Prélude d'un commencement ♦ Amako, Nozomi, Shinichi

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Mince, mince, mince !

A chaque fois, c'est comme ça.

C'est la nuit. Il s'entraîne, ou alors bouquine : l'heure passe, elle file comme une étoile, ne prend même pas le temps de le prévenir.. et pouf ! C'est minuit, ou parfois plus tard encore. Heure tardive, ça veut dire impossible de se lever le lendemain, alors que... oui, il a un rendez-vous.

Il saute hors du lit, s'active, s'enfile un bol de riz illico. Évidemment, Amako n'a pas jugé bon de le réveiller. C'est trop drôle de le voir galérer, courir dans tous les sens comme un poulet sans tête, jusqu'à ce qu'il arrive en retard, en sueur, prêt à se faire accueillir. Sauf qu'aujourd'hui, c'est encore pire.. c'est un jour spécial. Donc en gros, scénario catastrophe.

Il sort en trombe de chez les Seizu, s'incline face au grand chef. Toujours les manières, sinon c'est le coup de bâton. Il se dirige vers le centre de Kiri, mal habillé, les cheveux plus décoiffés que d'habitude, et tape un sprint jusqu'aux terrains d'entraînement. Vu le soleil, il doit avoir un sacré retard.

Super marathon, il accélère : il saute d'un bâtiment à l'autre pour gagner de la vitesse, manque de s'étaler deux ou trois fois dix mètres plus bas. Au bout d'un moment, il arrive à l'endroit dégagé, le lieu de rendez-vous. Tout le monde est déjà là, sauf lui. Nozomi a l'air furieuse.

Au secours.

«B-bonjour..» Il glisse sa main le long de sa nuque, les joues rougies. «Désolé, je n'ai pas réussi à me lever, j'ai fais aussi vite que j'ai pu. Haha..»
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Amako observa l'environnement autour d'elle. Non loin d'elle, sa meilleure amie fulminait sur place dans l'attente de leur dernier coéquipier. L'adolescente n'avait pas jugé bon de réveiller Rin – c'était bien trop amusant que de l'observer se débattre contre Nozomi. Résultat, elles attendaient toutes les deux dans la ville. Préparée à cette attente, Amako lisait de manière presque tranquille.
Presque, parce qu'elle ne parvenait pas à retenir un coin de sourire qui soulignait son inattention. Ses yeux vagabondaient régulièrement vers l'héritière Kaguya. Si elle avait pu, elle aurait lâché un léger rire, mais ç'aurait été trop déplacé.

Donc, elles attendaient. Finalement, le garçon se pointa essoufflé et en sueur. Pas réussi à se lever, hein ? Amako sourit le plus angéliquement du monde. Elle savait comment aggraver son cas.

« Oh ? Après tout le mal que je me suis donnée pour te préparer un repas ! J'espère que tu en as profité, au moins ! »

S'il répondait oui, il avait pris plus de temps que nécessaire. S'il répondait non, il n'avait pas honoré le travail de son équipière. Dans un cas comme dans l'autre, Nozomi serait énervée. L'air de rien, elle se balança d'avant en arrière, un regard complice trop amusé.

« Sinon, Nozomi ! Tu dois être impatiente, non ? Il paraît que notre maître est un grand sabreur. »

Détourner subtilement la conversation. Autant que Rin soit un minimum en forme pour cette rencontre, plutôt qu'abattu par terre.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
*Mais qu'est-ce qu'il fabrique ?!*
Nozomi fait les cents pas à côté d'Amako, on peut sentir la colère est en train de s'accumuler alors que le minus tente encore une fois de gâcher un moment important.

"J'espère qu'il a une bonne excuse."

L'héritière lance un coup de pied dans un petit caillou, pour passer sa frustration de ne pas pouvoir se défouler directement sur le coupable. Le mineral s'écrase quelques mètres plus loin, alors qu'enfin, le futur punching-ball fait son apparition.
Nozomi l'observe durement, il balbutie des excuses alors qu'Amako creuse un peu plus la tombe du malheureux en ajoutant un nouvel élément. Les poings de la jeune fille se serrent, non, elle ne doit pas le tuer, elle en a encore besoin, l'équipe est composée de trois personnes, pas deux. Et Amako semble aussi de cette avis, envoyant une diversion pour venir en aide à Rin.

"Bien sûre que je suis impatiente ! On va enfin pouvoir apprendre de quelqu'un qui n'est pas de notre famille. Sauf pour le minus." Nozomi lance un regard assassin à la chose.  "Avec un peu de chance il réussira à faire quelque-chose de toi."

La demoiselle tourne légèrement la tête et pousse un soupir, c'était peut-être trop méchant ça. Mais hors de question de s'excuser ! Il aurait dû être plus fort voila tout, et puis regardez ses cheveux à moitié coiffés. Cette allure discrète, ce sourire un peu niais et pourquoi est-ce qu'elle rougit en le détaillant ! Nozomi détourne un peu plus son visage,  elle déteste ce sentiment. Son regard se pose finalement sur un homme à la taille imposante qui s'approche d'eux, un katana à sa ceinture. Enfin, elle va pouvoir chasser ces étranges pensées de son esprit.

"Je pense que c'est lui."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Non content de m’avoir affublé d’une mission où je devais entraîner des genins plus tôt dans la semaine, les autorités de la brume ont jugés bon de me nommer chef d’une équipe de shinobis. Je leur avais pourtant bien dit que la pédagogie n’était pas mon fort. C’est à croire que personne ne m’écoute ici. N’étant pas assez haut placé pour me permettre de passer outre cet ordre, je me prépare à quitter mon domicile et à rejoindre ces trois genins.  Je n’ai pas envie de jouer à la nounou et traîne donc des pieds. Si bien que je finis par arriver en retard au point de rendez-vous. Les trois shinobis sont là.
▬ Bonjour.

Mes yeux se posent tour à tour sur les différents membres qui composent cette équipe. Leur tête ne me dit rien. C’est assurément la première fois que je rencontre ces trois kunoichi. Dans le doute, je me présente et leur demande implicitement de faire de même :
▬ Je m’appelle Kitase Shinichi. Je suis sabreur et je serai vraisemblablement votre maître jusqu’à nouvel ordre.
« Vraisemblablement ». Ce mot en dit long sur ma motivation à les encadrer. Le fait est que je n’ai pas le choix. Je fixe du regard la plus frêle des trois jeunes filles, celle qui pour une obscure raison est tout en sueur en plus d’être mal coiffée. Je demande alors :
▬ Il s'est passé quelque chose ?
J’arrive peut-être après la guerre. Qui sait, ils se sont peut-être déjà entraînées sans moi. J’observe tour à tour les deux autres adolescentes. Elles ne sont ni en sueurs, ni mal habillées, ni toute décoiffées. Bizarre.

▬ Soit dit en passant, c’est curieux. D’habitude les équipes sont créées de sorte à ce qu’une forme de mixité soit respectée.
C’est vrai. C’est la première fois que je vois une équipe composée exclusivement de fille. C’est à croire que la parité n’existe pas à Kiri et que notre village est essentiellement féminin. Qui l'eut cru.
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Bam, boum, paf ! Tornade de torgnoles, mais pas sûr qu'il les méritent. L'adolescent se fait tout petit, il est lâchement agressé par l'assemblée. Même l'inconnu, un homme intimidant muni d'un sabre, l'affuble d'une méprise : une fille ? D'accord, il est frêle, pas très loquace, et il a oublié de couper ses cheveux récemment, mais..

Mais il suffit de regarder Nozomi pour comprendre que même les filles ont l'air plus téméraires que lui.

Ah, ça y est : c'est super embarrassant. Rin n'a rien à répondre, si ce n'est un mélange hasardeux d'excuses et de politesses. Heureusement, les brimades s'arrêtent : le groupe passe à autre chose. C'est déjà ça.

Vivre pour mourir un autre jour.

Même si, bon..

Il faut toujours lever le malentendu.

«Euh.. hem..» Il entortille ses doigts, rouge comme une tomate. «C'est-à-dire que.. je suis un garçon, en fait. Je m'appelle Nakamura Rin, enchanté de vous rencontrer.. monsieur.» L'adolescent puise dans les réserves les plus abyssales de son cœur pour forcer un sourire.

Ce n'est pas très efficace.

«A ce propos, monsieur Kitase.. j'ai cru comprendre que nous allions former un groupe, or c'est vous qui allez nous superviser.. c'est ça ?» Pitié, qu'il dise non. Le gaillard est super classe, mais il fait aussi super peur. C'est sûrement le genre à faire des entraînements à la dure, comme les Kaguya..

Aïe, les souvenirs douloureux.

Le garçon déglutit. Il aimerait bien demander davantage d'informations, mais ça ne sort pas. Il a l'impression que son crâne va exploser, c'est pas possible. Il se mord la lèvre, joue avec ses doigts : déjà, l'humiliation de l'arrivée, maintenant ça.

ET IL N'A MÊME PAS REMARQUÉ LE REPAS CE MATIN.

Pourquoi c'est comme ça que ça se passe ? HEIN ?
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Leur maître était arrivé. Franchement, il avait l'air d'un vieux. Amako le rangea immédiatement dans cette catégorie mais ne pipa pas mot, affichant toujours un angélique sourire sur son visage. Kitase Shinichi. Il avait un sabre à sa ceinture... En pleine réflexion, l'adolescente retint très difficilement un petit rire lorsque leur nouveau mentor pris Rin pour une fille. Elle observa son ami tenter de rattraper la chose, mais c'était peine perdue. Elle ne put empêcher son amusement de s'afficher sur son visage. Elle pris la suite de Rin.

« Bien sûr que c'est lui qui va nous superviser ! Tu devrais être content Rin, Nozomi apprendra sûrement à cogner encore plus fort. »

Cette pique lancée, elle se redressa avant de saluer de manière polie. La tradition avant tout.

« Je suis Seizu Amako, du clan Seizu. J'espère que notre collaboration sera fructueuse. »

Tant de mots compliqués dans la bouche d'une enfant. Ironiquement, Amako se dit que ses deux camarades n'avait sans doute pas saisi la raison de cette phrase.
La tradition avant tout le reste. Elle jeta un regard en coin à Nozomi. Elle serait sûrement ravie d'avoir un maître avec un air aussi puissant. Au moins, elle le respecterait sans problèmes. Elle poussa le dos de son amie pour l'encourager à s'avance en tant que leader. C'était le plus logique.

« Va, héritière ! »

C'était plus une plaisanterie qu'autre chose. Les yeux rieurs d'Amako observèrent sa camarade.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Nozomi observe le nouvel arrivant avec attention, pas de doute il a l'air doué. Et en plus il se moque de Rin, encore un point positif. Nozomi écoute les excuses de de son (sa ?) camarade à la sexualité ambivalente avec un demi-sourire. Avec de la chance il s'endurcira un peu avec l'entrainement, ça le rendra plus mignoxbhvjnzegu ! Nozomi seccoue la tête.
C'est ensuite au tour d'Amako de se présenter, comme d'habitude elle en fait des tonnes avec la politesse. Puis elle pousse un peu Nozomi pour l'inciter à terminer les présentations. La jeune fille jauge une dernière fois leur futur sens... maître du regard et incline finalement la tête.

"Nozomi Kaguya, héritière de mon clan. Vous avez déjà entraîné des genins avant ?"

Question simple, mais importante, l'homme a quand même l'air jeune et il n'est pas impossible qu'ils soient ses premiers élèves. La demoiselle observe ensuite le sabre à la ceinture du ninja, de ce qu'on a pu lui expliqué Kiri regorge d'excellents épéistes. En détaillant un peu plus la garde et le fourreau elle ne remarque rien de spécial, mais elle n'est pas une experte en armes blanches.

"Du coup, il fait quelquechose votre katana ? Ou vous savez juste très bien vous en servir ? De ce que j'ai compris on ne donne pas une équipe de genins à n'importe qui."


Il n'y a pas de secrets, si ont veut en apprendre plus sur quelqu'un, il faut poser des questions. Et ça Nozomi sait très bien le faire, ça lui permet aussi de comprendre un peu mieux le caractère des personnes avec qui elle parle. Et puis si il doit vraiment s'occuper d'eux, autant qu'ils se connaissent un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Le visage fermé, seule cette onomatopée parvient à quitter mes lèvres.
▬ Ah.
Mince alors. C’est un garçon.  Cela ne se lit pas forcément sur mon visage inexpressif pourtant je suis bel et bien surpris par cette information. J’aurais pourtant juré à son faciès et à sa morphologie qu’il s’agissait d’une adolescente. Les trois enfants se présentent avec un enthousiasme plus ou moins évident. Mon équipe est donc composée d’un garçon paniqué aux allures de fillette, d’une jeune première, polie, courtoise et au vocabulaire bien garni et enfin d’une Kaguya. Sacrée équipe que voilà.

▬ Non. C’est la première fois qu’on me confie une telle tâche.
J’ai déjà aidé des gens à progresser, je me suis déjà entraîné longuement avec des shinobis plus faibles que moi mais jamais je n’ai officiellement été en charge d’apprentis ninjas. J’imagine que ce n’est pas plus compliqué qu’avoir à gérer Nobuo. En somme, grâce à l’administration, je suis désormais doté de trois frères en plus. Youhou.

Alors que Nozomi me pose une seconde question, je tourne machinalement la tête de droite à gauche à la recherche d’une activité à réaliser en groupe. Pas une idée ne me vient à l’esprit, rien.
▬ Il fait ce que je lui ordonne de faire. C’est déjà bien.
Comprennez par là : « Je ne réponds pas à ce genre de question, d’autant que tu auras la réponse bien assez tôt. » Après avoir rapidement analysé le terrain, mes yeux se posent à nouveau sur le souffre douleur de la Kaguya :
▬ La tradition veut que je vous fasse passer un test. N’ayant pas d’inspiration, je vous aurais bien suggéré de vous battre mais le fait est que vous êtes trois, ce n’est pas pratique. D’autant que je pense déjà savoir qui tomberait le premier et qui sortirait vainqueur.
Je soupçonne même qu’Amako et Nozomi s’allient contre Rin, c’est dire.
▬ Vous voyez ce gant ? Le premier à me le rapporter sera le chef d’équipe en mon absence. Les autres devront faire tout ce qu’il dit et ce pour les trois semaines à venir.
Sur ces mots, je retire l’objet métallique et le lance loin, très loin. Bonne chance pour le retrouver maintenant. Et surtout bonne chance pour revenir avec sans que les deux autres ne le remarquent et ne tentent de le chaparder.
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Uh, ça n'augure rien de bon..

Monsieur Kitase n'a pas l'air de plaisanter. D'autant plus que si le travail ne lui sied pas, il sera encore plus sévère. Le bon côté des choses, c'est qu'il n'aura pas à se battre. C'est-à-dire.. qu'il n'a jamais battu ses amies d'enfance, en fait. Pas même une fois. Le pire, c'est Nozomi ! Combien de fois elle l'a mis au tapis avec ses techniques bizarres ? Un véritable monstre.

Et c'est super douloureux, en plus.

«Tout ce qu'il dit.. trois semaines..» Il marmonne. C'est une blague ? Vingt-et-un jours à obéir à Amako ou Nozomi ? Ça serait la fin, l'apocalypse. Entre elles, elles ne se feraient pas de coups bas, mais face à lui..

C'est une situation d'urgence. L'adolescent lance un regard apeuré à ses deux camarades. Le gant s'envole, loin, loin.. comme ses espoirs.

Instinct de survie. Ni une, ni deux, le garçon s'élance dans la direction du lancer. Il prend une grande inspiration, exécute un large bond vers l'un des toits à proximité et entame sa course. Non, non, non, non.. pas question, il faut qu'il le trouve. C'est une question de vie ou de mort. L'échec n'est pas toléré, sinon c'est terminé : elles vont l'anéantir.

Il doit être plus rapide qu'elles.

«Où, où..»
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Amako écoute l'homme avec une attention distraite. Un test. Trois semaines d'obéissance. Comme si elle allait gober ça. En son fort intérieur, elle ricane. Mais elle sait déjà comment vont réagir ses deux amis : Rin va paniquer et Nozomi va partir au quart de tour. L'un parce que cette idée le fait pâlir à vu d’œil, l'autre parce que sa fierté va être piquée à vif. Donc... Comment tirer le meilleur parti de la situation ? Elle observe ses camarades partir devant. Puis elle jette un œil à Shinichi.

« Vous n'avez aucune idée de la lutte que vous venez de déclencher, monsieur. »

Nozomi ne cesserait jamais de poursuivre Rin. Elle soupira. Le but de cet exercice, ce devait surtout être faire une démonstration de ses capacités, donc... Amako enchaîna les signes avant que deux ailes emplumées ne viennent se fixer à son dos. Elle sourit une dernière fois à l'homme et...
Ziiiooou.
Est-ce un avion ? Est-ce un oiseau ?
La fillette dévalait le ciel de la ville de Kiri à toute allure. Du haut de sa position, elle voyait quelques personnes ici et là. Plutôt que de se fatiguer à chercher un tout petit objet – qui cela dit, brillerait sûrement depuis son perchoir – elle laisserait Rin et Nozomi le trouver. Il lui suffirait de s'en emparer après, en bon prédateur aérien. Rin était dans son champ de vision, sautant de toits en toits. Nozomi... La connaissant elle devait pas être loin derrière...
Tant d'efforts pour si peu de chose.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Droite, gauche, Shinichi esquive les questions de Nozomi tel une chèvre des montagnes (c'est un marchand venant du pays de la Foudre qui lui a appris cette comparaison). Et mis à part le fait que c'est sa première équipe de genins, elle n'a rien appris de lui. Finalement le jeune fille décide de ne rien ajouter et écoute son nouveau maître présenter le programme de la journée, une sorte de chasse au trésor avec à la clé l'assurance d'être le capitaine pour trois semaines.
Nozomi penche légèrement la tête alors que le ninja lance le gant, a-t'elle vraiment besoin de ça pour donner des ordres ? En l'état actuel elle est surement la plus forte du trio en combat, mais le but de cet exercice ne semble pas vraiment être de montrer ses compétences martiales. Et alors que Rin se précipite vers l'objectif, la lumière apparaît à Nozomi. Avec ce gant elle pourrait demander à Rin de respecter une distance de sécurité ! PARFAIT !

La kunoichi s'élance derrière le garçon, il court vite le minus, c'est son entrainement quotidien de la fuite qui doit aider. Mais alors qu'il choisit de sauter sur les maisons, Nozomi préfère l'approche plus direct, à travers les passants. Pas le temps de niaiser, elle esquive ou pousse les gens sur son chemin à la recherche du Saint Gant.
Un peu plus loin elle peut toujours voir Rin qui fait des bonds , mais aucune trace d'Amako, elle prépare surement un coup tordu. En tout cas aucune trace du gant pour le moment, les rues sont remplies et il ne serait pas surprenant qu'il soit en train d'être promené dans tous les sens par des coups de pieds ou un animal errant.

Ou alors il est sur le balcon d'un bâtiment à une dizaine de mettre de Rin ! Nozomi peste, la chance semble être avec la chose, et il est hors de question que ça soit lui qui gagne. La jeune fille s’arrête et tend la main en direction du gant, propulsant ses phalanges dans sa direction afin de la catapulter le plus loin possible de son adversaire et gagner du temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Rin et Nozomi ne se font pas prier. Les deux adolescents courent afin de retrouver le précieux gant. De son côté, le dernier membre du groupe reste planté là quelques secondes avant de partir à la chasse. Sa réflexion me fait sourire intérieurement. Je me disais bien que ce petit jeu allait motiver les trois adolescents, j’ai visiblement vu juste. Pour cause, on aspire tous à diriger autrui. Il n’y a pas à dire ; Stimuler leurs bas instincts était une bonne idée.  

Des ailes apparaissent dans le dos d’Amako et permettent à cette dernière de sillonner les environs via les airs. Voilà qui est original. Mon équipe est donc composée d’une femme-oiseau, d’une Kaguya et d’un dernier individu, au phénotype sexuel douteux et aux compétences inconnues. Tout ce beau monde s’en va chercher l’objet métallique. Curieux, je suis de près les trois adolescents afin de voir comment vont se débrouiller les genins de la brume. Qui sait, je vais peut-être en apprendre plus sur mes élèves et en particulier sur l’androgyne.

Ils courent – ou vole, cela dépend – et ne tardent pas à avoir l’objet en visuel. Nous y voilà. Cela commence à devenir intéressant. Les trois enfants sont là, à quelques mètres les uns des autres. Amako vole au dessus de nos têtes, Rin est probablement le plus proche du gant tandis que la Kaguya, amère, tire sur le vêtement afin de l’écarter le plus possible de son camarade.

En ce qui me concerne, je reste à bonne distance des protagonistes mais me tiens prêt à intervenir en cas de déséquilibre des forces. Ma vue n’est pas parfaite néanmoins, de ma position, je peux pleinement profiter du spectacle. Qui de la maîtresse des os, de la fille qui maîtrise les plumes ou du  gosse va prendre le dessus ? Nous le saurons bien assez tôt.
En attendant je commence à avoir faim. Les hostilités n’ont même pas commencées que je songe déjà à quitter les lieux. Ah. En voilà une idée comique. En plus de les laisser se débattre, je m’en irai. Ainsi, le porteur du gant devra – en plus de devoir semer ses collègues – me trouver. Moi qui pensais ne pas être pédagogue ... Je trouve finalement tout un tas d'idées stupides permettant de stimuler mes élèves.
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50


Oui, le gant !

Attrap-..

Des projectiles. Mince ! Le gantelet dévie en l'air, propulsé. Pas le temps de penser..  Amako n'est pas loin, or s'il monte trop haut, elle pourra l'attraper sans soucis. Même régime pour Nozomi, elle le talonne de près.. ! L'adolescent s'élance en l'air, il tente de saisir la pièce de métal, en vain : il l'effleure des doigts, commence à retomber en contrebas..

Un peu de nerf. Le genin se laisse porter par le jeu, par l'adrénaline. D'une pression des jambes, il s'envoie en avant, effectue une rotation sur lui-même et frappe l'objet avec une précision exemplaire. Le coup de pied précipite le gant vers le sol plutôt qu'en l'air à une vitesse folle, jusqu'à même briser un vase dix mètres plus bas.

«Ou-..» Bien évidemment, il manque l’atterrissage. Il a beau maîtriser le Karyû, le déséquilibre de la rotation reste assez difficile à compenser : le garçon rate une marche sur le toit, il s'étale plus bas, se heurtant dans sa descente à un ou deux balcons. Il termine finalement sa course dans la petite ruelle déserte, juste à côté du.. gantelet !

Un peu hébété, il commence donc à se relever. Allez, plus qu'un petit effort..
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Rin s'était mis en travers de son chemin, indirectement. Dans cette petite ruelle, il lui serait difficile de reprendre le gant à terre. Heureusement, la chance sembla être de son côté. Le temps que Rin se relève, un chien qui passait par là trouva sans doute cela amusant de ramasser l'objet pour le ramener on ne savait où. Leur cible était désormais un chien errant tout joyeux qui battait joyeusement de la queue en courant d'une rue à l'autre. Rieuse, Amako décida qu'il serait plus amusant d'attendre que l'un des deux autres protagonistes cherche à suivre le chien. Du haut de son perchoir, elle se mit à chercher Shinichi du regard.

Ce fourbe. Amako retint un sourire sadique, reportant son attention sur le labrador qui sautillait au travers de la foule. Peut être qu'elle pouvait semer les autres comme ça. Elle avança dans le ciel, attendant une opportunité.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Prélude d'un commencement. (PV. Amako, Rin, Shinichi)

Mais c'est que la larve se débat. Un sourire apparaît sur le visage de Nozomi alors que Rin réussit une superbe manœuvre pour contrôler le gant, par contre il faudra revoir l'atterrissage. La kunoichi poursuit le fuyard comme elle peut, jouant des coudes pour se frayer un chemin à travers la foule. Finalement elle arrive dans une rue face à Rin et... un chien ? Qui s'enfuit avec le gant !

"Tu pouvais pas l'envoyer ailleurs hein ?! J'avais presque envie de te complimenter sur ton coup de pied. Tu sers vraiment à rien !"

Aaaah, passer sa frustration sur un autre, il n'y a rien de mieux. Sans attendre la réponse du ninja mollusque, Nozomi s'élance à la poursuite du nouveau fuyard de type canin. La jeune héritière passe habillement entre deux chariots, par chance le chien semble se diriger dans la direction du domaine Kaguya, elle le tient. Nozomi coupe entre deux bâtiments, un raccourci, très vite elle se retrouve face au chien qui la regarde avec des yeux dans lesquels ont peut voir toute la tristesse du monde. Lentement,
Nozomi dégaine un os de la paume de sa main.

"Ça va aller, ne t'en fais pas"

Le chien agite la queue sans comprendre et observe l'humaine alors qu'elle s'approche en souriant, l'os continuant de s'allonger dans sa main. Finalement Nozomi fait un geste brusque en direction du chien et... lance l'os en direction de Rin. La réaction est immédiate, le chien relâche le gant et s'élance vers l'os, et donc Rin.
D'un geste triomphale, la Kaguya se saisit du gant, plus qu'à le ramener à maître Kitase, espérons qu'il n'ai pas bougé.
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Rin n'aime pas les chiens.

Ils sont collants, voir invasifs : ils ne font jamais attention aux autres, surtout les plus gros, et n'hésitent pas à se jeter sur les inconnus pour les salir ou les accaparer. En gros, ils sont excessivement fatigants.

«Non, reste là..»

Alors évidemment, il fallait que Nozomi le place nez à nez avec un de ces monstres.

Le canidé s'élance à la poursuite de l'os, qui tombe sans surprise juste devant ses pieds. Tentative d'esquive, bond en arrière, mais rien de bien concluant : le projectile ramassé, la créature semble bien décidée à en découdre avec le genin. Rien de personnel là-dedans, juste une inexorable envie de lécher quelqu'un.

Sauf que lui, il n'est pas d'accord.

Impossible de remonter d'un bond, et la Kaguya semble disposée à prendre la poudre d'escampette. C'est mal, c'est très mal. Rin a un frisson d'horreur à l'idée de se faire effleurer par la chose, or c'est ce qui le pousse à prendre une décision rapide.

Alias, filer dans l'autre sens.

Il n'aura qu'à la retrouver de l'autre côté du carrefour, mais là.. non. C'est pas possible. Il file à toute vitesse, distance le chien et monte d'un bond sur un des toits à proximité. De là, il tente de retrouver la fugitive, en vain. Trop de gens, trop de maisons..

Il saute, saute, saute, paniqué, à la recherche de son salut. Il finit par remarquer Nozomi, dont il ne connait que trop bien la silhouette, alors qu'elle s'apprête à traverser un pont. Ni une, ni deux, il fonce, prend de la vitesse, et depuis les airs, saute pour attraper le gant, sauf que..

Le garçon rate son calcul.

Il tombe lourdement sur la jeune fille, qui laisse à son tour tomber le gant..

Dans l'eau.

Et il coule.
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Rin, comme à son habitude – à savoir être effrayé de tout et n'importe quoi – avait eu peur du chien. Et le gantelet métallique venait de tomber dans l'eau. Et ça coulait. Amako grimaça. Elle n'était pas exactement la plus douée pour aller sous l'eau, mais qu'importe. Tel un rapace, elle fondit vers l'étendue d'eau et plongea la tête la première, ses ailes lui servant d'ailerons temporairement. Elle devrait probablement continuer à pied pour le reste. Ses ailes allaient devenir trop lourdes par la suite, poids de l'eau oblige. Donc il fallait qu'elle ressorte d'un autre côté que celui où était ses camarades. Attrapant l'objet – ouah c'était lourd – elle se rendit compte assez tard qu'elle n'arriverait pas à remonter. Amako laissa ses ailes derrière elle, puis enchaîna une série de signe.
Ascension.
Le saut la propulsa hors de l'eau. Dans les airs pendant un cours instant, elle inspira l'air qui lui avait manqué et observa ses deux camarades, les gratifiants d'une pique.

« Eh, arrêtez de roucoulez vous deux ! Y a des endroits pour ça. »

Ensuite, la chute. Amako ne perdit pas un instant et se mit à courir sur l'eau. Vers où ? Euuuh. Kitase Shinichi avait très probablement bougé, donc... Amako avait une idée. Elle se dépêcha de sauter par dessus un mur et se mit à courir dans la ville, non pas à la recherche de Shinichi, mais dans le seul but de semer les deux autres, qui la talonnait très probablement. Et encore, ça c'était si elle ne se prenait pas un coup de taijutsu de l'un ou de l'autre.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Prélude d'un commencement. (PV. Amako, Rin, Shinichi)

Mais quel boulet ! Rin s'effondre sur Nozomi en voulant lui prendre le gant. La jeune fille observe le visage de la chose, beaucoup trop proche ! D'un coup de poing de japanimation elle éloigne la menace que représente Rin pour son rythme cardiaque et la couleur de ses joues.

"Ne me touche pas !"

« Eh, arrêtez de roucoulez vous deux ! Y a des endroits pour ça. »

Nozomi fusille Amako du regard alors qu'elle s'échappe. La kunoichi des plumes ne perd rien pour attendre, si l'héritière n'était pas sérieuse avant, maintenant elle n'aura plus aucune pitié. Elle se redresse d'un bond et s'élance à la poursuite de son amie,
surement talonnée par Rin.

"T'as pas intérêt à abandonner minus !"

Pourquoi elle l'encourage après lui avoir mis un coup de poing ? Nozomi se concentre sur son objectif, le gant entre les mains d'Amako, qui file à travers les rues. La fuyarde n'a pas l'air de se diriger vers le lieu de l'entrainement, surement parce-que maître Kitase a bougé. La Kaguya profite habillement d'un plus gros rassemblement pour courir sur le mur d'une maison et gagner un peu de hauteur afin de bondir sur Amako au milieu de la foule.

"Reviens là !"

Espérons que le trouillar ne fasse rien de stupide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
C’est un beau jour pour faire une promenade.
Fort de ce constat, je quitte la zone d’entraînement afin de me rendre au centre-ville situé quelques kilomètres plus loin. À l’heure qu’il est, un des trois gus a dû trouver le gant. Reste à savoir lequel se présentera face à moi avec l’habit en question.

Je marche et m’arrête en voyant un collègue chûnin. L’homme est chargé de rédiger le rapport d’une mission réalisée quelques jours plus tôt. Je le conseille sur les indications à signaler aux autorités et une conversation classique s’entame alors entre lui et moi. Alors qu’il me raconte ses exploits du début de semaine, un bruit vient nous alerter. Mes genins sont ici et causent du grabuge. Un tantinet gêné, je fais mine de ne rien avoir entendu.
▬ On ne devrait pas intervenir ?
Interv-quoi ? Ah ça non ! Sûrement pas ! Le concept de l’exercice est qu’une personne se présente à moi et sorte gagnante de ce grand jeu. Je ne vais pas les faire s’arrêter sous prétexte qu’ils gênent la plèbe ! Ceci-étant, je réponds d’une voix sobre mais autoritaire :
▬ Non. Ce sont mes élèves. Laisse les gérer leurs petites affaires. Si ça tourne vraiment mal, j’interviendrais. Avant ça …
Avant ça peu m’importe. Ils peuvent bien dégrader quelques murs et faire peur à deux ou trois vieilles dames si ça leur chante.
▬ Des élèves … Toi ? Ils sont combien ?
▬ Trois. Une Kaguya, une fille qui maîtrise les plumes et un gars qui … Un gars.
Allez savoir ce qu’il fait. À vue de nez, je dirais qu’il invoque des chèvres ou qu’il est expert en dissimulation.

Surpris, mon interlocuteur reprend la parole :
▬ La fille de Fujin maîtrise les plumes ? C’est original.
▬ …
De la surprise mêlée à de l’incompréhension. Voici ce que je ressens en ce moment même. Mon visage se décompose quand, enfin, je saisis la portée de son propos. Il est vrai que je suis censé faire office de maître à Ayame, la fille du jonin que l’on nomme Fujin. Mince alors. Moi qui pensais que l’équipe était complète avec ces trois là, je me rends compte de mon erreur. Au regard de ces « nouvelles » informations, cette histoire de gant perd tout son sens. Pour cause, il n’y a que trois participants à ce jeu alors qu’ils sont bel et bien quatre à être sous ma tutelle. Je me dois de régler ce petit problème et j’ai une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Rin se frotte le ventre.

«Aïe..»

C'était pas censé se passer comme ça.

Maintenant, Amako est en tête, Nozomi est à ses trousses, alors que lui.. il est étalé sur un pont. D'un bond, le garçon se remet sur ses pieds. Avec toute cette compétition, il se demande s'il a vraiment envie de poursuivre les hostilités. Ça risque de lui retomber dessus, tout ça.

Mais bon, hors de question qu'il abandonne. Après tout, il y a bien une manière de rattraper ses deux concurrentes. Rin grimpe sur la barrière du pont, face au fleuve. Il se concentre, prépare son corps : son souffle s'accélère, ses muscles se contractent.

Pas le choix, pas vrai ? Il ne compte pas faire l'esclave pendant trois semaines.

Qu'elles se tiennent bien, il arrive.

«Premiè-..»

«Excusez-moi, qu'est-ce que vous faites.. ?»

Il sursaute, perd l'équilibre, voit sa vie défiler devant ses yeux, puis..

Plonge à son tour dans les abysses de l'indifférence.

Plouf.
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Nozomi lui bondit dessus. Il est l'heure de mettre son plan à exécution. Elle fait une multitude de signe, lance le gant et...
Ziouuuuuuuuuuuuuuuuuuuu...
Armé de plumes, le gantelet vient de réaliser le plus grand bond de sa vie. Le dernier aussi sans doute, parce que là elle était quasiment certaine qu'ils ne le retrouveraient jamais. Il décrivit une courbe magnifique dans le ciel, disparaissant au loin. Elle n'avait pas pris en compte le poids du gant. Comparé au sien, la quantité de chakra qu'elle avait mis l'avait sans doute envoyé dans un village à côté. Oups.
Les plumes n'avaient sans doute pas aidé à faire planer la chose moins longtemps. Elle lança un regard navré à Nozomi. Mais si personne ne pouvait le récupérer, personne ne gagnait. Elle se dégagea de l'emprise de son amie, avant de l'observer pour faire une remarque innocente, comme si la situation n'était pas de son ressort.

« Et maintenant ? »

Kitase Shinichi risquait de ne pas apprécier.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Prélude d'un commencement. (PV. Amako, Rin, Shinichi)

Ça y est ! Le gant est à elle ! Rien ne pourra plus l’empêcher de... MAIS ! Mais pourquoi est-ce qu'il s'envole comme ça ! Nooooooooon !
Nozomi observe le gant s'éloigner loin, trèèèèès loin. Impuissante, elle reste les bras tendues vers l'objet désormais inatteignable. Bouche bée, elle se tourne finalement vers Amako qui semble elle aussi assez surprise de la distance parcourue par le gant.

« Et maintenant ? »

Nozomi saisit son amie par le col et la secoue en criant.

"Et maintenant ?! C'est pas du jeu de faire ça ! Rin ! Dis l..." Nozomi observe la rue déserte. "Rin ?" Elle relâche Amako et se relève. "Il est où cet idiot..."

La demoiselle fait signe à Amako de la suivre et se dirige vers le pont, le dernier endroit où elle a vu le minus. Une fois sur place elle observe les environs et remarque un passant qui regarde en bas du dit pont.

"Eh vous ! Est-ce que vous auriez vu un petit garçon ? Environs cette taille, brun et l'air effrayé par le monde qui l'entoure ."

L'homme désigne le bas du pont. «Il est tombé du pont il y a quelques minutes.»

Nozomi passe une main sur sa figure avant de se tourner vers Amako. "On va le chercher ou tu crois qu'il peut se débrouiller ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
▬ Tu m’excuseras, tout compte-fait je pense que je dois m’occuper de ces genins.
Sur ces mots, je prends congé de mon interlocuteur et suis ce beau monde. Je tâche de rester caché et observe les trois shinobis sous ma tutelle. Amako est actuellement en possession du gant. À défaut de le garder précieusement, la Kunoichi de la brume le jette loin, très loin. J’arque un sourcil et une grimace se dessine sur mon visage à la vu de cet acte pour le moins surprenant. Toujours caché, je vois la Kaguya et le membre du clan Seizu rejoindre le pont. Je presse le pas et apparais bientôt derrière eux.
▬ Si comme le dit l’homme il est tombé il y a quelques minutes, la question ne se pose pas.
Un homme normalement constitué peut tenir en moyenne trois à quatre minutes en apnée ; Certains avec de l’entraînement peuvent plus, d’autres peuvent moins. Par ailleurs, nous ne sommes même pas sûr que Rin sache nager …

Les secondes passent et leur camarade va sûrement y rester si personne ne daigne bouger le petit doigt. Voyant que les deux adolescents ont besoin d’une stimulation, je demande :
▬ Vous comptez y aller ou je dois le faire ?
Le ton employé en dit long. Je ne compte pas faire le moindre geste pour lui. C’est certes mon élève mais c’est à l’un d’entre eux d’y aller. Je ne serais pas toujours derrière ces trois genins.

Nozomi plonge et s’en va récupérer l’adolescent aux traits féminins. De mon côté, je regarde Amako et demande :
▬ Le gant ? Personne ne l’a trouvé ?
J’imagine qu’elle va me répondre que non. Si oui, cette fille est assurément la personne le plus intéressante du groupe, ou en tout cas la plus difficile à cerner. À moins qu’elle soit simplement bête et ait balancé le gant pour une raison qui m’échappe. Dans tous les cas cela fait mes affaires. Je n’avais pas envie d’expliquer au gagnant qu’il allait devoir me remettre le gant et se passer de ses « droits » sur les autres membres de l’équipe.

La Kaguya remonte son partenaire. Le gus en question a bu beaucoup d’eau et a subi un curieux contrecoup mais devrait pouvoir s’en sortir.
▬ Amenez le à l'hôpital. On se revoit demain. Tous les cinq.
Tous les cinq, oui. Ce n'est pas une erreur. Ayame devrait être de la partie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Shinichi Kudo
» LE CYCLE DE FONDATION - PRÉLUDE (Tome 1) PRÉLUDE Á FONDATION de Isaac Asimov
» [Tirtiaux, Bernard] Prélude de cristal
» Le Noveno Espada, Aaroniero Arleri
» Galerie de Tika

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: