Des enfants par millier - MISSION Youto & Nozomi

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Drôle de manière d'accomplir une mission. Amako ne s'en plaignait pas ; il serait sûrement plus facile d'inventer une histoire abracadabrantesque à un groupe d'enfants que d'aller chasser un quelconque chat pour la énième fois. Plus facile, mais sans doute plus long aussi. Et donc, elle prenait le chemin vers l'orphelinat indiqué, en compagnie de Nozomi et d'un troisième ninja bien trop effrayant pour en demander le nom. Enfin s'il était là, c'était sans doute que ses compétences ne devaient pas être flamboyantes – pas comme ses cheveux. Le dit orphelinat se trouvait dans un petit coin paumé en bordure de Kiri. Aucun d'eux n'eut besoin de toquer à la porte ; visiblement la dame qui s'occupait des enfants les attendait avec une certaine impatience. Amako s'apprêta à prendre la parole, mais n'en eut pas le temps.

« Ah vous voilà enfin ! J'avais pourtant précisé que je souhaitais que vous soyez là avant treize heures ! Bon, peu importe, vous pouvez entrer. Je reviendrais d'ici trois ou quatre heures, occupez-les jusque là ! BONNE CHANCE ! »

… A la réflexion, cette prise de fuite était plutôt inquiétante. Amako observa la bonne femme s'enfuir. Bah, elle avait toujours ses ailes pour se carapater, au pire. Elle observa ses deux camarades, incertaine.

« Hmm. Je suppose qu'ils sont agités. »

Sinon, elle n'aurait pas été si pressée de s'en débarrasser. Amako poussa la porte de l'orphelinat, relevant les yeux pour – OH BORDEL. Elle fit un pas en arrière rapide, percutant Nozomi qui la suivait d'un peu trop près pour esquiver trois mômes qui se jetait sur elle épée à la main – en bois, bien sûr. Mais quand même. Elle ignora la douleur à l'arrière de son crâne, pour observer une trentaine de mômes qui commençaient à affluer vers eux avec un enthousiasme évident. Des dizaines de questions fusèrent dans toute la pièce, tous se pressant vers l'entrée de l'orphelinat.

« Hé, hé, c'est vous les ninjas ?
-Pousse toi Shinji !
-Dites c'est vrai que vous tuez des gens ?
-Est-ce que vous êtes des héros ? On nous a promis des héros !
-Mais dégage minable !
-A L'ASSAUUUUUUT !
-Non, reviens Marui, ils vont te tuer !
-... Mais c'est juste des gamines... ?
-Pourquoi vous êtes en retard ? On nous avait dit que vous seriez là plus tôt !
-C'est quoi un ninja ? »

Amako commença à envisager que cette bande de joyeux lurons seraient sans doute perçu rapidement comme des monstres d'ici quelques minutes. Quelle horreur. Ils se pressaient tous plus les uns que les autres, et elle en sentit un tenter de fouiller sa pochette pour tomber sur un shuriken.

« OH WAOUH ! C'est quoi ce truc ? Ça se lance ? Attendez les gars, c'est génial ! »

… La catastrophe arrivait à toute allure. Amako espérait que les deux autres personnes avec elle réussiraient à les sortir de ce pétrin. Âgés entre cinq et huit ans, la trentaine de paire d'yeux les convoitaient avec avidité.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kitase Youtõ
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 95
Messages : 36




CHAPITRE I - LES ENFANTS
ft. Youtõ, Amako & Nozomi


Une nouvelle fois, on vint prévenir le flamboyant d'une mission, cela pendant qu'il était entrain de s'occuper de l'avenir de sa micro-famille. En effet, Shõmei s'était blessé alors qu'il faisait la leçon à ses deux petits frères et étant donné la grande débrouillardise de l'entre-deux de la famille, Youtõ se devait de ramener l'argent et les contacts en attendant que l'ainé ne s'en remette.
Pour comblé cette superbe histoire, voilà qu'on l'appelait pour une nouvelle mission de seconde zone qui n'augmenterait en rien ses talents de combat à l'épée ou encore une quelconque compétence orales, stratégique, ou encore il-ne-savait-quoi-d'autres.

De très loin le dernier prévenu quand il s'aperçut de l'heure du début de mission sur l'ordre et l'heure actuelle, celui-ci blanchit en constatant qu'en plus de toutes ces merdes, il était en retard. Le roux l'était souvent et il ne détestait pas vraiment ça, mais les "frères à tout faire" avaient déjà dû s'occuper de môme et... Il connaissait la tournure que pouvait prendre les évènements avec ces démons.
Peut-être que quelques-uns allaient le reconnaître et faire passer le mot? Ou peut-être pas. Quoi qu'il en soit, le Kitase fit passer son arme à sa ceinture et se dirigea vers la sortie, laissant ses frères ensembles. « Pas de connerie les blaireaux, j'ai pas envie de retrouver ce taudis encore plus sale qu'il ne l'est. » Leurs ordonna-t-il tout en les saluant de la main.

A peine sortie de chez lui, celui-ci met les bouchées-doubles pour rejoindre ses coéquipiers jusqu'à l'emplacement du cours; à savoir, l'orphelinat. Cela risquait d'être plus compliquer que prévu d'être brusque avec ces pauvres mômes rescapés de guerre pour la plupart. Entendre des bonnes histoires pour leurs enlever leurs idées sombres? C'était peut-être ça l'idée du gouvernement de remplacement mis-en-place à Kiri. Youtõ se glissa derrière ses coéquipiers à son arrivée, ceux-ci rentraient dans la salle et il eut tout le loisir d'observer l'égarement dont la meneuse semblait faire preuve.
Les ayant suivi, le rouquin se retrouva dans la même situation qu'elles... à savoir? Entourer de gamin âgé d'une petite dizaine d'années entrain de tenter de toucher les ninjas comme s'ils furent des célébrités. Or, ce n'était pas le gars, s'il ne faisait que se presser, Youtõ ne trouvait pas celui qui méritait de servir d'exemple, jusqu'au gloussement de sa collègue brune.

Et le géant ne se fit pas prier, attrapant sans ménagement la main tenant encore le shuriken, celui-ci la souleva, notamment grâce à son chakra, pour emmener le visage du garnement jusqu'au sien. Youtõ ne sut pas si sa grimace était pathétique ou magnifique, mais l'effet se fit plus grâce à la détermination de la force dont il faisait preuve par son action physique, que par la tête qu'il tira. « C'est dangereux, ça, gamin. ». Il le reposa ensuite sur ses pieds et tapa dans ses mains pour ramener le calme; haussant sa voie grave masculine, celui-ci tenta clairement de prendre l'ascendant sur les mômes sans se ridiculiser. « Bon, ça suffit! Si vous retournez vous asseoir on vous fera passer certaines de nos armes et on vous apprendra à les utiliser! » S'écria-t-il d'une voie rendue rauque par l'alcool et la cigarette.

Celui-ci n'attendit d'ailleurs pas pour glisser une cigarette entre ses lèvres, bien loin de l'époque où on aurait pu l'interdire de fumer dans un bâtiment entouré d'enfant.




Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Des enfants par millier (Mission. Seizu Nozomi / Kitase Youtõ)

Nozomi se traîne hors du lit d'un air blasé. Elle enfile sa tenue de ville et salue les gardes à l'entrée comme si toute la misère u monde lui était tombée dessus. Elle ne veut pas y aller à cette mission, pourquoi est-ce qu'elle doit faire ça hein ? Bon ok elle a perdu le pari, mais elle aurait du pouvoir trouver un moyen de laisser Amako se débrouiller avec cette histoire.
La jeune fille traîne des pieds alors qu'elle arrive au lieu de rendez-vous, à peu près à l'heure. Amako est déjà là, confiante et l'autre membre arrive à peine quelques minutes plus tard. Nozomi l'observe, il a pas du tout l'air d'un type qui pourrait rassurer des enfants. Au moins si les enfants commencent à faire du bruit il devrait pouvoir les faire taire.

Nozomi le sait, un enfant ça hurle, ça court partout, ça frappe sur ses camarades (chez les Kaguya surtout), bref, cette mission va être un cauchemar. Et vu la fuite de la responsable ça pourrait même être pire.
La porte à peine passée que c'est un torrent de questions et de mains qui s'abattent sur le trio. Nozomi recule instinctivement lorsqu'un des gamins se jette sur elle avec les bras écartés, elle bloque la tête du petit homme et le tient à distance jusqu'à ce que l'homme du groupe décide de faire jouer ses cordes vocales pour ramener un semblant de calme dans l'assemblée.

La récompense promise semble faire de l'effet aux petits êtres qui s’assoient tous au centre de la pièce et attendent que les ninjas fassent ce pour quoi ils sont venu.
L'héritière du clan Kaguya s'avance sans envie et s’assoit en face des enfants. Elle observe les petites choses qui ont l'air prètes à relancer un assaut d'un instant à l'autre. Lentement elle fouille dans sa sacoche et sort un shuriken, autant suivre le plan du grand roux pour le moment.

"Bon ! Je suppose que vous avez déjà vu des ninjas avec ce genre d'objets."

"Oooooooh ! Je sais, moi je sais ce que c'est m'dame !"

La demoiselle observe la petite tête blonde qui lève frénétiquement la main pour se faire remarquer. Elle ne leur a pas posé de question.

"Euuuuh..."
"Pffff, c'est toujours Shinji qui a toutes les réponses."
"C'est une étoile ninja !"
"Mais non idiot, c'est un kunai !"
"NON c'est une étoile ninja !"
"NON c'est un kunai !"
"Etoile ninja !"
"KUNAI !"

Le volume monte encore une fois alors que le premier gamin se jette sur l'autre pour appuyer son argumentation d'un coup de poing. Nozomi passe une main sur son visage et observe Amako.

"J'ai pas le droit de les frapper hein ?"
Revenir en haut Aller en bas
Seizu Amako
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 130
Messages : 32
Amako affiche un sourire navré à Nozomi – quoiqu'un brin amusé. L'homme du groupe a su ramener un semblant de calme qui n'aura pas duré, mais la jeune femme sait parfaitement comment gérer cela. Elle ne peut s'empêcher une remarque à sa meilleure amie.

« T'inquiètes pas, je vous ai fait tourner en bourrique des années toi et Rin, ça ne doit pas être beaucoup plus compliqué. »

La kunoichi s'avance et fait une remarque aux deux gamins qui sont en train de se battre.

« Vous savez, c'est pas parce que l'autre sera par terre que vous aurez raison.
-Ben si m'dame, c'est celui qui gagne qui dit la vérité.
-D'accord, mais si moi je dis que c'est une étoile ninja et que c'est celui qui dit que c'est un kunai qui gagne, qui vous croirez ? »

Cette remarque répandit une large réflexion chez les gamins qui comprirent soudainement son point. Ils ne pouvaient pas à la fois la croire elle – et elle c'était une vraie ninja, donc elle en savait forcément plus que leur copains – et en même temps le vainqueur du duel. Le premier gosse réalisa avec effroi ce que ça voulait dire. Taper les gens ne les forçaient pas à le croire.

« Mais alors... Même si je gagne il va pas me croire ? »

Elle hocha la tête et l'horreur se répandit. Un seul gosse soupira avec un agacement partiel, plus âgé que les autres. Un cri silencieux sembla se lire sur le visage du gamin qui piaillait au kunai. D'un geste expert, elle sortit un kunai de sa sacoche.

« La différence entre les deux, c'est que le kunai est une simple lame alors que le shuriken ou l'étoile ninja a une forme
-D'ETOILE ! »

Ils avaient bien sûr deviné le reste de sa phrase et avaient presque tous beuglés en même temps.

« C'est l'idée. Je suis sûre que vous êtes tous impatients de voir notre ami vous montrer ce qu'on peut faire avec. »

Elle reprit le premier shuriken et tendit les deux instruments à son coéquipiers du jour, devant une pluie d'étoiles brillantes dans les yeux des sales gosses – même celui qui était plus âgé les observait avec une curiosité grandisssante. Ainsi, Amako avait déjà reparti les rôles ; aux yeux des enfants, son coéquipier serait le mystérieux musclé capable de milles prouesses alors que Nozomi était la fille un peu brutale qui avait sans doute déjà tué des dragons. Elle souffla cette idée à sa camarade en ricanant quelque peu. Nozomi mordrait peut être à l'hameçon avec sa fameuse histoire du Tahm, qu'elle racontait à qui voulait l'entendre.


Amako parle en #C8A6D4
Revenir en haut Aller en bas
Kitase Youtõ
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 95
Messages : 36




CHAPITRE I - LES ENFANTS
ft. Youtõ, Amako & Nozomi

Youtõ observa ses tendres et douces partenaires faire office de garde-gosse pendant qu'il se la coulait un peu douce. Quel était l'objectif de la mission déjà? Le regard du rougeoyant s'assombrit tendant qu'il croisa ceux, attendrissant et rêveur, de ses nombreuses âmes en peines. Les faire rêver pour mieux en faire une chaire à canon pour le village de la brume, n'est-ce pas? S'il ne savait pas que ça se passait ainsi dans toutes grosses institutions, celui-ci aurait crié au scandale. Au lieu de ça? Faire sa mission, agir, mentir, les amener à penser qu'être ninja c'est cool... C'est bien.

Pour être exacte, Youtõ pensait réellement qu'être ninja était aussi cool que bien, néanmoins il estimait aussi que cela ne l'était que pour un shinobi sur dix... Celui qui sort du lot, celui-là même peut se satisfaire de sa force, d'être au centre de son monde, que son nom soit sur toute les bouches. Peut-être que celui d'une génération future se trouvait derrière ces têtes loufoques? Le regard de braise du Kitase se perdit sur le visage des deux rivaux qui, précédemment, s'amusaient à donner raison au plus fort. C'est la dure loi du Shinobi, malheureusement.

Alors qu'il se saisit des armes que lui tendaient sa partenaire, l'amateur du Bukijutsu se positionna face à la classe. Il les toisait clairement de sa musculature imposante, sa grande taille et son regard chaud. « Ce que vous raconte ma coéquipière est heureusement vrai pour le monde rationnel et morne de monsieur tous-le-monde. » Commença-t-il, non sans un sourire narquois qu'il jeta à sa partenaire. Ô combien elle avait raison, il espéra qu'elle ne le prenne pas pour elle. Leurs boulots, c'étaient de vendre du rêve... Et pour ces gamins dont personne ne s'étaient jamais occupés, qui voyaient en nous le moyen ultime d'assouvir leurs envies vengeresses... C'était des logiques d'hommes.. ou de femmes.. fortes qu'ils voulaient.

« Dans le monde des ninjas, c'est aussi vrai... Commença-t-il à rire tout en levant son bras. Que ce Shuriken d'homme lambda qui s'écrase contre le parquet de votre école. » Finit-il, tout en accomplissant son geste.
« Malheureusement... Dit-il tout en levant une nouvelle fois son bras, libérant son énergie spirituelle qu'il concentra dans le Shuriken qui se mit à émettre des sons difficilement audibles. C'est faux pour nous, le plus fort a raison. » Conclut-il, tout en lançant son shuriken qui traversa comme s'il n'y eut aucun obstacle le mur du bâtiment.

Première étape... Les impressionner pour qu'ils nous croient invincibles avec une technique aussi facile que le Henge no Jutsu. Celui-ci se détourna des projecteurs, toisant ses coéquipières avec un sourire. « Vous en avez profité pour réfléchir à vos histoires? Rigola-t-il. Pour ma part, j'ai combattu la tortue géante du marée de Kiri pour que le village soit hérissé ici-même. » Sourit-il.




Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Des enfants par millier (Mission. Seizu Nozomi / Kitase Youtõ)

Nozomi observe tour à tour ses deux compagnons du jour. Elle savait qu'Amako n'aurait aucun soucis avec des enfants, mais elle ne s'attendait pas à ce que l'autre ninja soit également à l'aise avec eux.
Non mais c'est vrai quoi ! Le groupe d'orphelins observe maintenant le mur avec la bouche grande ouverte, comme s'ils venaient d'assister à un spectacle exceptionnel. Bon, il faut dire que c'est pas tous les jours qu'ils ont l'occasion de voir des ninjas, donc le moindre petit jutsu doit les impressionner.
Et c'est maintenant au tour d'Amako d'en rajouter une couche avec sa petite pic. Nozomi rougit et tourne la tête avant de se masser les tempes.

"Oui bah hein... Voila..."


Le salut vient finalement de l'autre membre du groupe, le grand roux. Une histoire ? Ah oui c'est vrai que c'était le but principal de leur mission, raconter des histoires de ninja aux enfants. Mais ça ce n'est pas la spécialité de Nozomi, même elle a conscience que ses histoires seront surement un peu trop réalistes pour des enfants. Mais un souvenir refait alors surface, elle se voit dans le salon familial avec Jun, en train de lui mimer son combat avec le pseudo Tahm. Un grand sourire fend le visage de la jeune fille alors qu'elle se tourne vers ses camarades ninja.

"Je suis nulle pour les histoires. Par contre je pourrais animer la votre avec les techniques de mon clan."

Pour joindre l'acte à la parole, Nozomi ferme les yeux et concentre son chakra dans ses doigts. De petits filaments d'os en sortent et s’entremêlent pour former ce qui ressemble à une petite tortue en os, reliée à ses doigts par de petites tiges blanches.

"Vous racontez, moi je mime, qu'est-ce que tu en pen..."

"WOUAH ! La dame fait des trucs de ninjas !"
"Où , où ? Laquelle ?!"
"Celle qui a l'air méchante !"

Le groupe d'enfants s’agglutine autour de Nozomi pour observer sa création. Leurs yeux curieux inspectent la marionnette en os.

"Vous faites ça comment m'dame ?!"
"Beurk, c'est horrible."
"Eh, dis pas ça, ils vont partir après !"
"Moi je sais !"
"Ah non, tu vas pas recommencer Shinji."

Nozomi déglutit et se tourne vers Amako, au secours.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vieille émission vs nouvelles émissions enfants
» LES ENFANTS DE LA LIBERTE de Marc Levy
» [Le Cherche Midi] Les enfants de la nuit de Frank Delaney
» Les recettes préférées des enfants
» [Jay, françoise] Les Enfants rats

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: