Les heures passées à Fukahara [Flashback]

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Il y a près de vingt ans, à Mizu no Kuni.

Légumes en main en main, je saute de bâtiment en bâtiment jusqu’à rejoindre l’auberge où nous séjournons mes parents et moi. Cela fait deux semaines que nous nous sommes installés ici et nous ne sommes pas prêt de quitter les lieux. D’après ma mère, les affaires sont bonnes et la ville de Fukahara est prospère. La guerre, omniprésente sur le continent, a épargné cette cité où marchands, guerriers de passage et familles s’installent pour un temps plus ou moins long.

L’auberge du Poney Fringant a beau être un lieu fréquenté, tout les résidents se connaissent. Pour cause, la plupart des locataires restent plusieurs jours avant de plier bagages. Ainsi, il est aisé de remarquer une absence. Depuis ce matin, le locataire de la chambre sept – un vieil homme rabougri – manque à l’appel. L’individu en question a probablement quitté les lieux tôt dans la journée. Sa chambre n’est cependant pas restée vide très longtemps puisqu’un homme et son fils s’installent dans cette pièce adjacente à la nôtre. Sans prendre la peine de saluer les nouveaux arrivants, j’entre dans ce qui fait office de « chez moi » et pose les courses sur la table avant de faire part de la nouvelle à mes géniteurs.

Nous déjeunons et il est environ trois heures moins quart quand je rejoins la cour commune de l’auberge. Depuis quelques jours déjà, je profite de mon temps libre pour m’exercer aux arts ninja. Le locataire de la chambre quatre, un ancien guerrier originaire du pays du Feu a accepté de m’entraîner au sabre et je profite donc de son expérience. Aujourd’hui nous ne serons cependant pas seuls lui et moi. Un garçon de quelques années mon aîné discute avec Ogawara sensei. Je fronce les sourcils, l’observe plus attentivement et me rappelle de lui. Il s’agit du locataire de la chambre sept arrivé plus tôt dans la matinée.
Que veut-il au juste ? Il est là pour s’entraîner lui aussi ? Il faut croire que la réponse est oui.

Timidement, je m’avance et salue l’homme qui supervise mon entraînement ainsi que cet inconnu. Il apparaît bientôt comme une évidence que cet adolescent est là pour les mêmes raisons que moi : Devenir plus fort. Alors que le maître réalise quelques pas de sorte à se placer face à nous, je murmure :
▬ Euh. Tu sais ce qu’il se passe là ?
Ce bon vieux Ogawara a l’air d’avoir une idée en tête. Et mon petit doigt me dit que cela ne va pas nous plaire, ni à l’inconnu, ni à moi. D’ailleurs … J’y pense un peu tard mais l’appeler l’inconnu est peut-être à éviter. Ceci-étant, je fais le premier pas et demande :
▬ T’es qui en fait ?
On aura fait plus subtile comme approche mais cela fera l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» L'enfer ou le paradis
» Passé, Présent et Futur
» Broder ensemble le marquoir Cadichon du Passé Composé
» Combien d'heures en moyenne dorment les animaux chaque jour ?
» [Zweig, Stefan] Vingt-quatre heures de la vie d'une femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: