Allons chercher notre cousine [Pv Yasu, Shinsoku et ChiyoriKaramasu]

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
La pluie tombée sur la fenêtre, faisant du bruit, le jour n’était pas encore lever. Asura était enfoui sous la couette de son futon. La journée allée être monotone avec cette pluie battant sur les vitres et les toits. Au bout de quelques minutes, elle décide de ce lever. Les cheveux en bataille, elle regardait la fenêtre. Il y avait du vent, voyant les fines branches des arbres se plier sous la force de celle-ci. Elle sort de son futon, descendant pour aller se servir à boire dans la cuisine. Une fois, cela fait, elle allait se changer. Aujourd’hui elle devait retrouver le chef et Yasu. Deux membres de la branche principale.

Asura était remonté dans sa chambre, elle s’habille après avoir fait un brin de toilette. Le temps ne s'arrange pas, elle regardait par la fenêtre songeuse. Elle ne savait pas vraiment pourquoi Shinzoku l’avait contacté. Il ne lui avait rien dit. Elle finit par se coiffer attacher ses cheveux et mis son foulard autour de son cou. On ne pouvait que le remarquer, une fois prêtes elle accrocha ses katanas à sa taille. Mais il était encore trop tôt pour le rendez-vous, elle devrait s'occuper en attendant,

« Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire »

Se dit Asura, elle avait plus grand-chose à faire. Elle faisait le tour dans sa chambre, son père n’étant pas encore rentrée de sa ronde de nuit. Elle décida d’aller lui préparer le petit-déjeuner. Elle préparait aussi une serviette, car il semble qu’il eût pleut toute la nuit. De plus, cela ferrait du bien à sa grand-mère de ne pas le préparer aujourd’hui. Autant en profité de fait qu’elle était levée tôt.

Quelques heures plus tard, une agréable odeur embaume la maison. Son père rentra de la ronde. Asura lui tendirent une serviette et lui sert son déjeuner, puis au tour de ses grands-parents qui était arrivée dans la cuisine réveiller par l’odeur. Tout ensemble prirent le petit-déjeuner. Cela se passa dans une bonne ambiance. Elle resta encore quelques minutes avec sa famille. Avant ça elle avait aidé sa grand-mère à faire la vaisselle. Son père étant partir se reposer. Et quand le temps fut venu, elle sortit de la maison.

Asura marché dans la rue, les pluies continuent de tomber, mais plus aussi ardemment. C’étaient des fines gouttelettes. Elle regardait autour d’elle, il avait très peu d’agitation. Il n’y avait pas grand monde pour l’instant. La journée ne faisait que commencer, elle marchait d’un pas tranquille vers le lieu du rendez-vous.

« Pourquoi nous convoque t-il »

Se demanda-t-elle, marchant donc sous la fine pluie. Elle regardait toujours devant elle, ne fessant pas trop attention au reste pour l’instant. Elle n’était pas pour faire des courses de toute façon. Elle en ferait plus tard à tous les coups pour soulager sa grand-mère.Au bout d’une demi-heure de marche, elle arrive au point de rendez-vous. Elle regardait et ne vit personne pour l’instant. Elle décida d’attendre sous un arbre. Elle devait être trop en avance cependant, elle pouvait analyser les alentours comme ça.

Soudaine elle se souvient du pourquoi elle avait été convoquée. Elle devait aller chercher leur cousine. Elle avait complètement oublié le pourquoi du comment d’ailleurs. Elle ne s’occupait pas vraiment des relations du clan. Elle était très bien à l’écarte de tout cela. Asura attendait donc sous l’arbre Shinzoku et Yasu.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Shinzoku
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 239
Messages : 93

En quête de la cousine

Rp social




Feat
Karasuma Familly
...
Après avoir appris que Chiyori est encore en vie, Shinzoku décide de se déplacer en personne avec sa sœur et Asura afin de la voir.

Il était déjà neuf heure passée quand Shinzoku se leva et se dirigea vers sa salle d’eau pour se laver. Mais il n’était pas pressé, le rendez-vous n’était qu’a onze heure après tout. Il se lava donc calmement, puis enfila un kimono propre, du même style que ce qu’il porte d’habitude. C’est d’un pas lent et calme qu’il se dirigea par la suite vers la zone commune pour prendre son petit déjeuner, s’arrêtant par moment pour saluer les rares âmes levée présentes en ces lieux. Il avait par ailleurs tenu un discours dans cette même salle la veille. En rapport plus ou moins direct avec la raison de la convocation de sa sœur et son amie d’enfance en ce jour pluvieux. Le temps n’était cependant pas en accord avec l’humeur du jeune homme. C’est en effet aujourd’hui le jour où il retrouverait Chiyori, sa cousine, reniée par le clan à son plus grand désarroi. La réunion avait en effet un rapport avec ça, il avait mentionné la pénalisation de toute discrimination au sein du clan. Appuyant sur le fait qu’ils étaient une grande famille, pas des étrangers. Enfin bref, ceci étant fait, il prit un petit déjeuner tranquillement. Il ne savait plus trop où en donner de la tête avec toutes ses réunions ennuyeuses et pour la plupart du temps pas vraiment utiles. Il savait que sa cousine était en vie, et où elle était. C’est tout ce qui compte en ce moment précis. Il se dirigea alors vers le lieu du rendez-vous, souriant en y trouver déjà son amie d’enfance, Asura.

- Salut Asura. On va chercher une personne que le clan a jadis renié, Chiyori, si tu connais, ma cousine.

Il sourit et s’adossa à l’arbre à ses côtés en la regardant. Elle n’avait pas changer.. Toujours en avance et aussi sérieuse peu importe la raison.




To be continued ...


(c) Halloween ? Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Yasu
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Toujours en retard... quoiqu'il arrive ! Je serais toujours en retard partout de toute façon, je dois être née comme ça à mon avis, ou ça doit être inscrit dans mes gênes. Et puis ce temps... Pff ! Dois-je vraiment dire que j'ai passé une sale nuit ? Dois-je vraiment ressasser ces heures passées à souffrir dans le silence le plus complet ? Une migraine atroce, mes jambes me faisant souffrir par rhumatisme à cause des cicatrices. Mes os eux-même n'aiment pas ce temps et aiment me le rappeler. Je ne suis pas faite pour survivre dans un pays où il pleut. Même si en vrai je ne sais pas où je suis née exactement, j'essaye parfois de me souvenir d'où je viens, même si c'est inutile. Ma famille est mieux ainsi depuis que Shinzoku a empêché les discriminations et les brimades... Je me sens mieux dans cette famille depuis qu'ils ont cessé de me maltraiter, même si parfois j'appréhende une simple caresse dans les cheveux, de certaines personnes. Même si parfois mon regard croisant celui qui m'a tant fait souffrir par ses propos, me donne juste envie de pleurer. Sans doute que remuer tout ça sans pouvoir l'oublier au fond, a tellement blessé mon âme en elle-même qu'elle ne pourra pas s'en remettre aussi facilement.

Je me suis répétée toute la nuit ces pensées en regardant la pluie tomber et glisser comme des vagues sur les vitres. J'étais la seule à ne pas dormir, j'étais là, seule, à rouler au sol et me tordre de douleur en mordant le futon pour ne pas faire de bruit. Je ne devais réveiller personne par crainte de les inquiéter sans raison ou de me faire enguirlander. Alors je me suis collée contre le mur glacial, dans toutes les positions que j'ai pu, pour faire passer la douleur. Jusqu'à m'en coller les jambes au mur et le dos au sol. Puis le matin est venu comme un miracle, alors que je ne l'attendais plus, désespérée. J'ai enfin lâché ma couverture et je suis sortie de ma chambre lorsqu'il fut l'heure normale de le faire. Chaussons, pyjama, polochon en main, je me traînais dans le petit escalier. Les cernes bleues sous mes yeux montraient clairement que j'avais eu une insomnie. Mon teint était pâle... Mais je remarquais qu'il n'y avait plus personne.

- Nii ? ... Ah... c'est vrai... on doit aller chercher ... notre cousine.

Tant pis, je sortais sans prendre de petit déjeuné, j'étais bien trop en retard, quand je dis ça, c'est parce que je marche très lentement et encore plus avec ce temps. Traînant mes chaussons dans la boue, je me collais parfois à certains arbres et murs. Je ne sais pas pourquoi il veut que je les accompagne. Oui, certes, je l'aime bien Chiyori... Mais... Je suis un fardeau pour ce genre de voyage. Je vais traîner la patte... je vais les ennuyer, je ne leur serai d'aucune utilité. Ah les voilà, là bas, sous un arbre.

J'arrivais lentement vers eux. Mon polochon traînait dans la boue et je baissais la tête, en manque cruel de confiance en moi. Mais je ne restais pas irrespectueuse lorsque j'arrivais enfin à les atteindre... Je les saluais comme il se devait.

- Bon-...jour... Ah~ ! Je me sens... molle avec ce temps... Tu veux ... vraiment... que je vous accompagne... Nii ? Je ne vous serais pas... utile. Je ... je vais vous retarder.

Si toutefois je restais honnête avec le fait que le temps m'alourdissait largement, je ne parlais pas de mes douleurs qui traversaient mes jambes à chacun de mes pas. Je ne voulais pas les inquiéter pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
La pluie continue de tomber, elle était à l’abri sous un arbre, regardant le peu de passant passer devant elle. Elle était hélas trempée, son haut lui coller bien qu’elle avait prévu large, pour cette journée pluvieuse. L’heure du rendez-vous devrait bientôt être fixée, elle était en avance comme toujours. Asura perçu au loin le chef du village qui arrive toujours ponctuellement. Elle sourit en le voyant approcher. Il lui adressa la parole à son arrivé toujours le même. Elle sourit avant de lui répondre.

Bonjour chef, oui, je m’en souviens vaguement de votre cousine.

Dit-elle doucement, regardant l’horizon à nouveau, il s’était installé à côté d’elle, il ne manquait plus que Yasu. Pour ce qui est de la cousine, Asura était encore jeune à ce moment-là, et puis elle était occupée à s’entraîner, elle savait qu’elle était un peu plus jeune que le chef. Après des détails, elle ne s’en souvient plus vraiment du pourquoi elle avait été chassé du clan, mis exilé par celui-ci même. Dans ses souvenirs, elle n’avait commis aucun acte qui juge cela. Cela devait avoir une tout autre raison. Enfin, elle était contente qu’elle pût revenir au sein du clan. Puis Shinzoku s’appliquerait à tout faire pour cela.

Le temps semblait au ralenti dû à la pluie. Une petite silhouette arrivée au loin, elle avait l’air de traîner les pieds dus au temps sûrement. Il est vrai que se balader sous une pluie n’était pas agréable, enfin Asura aime encore bien cela, regardant la silhouette approcher. Elle reconnut tout de suite Yasu, la petite sœur de Shinzoku. Certains diront qu’elle n’avait rien à faire dans la famille, moi, je trouve cela adorable qu’il la prend sous son aile. Les divergences d’opinion sont nombreuses au sein du clan et encore plus si on ramener Chiyori la fameuse cousine. Au fils des heures la mémoire d’Asura revient, elle se souvenait un peu plus de cousine en question. Mais n’arrive toujours pas à mettre la main sur le pourquoi de son rejet au sein du clan. Elle devrait pas trop s’en mêle cependant, c'est des histoires dû la première branche, la seconde ne devrait même pas s’en mêler.

Le groupe était enfin au complet Yasu était arrivé. Elle avait pris son polochon qui hélas traîner dans la boue, le pauvre méritant pas se sort là. La pluie commence doucement à s’arrêter, mais il n’y avait aucun rayon de soleil dans les ciels vaste qui était couverte de gros nuages sombres. Comme si la journée était de très mauvaise augures, elle ne croyait pas à cette superstition de bonne femme. Elle avait les pieds sur terre quand même. Une fois arrivé ,Yasu les salua, elle parlait aussi, se sentant molle aujourd’hui, après le temps y est pour beaucoup.

Elle s’adresse principalement à Shinzoku, Asura la salua d’un hochement de tête, préfèrent ne pas m’en mêler de leur discutaient. La pluie finit par s’arrêter au bout de quelques minutes, le sol était recouvert de flaque d’eau. Le sol boueux, mais praticable pour marcher en direction de la cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Shinzoku
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 239
Messages : 93

En quête de la cousine

Rp social




Feat
Karasuma Familly
...
Après avoir appris que Chiyori est encore en vie, Shinzoku décide de se déplacer en personne avec sa sœur et Asura afin de la voir.

Shinzoku regarda sa petite sœur arriver, il ignorait comment, elle arrivait à rester adorable en toute circonstance, s’en était même parfois perturbant à dire vrai. Il ignorait complètement si c’était un don ou une malédiction, mais bon, peu importe. Il s’accroupit en regardant sa petite sœur et lui ébouriffa doucement les cheveux. Lui souriant, il lui tourna le dos pour qu’elle grimpe dessus.

- Désolé d’être parti devant sœurette, je pouvais pas laisser Asura sous la pluie comme ça.

Il laissa donc sa petite sœur grimper dans son dos et se releva en regardant Asura calmement, se fichant bien d’avoir de la boue sur ses habits. Il savait très bien qu’elle avait mal aux jambes mais qu’elle ne le disait pas, alors il ne dirait rien. Asura ne revanche, elle, était en pleine forme, rien de plus étonnant. Enfant déjà, c’était une véritable pile électrique. Enfin bref, là n’est pas la question. Il savait bien où elle était, mais avec cette pluie… Yasu tomberait très certainement malade avant d’arriver. Dans un long soupire, le jeune chef emmena alors les deux autres Karasuma dans un bar. Il s’essaya avec sa petite sœur sur ses genoux et Asura en face.


- Vous voulez quoi, on va attendre que la pluie se calme un peu.

Il avait déjà décidé, pour lui ce serait un thé pomme cannelle, son thé favori. Sa mère était la meilleure pour ce genre de boisson, mais ils n’allaient quand même pas faire machine arrière pour un simple thé. Et puis quand bien même, après ils devraient faire une nouvelle fois tout le trajet, et il ne pensait pas que Yasu tiendrait le coup, déjà qu’elle avait l’air extenuée. Alors autant faire un petit arrêt le temps que la pluie se calme, plus proche de l’endroit où Chiyori était censé se trouver. En un sens, c’était la meilleure option, d’un autre, il avait un peu peur de la réaction de Chiyori . Se souviendrait-elle de lui ? Seraient-ils toujours en bon termes ? Que de questions qui lui traversaient l’esprit, sans réponses pour la plupart. Il ne fallait pas nié qu’il était inquiet, mais il ne pouvait se permettre de le montrer aux deux filles l’accompagnant. Il devait rester digne, en tant que chef, en tant que frère, et en tant qu’ami.




To be continued ...


(c) Halloween ? Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Yasu
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
La brune aussi trempée que moi me faisait un signe de tête pour me saluer, et je fis aussitôt de même afin de lui garder le respect qu'elle mérite. Cette personne... fait partie du clan, je crois. Je ne me souviens pas de son prénom mais il me semble qu'elle ne semble pas vouloir engager la conversation ou interférer avec celle que j'ai engagé avec grand frère. Ce n'est pas grave, je lui parlerai tout à l'heure et je ne m'en rendais pas compte mais je rougissais légèrement en la regardant. Non pas qu'elle m'intimide... quoique si, un peu quand même. Elle est mignonne, semble gentille et semble être une personne en tout cas plus forte que je ne le suis.

Cela dit, si un sourire se dessinait sur mon visage, il vint instantanément disparaître lorsque grand frère m'ébouriffait la crinière nattée. Je me retenais toutefois de grogner de mécontentement histoire de rester gentille puisqu'il s'excusait d'être parti sans m'attendre. Ils n'auraient pas eu à m'attendre sous la pluie si lui, m'avait attendu et Asura aurait été moins mouillée qu'elle ne l'est. Mais je vais faire une exception et me montrer compréhensible. "Je ne... t'en veux ...pas." Répondais-je avec un vrai petit sourire pour Asura, un sourire compatissant d'être plus mouillée qu'elle n'aurait dû l'être. Et enfin je grimpais sur le dos de mon grand frère. En un instant j'ai senti mon corps être soulagé de ne plus devoir obligatoirement tenir debout, tandis que je posais mes mains sur les épaules de Nii. Mon coussin ? Il était entre Nii et moi, à l'abri de tomber, mais j'ai bien fais attention que la partie boueuse de nous touche pas. Je ne voudrais pas trop salir le chef de famille.

D'ailleurs il nous emmenait dans un bar où je n'ai pas l'habitude d'aller et il s'asseyait avec moi sur ses genoux. Je suis gênée, mais je laisse les choses telles qu'elles sont. Nii nous demandait ce qu'on voulait boire et j'hésitais en réfléchissant un instant... Ai-je soif finalement ? Avec toute cette pluie, je n'ai envie que d'une chose pour le moment : me lever et d'ailleurs c'est ce que je faisais. Comme nous étions à côté d'une fenêtre, j'en profitais pour utiliser mon Jutsu et attirer la terre mouillée qui empiétait sur nos vêtements et mon polochon, vers ma main. La terre suivait attentivement et mes gestes lents et silencieux en un filet de boue très humide, avant d'aller soigneusement couler par la fenêtre et se réfugier dehors, à sa place. Hélas, je ne peux pas nous sécher, je ne peux qu'enlever la terre, alors Nii, Asura et moi-même resterons mouillés à moins de nous sécher. Désormais il n'y avait plus la moindre tâche sur nos affaires et je pouvais tranquillement me rasseoir avec un regard satisfait, sur les jambes de mon grand frère. "Cho~...colat... Je veux boire... un chocolat chaud. S'il te plait.... Et toi ... Asura ? Que vas-tu ... prendre ?" Lui demandais-je assez gentiment en me frottant un œil et lui souriant doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Asura
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 40
Messages : 14
Tout le monde semble être là, Yasu était arrivé avec son polochon. Elle était tellement mignonne, mais le temps n'arrange pas les affaires. Asura vit Shinzoku dans son idéal de grand frère, se baissait afin de la porter. Cette preuve d’affection était vraiment touchante. Elle aussi aurait aimé avoir un grand-frère ou une grande sœur, pour avoir de moment de complicité comme ça. Hélas, elle était enfant unique, mais elle ne s’en plaint pas non plus. Elle avait tout l’amour donc elle rêvait par son père et ses grands-parents. La pluie commence à diminuer, mais dans un soupir le chef demanda ce que nous voulons voir. De plus, il nous guida dans un bar, une fois à l’intérieur, nous étions au sec. Il y avait déjà du monde, Asura pouvait voir Shinzoku s’installer avec sa petite sœur sur les genoux, vraiment adorable ces deux l’ensemble. Elle vient donc s’installer en face d’eux.

Asura regardé Yasu qui retira la boue deux leur vêtement, elle avait une chouette technique. Elle se mit aussi à regarder par la fenêtre, elle ne savait pas ce qu’elle allait prendre, entre le thé et le chocolat chaud. Les deux étaient tentantes, elle entendit Yasu choisir et lui poser la question toujours en souriant.

Asura lui répondit avec un doux sourire-je pense prendre comme toi le chocolat chaud me tentent plus que le thé aux finales dit-elle d’une douce voix. Reportant son attention sur la fenêtre, chercher les ambles silhouette qui traverse la rue. Certains en parapluie, et d’autre qui l’avait oublié un peu comme elle ce matin. Voyant la petite Yasu se frotter l’œil, Asura sorti un propre mouchoir en tissus, afin qu’elle puisse se sécher.

-c’est bien d’enlever la boue, mais faux que tu sèches un peu avant d’attraper un rhume.

Dit-elle en tendant le mouchoir, afin qu’elle puisse se sécher un peu, cela serait dommage de tomber malade, surtout que la mission tenait à cœur le chef et vue comment il tenait à sa petite sœur, il était normal qu’elle soit en bonne santé. Puis regarde Shinzoku et lui en tant un aussi afin qu’il puisse aussi enlever l’humide de ses sons visage.

Toi aussi, il ne faudrait pas que tu attrapes un rhume.

Dit Asura, cela serait dommage que le chef tombe malade d’une mauvaise grippe ou autre, maladie, et puis elle s’en fichait un peu de son propre était fessant passer les autres avant tout. Et puis elle est robuste donc elle risque de ne pas tomber malade pour si peu. Asura enlève son foulard pour le faire sécher un peu, il n'était pas trop trempé donc ça aller, et puis ses vêtements n'étaient pas trop imbiber pour l’instant.

La pluie s’abat sur les fenêtres, rendant la visibilité cassis impossible. La pluie qui avait arrêté quelques minutes repris de plus belle, heureusement qu’ils étaient à l'intérieur à l’abri, mais il faudrait que le temps ce calme afin qu’ils poursuivent leur route vers Chiyori.
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Shinzoku
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 239
Messages : 93

En quête de la cousine

Rp social




Feat
Karasuma Familly
...
Après avoir appris que Chiyori est encore en vie, Shinzoku décide de se déplacer en personne avec sa sœur et Asura afin de la voir.

Shinzoku hocha la tête en acceptant volontiers le mouchoir qu’Asura lui tendais. Elle avait toujours été comme ça, se faisant passer avant les autres. Elle était une gentille fille depuis toujours, peut-être un peu trop pour son propre bien si on demandait l’avis du jeune chef. Il s’essuya alors doucement après avoir aidé sa sœur, lui murmurant doucement, afin de ne pas alarmer Asura, ignorant si elle était au courant pour les jambes de Yasu.

- Ça va allez tes jambes sœurette ?

Il posa le mouchoir doucement sur la table après avoir passé les commandes et payer la serveuse pour celle-ci. Il préférait payer en avance, cela lui évitait de devoir attendre une fois terminé. Il reporta ensuite son intention sur Yasu, lui faisant comprendre qu’il était inquiet pour elle. Ils n’avaient beau n’avoir aucun lien de sang, bien que le sachant parfaitement, il la considérait comme sa sœur, sa seule famille avec sa mère. Il n’avait aucune honte vis-à-vis de ça, et ne comptait plus le nombre de fois où il s’était dressé devant le clan lorsqu’il s’ne prenait à elle. Bien souvent dans l’ombre, mais ça lui arrivait quelques fois de le faire en face d’elle. Il n’y avait pas grand-chose qu’il détestait, mais s’en prendre à ses proches, même verbalement, en faisait partie. Il se dresserait autant que nécessaire pour son adorable petite sœur. Après tout, il savait qu’elle aussi était du genre à s’emportait quand on parle mal de lui, même si elle à tendance à le nier vigoureusement.

Bien sûr, tout n’était pas rose, il arrivait qu’ils se prennent la tête, mais bien souvent, ça se régler assez vite, Shinzoku s’excusant en premier la plupart du temps. Il faut dire qu’elle pouvait se montrer sacrément têtue, mais cette partie d’elle en lui déplaisait en aucun cas. Ca faisait partie de sa personnalité, et il avait appris à accepter l’enfant comme elle était, même si au début, il fallait avouer qu’il avait du mal à ne plus avoir toute l’intention de ses parents, il s’y était fait.





To be continued ...


(c) Halloween ? Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Karasuma Yasu
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Je m'étais rassise gentiment et Shinzoku me demandait discrètement d'un chuchotis, si ça allait aller pour mes jambes. Il fait bien d'être discret, je ne pense pas qu'Asura soit au courant et je ne veux pas l'inquiéter plus que de raison. Je répondais alors discrètement d'un fin hochement de tête, ainsi que d'un petit sourire, en espérant que la brune ne se rendrait pas compte de cette conversation à propos de ma santé.

À quoi servirait-il de l'inquiéter ? Surtout qu'elle me semble être une jeune fille fort sympathique. Elle prendrait donc la même boisson que moi, elle a raison, cela nous réchauffera. Je rougissais lorsqu'elle me tendait un mouchoir en me disant qu'il fallait que je me sèche. C'est gentil à elle. Je prenais le mouchoir et frottais donc délicatement mes épaules presque nues. Nii m'aidait aussi et s'essuyait ensuite, eh bien, je suis bien entourée. Je ne peux qu'en rougir d'avantage mais fort heureusement, ce n'est absolument pas à cause du mauvais temps, ni de ce froid.

Je les remerciais comme il se devait une fois fini, en baissant la tête respectueusement. "Merci." J'essorerai plus tard son mouchoir à la fenêtre histoire de ne pas embêter le monde, pour le moment je posais le tissu mouillé sur la table. Je remarquais ensuite qu'Asura se concentrait principalement à regarder dehors sans trop parler, tandis que la serveuse allait chercher nos commandes et Shinzoku la payait en avance, il est toujours aussi prévoyant et assuré dans ses gestes. Peut-être qu'Asura est autant timide que moi pour ne rien avoir à dire ? En tout cas, Nii et moi restions simplement collés l'un à l'autre, complices, presque à se câliner tendrement. Deux chocolats chauds et le thé arrivèrent bien vite. Mais il n'y avait plus la moindre conversation... Hm... Que dire...?

Je touillais mon chocolat après y avoir ajouté du sucre, perdant mon regard dans le liquide marron de la tasse en porcelaine. Finalement je ne trouve pas le moindre sujet de conversation et je préfère boire tant que cela est chaud. Le temps ne semblait pas se calmer, devrions-nous continuer ainsi notre route ? Personnellement ça ne me gène pas, même s'ils allaient devoir continuer à supporter mon handicap. "On devrait peut-être ... prendre des parapluies avant de continuer... non ? Le temps est... pourri !" Proposais-je afin que l'on ne reste pas coincé dans ce bar toute la journée.

Chiyori devait peut-être nous attendre... En espérant qu'elle n'ait pas fui l'endroit proche où elle se trouve. J'espère que l'on ne va pas y aller pour rien surtout... Cela m'embêterait de voir Nii et Asura déçus de son comportement et de son absence. Je n'ai plus envie de voir cette famille aussi dissoute. Je veux qu'elle soit unie, mais arriverais-je à les aider... de moi-même ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Allons chercher les fleurs dans le désert de Gobi * (Dam)
» Allons dans les bois ... Episode II
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël
» A la reconquête de notre amour...
» RPG One Piece

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: