CHAPITRE 1 - REMPLACEMENT & DISPARITÉ GÉNÉTIQUE | ft. Shinichi

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kitase Youtõ
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 95
Messages : 36


CHAPITRE I - REMPLACEMENT & DISPARITÉ GÉNÉTIQUE
ft. Shinichi & Youtõ

L'aube se levait à peine sur le monde ninja que celui, plus ardu, des artisans étaient depuis un moment réveillé. En tout cas, dans la fratrie Kitase, les deux cadets n'avaient d'autres choix que de suivre les ordres de Shõmei. Plus âgé, plus consciencieux et surtout le seul d'entre eux à avoir reçu une formation. Heureusement, la petite clique possédait déjà quelques amis sur place, ceux-ci pouvaient s'estimer chanceux de cela et remercier la résistance à l'éthanol de Youtõ qui n'avait comme égal que sa corpulence. En effet, le plus jeune avait profité de quelques amis saouls pour leurs dégoter un chantier qu'il s'attelait à gérer depuis le cris des poules ce matin.

Néanmoins, leurs fronts luisants et l'état inexistant de la charpente du vieux fermier firent comprendre à l'aîné qu'il s'était peut-être légèrement sur-estimé. Loin d'être idiots malgré ça, ceux-ci décidèrent de faire leurs possibles selon les dernières recommandations de leurs défunts paternel. C'était sans compté sur l'arrivé dans un nuage d'un Shinobi arborant fièrement l'effigie de la brume.
Youtõ le flamboyant ne se fit pas prier et lâcha immédiatement prise sur tout ce qu'il était entrain de faire, saluant avec vigueur ses frères avant de s'en-aller en sautillant. Il semblait que le village avait besoin de lui et celui-ci s'estimait heureux d'éviter cette journée de labeur qui, à première vue, n'allait pas être facile pour les frères à tout faire.

Ils étaient toujours deux, malgré son absence, le nom de la boite n'était donc toujours pas erroné. Néanmoins... S'il ne se dépêchait pas de ramener une once d'oseille à la maison, Shõmei risquait de bien lui mettre un stop vis-à-vis de cette activité qu'il jugera trop peu lucrative pour la survie de la famille. Car oui, c'était plutôt chaud dans la bâtisse actuellement. Youtõ n'y était pas souvent, mais les frangins n'avaient pas franchement l'argent pour s'accorder beaucoup de sortie, ce dernier ne savait d'ailleurs pas ce que faisait ses deux frérots quand il s'en allait s'entraîner.
Peut-être se plongeait-il dans le travail... Shõmei du moins, l'autre était le pire glandeur que sa famille eut connu ce dernier millénaire d'après les dires de son père.

Le roux se dirigea donc jusqu'à une office géographique ne payant pas de mine. Celle-ci, visiblement, manquait de personnel pour les deux-trois jours à venir. Le jeune ninja pénétra dans l'enceinte, à peine y mit-il un pied que son précédent interlocuteur se dissipa dans quelques gouttes de pluie, le rouquin bégaya quelques secondes et décida de ne pas attendre une seconde de plus pour gratter quelques piécettes dans le coin. « Bonjour à tous, on m'a proposé de venir vous aider suite à un déconvenue de personnel. Quelqu'un peut me dire en quoi je peux aider? » Celui-ci espérait bien pouvoir s'en aller quelques jours sur des îles, explorer un petit recoin dans le pays de l'eau ou encore découvrir le pays des terres arides! Le roux en profiterait d'ailleurs pour combler les lacunes de son bronzage.
Il tapota d'ailleurs l'épaules de celui, un peu plus proche que les autres, arborant, lui aussi, le bandeau de la brume. Youtõ glissa sa bouche jusqu'à son oreille et.. « J'ai pas reçu d'ordre de mission officiel... On est bien d'accord que je suis payé, pas vrai? » Grinça-t-il tout-à-fait sérieux.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Le village est sur pied depuis plus d’un an maintenant pourtant il reste bien des tâches à effectuer ici. S’il est vrai que le gros du boulot a été réalisé, il est faux de croire que les shinobis de la brume se reposent sur leurs lauriers. Pour cause, l’archipel de l’eau, bien qu’uni, manque cruellement de cohésion. Si cela ne se voit peut-être pas de l’extérieur, en interne, tout les gradés savent que la masse de travail à accomplir est considérable. Les îles ne sont pas encore bien reliées entre elles, il manque un chef d’orchestre en ces lieux et tout un tas de détails plus ou moins subtiles doivent être réglés sous peu. Parmi ceux là, la question de notre politique extérieure n’a pas encore été tranchée.

Afin d’éviter la guerre qui faisait rage sur le continent, l’archipel de l’eau s’est écarté du grand monde. De par notre position géographique et nos politiques passées, Mizu no Kuni est en retrait, c’est un fait. La guerre est maintenant terminée et il nous faut donc reprendre place sur l’échiquier mondial. Pour ce faire, il nous faut réaliser des expéditions, envoyer des équipes et connaître les terrains que nous souhaitons appréhender. Ayant voyagé et travaillé sur le continent pendant un bon moment, j’ai été réquisitionné afin d’aider à la rédaction de cartes.

Je ne suis pas un génie mais j’ai une plutôt bonne mémoire. Si je peux faire profiter le village de mon expérience et de mes savoirs alors soit. Je me rends au point de rendez-vous, rencontre un shinobi ainsi qu’une équipe de dessinateur. Nous sommes chargés de produire une carte plus ou moins fidèle des régions du fer, de la foudre et de la terre. Je salue mes collègues et m’apprête à démarrer le travail quand un homme m’arrête. Il manque quelqu’un à l’appel. En effet, un certain Nohibe est absent et, sans lui, il va être difficile de décrire les rives du pays de la terre.
▬ Ah. C’est problématique en effet.

Malgré le fait qu’un shinobi nous ait fait faux-bond, nous pouvons rédiger quelques papiers et commencer à préparer les explorations. L’envoi d’homme est prévu pour bientôt et qu’importe que ce Nohibe soit là ou non. Je connais plutôt bien le pays de la foudre, j’ose espérer qu’un collègue ait voyagé au pays du Fer et si tel est le cas, nous aurons déjà bien avancés.

Après avoir attendu quelques minutes, nous décidons de démarrer sans le dernier membre de notre équipe. Un rouquin qui m’est totalement inconnu arrive alors et souhaite nous prêter main forte. Il engage la conversation avec mon collègue – celui là même qui m’a arrêté quelques minutes plus tôt – et demande s’il peut se montrer utile. Ceci-fait, il s’approche de mon camarade expert en la région de Tetsu no Kuni et demande s’il sera payé.
▬ Tout travail mérite salaire. J’imagine donc que tu seras payé à la hauteur de ton utilité. Nous rédigeons des cartes détaillées des rives des différents pays qu’il va nous falloir explorer dans le futur. Si tu as voyagé, si tu sais des choses, je présume que tu peux être utile.
Outre la rédaction des cartes, nous avons pour objectif de « préparer le terrain ». C’est-à-dire d’indiquer à l’écrit ce qui peut être bon à savoir concernant telle ou telle zone. Ainsi, nos missionnaires ne seront pas pris au dépourvu lors de leur arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Kitase Youtõ
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 95
Messages : 36


CHAPITRE I - REMPLACEMENT & DISPARITÉ GÉNÉTIQUE
ft. Shinichi & Youtõ

Le visage du roux s'embellit d'un sourire satisfait, bien, une paye même minime restait synonyme d'un travail bien exécuté, de ce fait, celui-ci ne pouvait décemment pas se louper! Celui-ci délaissa donc la personne à qui il s'était précédemment adressé pour s'approcher du brun, un peu plus loin, qui lui avait répondu. Hochant la tête à ses explications, Youtõ comprit donc l'importance des cartes dressées pour une nation en pleine construction. « En effet, comme la plupart des personnes ici, je pense que j'ai pas mal voyagé. Pour ma part, et je pense que c'est pour ça qu'on est venu me chercher, j'ai passé le plus clair de ma vie à Tetsu no Kuni... Après, au niveau des cartes détaillées, je vous avoue ne pas m'être assez étendu sur le territoire pour être capable de vous donner énormément de détails. » Tout ça... Pour éviter de dire qu'il avait tracé sa route tout droit dès qu'il avait quitté le froid pays du fer.

Néanmoins... « Si mes vieux étaient encore là, ils auraient certainement pu vous expliciter avec précision la route séparant le pays de la Neige et Tetsu, puisqu'ils se sont recueillis la-bas.. Comme pas mal de ninja à cette époque semble-t-il... » S'exprima le roux, satisfait de pouvoir apporter des précisions sur, au moins, deux pays du continent et sur différentes routes. Celui-ci fit le tour du bureau du brun et jeta un coup d'œil plus intense sur les travaux du ninja.

Le jeune attends néanmoins des directives, sont-ils en attente d'information plus élaboré sur les deux pays qu'il a cité? Ou bien en possèdent-ils déjà bien assez, sa présence n'étant alors pas utile, ce qui veut dire qu'il est bon à retourner au chantier aider ses frères. Ou peut-être pas, Youtõ préférait aller se prélasser ni vu ni connu sur la première toiture prête à l'accueillir plutôt que retourner aider ses frangins, c'était de bonne guerre, celui-ci ne prévoyait l'avenir autrement que comme gérant de la famille... Plein aux as, gradé de Kiri no Kuni et bien sûr homme diplomatique hors paire puisque c'était certainement le poste le moins à risque et le mieux payé.
Enfin, quoi que, peut-être s'ennuiera-t-il de cette vie dont il rêvait depuis si longtemps, pleine de combat et de retournement de situation et de sang et d'adversaires haut-de-gamme et ... Tellement plus.
Secouant sa tête pour arrêter ses rêveries, il reporta son regard sur l'ébène.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
L’homme a longtemps vécu à Tetsu no Kuni. À ce titre, il peut nous aider à la rédaction des cartes. Certes sa mémoire lui fait défaut mais j’imagine qu’il sera tout de même en mesure de nous offrir quelques indications intéressantes. Pour le moment, nous partons de zéro. Tout renseignement est donc bon à prendre.

L’inconnu à la chevelure ocre est dans l’incapacité de décrire clairement la zone. Pour cause, il était jeune à l’époque où il séjournait au pays du Fer. Son frère en revanche peut peut-être nous aider à décrire Yuki no Kuni. Effectivement l’homme est plutôt âgé et a des attaches au pays de la neige du fait de son clan.
▬ En même temps que les Hiyori ? Marrant.
Ce détail m’intrigue. Ma famille a elle aussi quitté les terres enneigées de Yuki en même temps que les maîtres de la glace. Ceci-dit, l’homme qui me fait face doit se tromper. Le départ des Hiyari date d’il y a près de cent cinquante ans. De fait, peu importe l’âge de l’intéressé, je doute qu’il ait vécu assez longtemps pour témoigner de cet évènement.

▬ En tout cas si tu veux interroger ton frère ou le faire venir ici, tu peux. En ce qui me concerne, je peux aider à la rédaction des cartes de Kaminari no Kuni.
Je tourne le dos à mon interlocuteur et me dirige vers un le dessinateur afin de lui indiquer quoi inscrire sur ses fiches : « Un champ de salsifis par là, des montagnes par ci, etc ». L’homme au grand front gribouille quelques notes puis me demande de valider son croquis.
▬ Je pense que c’est correct, oui. Demandez aux autres s’ils peuvent confirmer mes dires mais cette représentation me semble fidèle à la réalité.
Sur ces mots, je fais volte-face et demande au rouquin :
▬ Donc comme ça tu es originaire de Yuki no Kuni. C’est marrant, je le suis aussi. Enfin … Cela n’a rien de surprenant. Il y a cent ans, le pays a été gravement touché par des tempêtes. Tout le monde, ou presque, a quitté le navire à cette époque.
En règles générales, il n’est pas difficile de trouver un homme issu d’une autre contrée à Kiri. En effet, le pays de l’Eau a longtemps été une terre d’accueil pour les hommes originaires du continent ou des îles extrêmes en périphérie.
▬ Je n'y suis jamais retourné à titre personnel. Je devrais peut-être.

Revenir en haut Aller en bas
Kitase Youtõ
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 95
Messages : 36


CHAPITRE I - REMPLACEMENT & DISPARITÉ GÉNÉTIQUE
ft. Shinichi & Youtõ

[Petite précision, j'ai édité mon poste pour changer le truc des Hiyori. Mes excuses chef, en plus tu m'avais déjà rattrapé à ce niveau quand on en discutait par MP!]

Il est vrai qu'une centaine d'année auparavant, les siens fuyaient une terre sèche d'humidité. Les deux mots assemblés semblent incongrus, c'est vrai, mais Shuuhei -son père- adorait le décrire ainsi. Il parait que l'air y est si humide qu'il parait chaud, la neige y est si froide qu'elle brûle.
Youtõ se perd, l'espace de quelques instants, dans de plus ou moins doux souvenirs. Ses nombreux entraînements, sous la lune claire, ses nombreux moments passés seuls dans le paradis infini et glacial du fer. « Je l'interrogerai par moi-même, une fois que nous en aurons fini avec Tetsu, et vous rapporterez les informations... »

Le roux se déplaça donc, s'éloignant provisoirement de celui qui apparaissait comme un chef dans cette pièce, pour se rapprocher d'un homme plus chétif ne sachant pas vraiment quoi faire avec son plan. Armé de sa bonne humeur habituel, le flamboyant ne tarda pas à lui soutirer la carte, se l'accaparant sans gène avant de faire son habituel tête "de singe". Pitrerie devenue habituelle pour l'homme d'action, réfléchir, c'était pas trop son truc. Celui-ci commença donc à donner des instructions, pointant régulièrement des points sur la carte. (quartier résidentiel, forges, château du maître-samouraï, forêts enneigés, pont du Samouraï bleu, cercueil de pierre,...) Le tout avec le maximum de précision et de souvenir.

Cette représentation datait d'hier, tant elle était vague, mais le point dont Youtõ se souvenait le plus facilement c'était le chemin du retour pour sa petite famille. Celui-ci décrit avec facilité les chemins empruntés. « On passe par ces deux contrées neutres, c'est par-là que le froid commence à se stopper. Je dirai qu'à l'heure actuelle cela doit être un des chemins principaux, même politiquement. En ce point, on est à la fois pressé par Kaminari et Kaze. Les deux pays nous encerclent. On sait qu'on est plus à l'abris quand la pluie commence à tomber, cela veut dire qu'on arrive dans une immense forêt. A partir de là... Avancer tout droit, sans se laisser déconcentrer et ne pas dévier. » Il finit son récit et plaça les différents éléments sur la carte. Cherchant alors éventuellement à faire coincider ça avec la personne ayant fuit le pays de la Foudre, celui-ci se retourna pour voire le spécialiste de Kaminari.

Ses yeux ardents rencontrèrent ceux du chef; qu'il toisa presque de haut suite à leurs différences de taille. Un fin sourire sur les lèvres, Youtõ l'écouta le questionner sur la fuite de sa famille de Yuki. Un fin sourire aux lèvres, il lui accorda sa réponse, non sans fierté. « Ouais, mais en ce qui me concerne ma famille a quitté le navire en même temps que les Hiyori. D'après les dires de mon père, ma famille était imposante. Elle a juste perdu un peu de splendeur, mais je saurai redorer son blason. » Youtõ se détourna de lui, pour aller jusqu'à son bureau et comparer les deux cartes qu'ils avaient élaborés, notamment sur le chemin "Tetsu, Kiri" et "Kaminari, Kiri". Celui-ci ne pouvait coïncider, mais possédait peut-être quelques points de similitudes.

« Je suis tiraillé par l'envie d'affronter le froid et voire à quoi ressemble ce pays que peuplait autrefois les miens, mais je manque encore d'autonomie pour ça. » Sourit-t-il sombrement, autonomie pour ne pas dire puissance, n'est-ce pas?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Question] Possibilité d'un chapitre renégat mais non hérétique ?
» Littérature frénétique
» Peinture Chapitre Pré Hérésie
» Spoil Bleach chapitre 274
» [PROPORTA] Test du support magnétique de voiture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: