Snow Patrol [ft. Asura Karasuma]

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mar 20 Fév 2018 - 14:10
La réunion avec le chef de clan Karasuma avait finalement bien terminé, même si le Hiyari aurait voulu que ça se finisse en de meilleures conditions. Sa démarche avait été un bon point, mais il ne s'était pas attardé plus que ça à la discussion et les sujets à aborder avec Shinzaku. Ça lui servirait d'entrainement, il y en aurait d'autres de rencontres avec tout le monde qui réside à Kiri. C'est en enchaînant ce genre de discussion que l'on gagne en expérience, Yukito n'en était qu'à ses débuts après tout dans ce domaine.
Aujourd'hui était un nouveau jour, fini le listing des clans et bonjour la patrouille normale. Rien n'était imposée en soi, mais Yukito s'était dit que cela servirait sûrement pour prévenir en cas d'invasion les autres.  N'ayant pas de hiérarchie, Kiri était encore aux prémices d'un pays qui allait devenir, le Hiyari l'espérait, une grande patrie à l'avenir.

Jouant avec un galet ramassé sur son chemin, le renard des glaces scrutait les alentours d'un oeil admiratif. Ya pas à dire, il trouvait le paysage sublime mais qui avait un défaut. Ca manquait de bâtiments et de décorations. Une petite fontaine de glace ne serait pas de trop, mais pas sûr que cela plaise aux autres habitants.
Sur le chemin, Yukito croisait quelques personnes ayant décidé de sortir prendre l'air. La priorité n'étant plus à la défense en cas de conflit, la populace pouvait profiter pleinement de leur temps sans craindre une quelconque menace. Kiri n'avait pas que des villageois, il y avait une certaine force militaire en la personne de bon nombre de ninjas. Et en parlant de guerriers, voilà une demoiselle qui sentait l'acier. Une fille de forgeron ? Un compagnon d'armes ? Il fallait lui demander pour savoir.

Bonjour, où allez-vous donc avec votre arme ?

Simple question, qui pouvait déstabiliser les personnes mal intentionnées. Malgré l'air juvénile de la demoiselle, cela pouvait être trompeur et révéler une tueuse à sang froid. S'il fallait encore tuer pour protéger le calme de son village, Yukito le ferait. Il n'hésiterait pas.

J'espère pour vous que ce n'est pas contre Kiri que vous prenez les armes. Ou alors il y a méprise de ma part ?
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Mer 21 Fév 2018 - 14:15
L’aube faisait son apparition, les prémisses d’une belle journée s’annoncer. Asura finit par se lever de son futon. Tout grog par la nuit qu’elle venait de passer. Une nuit tout à fait banale, juste le sommeille qui était fort agité. Elle se leva les cheveux en bataille, son kimono à moitié tombé laissant apparaître sa peau. Elle s’étira avant de se lever, puis se dirige vers la salle de bain pour se rafraîchir. Elle mit de l’eau bien froide sur le visage pour se réveiller. Une fois réveiller, elle se lava et puis s’habilla. Elle avait enfilé une tenue des plus formelle pour un ninja. N'oubliant pas de mettre son accessoire fétiche qui est son foulard rouge autour du cou. Elle vient faire ses cheveux qui étaient tout en mêler. Elle les attache avec un ruban blanc, une fois cela fait. Elle sortit de sa chambre, prenant ses sabres et les mit derrière elle.

Asura était prête à patrouiller aujourd’hui. Elle prit son petit-déjeuner, puis une fois terminer, sortie de sa maison, puis du clan. Elle se dirigeait vers l’extérieur du village, regardant les alentours qui était d’une beauté à couper le souffle. Marchant tranquillement regardant bien autour. Gardant, ses sabres à sa taille. On ne sait jamais ce qui pouvait arriver, étant perdu dans ses pensées, quand elle fut interrompue par la voix d’un homme qui semblait lui poser une question. Elle se retourna et regardait l’homme en face d’elle. Asura le détailler de haut en bas, lui aussi était armés.

-Bonjour, je vais patrouiller monsieur

Dit alors Asura, le regardant. Elle n’avait pas eu beaucoup l’occasion de sortir du clan, de plus elle voulait soulager son père qui se faisait vieux. Les patrouilles devenaient fatiguant pour lui, elle voulait l’aider et en plus rendre service au village. Restant immobile, ne sachant pas comment interpréter ses attentions. Son telle hostile ou amical, puis il reprit la parole. Asura le regarda un peu, ayant trouvé la réponse à sa question. Elle sourit avant de lui répondre.

Y a méprise, je ne suis pas contre kiri, mais de kiri.

Dit-elle, restant à bonne distance quand même. Ne connaissant pas l’individu, elle se méfie quand même. Il semblerait qu’il soit de kiri aussi, est-ce qu’il appartient à un clan ou non. Du moins, elle ne l'a jamais vue.

-Karasuma Asura, ninja du kiri et vous ?

Asura finit par se présenter après tout, il ne voulait défendre son pays tout comme elle. Elle ne devait pas non plus faire déshonneur à son clan. Et puis elle ne voulait pas causer d’ennuis à son amie d’enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Jeu 22 Fév 2018 - 11:45
Il semblerait que la possible menace soit en réalité une habitante de Kiri, Yukito s'était donc un peu trop précipité dans sa réflexion. Il avait bien fait de poser la question avant d'agir, sans quoi, le garçon aurait dû expliquer son geste... au clan Karasuma et à leur chef avec qui il s'était entretenu quelques jours plus tôt.

Oh tu es du même clan que Shinzoku donc. Pardonnes-moi si je t'ai offensé. Je ne faisais que mon devoir. - se rend compte qu'il ne s'est pas présenté - Mais où ais-je mis mes bonnes manières ! Hiyari Yukito, enchanté.

Les clans et autres familles à Kiri devaient être légions, il serait donc normal que son nom ne lui parle pas plus que cela. Bien que venant de Yuki, le Hiyari était bel et bien habitant de Kiri tout comme Asura.

Je viens aussi de Kiri, nous pouvons donc ranger nos armes. A moins que vous ne soyez pas convaincue et qu'une passe d'armes s'impose ?

Le renard n'avait pas embarqué tout son attirail et ne disposait que d'un Kunai sur lui. Mais il avait de la ressource, ne sous estimant pas non plus son adversaire.  Il ne connaissait rien des aptitudes de la demoiselle, ne jugeant que brièvement sur ses capacités à manier les armes blanches. La discussion n'allait pas tourner éternellement autour des armes, et la patrouille n'allait pas se faire toute seule.

Si vous n'avez pas d'objections, nous pourrions faire cette patrouille ensemble ? Ca pourrait lever tout les doutes que l'on a envers l'autre, autour d'une discussion sans violence.

Il n'y avait pas de quoi en faire une affaire d'état, la violence n'avait pas lieu d'être. Encore une mauvaise interprétation venant de Yukito, qui semblait voir le mal partout. C'était vraiment pas le moment d'envenimer les choses avec une personne du clan qu'il avait vu avant.

Je suis actuellement en train de faire une sorte d'ouvrage pour Kiri afin de rendre la vie quotidienne un peu plus vivable, pour délaisser un peu cette sensation de méfiance à chaque fois que l'on croise quelqu'un qui nous est inconnu. Pouvez-vous m'en dire plus sur votre clan, si vous êtes disposés à en parler bien entendu.

S'il n'avait pas pu obtenir des informations auprès de Shinzoku, peut-être pouvait-il en avoir avec Asura. C'était à tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Ven 2 Mar 2018 - 16:14
Asura resta quand même sur ses gardes, on ne sait jamais. Il voulait peut-être du mal au clan après tout. Vaut mieux rester prudente, ne pas trop vite faire confiance, de plus ils n’ont pas été élevés ensemble. Asura n’avait déjà pas confiance en des membres de son propre clan, beaucoup voulaient du mal à leur chef. Tout ce qu’il voulait était d’unifier les familles. Mais cela semble être difficile pour l’instant. Mais elle ne perdait pas espoir dans la détermination de son ami qui était le chef du clan en ce moment même. Elle gardait une posture neutre, mais qui était tout de même avantageux si elle devait dégainer ses sabres. L’homme qui se trouve en face d’elle prit la parole. Il semblerait qu’il connaisse le chef du clan.

Asura n’aimait pas la façon donc il parlait de lui, en plus il était si familier dans la manière de prononcer son prénom. Pour ce qui est de l’offense, ce fut plus au niveau de la politesse qui était mise de rigueur quand il parlait de son chef de clan. Elle ne dit rien pour l’instant, elle n’allait pas faire un scandale non plus. Mais elle n’était absolument pas contente de cette manière de parler. Il finit par se présenter à son tour, elle savait maintenant son prénom et son nom.

Il semblerait qu’il eût rencontré le chef lors d’une entrevue quelque jour plus tôt. Elle devrait se montrer amicale avec lui malgré le fait qu’il manque de respect au chef du clan. Asura finit par sourire avant de lui répondre gentiment.

-ce n’est rien, vous ne faisiez que votre devoir en effet

Dit-elle doucement et d’une voie tout à fait neutre, enfin elle espérait que cela soit neutre. Ne voulant pas non plus provoquer une bagarre inutilement. Elle continuait de le détailler du regardé, n’arrivant pas à le sonder, il était mystérieux, du moins il cachait quelque chose. Il disait aussi d’être de kiri. En même temps, elle ne pouvait que le croire ayant rencontré son chef.

Asura restant quand même à bonne distance, il avait peut-être rencontré le chef, mais elle s’en méfie, après elle se méfier de tout le monde. Elle sourit quand même pour ne pas trop se montrait hostile envers lui.

-je vous crois, pas besoin de croiser le fer avec vous

Dit Asura en se rapprochant doucement, mais restait à bonne distance quand même. Elle devait patrouiller et puis elle restait en alertes, on ne sait jamais qui on peut rencontrer en chemin comme maintenant en réalité. Il lui proposa de patrouiller ensemble, cela pouvait être utile en effet. Tout dépend du nombre d’individus rencontrée en chemin.

-pourquoi pas en effet cela peut s'avérer utilise d’une certaine manière

Dit-elle doucement, se relâchant un peu quand même. Car tous les muscles de son corps étaient tendus à force de se crisper. Elle devait se détendre un peu, sinon elle allait finir par se coincer quelque chose. Il semblerait qu’il n’eût pas fini, car il lui demandait quelque chose encore.
Il était en effet en train de faire une sorte d’ouvrage sur kiri lui-même, enfin répertorier tous les habitants, son idée n'était pas mauvaise, mais si cela tombe entre de mauvaise main cela risquer de compromettre la sécurité du pays.

-Votre idée est intéressante, en espérant que cela ne tombe pas entre de mauvaise main et pour ce qui est du clan, faut que j’en réfère à mon chef, je ne peux rien divulguer sans son accord

Asura n’allait rien dire, de toute façon, elle faisait parti de la seconde branche, une branche pas très importante semblerait-il pour la branche principale sauf peut-être pour le chef actuel. Elle décida de marcher dans une direction afin de commencer la patrouille, elle ne l’attend pas vraiment sachant qu’il allait la rattraper. Elle sentait qu’il était plus fort qu’elle de tout façon
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Sam 3 Mar 2018 - 11:56
Comme il s'y attendait, Yukito allait devoir repasser par Shinzoku pour avoir accès à tout ce dont il souhaitait savoir. Néanmoins, le manieur de glace devait essayer de grappiller quelques informations, il n'avait pas le choix, c'était une chose qui lui tenait à coeur. Quitte à avoir une mauvaise réputation, ca permettrait d'aider au village et il le savait très bien.

Vous ne pouvez pas juste me dire si mes affirmations sont exactes ?

Porter des sabres n'était peut être que décoratif, voilà donc sa première question.

Au vu de tes armes, j'en déduis que vous êtes une experte en maniement de sabres. Lorsque je suis allé rencontrer votre représentant, il en avait aussi. Dois-je en conclure que vous êtes un clan de sabreur ? demanda t-il avant de laisser passer quelques secondes et profiter du paysage. Je comprends tout à fait votre méfiance et votre souhait de ne pas en divulguer davantage concernant votre clan. Je me contenterais juste de votre réponse sur le fait d'être adepte des armes blanches ou non.

C'avait beau être quelques infos sur un bout de papiers, c'était quand même bien plus ardu de faire si tout le monde se montrait méfiant à son égard. Surtout quand c'était une personne avec un faciès comme Yukito, toujours souriant. Forcément, ca aidait pas. Mais il fallait bien quelqu'un pour prendre des initiatives, avec les élections pour accéder à la plus haute marche de la Hiérarchie qui arrivaient, avoir un minimum d'informations sur les habitants du pays de l'eau était indispensable. Un jour viendra où tout le monde serait bien content de savoir qui habite à côté de chez qui, et s'il représente une menace ou non.

Voyant qu'Asura augmentait son rythme de marche, le Hiyari se demanda si elle ne mettait pas une distance entre eux pour cacher quelque chose ou bien si elle désirait finir la patrouille au plus vite pour rentrer chez elle.

N'hésitez pas à me dire si je vais trop loin, parce que là, tout ce que je vois c'est que vous n'avez pas envie d'en parler. Viendrais-je d'aborder un point sensible ?

La provocation était la meilleure option possible. Peu importe la réaction de la demoiselle, elle allait forcément cracher le morceau. Bien que cela ne l'enchante guère, Yukito devait au moins repartir avec une information sur le clan Karasuma. Même s'il allait devoir repasser par la case "Chef de Clan" pour confirmer ce qu'il allait en tirer d'Asura.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Jeu 8 Mar 2018 - 17:50
Marchant toujours tout droit, suivit de l’homme, Asura regardait l’Horizon. Après tout faux rester vigilants des brigands peuvent rôder dans les parages, un guet-apens, c'est si vite arrivées. Deux faces à une vingtième d’homme, cela les mettra en fâcheuse posture. Faut donc rester prudent, après tout qui dit qu’il n’essaiera pas d’attaquer par-derrière. Elle ne le connaît pas, il est peut-être dangereux, c’est peut-être un assassin. Il ne faut pas penser à des choses négatives comme ça, cependant il marchait tout en prenant la parlent. Il s’épuise donc jamais avec ses questions, Asura ralentit le pas pour se mettre à côté de lui, afin qu’elle puisse le répondre assez facilement et qu’elle ne doit surtout pas hurler.

Asura avait hoché la tête pour confirmer qu’il pouvait quand même lui poser ses questions, mais est-ce qu’elle allait y répondre, c’était une autre histoire au pire elle lui donnera de mauvaise réponse. Bon s’il va demander confirmation au chef, elle est dans la merde. Mais c'est la survie du clan avant tout, cela passe avant le village enfin du moins pour elle. Sa famille ses engagées à protéger le clan et le village de toute façon. Elle se demandait quel genre de question il allait poser, le trouvant bien trop curieux à son goût. Elle ne tarda pas à le savoir, il vient poser la première question. Bon, elle était en quelque sorte légitime comme question. Tout en continuant de marcher elle allait lui répondre.

-Nous ne pouvons pas dire si nous sommes un clan de sabreurs, car le port du sabre n’est pas obligatoire. Ceux ayant suivi un certain type d’entraînement peuvent manipuler cette arme

Asura regardé le paysage qui était vraiment magnifique, après cela reste une question évidente, s’il avait vu Shinzoku ou bien d’autre membre du clan portant le sabre. Y pensant mes parents et grand parent eu n’utilisez pas le sabre. Y avait que mon arrière-grand-père qui utiliser aratsuki. Il s’était remis à parler, en effet, il avait de quoi se méfier de lui, mais bon, elle n’allait pas le laisser sans réponse. Et puis il pourrait être utile au clan un jour qui sait au fond.

-pour ce qui est des entraînements et autre, en effet, je ne vous dirai rien à ce sujet, vous devrais en parler avec le chef. Sinon oui, le clan utilise des armes blanches autre que les sabres, mais comme tout bon ninja je suppose

Dit Asura tout en marchant, voyant les buissons bouger, puis aperçu un petit lapin, qui fuit dès qu’il aperçut les deux individus marcher dans sa direction. Il n’y avait aucun autre bruit , même lui était tout à fait silencieux quand il marchait enfin, il pourrait l’être plus s’il ne parlait pas autant.

Je ne vous cache rien, et nullement vous m’avez offensé par vos questions. Dit-elle tout en restant à ses côtés.puis, vous êtes assez rapide pour me rattraper, vous n’êtes pas ce que vous semblez prétendre trouver.

Asura se stoppa, pour admirait le paysage qui s’offre à eux, une beauté à couper le souffle. Une brise légère vient caresser son visage, elle avait le sourire aux lèvre, une bonne journée en effet même si elle avec un sacré curieux au basque. Mais bon, il ne semble pas méchant du tout enfin les apparences peuvent être trompeur.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Ven 9 Mar 2018 - 15:11
Peu à peu il obtenait des réponses, mais pas celles qu'il attendait. Le Hiyari avait ramassé sur la route un petit galet qu'il s'amusait à faire passer entre ses doigts. Dans sa réflexion, le garçon savait très bien que repasser par Shinzoku était nécessaire, mais il pensait que les autres membres du clan Karasuma voulaient se montrer au monde. Une hiérarchie avait été mise en place par les anciens de la famille, et elle n'allait pas être facile à déloger si Yukito s'obstinait à questionner tout le monde. Quitte à avoir une mauvaise réputation auprès des anciens, autant le faire de façon intelligente et réfléchie. Peut-être que changer d'approche ferait avancer les choses.

Et si vous me parliez de vous en tant qu'individu ? Quels sont vos ressentis vis-à-vis de votre famille et du pays de l'eau ? Vous sentez-vous redevable envers Kiri ou souhaitez-vous démontrer par des actes votre désir d'appartenir au village caché de l'eau ? Répondez franchement, laissez de côté toutes les règles de votre clan.

Pas de grigri ou autres subterfuges, Yukito y allait franchement. L'heure tournait et la fin de la ballade se rapprochait de plus en plus, il était temps de commencer à faire le bilan de tout ce qui avait été dit auparavant. Le galet passa une dernière fois autour de ses doigts avant de tomber sur le sol, le bruit sourd n'eut pas lieu car comme guidé par la légère brise qui se levait, il se dirigea de son propre chef jusqu'à la source la plus proche.

C'est si calme ce soir... J'ose espérer que les personnes mal intentionnées ont préférer aller se reposer plutôt que de mettre un peu de folie à Kiri. Ce n'est pas plus mal, le repos est important. Qu'allez-vous faire une fois la patrouille achevée ?

La lune était pleine, éclairant chaque parcelle de terre aux alentours. Les jeux d'ombres se faisaient davantage sur les faciès des personnes, pouvant faire passer le plus gentil des individus pour un méchant aux plans diaboliques. Le danger est présent partout, même si c'est en temps de paix. Comme ce bruissement près d'un buisson, auquel Yukito y tira un senbon vers la faible nuisance sonore. L'aiguille se planta à quelques centimètres d'un écureuil, qui prit aussitôt peur et partit à toute allure, abandonnant son butin amassé.

Il semblerait que cet animal fusse l'unique perturbation de la patrouille... sourit Yukito en allant chercher son projectile.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Mer 14 Mar 2018 - 21:40
Asura remarquant qu’il avait pris un galet, il s’amusait à le faire passer entre ses doigts. Est-ce un signe d’ennui ou bien de nervosité, comme elle ne donnait pas beaucoup de réponse. Après elle n’était pas non plus dans les petits papiers de la famille, étant de la seconde et non de la première qui dirige le clan. Elle marchait donc d’un pas tranquille, quand il vient poser encore une question, il aimait briser le silence. Il voulait qu’elle parle d’elle, qu’est-ce qu’elle pourrait bien raconter, sur sa personne et puis ce personnel. Après la question peut aller dans les deux sens en quelque sorte, pourquoi ne pas récolter des informations sur lui aussi.

Cela va dans les deux sens, pour ma part, je veux bien parler un peu de moi si vous me parlez de vous ? Dit-elle tout en le regardant dans les yeux.

« Qu’est-ce qu’il mijote ? »

Se demanda Asura, elle marchait, le lapin ayant détaillé en les voyants, pensant qu’il allait servir de repas en parlant de repas, elle commençait à avoir faim à force de marcher. Ne faisant plus attention à la pierre dans sa main, elle soupire, avant de lui répondre, sa question était assez spéciale en quelque sorte.

ce que je ressens envers ma famille, c'est une immense chaleur et d’amour à leur égard, pareil pour mon clan même si certaine tension cohabite entre la première faction et la secondeoups, elle avait quelque chose qui ne le regardais pas, enfin tout le monde devait le savoir qu’il avait deux factions au sein du clan. Et vous vous avec de la famille ?

Il semble aussi vieux pour avoir une femme et des enfants à sa charge, après tout les questions vont dans les deux sens à son goût.

pour ce qui est du village, je ne me sens pas redevable ou ni le fait de prouver ma valeur, de toute façon le moment venu, je le défendrais comme tout non kirijin ainsi que mon clan

Asura se battra pour sauver son clan et son pays, ce même pays qui les a accueillis, mais de là à dire qu’elle est redevable, c'est un peu fort, elle n’a pas vraiment connu l’exode ou son clan est venu s’installer ici. Elle est née ici et c’est tout ce qui compte. Après, il aura bien des batailles à mener pour sauver son village et autre. Même si pour l’instant vaut mieux que cela reste comme ça. Et puis qu’est-ce qu’il ferait vraiment pour kiri a par son livre qui donne accès à des informations privées. S’il tombe entre les mains, cela peut nous détruire. Il doit savoir ce qu’il fait, en tout cas pour être aussi sûr de lui comme ça.

La balade touchée à sa fin cela se ressentait, il lui posa une nouvelle question, elle sourit à celle-ci. En effet du calme faisait du bien, de temps en temps. Elle le regarda et lui sourit avant de lui répondre.

c’est vrai que cela fait du bien, et puis les brigands aussi ont le droit au repos, car je pense que piller des villages ce n'est pas de tout repos. Après la balade, je pense que j’irai manger de ramen, et vous ?

Elle dit ça enfin, elle allait manger ces sûres, seule ou non elle ne le savait pas encore cependant. Le tour se termina sans encombre, enfin les brigands avaient pris un jour de congé ou alors ils se reposent pour attaquer la nuit. Ce qui pouvait être possible en soi.

La lune était tombée éclairante les deux patrouilleurs de sa clarté, une aiguille se planta dans un arbre, il l’avait lancé assez rapidement. Un pauvre écureuil prit la fuite en laissant son butin là. Il reviendra le chercher plus tard. Elle suivait des yeux l’homme qui alla chercher son aiguille tout en souriant.

il semblerait en effet. Dit-elle avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Ven 16 Mar 2018 - 22:36
Asura accepta de parler d'elle à condition que Yukito en fasse de même, ce qu'il accepta volontiers pour rétablir l'équité mutuelle. Ses intentions s'avéraient très nobles et primaires, à savoir une certaine considération pour son clan, le faisant passer presque avant son village. Cela pouvait s'avérer étrange, mais chacun faisait ce qu'il voulait, et Asura n'avait pas dit qu'elle lâcherait Kiri en cas de problèmes.

J'ai de la famille, mais je n'ai pas encore reprit contact avec eux. Mon clan est un peu dispersé dans tout Kiri et qui sait, partout dans le monde. Ce n'est pas une chose que l'on peut faire en un après-midi, si vous voyez ce que je veux dire.

Sur la fin de la marche, Yukito commença à en dire un peu plus sur son histoire. Fallait bien faire la conversation, et Asura était probablement gênée de parler d'elle comme ça. Tout était une question d'habitude après tout.

Pour le village, je le fais toujours passer avant mes intérêts. Vu qu'il m'a accueilli, je me sens redevable envers Kiri. C'est comme ça que je marche. - passe sa main sur son ventre - Je ne dirais pas non à un bol de ramen. C'est que ca creuse les ballades. Vous en connaissez un bon dans le coin ?

Ca faisait bien longtemps que le garçon n'avait pas mangé autre chose que de la nourriture en barre toute faite. Les rations ne constituaient pas un vrai repas, et il était temps de goûter autre chose. Et de se réchauffer un peu à l'intérieur parce qu'il commençait à cailler un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Dim 18 Mar 2018 - 14:29
Le jour laissa place à la nuit, un petit vent vient faire voler les cheveux d’Asura. La lune était la seule témoin de leur acte en cet instant. Il était cependant l’heure de rentrer, l’air de rien elle avait passé une charmante journée, sans encombre même si une bonne petite baston fait toujours du bien aussi. Mais les brigands étaient restés chez eux ou alors il avait déjà essuie une défaite dans la journée par d’autre personne de kiri. Après tout, est possible, faisant route à nouveau vers le village. Asura écouté les dires de son interlocuteur, lui racontant qu’il avait aussi de la famille qu’il faisait partit d’un clan. Il était un peu éparpillé dans tout kiri, en effet cela ne faisait pas en une journée de les retrouver enfin en une après-midi plutôt. Cela est dommage, mais elle était sûre qu’il les retrouvera sans aucun doute.

Au plus, ils marchaient, il se dévoilait un peu plus. Elle n'en doutait pas qu’il soit homme à faire passer ses intérêts de kiri avant sa famille. Elle pouvait le comprendre puisque ce pays l'accueillit, pas comme le ou elle est née après ce qui fut fait. Elle a cependant un attachement à kiri, elle se battrait pour comme pour son clan.

Continuant de marcher, il n’était pas contre un bol de ramen, Asura ne mangera pas seul ce soir, enfin, elle n’était jamais seule quand elle mangeait chez elle. Sa grand-mère étant toujours là pour faire le repas, quelquefois c’était Asura qui le faisait. Cela l’aidait grandement cependant, mais pour l’instant la nuit étant déjà tombée, et puis chez elle, ils avaient déjà mangé.

Oui, je connais une bonne adresse

Dit-elle tout en rentrant dans le village à nouveau, les rues étaient bondées de monde. Des lanterner éclairé les rues et ruelles. Se dirigeant vers ce fameux restant, une bonne odeur s’en échapper déjà. Elle ouvre la porte coulissante, puis entre saluant le cuisinier. Allant s’installer sur un tabouret suivi de Yukito.

Aller, je vous invite pour cette fois

Dit-elle d’une voix assez enjouée, cela changeait de manger avec sa famille, mais cela ne la dérangeait pas. Asura commanda un ramen au poulet. Ne sachant pas ce qu’il allait bien prendre lui. La boisson, ce fut de l’eau, rien d’autre, on va éviter les bourdes quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mer 21 Mar 2018 - 15:58
Une nouvelle adresse que Yukito pouvait inscrire dans son carnet de restaurants à Kiri. Bien qu'il n'avait pas encore goûté les fameux mets proposés, ca lui faisait un endroit de plus à aller si jamais la faim le prennait lors de ses ballades improvisées ou les patrouilles. Suivant sa partenaire de patrouille jusqu'à l'établissement, Yukito observait comme émerveillé par le spectacle de lumières proposés par le pays de l'Eau. Ce soir n'avait rien de particulier, pourtant une atmosphère plaisante s'en dégageait. Cela faisait bien longtemps qu'il n'était pas sorti de chez lui pour faire autre chose que s'occuper de faire les rondes et autres obligations pour le village, il avait maintenant un peu de temps à lui.

C'est gentil, je vais rester quand même dans le respectable. Je ne veux pas vous endetter jusqu'au cou haha.

Après avoir pris commande, Yukito observa les alentours de l'échoppe. Ca semblait être un bâtiment assez réputé car tout les sièges étaient occupés. Un bon point pour commencer, il ne manquait plus que de voir la qualité du service et de la nourriture. Yukito n'avait pas d'exigences particulières, mangeait quand même lorsque ça ne lui plaisait pas. Ne pas cracher sur la nourriture, surtout lorsqu'on est invité. Asura avait commandé son plat et commençait à le savourer lentement mais sûrement, ce qui fit rire Yukito.

Et bien, vous aviez vraiment faim. Les patrouilles sont si éprouvantes pour vous, ou alors c'est ce que vous faites de vos journées qui justifie cette gloutonnerie soudaine ?

Le plat du Hiyari arriva, laissant une odeur particulièrement exquise envahir les nasaux de tous. C'était tout simple, quelques brochettes et une part de nouilles sautées accompagnées par un petit verre de saké. S'emparant d'une brochette, il en proposa à celle qui l'avait invité.

Si vous en voulez, servez vous n'hésitez pas. Je vous dois bien ça après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: