d'individu voulait puiser en toi une utilisation malsaine de ta personne. De l'égoïsme. Et sans doute de la manipulation. Te mélanger à ce genre de bête noire n'avait pas de quoi te rendre fière. Alors tu te contentas de marcher, le temps demeurait long mais, à la fin de cette mission, tu ne le reverrais plus. Les marées régnaient sur un étendu bien trop large, bousculant toutes les végétations pour s'installer à la surface. Il fallait ainsi traverser ce flux pour rejoindre le raccourci menant à la grotte indiqué par le petit garçon.

En y plongeant un pied, puis un pied au cœur d'une eau à moitié-mouvante, tu te délestas d'une quelconque plainte morale. Il y avait bien deux kilomètres de long et de large à parcourir. En voyant Shinichi derrière, tu retins un sourire. S'il comptait t'intimider, c'était bien raté. Atteindre le cap ne serait qu'une formalité, toi qui avais préparé tes mollets pour aller à l'étage du haut, l'étage du bas, à la boulangerie, puis à l'étage du bas pour l'étage du haut... Tu saisis une aspérité, plaça ton pied dans l'eau et commença de nouveau à marcher. Au loin, deux silhouettes s'étaient ruées aussitôt pour replonger dans la forêt dense. Tu t'y attendais.

Nous ne sommes pas seuls. Et nous avons été repérés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» un renard sous la pluie dans une grotte
» Lieux insolites d'éclosion (fans d'omelette dans D/P/Pt)
» Le refuge dans la grotte (évolution pas à pas)
» Un visage dans une grotte?
» Dans une grotte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: