avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Sam 10 Mar 2018 - 20:31

Je le regardais depuis un moment. Il ne m'avait pas remarqué et pourtant, je n'avais pas été des plus discret, enfin, je ne cherchais pas forcément à me cacher, mais il semblait bien trop concentré. Il était faible, très faible. Il manquait de tout, technique, coordination, vitesse, puissance, endurance, etc., je pouvais continuer encore un moment à énumérer ses défauts, mais il y avait une chose qu'il avait, de la détermination ou... de la stupidité. Je ne le savais pas encore, mais je ne voyais pas l'intérêt de forcer une voie qui n'était pas forcément la sienne.

Nous étions dans une zone d'entrainement au sein du village. Je venais souvent ici en fin de journée pour m'entrainer seul. Les entrainements de mon père étaient rébarbatifs et je devais m'exercer différemment, mais cela était possible avec mon paternel et il était hors de question de lui demander de changer sa méthode d'enseignement. Heureusement, depuis que j'avais atteint un certain âge, je ne sais plus exactement, vingt-deux ou vingt-trois, j'avais le droit de profiter de mes soirées. Cependant, je ne prenait guère le temps de me divertir ou me changer les idées, je continuais les entrainements et à progresser.

Ce soir, je n'avais pas encore atteint mon aire d'entrainement habituelle, que je remarquais ce jeune homme, vraisemblablement un shinobi du village, mais qui n'avait rien pour réussir dans cette profession. Son entêtement me marqua, c'était pour cela que je restais, là, à l'examiner et comprendre la source de cette détermination. Or, je craignais pouvoir le comprendre uniquement en le regardant, j'allais devoir lui poser directement la question.

Je sortis de ma "cachette" pour me rapprocher de lui, j'arrivais dans son dos. Mes pas écrasèrent la neige présentent sur le sol, vivement que cette saison soit fini, je n'étais pas un adepte du froid. Je m'arrêtais à un mètre de lui et sans tourner au tour du pot, je lui posais ma question.

    ᚖ Pourquoi t'acharnes-tu dans cette voie qui n'est pas la tienne ?

Le ton employé était froid et sec. J'arborais un visage impassible. Je me tenais droit, laissant ma stature s'imposer d'elle-même. J'avais l'impression de ressembler à mon père, même si au fond je n'étais pas du tout comme lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Dim 11 Mar 2018 - 14:52
Pas assez. Toujours pas. Incorrect.

A chaque fois, c'est à peine suffisant.

Pourquoi ? Qu'est-ce qui est passé par la tête du shinobi Nakamura Ryôshi lorsqu'il a décidé d'enseigner les portes à un enfant comme lui ? Il a toujours été comme ça, pourtant : frêle, couard, incapable d'accomplir les tâches les plus simples..

L'adolescent se mord la lèvre.

A quoi bon enseigner une technique aussi puissante à quelqu'un qui ne sera jamais en mesure de la maîtriser ?

«Pff..»

Ce n'est même pas la question. Est-ce qu'il a le choix ? Il a promis. Ryôshi était un grand homme, mais il n'a jamais été capable d'aller au bout de son oeuvre. Il y aura toujours des personnes qui ne peuvent pas être sauvées, mais avec plus de force, de vitesse, plus de tout ce qui fait d'un shinobi un être exceptionnel..

C'est sûrement possible de sauver le plus grand monde.

Alors il n'a pas le choix, sinon de s'entraîner, d'échouer encore, encore, et..

«Pourquoi t'acharnes-tu dans cette voie qui n'est pas la tienne ?»

Un glas. Les paroles sonnent à ses oreilles, elles sont comme une lame à deux tranchants, qui s'enfonce insidieusement dans la chair de son dos.

Pas la sienne..

Rin se retourne. Il a déjà vu cet homme, mais impossible de se rappeler de son nom.

Il balbutie.

«J-je..»

Puis il prend une inspiration. C'est important.

«Car j'ai promis..» Mais pas seulement. Il se reprend. «Car c'est ce que j'ai décidé. Je pense que chacun est capable d'accomplir de grandes choses, s'il met le cœur à l'ouvrage. Je ne sais pas encore combien de temps ça prendra, mais en m'entraînant suffisamment..»

Il hoche la tête.

«Je sais que j'y arriverai.»

L'adolescent rougit un peu. Ça fait très discours sur l'amour et l'amitié, tout ça. Ça venait du cœur, mais c'est vrai que quand c'est dit à haute voix, c'est un peu embarrassant.. Il espère seulement qu'il ne l'a pas vu s'entraîner, parce que là, ça serait doublement la honte.

«Mais c'est vrai que je commence assez bas, comparé aux autres. Ahah..»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 12 Mar 2018 - 7:49


Le gamin balbutie. Je restais de marbre face à lui, ne l'aidant pas du tout. Je pouvais afficher un sourire et détendre l'atmosphère, le mettre en confiance pour qu'il arrête de stresser, mais je ne le faisais pas. Comme quoi, malgré ma bonne nature, l'éducation et la façon d'être que mon père m'avait imprégné prenait le dessus.

J'attendais que les paroles sortent limpidement de sa bouche et après une bonne inspiration, il y parvint. Une promesse ? Intriguant. Ses mots étaient louables et remplis de bonnes intentions, mais... Car oui, il y avait un "mais", on ne pouvait pas espérer pouvoir atteindre des sommets simplement en y croyant et en réalisant des semblants d'entrainements.

Le jeune homme à la chevelure verte s'exerçait à l'art du Taijutsu, je l'avais remarqué, étant moi-même un pratiquant, mais il n'avait aucune base. Comment voulait-il s'améliorer et progresser dans cette voie si les fondements lui étaient inconnus. Il tentait de construire un chateau sur des œufs, autant vous dire qu'il ne parviendra à rien, même après toute une vie d'entrainement.

    ᚖ Tu n'y arriveras jamais.

Annonçais-je sèchement. Allait-il se mettre à pleurer ou abandonner ?

    ᚖ À l'âge de dix ans, je devais être bien plus fort que toi. Tu souhaites progresser alors que tu ne possèdes aucune base en Taijutsu, explique-moi comment comptes-tu faire ? Le bon Dieu ne te fera pas de cadeau, sache-le.

Dès lors, je prenais mes distances par rapport à lui, il devait sans doute croire que je partais, mais non, je n'en avais pas fini avec lui. Je me retournais pour lui faire face, à nouveau, désormais quelques mètres nous séparaient. J'avais une idée en tête, mais il ne se doutait de rien. Je voulais m'assurer d'une chose avant de continuer avec lui, sinon je le quitterais, je n'avais surtout pas de temps perdre.

    ᚖ Attaque-moi.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Rin
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 165
Messages : 50
Mar 13 Mar 2018 - 20:51
Il fronce les sourcils.

Aucune base ?

Pas de cadeau ?


«Je..»

Il déshonore son maître. Nakamura Ryôshi lui a tout enseigné, or aujourd'hui il ne fait que le parodier. Certes, il n'a pas eu le temps d'apprendre la discipline en détail, mais il n'est pas si faible. Pas sans espoir.

Les mots ne sont que du vent.

«D'accord.» Après tout, il lui laisse une chance de lui prouver qu'il a tort.

Le garçon prend une profonde inspiration. Ne pas y parvenir, trop faible, incapable. Il n'est pas en colère contre  l'inconnu, ça serait trop simple. Au contraire, il redirige sa frustration sur lui-même, pas pour se victimiser, pas pour se complaire dans sa faiblesse, mais pour se donner un peu de courage.

Car oui, il est capable.

«J'arrive !»

Il se met en garde. Son style est aérien, mais il reste encore à travailler : il est toutefois conscient qu'il a besoin d'un petit décollage pour être vraiment efficace.. donc, un échauffement. Harceler l'adversaire, se mettre soi-même la pression : il a besoin de placer son cerveau en ébullition.

Sans se précipiter, il se rapproche, pas après pas, puis dès qu'il pense être à bonne distance..

Il frappe. Crochet gauche, crochet droit, coup de pied bas, somme toute prudemment, il entame les hostilités en jaugeant les défenses de son détracteur, car sans le moindre indice sur sa portée et ses capacités, il risque de ne pas toucher grand-chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 19 Mar 2018 - 20:08


Il accepta mon défi, même si je ne lui donnais pas vraiment d'autres choix. Je voyais une certaine envie d'en découdre dans son regard, cette fameuse flamme que peu de personne pouvait avoir lorsqu'on effectuait ce genre de métier. Cette détermination d'évoluer, de progresser n'était pas aussi courante qu'on ne pourrait le croire dans cette voie, la plupart des ninjas étaient là pour l'argent, pour se venger ou pour la gloire... et moi, pourquoi étais-je là ? Pour faire résonner le nom de mon clan sur tout le continent ? Non, c'était le rêve de mon père et de ma famille, pas le mien, mais je n'avais pas le choix que de respecter leurs envie, ils m'avaient tout donné.

L'adolescent à la chevelure verte m'annonça arriver... Sérieusement ? Depuis quand un combattant criait lorsqu'il attaquait ? Et l'effet de surprise dans tout ça ? Décidément, il y avait du travail avec lui, mais espérons que ce que j'avais en cachette ne soit pas réel, sinon, il y avait vraiment aucun espoir avec lui.

Je me mettais en garde, peu importe mon adversaire, hors de question de le sous-estimer. L'école de mon père était stricte, dure, mais respectueuse, l'arrogance n'avait pas lieu d'être lors d'un combat, en dehors si, car j'étais un Kaguya, mais pas lorsqu'on jouait notre vie.

Une fois proche de moi, assez pour me frapper, le jeune homme tenta quelques coups et je fus surpris de voir une technique pareille. Il avait des bases et des bonnes ! Son jeu de jambes étaient correctes, le mouvement de son corps suivait les coups et son regard ne me quittait pas des yeux. Je m'étais trompé sur lui, mais il y avait quelque chose qui le rendait faible... la confiance en lui-même. Ses offensives manquaient d'énergie, de sureté et pourtant, son regard était flamboyant. Pourquoi ses coups ne reflétaient pas cette détermination ? De quoi avait-il peur ?

Je fis un bond en arrière, pour prendre une certaine distance avec lui, mais aussi tôt je posais les pieds à terre, que je chargeais mon adversaire. Je possédais une vitesse accrue de base, mais me ruant sur lui avec ma technique, je redoublais ma rapidité et comptais le surprendre.

Soudainement, mon visage se retrouva à quelques centimètres du sien, nous étions très proche. Je plongeais mon regard dans le sien, mon expression était sérieuse et noire, comme si mon adversaire m'avait fait quelque chose. Je prenais appuie avec mon pied droit, pivotais légèrement les hanches et je décrochais une droite qui frappa lourdement son estomac.

Je tenais mon bras gauche libre, prêt à intervenir s'il tentait quoi que ce soit...

    ᚖ Faible...

Chuchotais-je dans son oreille pour essayer de le titiller et faire ressortir cette hargne qu'il avait en lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [AIDE] Problème de mémoire interne faible
» [Grisham, John] La loi du plus faible
» "J'ai un faible pour les ferry-boat..."
» Problème d'Af en faible lumière et FF sur le K5
» écran qui déconne quand la batterie est faible

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: