Hommes de bien, sous un ciel d'hiver... / Ft Nō [Flashback]

    avatar
    Meikaku Tōmei
    Shinobi Errant

    Messages : 29
    Expérience : 80

    Hommes de bien, sous un ciel d'hiver... / Ft Nō [Flashback]

    Message par Meikaku Tōmei le Mar 18 Sep 2018 - 13:53

    Hiver de l'an 91

    Tōmei ère depuis des mois sur les terres du pays des canyons, la guerre et son lot de souffrance l'ayant profondément affecté. Il cherche un sens et un but à ses errances. Le hameau abritant une infime partie du clan Meikaku à Kyōkoku no Kuni et qui abritait aussi ses propres parents avaient pleuré son départ. La mort d'un certain nombre des leurs avaient attristés le clan, mais les parents et les membres de son clan ne comprenaient pas vraiment le départ du jeune homme. Seul Kotaro le doyen Meikaku du hameau comprenait la douleur de son cadet, il avait dû faire face à la peine de Tōmei lors d'une attaque de kazanjins.

    Kotaro avait confié à l'afro-shinobi un groupuscule de deux shinobis pour défendre le hameau et Tōmei avait perdu un jeune garçon de onze ans sous ses ordres durant la bataille. Le vieux savait pertinemment que le jeune Meikaku s'en voulait mortellement pour ne pas avoir su protéger son jeune cousin de clan... Son départ avait sans nul doute pour cause cet évènement tragique.

    Quoiqu'il en soit c'est au cours de l'hiver de l'an 91 que Tōmei se trouvait non loin du village de Taki en quête de réponse sur lui-même et sur l'un des responsables de la mort d'Urei Meikaku. Il avait plus l'allure d'un garçon résigné à finir sa vie en ermite que celle d'un homme en chasse. Il faut dire que cela faisant bientôt près d'un an qu'il était parti de chez lui. Il n'avait jusqu'ici rien accomplit, rien trouvé ni rien décidé...

    Cela faisait peut-être quelques semaines que Yumin Gaiden avait trouvé la mort et que la guerre avait pris fin de manière officielle. Et au pays des canyons l'on s'attelait à panser les plaies de ces terres meurtries, des groupuscules takijins sillonnaient la campagne pour éradiquer les derniers fauteurs de troubles. De nombreux brigands et autres criminels profitaient du malheur des habitants et des retombés de la guerre pour commettre leur vil larcin.
    Tōmei venait d'éteindre le modeste feu de son camp lorsqu'il entendit des cris, ceux d'une jeune femme et des râles rauques suivis du son trop commun de nos jours du fer qui s'entrechoque. Non loin quelqu'un combattait sans doute le fer à la main... L'attention attirée par ce remue ménage de si bon matin le Meikaku se dirigea avec prudence vers la source du bruit.

    Une minute à peine plus tard, il était sur la branche d'un vieil arbre dépourvu de feuille étant donné la froideur de l'hiver. Malgré qu'il ne soit pas feuillu l'arbre avait l'avantage d'avoir d'épaisses branches recouvertes de neige qui dissimulait en bonne partie le jeune shinobi. De son perchoir, il pouvait observer à loisir la scène qui se déroulait à une dizaine de mètres de lui.
    Un homme d'apparence modeste vêtu de frusque et armé d'une hache tentait tant bien que mal de défendre sa vie et celle de sa famille contre quatre hommes armés de kunaïs pour trois d'entre eux et d'un katana pour le dernier. Les brigands visiblement versés dans les arts shinobi semblaient s'amuser des efforts désespérés du paysan. Derrière tout ça une femme et un petit garçon était sous la menace d'un cinquième homme porteur d'une yari à lame droite visiblement très affutée. Tōmei était désabusé par la scène, la tâche était quasi impossible, seul il n'avait qu'un infime pourcentage de chance d'aider ces pauvres gens. Il périrait sans doute dans l'entreprise...

    La seule chance qu'il ait c'est d'évincé l'homme menaçant à la yari et de mettre à l'abri la femme et son enfant, mais il serait sûrement repéré. Au moins deux hommes les suivraient et le père de famille serait tué sous peu ensuite quatre hommes seraient sur leur talon. Ou bien, Tōmei pouvait passer son chemin et survivre, mais pourquoi faire ensuite ? Il fallait se décider et Tōmei allait agir dans un sens ou dans l'autre, qu'attendait-il ?


    _________________
    Thème Tōmei:


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 18:02