Débat et duel [Rakurai Shisui]

    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Miyagi Hikaru le Sam 8 Sep 2018 - 10:15

    Débat et duel
    Miyagi Hikaru & Rakurai Shisui
    Il n'y avait pas cours au  dojo ce jour-ci. En effet, Hikaru avait  congédié ses élèves pour la  journée, car elle attendait un invité tout particulier : le Nidaime Takikage, Rakurai Shisui en personne. Ce dernier semblait vouloir la tester dans un affrontement à  un contre un, afin de juger si elle était digne de pouvoir devenir  sa seconde. Pourquoi elle ? La martialiste n'en avait  aucune idée, mais elle se doutait bien qu'elle n'était pas la seule qui aurait un test à subir. Soit, c'était lui le Kage, de toute façon, elle se devait d'obéir.

    S'étant parée  d'un magnifique kimono aux  couleurs chaudes, principalement de rouge et d'or, elle attendait son supérieur directe, assise en position seiza avec  tout un nécessaire à thé devant elle. Il était en effet peu probable  que les  deux protagonistes combattent directement sans discuter avant, alors autant  le faire dans de bonnes conditions. Et puis, elle avait un sujet et une proposition à lui faire, en fonction de comment il serait réceptif à  la chose. C''était  un projet fou, mais ça pouvait  peut-être répondre à  la grande question qui était : comment instaurer  la paix dans le monde shinobi.

    C'est un peu plus tard, sur  les coups de seize heures que l'homme  basané fit son apparition. Il était costaud, un visage assez marqué et il était clair qu'il s'agissait là d'une personne puissante et influente, au vu de son allure. C'est  ainsi que Hikaru courba l'échine, tout en le saluant.

    - Mes respects, Takikage-Dono. C'est un honneur de vous accueillir dans mon humble dojo, prenez-place, je vous prie.

    Alors même  que ce dernier était en train de s'installer, la jeune femme commença à  préparer le thé en silence, selon les traditions.  Elle espérait juste que son Kage aurait la décense de respecter ça et d'attendre qu'elle ait fini de servir avant d'entamer la discussion. Dans tous les cas, ses gestes étaient précis, gracieux et calculés, on voyait qu'elle accordait beaucoup d'attention à cette tradition et qu'elle s'était longuement entraînée pour atteindre ce niveau. Elle trouvait ça terriblement reposant, il faut dire.

    - Voilà.

    Ils pouvaient discuter, maintenant que les deux adultes étaient servis. Hikaru engagea donc la conversation.

    - Vous souhaitiez me tester afin de voir si j'avais le  niveau pour être votre assistante et, de fil en aiguille, votre garde du corps, c'est bien ça ?

    Après tout, elle  se doutait bien que ce n'était pas juste pour la paperasse, surtout avec un duel de prévu.
    avatar
    Rakurai Shisui
    Shinobi de Taki

    Messages : 25
    Expérience : 30

    Re: Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Rakurai Shisui le Lun 10 Sep 2018 - 0:34

    Les coudes posés sur mon bureau, et les mains entrelacées retenant mon visage, je regardais avec toute mon expressivité l’enfant devant moi.

    — T’es même pas fichu de me répondre quand je te parle sérieusement ! T’es qu’un-
    — Ça suffit Ryūran, tu n’as pas à me parler ainsi, posais-je d’une voix forte, calme et polaire.

    Mon visage avait quitté mes mains, et je me relevai pour m’approcher de la vitre derrière moi, les mains dans les poches. Ma tête avait basculé en arrière, en un soupir. Le garçon fulminait dans sa barbe. Sans parler je m’étais dirigé vers lui, et sortant les mains de mes poches, je les avais plaqués dans le dos de ma progéniture pour l’étreindre.

    — Je sais que c’est égoïste de ma part, mais je ne peux pas rester ici sereinement en vous sachant là-bas. Je sais très bien que tu préférerais rester avec grand-mère au lac Tōya, mais vous êtes ma force, pour tenir j’ai besoin de vous savoir auprès de moi. Tu peux comprendre cela ?
    — Mais père… Pourquoi as-tu accepté de venir ici pour devenir Kage ? Les Rakurai ne voulaient pas à avoir affaire avec la politique des villages cachés… Geint-il, la tête de profil, collée contre mon torse.
    — Ce n’est pas comme si j’avais eu le choix, commençais-je dans un murmure. Certes mon fils, mais c’est bien plus compliqué que cela. Et dans tous les cas, nous sommes fidèles à Kyokoku no Kuni, or le pays est en danger si Taki n’est pas stable politiquement. Vu ce qui s’est passé ici pour mon prédécesseur, et le foutoir qui en a découlé pour son remplacement, je t’assure qu’il n’y avait pas trente-six solutions pour tenir la cascade…
    — Et si… Et si On tente de t’assassiner toi aussi ? Tu y as pensé ?! Dit-il en se collant de moi, rendant du même coup toute l’inquiétude qu’il restait visible sur son visage.
    — Je ne vais pas mourir Ryūran, pas comme ça en tout cas. Ton oncle et ta tante sont avec moi dans la plupart des situations, et bientôt, j’aurais choisi d’autre personne pour m’aider. Alors s’il te plait, même si je sais que c’est très difficile, car je ressens la même chose à ton égard et à celui de ta petite sœur et de ton petit frère, essaies de relativiser ton inquiétude, d’accord ? Et aussi veille au mieux sur Aï et Ao, tu peux faire ça pour moi ?
    L’enfant vairon baissa les yeux après avoir plongé dans mon regard, il scruta le sol quelques instant pour réfléchir, puis acquiesça en s’ancrant de nouveau dans mes yeux.

    — Tu vas rester avec ton oncle justement. J’ai un rendez-vous en rapport avec cela dans peu de temps.

    Après un baiser sur le front, je l’avais quitté pour rejoindre le lieu de rendez-vous. C’était le lieu de travail de celle que j’allais voir : Miyagi Hikaru. Jusque-là un peu déçu des Jōnins que j’avais rencontré à Taki, je fondais beaucoup d’espoir en elle. Notamment par les préceptes qu’elle prêchait, qui étaient plutôt proche de mes idéaux. Je l’avais prévenu que je souhaitais la défier en combat singulier. C’était quelque chose d’important pour moi. Lorsque nous étions en désaccord mon père et moi, nous réglions nos conflits ainsi. En vérité, ce n’est pas tout à fait exact d’ailleurs, puisque le combat ne déterminait aucunement un quelconque vainqueur. En réalité, il nous permettait surtout de mettre de côté tout ce qui était superflus pour atteindre l’essentiel. Nous ne pouvions réfléchir de la même façon, et ainsi, cela nous apporter une certaine lucidité, et pragmatisme qui permettait à chacun de concéder une part de terrain. D’ailleurs, je fais aussi cela avec mes frères et sœurs, même si de façon générale, c’est désormais rarement nécessaire.

    La jeune femme me salua pour m’accueillir en m’invitant à m’installer.

    — Je vous autorise à passer outre les mondanités avec moi dans le cadre privé. Je n’aime pas vraiment cela, même si bien sûr ça reste une part importante de respect. Enfin, vous me comprenez je suppose.

    Le thé était tout prêt, je regardais la bleuté verser l’eau parfumé avec application, elle semblait être plus qu’une simple amatrice dans la discipline, ou bien faisait-elle cela seulement pour m’impressionner. Je m’étais d’ailleurs perdu dans mes pensées, apaisé par son geste, lorsqu’elle s’exprima signifiant qu’elle venait de terminer. Sans doute en me voyant un peu agar, elle prit les devants.

    — Eh bien oui et non. C’est plus compliqué que cela à dire vrai. Avant tout, j’ai besoin de m’entourer de personnes qui connaissent les rouages de Taki, et pour cela, je préfère autant ne pas choisir quelqu’un parmi un clan majeur du village. Je ne vais pas mettre de l’huile sur le feu. Je peux difficilement charger des personnes de ma famille de cela, ce ne serait pas plus juste, et ils n’ont pas vraiment plus de connaissance que moi ici.
    Je ne vais pas vous le cacher, vous n’étiez pas la première sur la liste. Toutefois, certains détails m’ont vraiment intéressés à votre sujet. Et vous êtes bien l’une des seuls parmi la liste qui m’a été transmise pour qui cela a pu être le cas.
    Je ne vais pas vous demander une biographie complète, mais avant de vous expliquer plus en détail ce que je pourrais potentiellement attendre de vous, j’aimerais vous entendre. Qu’est-ce qui vous motive ici en tant que shinobi ? Qu’est-ce qui pourrait vous motiver à voter ascension au sein du commandement du village ? Vous savez, ce qui m’a attiré est avant tout les préceptes que vous défendez apparemment ici-même. J’aimerais vous entendre aussi à ce sujet.
    J’espère ne pas trop vous prendre de court, ou que si c’est le cas, ça ira. Mais je crois que j’ai assez parlé, s’est à vous !


    Au final, mon père avait raison. Le commandement, et gestion politique qui y était lié me plaisait. Je ne savais pas réellement si j’étais bon là-dedans, mais c’était vraiment quelque chose qui semblait me venir naturellement. Peut-être est-ce parce que dès mon plus jeune âge, je m’étais intéressé aux rouages et aux décisions de mon propre clan.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Miyagi Hikaru le Lun 10 Sep 2018 - 12:21

    Débat et duel
    Miyagi Hikaru & Rakurai Shisui
    Parfait, il avait assez de manière pour ne pas l’interrompre dans sa préparation, lui disant même que dans un cadre privé comme celui-ci, elle pouvait passer outre les mondanités. Soit, elle aurait du mal mais essaierait de faire au mieux dans ce sens, ça ne la dérangeait pas. Ainsi, elle se contenta d’hocher la tête tandis que l’homme qui était son supérieur prit de nouveau la parole, expliquant sa situation actuelle.

    En effet, difficile de nommer quelqu’un d’un clan majeur à ce poste car il pourrait essayer d’en profiter pour orienter les décisions vers celles qui arrangeaient son clan. Et nommer quelqu’un de sa famille passerait pour un traitement de faveur. Ainsi, le nombre de candidats potentiels à ce poste se retrouvait réduit. Il n’avait pas trois-cents possibilités.

    - Merci de votre franchise, Takikage-Dono.

    Ce n’était pas son premier choix, ce qui était plutôt logique.  Dire le contraire aurait été étrange après tout. Elle ne possédait pas un chakra spécifique, n’était pas non plus la meilleure des Jōnins. Mais au moins, il y avait certaines choses dans son dossier qui l’intéressait. Très bien. Écoutant Shisui en silence, la Miyagi buvait son thé tranquillement. Il était plutôt bon, même si loin d’égaler celui qu’aurait pu produire un véritable maître de cérémonie.  
    Je vois.

    C’était donc les préceptes du dojo et ce qui en découlait, qui intéressaient Shisui. Très bien, elle lui en parlerait, il fallait bien admettre qu’être ninja avec de tels préceptes était étrange. Ce n’était pas la première fois qu’on lui posait des questions de ce genre.

    - Comme vous le savez, mon père n’était pas ninja et c’est lui qui m’a transmis ses préceptes et ce dojo. Par contre, ma mère en était une, morte durant la guerre, elle aussi. Je n’étais donc pas assez idéaliste, avec ces deux visions pour ne pas être consciente que parfois, pour stopper les conflits, il faut savoir se salir les mains un minimum, même si j’évite toujours ça, le plus possible. Cependant…

    Laissant sa phrase en suspend quelques instants, Hikaru déposa délicatement sa tasse sur le côté avant de sortir quelque chose de l’une de ses manches. Il s’agissait d’un parchemin, sur lequel il y avait plusieurs inscriptions.

    - Si je peux réduire les conflits au maximum et aider à l’harmonie, ce sera avec plaisir. Voici d’ailleurs un projet que j’avais imaginé pour votre prédécesseur, feu Shodaime, mais il est mort avant que je puisse lui en parler. Voulez-vous y jeter un coup d’œil ?

    Peut-être que ça allait l’intéresser. Dans tous les cas, ça ne coûtait rien de lui en parler, surtout étant donné les choses qu’impliquaient un tel projet. Il s’agissait de créer un sceau, un sceau tellement puissant qu’il pourrait sceller chez l’homme les intentions malfaisantes. Ainsi, cela mettrait fin à la violence, dans une certaine mesure. Les médecins et autres sauveurs de vies pourraient recourir à la violence, notamment lors d’opérations ou pour protéger quelqu’un ou quelque chose. Mais aussi ceux qui étaient persuadés de faire le bien. Ce n’était pas parfait, mais c’était un très bon compromis, pour elle. S’il était possible de lancer un sceau de cette ampleur sur tous les pays ninjas, alors, peut-être que la paix n’était pas impossible.
    avatar
    Rakurai Shisui
    Shinobi de Taki

    Messages : 25
    Expérience : 30

    Re: Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Rakurai Shisui le Jeu 20 Sep 2018 - 23:33

    Il était amusant de voir que, présent ou absent, en bien ou en mal, les pères avaient toujours un impact sur leur enfant. J’espérais vraiment pouvoir jouer ce rôle pour mes enfants. Dans tous les cas, j’étais content que ma franchise ait touchée la jeune femme. Après tout, il n’est pas forcément agréable de se dire qu’on pouvait n’être qu’un second choix. Mais elle était lucide, et en plus de cela, elle devait bien se douter par ce que je venais de lui confier, et par ma simple présence devant elle, que son profil sortait tout de même bien du lot, pour m’intéresser ainsi. J’avais bu mon thé en plusieurs gorgés tout en écoutant attentivement son propos. Après avoir fini la tasse, je l’avais reposé devant moi, puis avait accolé chacun des doigts de ma mains à gauche à ceux de ma main droite par leur bout prenant une position de réflexion en observant ce qu’elle semblait vouloir me montrer.

    — Bien évidemment.

    Même si elle avait su susciter mon intérêt, je tâchais de rester plutôt de marbre. Je ne connaissais pas encore suffisamment son fonctionnement en tant que personne, pour savoir si la moindre de mes réactions pouvait être sur-interprété. J’avais déjà eu à faire à des généraux de clan un peu trop zélé ou qui aurait bien voulu ma place, qui ne se privait pas pour faire cela en permanence. Que ce soit pour tenter de me discréditer, ou simplement pour avancer leur pion. Sans doute qu’il y avait une part de cela aussi dans la politique.

    — D’ailleurs, vous évoquez le shodai. Vous le connaissiez simplement comme ça, ou vous avez pu entrer en de plus ample collaboration ? Je vous avoue que je l’ai personnellement rencontré que deux fois dans ma vie, dont une étant assez jeune, alors même si je sais ce qu’on a pu dire sur lui, je n’ai que peu de référence.

    Et c’était aussi bien pour cela que j’avais expressément de quelqu’un qui avait vécu au sein de la cascade. Même si suite au conclave, grâce à mon rôle de chef de clan et aux relations que les Rakurai ont toujours entretenu avec Taki, j’avais su m’imposer avec sang-froid à la tête du village, je n’en restais pas moins contesté par mon inexpérience concernant le village. Il fallait que je réussisse à prendre la main, avec une certaine fermeté, sans trop rogner sur une certaine souplesse. Un exercice périlleux que je ne pouvais réaliser seul.

    — En outre, lorsque vous aurez terminé de m’exposer votre projet, j’aimerais beaucoup que nous passions aux choses sérieuses. J’ai la fâcheuse habitude d’aimer l’argumenter au sein d’un affrontement. Cela est pour ma part aussi, un héritage de mon père, avais-je conclut par un sourire.
    Néanmoins, je ne veux vous l’imposer, alors si vous préférez faire une chose après l’autre, cela ne me dérange pas.

    Après tout, mon idée se fixerait sans doute par le combat. Toutefois, vu les autres shinobis de la liste que l’on m’avait confié, je n’étais pas certain de trouver d’alternative crédible. Sauf grande surprise, cette kunoichi m’avait l’air de correspondre totalement aux attentes que je fondais en elle.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Miyagi Hikaru le Mar 25 Sep 2018 - 13:09

    Débat et duel
    Miyagi Hikaru & Rakurai Shisui
    Le Nidaime avait donc assez de patience pour écouter ce qu'elle avait à dire. Tant mieux. Ainsi, elle pourrait discuter avec lui si elle devenait effectivement sa seconde, ce serait bien plus simple de faire son travail. Dans tous les cas, elle écouta avec attention ce qu'il disait. Il voulait en effet savoir si elle connaissait le Shodaime, il n'avait que peu d'informations à son sujet. C’était un homme relativement discret, il faut dire.

    - Navrée, mais je ne le connais que peu aussi. Les seules fois où je l'ai rencontré, c'est brièvement, pour mes remises de titre et lors d'une ou deux opérations, pour détailler les plans. Mais ça n'avait pas l'air d'être quelqu'un de mauvais, étant donné sa politique.

    Hikaru inclina la tête, suite aux paroles de son supérieur. Il était en effet inutile de trop faire attendre les choses et s'occuper rapidement du duel serait une bonne chose. Il faudrait quand même qu'elle demande avant les règles de l'affrontement, mais pour le moment, elle exposa simplement son idée, tandis que l'homme regardait plus en détails le parchemin sur lequel elle avait noté toutes les subtilités du plan. Un travail de longue haleine qui avait pris plusieurs mois de travail.

    - Inutile de jouer aux idiots, instaurer une paix ne sera pas possible simplement en discutant, ou même avec une pusisance de feu excessive. Cela favoriserait dans un cas les trahisons et dans l'autre une coalition. Dans ce cas, la meilleure chose à faire serait de les forcer à ne plus pouvoir agir de manière mauvaise, via une technique de scellement à grande échelle.

    Le laissant observer le plan, la jeune femme se demandait bien à quoi il pouvait penser actuellement. Il restait une personne honnête, de ce qu'elle en voyait et il n'hésiterait pas à dire si cela ne conviendrait pas ou était ridicule. Mais pour ça, autant continuer de dérouler son plan.

    - Mais bannir toutes les formes de violences serait idiot et dangereux. Comment pourrait faire un policier ou un médecin, par exemple ? Ils ne pourraient pas, c'est pour ça que j'ai eu cette idée : bannir les intentions malveillantes. Autrement dit, en hiérarchisant la violence et en scellant les mauvaises intentions grâce à un sceau à grande échelle de Rang S+, il ne me semble pas impossible de pouvoir, à défaut de supprimer totalement le mal, en endiguer une grande partie et faire en sorte que jamais plus une guerre n'éclate.

    Un projet ambitieux et une sorte de paix factice, en somme. Mais elle n'était pas aussi idéaliste que son père, une paix, une vraie paix durable et sincère n'était pas possible. Par contre, si l'on faisait en sorte de pousser un petit peu la chose... Alors, il y avait peut-être moyen d'arriver à un résultat satisfaisant. C'est comme ça qu'elle l'imaginait, dans tous les cas.

    - Alors, qu'en pensez-vous ?


    Contenu sponsorisé

    Re: Débat et duel [Rakurai Shisui]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 17:59