Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    avatar
    Kaidō Nahoji
    Shinobi Errant

    Messages : 32
    Expérience : 90

    Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    Message par Kaidō Nahoji le Dim 30 Sep 2018 - 20:36


    le voleur ;
    introduction ;
    Ce pseudonyme, aussi simpliste qu'il soit, commençait sérieusement à m'inquiéter à cause de sa redondance. En effet, ce surnom, vraisemblablement révélateur du shinobi qui l'a adopté, ne cessait de revenir encore et toujours lors de mes échanges avec d'autres membres d'Hōshō. Cela ne me dérangeait pas particulièrement jusqu'au jour où des informations fallacieuses menaçaient la vie de notre groupe. Tantôt ce mystérieux type désirait nous concurrencer, tantôt il était un fan inégalé, tantôt il nous volait la gloire de nos casses... Honnêtement, je ne savais même pas s'il le faisait exprès, mais de nombreuses informations colportées visaient à ridiculiser l'organisation ; cerveau de tout ce bordel ou victime manipulée, mes commanditaires m'ordonnaient de le tuer. Alors que je songeais réellement de m'en occuper, une révélation improbable éclaircit soudainement mes sombres desseins : le Voleur s'avérait m'être un pion inestimable. Je n'avais non pas pour idée de le rallier à notre cause, néanmoins, je prévoyais de l'employer pour des affaires disons... plus personnelles.

    En bref, cela faisait quelques semaines que je peaufinais mon plan tel un orfèvre sculptant sa gemme. Du jour au lendemain, j'ébruitais volontairement des intox : il existerait au cimetière d'Okunō un artefact mythique enterré avec son défunt possesseur. Cette ancienne relique dégagerait un chakra soi-disant imperceptible pour de nombreux senseurs et serait gardienne d'un savoir-faire ainsi que d'autres connaissances ancestrales. Afin d'éviter les plus téméraires, j'ai préalablement payé le plus grand nombre de criminels qui sévissait au Pays des Spectres. Ces derniers avaient pour mission d'empêcher quiconque d'accéder à Okuno-in. C'est de cette façon que j'espérais tenir à distance les parasites. En outre, j'invitais en personne le Voleur.


    premier acte ;
    Adossé à une vulgaire pierre tombale, j'attendais patiemment ma cible. Malgré mes compétences nulles en sensorialité, je connaissais quelques tuyaux pour me fondre aisément dans le décor. Ce soir, un simple manteau noirâtre suffisait amplement. Au passage, j'ai délibérément décidé de ne pas réguler mon flux chakratique dans le but de jouer le rôle de l'artefact. Est-ce que ce simple appât marchera ? Très bonne question.
    Après plusieurs heures de patience, mon ouïe m'alerta qu'une personne méfiante s'approchait de ma position. Difficile de discerner précisément le nouvel arrivant tout en restant de marbre... J'haussai brusquement les épaules après avoir fait craquer les quelques os de mon cou d'un mouvement sec de mon crâne. Rien ne m'assurait que mon obsession me jouait des tours, rien ne prouvait que les sons provenaient d'un être humain, rien ne m'indiquait que le Voleur se situait à quelques mètres de ma position. Silence ; je restais muet. Une pression pesante ébranlait mes épaules puis les muscles de mes bras se raidirent : la poigne de ma dextre se renforçait sur le manche d'un kunaï dissimulé à l'intérieur de mon habit.
      Veuillez déclinez votre identité s'il vous plaît. Lâchais-je inopinément. Personnellement, je suis un fils de Niō et je m'assure de la protection des lieux ; soyez prêt à rejoindre l'au-delà si vous espériez les déranger pendant leur sommeil.
    avatar
    Kaidō S. Gekkō
    Shinobi Errant

    Messages : 7
    Expérience : 10

    Re: Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    Message par Kaidō S. Gekkō le Jeu 4 Oct 2018 - 16:45

    Prémice d'un rendez-vous hebdomaire

    L’adolescent se frottait les mains, cela semblait l’aider dans sa concentration, il bascula la tête vers l’est observant les dalles de devant lui. Après une grimace, il s’avança. Il avança son pied droit au dessus de la première dalle, puis doucement, il en effleura la surface avec celui-ci. Le déclic d’un mécanisme se fit entendre. Plusieurs salves de flèches se succèdent de part et d’autre mur qui était à côté de lui. Il avait simplement retiré son pied sans bouger un millimètre de plus. Un sourire de satisfaction s'afficha sur son visage lorsque l’enchaînement des salves se stoppa.

    Quinze seconde, murmura-t-il.

    Un nouveau déclic se fit entendre, alors qu’il n’avait toujours pas bougé. Il plissa les yeux l’air interrogateur. Lorsqu’il vit ce qui arrivait, il était presque déjà trop tard. Il n’avait eu le temps de se décaler que d’à peine un pas. Le mur juste en face venait de cracher une salve de puissant carreau. D’ailleurs, le jeune homme n’avait pu éviter l’un d’eux qui frôla sa joue, le coupant par la même occasion.

    Plutôt vingt-quatre, dit-il à lui-même.

    Cela faisait quelques jours que le Kaidō Seigi, tentait de déjouer les pièges d’un temple de la cité des voleurs, sans succès. Le meilleur des voleurs pouvait-il vraiment avoir trouvé plus fort que lui ? Non. Bien sûr que non. Il savait qu’il était plus fort que ces pièges idiots. Il aimait quand les choses lui résistait, la réussite n’en était que meilleur, et plus éclatante. La vérité est qu’il était même très content de passer du temps sur celui-ci. Les dernières semaines s’étaient avérées ennuyeuses… Il était tiraillé en fait. Depuis qu’il avait trouvé la trace du groupe auquel il s’intéressait, il les avait en quelque sorte testé. En marchant sur leur plate bande de façon habile, tout en signant toujours ses méfaits, il espérait avoir un peu attiré leur attention. Cependant, il était déçu. Il avait multiplié les provocation pour pas grand chose. Il avait même commencé à se demander si ce groupe en valait la peine jusqu’à… Jusqu’à ce que le réseau du criminel se mette en effervescence. Une gemme mystérieuse dans le cimetière d’Okunō, Gekkō n’avait pas trouvé de suite cela étrange. Mais ses recherches infructueuses avait commencées à l’interroger. Pourquoi entendait-il parler de cela maintenant ? Un objet de la sorte, il devrait y en avoir plus de traces anciennes or celle-ci dépassait difficilement les quelques mois. Sauf pour certain témoin, mais un témoin, ça se corrompt, qui plus est au pays des spectres. La coïncidence était peut-être un peu trop belle.

    Gekkō était rentré dans le lieu qui lui servait d’habitation. Il s’était approché du miroir, en train de réfléchir à ce qu’il devait faire. Il vet alors la coupure sur son visage provoqué par le carreau. Son index s’enroula d’une aura vert-bleu, donc il repassa la blessure. Derrière le passage de son doigt, sa plaie était déjà cicatrisée. Son réseau d’informateur était quelque peu bouleversé, mais une chose était certaine, des gens avait été payé pour tenir à distance les curieux du cimetière. C’était peut-être un piège, mais c’était aussi l’occasion que le blond attendait. Il était très excité à l’idée d’approcher Hosho, même s’il était très loin de s’imaginer qu’il allait avoir à faire à son chef.

    Le facteur humain était la faille majeur de toute organisation. Se servir des armes et de la force de son opposant, c’est là que reposait la ruse. Ce que le Kaidō chef des Hosho ne savait pas encore, c’était que Gekkō avait postulé parmis les criminels engagés pour la protection du cimetière. C’était pour lui l’un des meilleurs moyens d’approcher la zone de incognito et il était payé pour cela, donc il ne perdait pas sa journée. Après quelques tours de gardes, le Seigi avait identifié dans le roulement de criminel avec lui le moment le plus propice. Il avançait maintenant dans le cimetière sans plus de protection, mais toujours sur ses gardes. Le voleur ne s’était jamais intéressé réellement au domaine sensoriel. Ou plus exactement, il n’y était pas parvenu, et au final ça lui convenait bien. Le meilleur des voleurs, qui n’avait vrai talent de perception ? C’était encore plus éclatant. Pourtant, dans ce cimetière, un émanation de chakra demeurait et il le sentait. Soudain, un bruit. Malgré son jeune âge, ce n’est pas ce genre de chose qui lui faisait réellement peur. Il avait déjà vu la mort il y a bien longtemps dans les yeux de ses parents. Il n’en avait pas peur. C’est alors qu’une voix s’adressa à lui comme sortie d’une tombe. En réalité, c’était de là que provenait le chakra. Il posa sa main sur un kunai dans sa poche.

    Niō, le gardien des portes, c’est assez original, mais je ne vous cache pas que je m’attendais à mieux. Si vous êtes celui que vous prétendez, ouvrez moi la porte des enfers, j’ai quelque chose à récupérer dans l’au-delà. Après un court blanc, le blond reprit la parole en regardant le ciel étoilé. Autrement, vous devriez mieux choisir les criminels que vous engagez, après ce n’est qu’une suggestion vous en faite ce vous voulez.

    Volontairement provocateur et arrogant, le blond n’avait rien à perdre. Si c’était bel et bien un piège, il avait un but, et la curiosité de Gekkō était bien trop forte. Il préférait se mettre en danger que de ne pas savoir.


    avatar
    Kaidō Nahoji
    Shinobi Errant

    Messages : 32
    Expérience : 90

    Re: Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    Message par Kaidō Nahoji le Ven 5 Oct 2018 - 14:49

    J'enlevai doucement ma capuche obsidienne par le biais d'un mouvement lent et serein de ma dextre. Quant à mon faciès, ce dernier affichait un léger rictus plutôt chaleureux ; j'allais même jusqu'à applaudir la performance de mon interlocuteur. En revanche, ce gosse aux capacités vraisemblablement prodigieuses me prenait pour un bleu : il désirait jouer sur ma crédulité ainsi que mon inexpérience dans le but de me berner. Malheureusement pour lui, je représentais l'antipode même d'un débutant. De surcroît, ma nature prudente m'obligeait à me méfier des apparences et à lutter contre l'excès de confiance. Malgré toutes les précautions, quiconque était capable de me surprendre. C'était donc dans un contexte de survie permanente que je recherchais le pouvoir ultime du clan Kaidō.
      Drôle de mascarade. Répondis-je simplement. Trêve de plaisanterie, Voleur. Puisque tu es perspicace, tu sais d'ores et déjà qu'il n'existe pas d'artefact enterré. Tout ce bordel colporté par le bouche-à-oreille est certes mon œuvre, néanmoins, j'ai organisé tout cela en ton honneur.

    Ce diamant brut effleurait la vingtaine et était loin d'avoir les pieds sur terre, je le caressais donc dans le sens du poil pour qu'il soit moins agressif et plus coopératif. Exceptionnellement doué ou simple morveux, ce gamin n'avait — soyons honnêtes — aucune chance contre moi. Un véritable gouffre représentatif de la différence de nos expériences guerrières respectives nous séparait : je me situais sur le sommet de la montagne alors que lui approchait le niveau de la mer. Tellement jeune et déjà victime de l'excès de confiance, mon interlocuteur arborait déjà un caractère handicapant.
      D'après les rumeurs, rien ne te résiste. Tu pourrais t'accaparer n'importe quel objet avec une facilité déconcertante... tu vois déjà où je veux en venir ? Demandais-je chaleureusement. En ces temps, plusieurs fournisseurs deviennent fébriles et je me dois d'en trouver un à la hauteur de mes espérances. Je ne demande pas des quantités gargantuesques, mais juste quelques millilitres d'un poison nommé Cassia. J'aurai besoin d'un approvisionnement chaque semaine ; l'offre est à prendre ou à laisser.

    Je dévisageai mon interlocuteur après cette dernière interrogation. Il y avait, évidemment, une récompense à la clef.

    avatar
    Kaidō S. Gekkō
    Shinobi Errant

    Messages : 7
    Expérience : 10

    Re: Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    Message par Kaidō S. Gekkō le Dim 7 Oct 2018 - 16:36

    Prémice d'un rendez-vous hebdomaire

    Le blond jouait avec le feu, mais la destiné semblait lui donner sa chance. Si nous nous étions trouvé dans la version originale et sanglante d’un conte, le rôle attribué au Seigi aurait sans doute était celui du petit gredin qui embobine tout le monde. Vous savez, celui qui n’est pas toujours de très bonne vie ou fréquentation, le petit farceur et chapardeur à qui la chance sourit, alors que les autres héros finissent avec une fin tragique. Le blond n’avait peut-être plus de traces de sa sœur, mais il était en vie, les agresseurs de ses parents n’avaient pu s’en prendre à lui. De même que par la suite, la mémoire sur sa famille ne pu lui être oté. Oui, c’était véritablement un chanceux. L’homme qui s’était présenté à lui souria, et se mit même à faire un bref applaudissement. Les propos de l’adulte vinrent corroborer les prévisions de l’adolescent qui ne se priva pas pour répondre.

    Eh bien, en réalité je n’étais pas sûr, mais il faut parfois y aller au culot. Surtout depuis le temps où je cherche à solliciter votre attention. Je ne sais pas s’il fait bon ton de l’être, mais je suis en quelque sorte flatté.

    Le blond était bien comme les autres. Il ne cherchait pas spécialement de reconnaissance, mais parfois un peu quand même. Ç’aurait été par ailleurs bien trop rapide de le juger sur son simple égo et son arrogance. Le jeune homme était bien plus complexe à cerner, et plus lucide qu’il n’y paraissait. Ses méninges s’activaient en écoutant les paroles de l’homme face à lui. Son marchait en soi lui convenait. Cela étant, le voleur allait avoir besoin d’une récompense, et son interlocuteur n’en faisait pas mention. Il eut un rictus.

    Le cassia hein…? C’est pas si facile d’en obtenir, je comprend votre peine, mais je vois où je pourrais me rendre pour en récupérer… Il est quasi certain pour moi que vous faite parti de ce groupuscule sur lequel j’ai fait pas mal de recherche, même si je peux me tromper. Toutefois, si c’est bien le cas, j’ignore quel grade vous occupez au sein de cette organisation, sans doute important pour lever autant de criminel en si peu de temps.

    Probablement que Nahoji avait déjà compris où voulait en venir le blond. Un grade important rimait avec des moyens de récompenses bien plus intéressant que ceux qu’un sous-fifre aurait pu offrir. Sans trop rogner sur son assurance, il faisait preuve d’un peu plus de sérieux. Il avait beau être chanceux, il ne fallait pas non plus trop tirer sur la corde, et il le savait.

    C’est pourquoi avant de pouvoir vous répondre réellement, j’aimerais m’assurer de ce que j’aurais en retour. Et n’espérez pas trop m’intéresser avec simplement de l’argent, je suis avant tout un voleur avec des principes initialement, pas un dealeur. N’empêche, je vous le répète pour être clair sur cela, je sais exactement où et quand je pourrais trouver ce poison malgré sa rareté…

    Tout ça pour une nouvelle fois faire comprendre au chef d’Hosho que la rareté de la denrée avait un prix. Après tout, si ce dernier était rentré en contact avec lui, c’est qu’il connaissait la difficulté pour s’en procurer sans être vraiment inséré dans le milieu. L'insistance du blond faisait simplement parti du jeu de négociation qui allait se jouer. Tout comme l'adulte cherchait à flatter un peu plus l'hubris du voleur.


    Contenu sponsorisé

    Re: Prémice d'un rendez-vous hebdomaire ; ft. Kaidō S. Gekkō !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 18:00