Les Aventures de Saiba ○ L'antre de l'Enfer.

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Gattsu
Genin de Suna
avatar
Expérience : 15
Messages : 20
Lun 12 Mar 2018 - 16:35


Nettoyer l'enfer : Les premiers pas de Saiba ! ○ Ft. Butasicticidu-senseï & Journaliste en herbe

Butasicticidu-senseï ! Réveillez-vous... De grâce ! Notre héros se voit confier une tâche bien compliquée et fortement risquée ! Nous avons hautement besoin de vos capacités ainsi que de votre intelligence sans nul autre pareil ! Ô grâce ! Prêtez force et courage à notre héros sans rechigner, c'est là le début de ses tourments : les visions d'horreur, les odeurs putrides et autres immondices auxquelles le jeune garçon va s'en va se frotter insoucieusement !

- Que se passe t-il ? Butasicticidu-senseï dis-tu ? Ce nom me rappel quelqu'un, mais je ne saurai dire qui.

Ce n'est pas le moment.

- Épargne moi tes remontrances. Laisse-moi deviner au vu de ton visage effrayé et ton air de pisseux, j'imagine qu'une terrible nouvelle est arrivée ? Une nouvelle plus terrible que manquer de nourriture ou perdre trente-kilogrammes dans la nuit... n'est-ce pas ? Soit ! Explique-moi quel est le souci au lieu de brailler à la lune.

Certainement Butasicticidu-senseï ! Après une matinée plus que calme, Saiba à reçu une lettre pour un travail. Il doit nettoyer l'antre de l'enfer ! Vous m'entendez Butasicticidu-senseï ?! CESSEZ DE VOUS GOINFRER PENDANT QUE JE VOUS EXPLIQUE !

*Bruits de bouche et de nourriture dégueulasse en fond*

En clair, il va devoir nettoyer une maison et quelle maison... Devrais-je dire la grotte de Buta Akimichi, le fameux Chûnin de Kiri.

- Quoi ? Celui qui possède un corps asymétrique ? Et bien, quel est le problème ? Ce n'est pas parce que ce Chûnin comme tu dis, détiens trois doubles mentons et quatre couvertures en guise de bourrelet que tu dois le dénigré ! Je t'ai pourtant appris la justesse, la justice et le partage. Ne me dit pas que sous prétexte qu'il est différent des autres, tu le dénigre ouvertement ?

Regardez par vous-même !

- Diantre que c'est laid ! Effectivement, il faudra de l'aide à notre héros. Prend note de mes paroles, je te prie !

Allez-y Butasicticidu-senseï, je suis tout ouïe.

- Quels sont les effets concrets d'une maison sale ? À premier vu, mis à part la puanteur de son propriétaire et de l'atmosphère de la propriété, rien de bien dangereux me direz-vous ? Eh bien, vous avez tout faux. Premièrement : Les mauvaises odeurs. Puer n'est pas une qualité : c'est dérangeant autant pour vous que pour vos voisins et autres compagnons. Votre odorat est affecté et indirectement vous perdez la justesse de vos sens comme le goût : Pour des soi-disant " Amateur de nourriture " il est donc inqualifiable d'être sale et puant : C'est donc un imposteur à qui nous avons à faire !

Je vois, je vois, continuez.

- Ne me donne pas d'ordre *bruit d'un poing qui s'abat lentement sur le crâne du journaliste en herbe*. Dans un second temps, vient évidemment la santé : même pour un estomac aussi robuste que les Akimichi, manger de la mauvaise nourriture est très courant lorsqu'un endroit n'est pas propre -La poussière, les microbes et bactéries sont donc attirés par la nourriture-. Même si la chiasse du diable n'est pas au rendez-vous, il va sans dire que cela peut avoir des effets terribles sur le corps : des problèmes cardio-vasculaire, des problèmes de sens notamment avec le goût et l'altération du palais, sans parler de l'haleine que l'on dégage. En bref, cela affecte sur le long terme notre santé, aussi robuste soit-on !

Et comment faire pour venir à bout de la saleté ?

- Tu te doutes bien que la saleté c'est taboue et on en viendra tous à bout ! Dans un premier temps être sale nous fait passer pour un moins-que-rien : on ne peut pas s'occuper de nous-même, alors les autres pensent naturellement que jamais vous pourrez vous occuper des autres ni même avoir un brain de responsabilité. Donc si vous êtes sale, pour éliminer les tâches, les mauvaises graisses, bactéries et tout autre microbes, je vous conseille des produits pas très chimique dans un premier temps. Par exemple, le vinaigre blanc est un très bon dégraissant en plus d'être un très bon désinfectant contre la saleté.

Merci pour ces informations, Butasicticidu-senseï ! Regardons faire maintenant notre protagoniste... !


○○○○○○○○○○



Eeeeeeeeeh ?! KUSAAAAI ! s'écrit-il en entrant dans la " grotte ".


C'est bien la première fois que Saiba sent une odeur pareille. De primes abords, la propriété semble vides, totalement dépourvus de vie comme l'indique la missive qu'il a reçue un peu plus tôt dans la matinée. D'un pas hésitant, il entre en saluant de manière traditionnelle la propriété et en s'excusant du dérangement. L'index et le pouce finement collés à ses narines, il pénètre dans l'enfer, à la recherche d'une divine lumière.

Il sort alors une des allumettes qu'il emporte toujours avec lui, afin de s'éclairer dans la pénombre à la recherche désespérée d'une fenêtre à ouvrir et surtout de volet à tirer afin de laisser pénétrer fraîcheur et clarté dans ce bourbier. Atteignant son objectif et secouant le rideau de poussière qui le sépare de l'embrasure, il prend une profonde inspiration avant d'ouvrir d'un coup sec fenêtre et volet, respirant un grand coup la douce brise extérieure qui manque cruellement à la propriété.

Ce qu'il peut désormais entrevoir n'est autre que l'abjection matérialisé : Un vrai bordel ! Poussière, vêtements, restes de nourriture, tout est sujet à être nettoyé ! Sans parler évidemment de la vaisselle. Notre petit rouquin commence maintenant à comprendre pourquoi il est ici et bien que décidé à en terminer au plus vite, il préfère prendre le temps de bien aérer la pièce et profiter encore un petit peu d'un air pur. Cela dit, sans nul doute, il ne peut nier que la personne vivante en ces lieux doit se sentir bien seule au vu de l'état des lieux. Saiba pense souvent que ce qui nous entoure reflète souvent notre personnalité : c'est peut-être bien le cas de ces lieux.

Enfin vu la gueule de la bergerie, il peut être au moins tranquille en sachant qu'il ne risque pas de trouver des choses bizarres. Mais assez rêvassé, place au grand ménage. C'est avec un certain sadisme qu'il sort de sa besace un mélange de vinaigre blanc et de citron pour faire son nettoyage : des aliments très proche de la cuisine et qui ont de très bonnes propriété pour bannir la crasse.

Il est équipé d'un petit vaporisateur afin de verser le mélange à l'intérieur pour asperger les pièces et fenêtre de la maison sans retenue. Et bien sûr : ne surtout pas oublier de mettre les gants de toilette ! Risquer l'infection est une très mauvaise chose après tout, il ne connaît pas personnellement la personne qui habite ici et ne sait pas si elle est porteuse de maladie ou non.

Le dernier petit outil du parfait nettoyeur se trouve être bien évidemment... l'éponge et le chiffon ! De quoi récurer et essuyé tout ça ! Après avoir débarrassé le sol des diverses affaires qui y traînent depuis Très certainement un moment, il peut s'engager à la tâche la plus longue du ménage : la partie plancher. Ne pas oublier une seule poussière ni un seul recoin, c'est en quelque sorte la tâche qui lui est confié.

Ce n'est seulement qu'une demie-heure plus tard qu'il peut souffler. Le plus dur est fait : mais... doit-on vraiment entrer dans les moindres détails ? N'est-ce pas plus important de savoir ce que pense le héros de cette contine ? Eh bien soit.

Je suis venu à Kiri dans un but précis... je n'ai pas de temps à perdre avec ce genre de " Mission "... néanmoins... père, est-ce que cela fait partie de mon apprentissage ? pense t-il à voix haute, le regard occupé.


Il est vrai que la tâche est ingrate. Devoir nettoyer la demeure d'un parfait inconnu, Saiba ne voit pas ce qu'il a à y gagner. De l'argent ? Ce n'est pas ce qui l'intéresse. Pourquoi lui et pourquoi ça ? Plus il y pense et plus il s'éloigne de la compréhension que prend la tournure de son apprentissage en tant que Chef cuisinier.

Quelques minutes à peine, il reprend de l'aplomb. Il se secoue la tête tout en " giflant " ses deux joues simultanément. Une " scène " de ménage ne peut pas le faire douter sur les raisons de sa venue ici : ce serai bien trop facile et bien trop décevant sur ses réelles ambitions et sa détermination. C'est dans un élan d'ange qu'il ne peut s'empêcher de finir ce qu'il a commencé aujourd'hui.

YOSHAAA ! Je vais vite fait en finir ! S'encourage t-il, déterminé.


Même si la journée s'annonçait pourrie en début de matinée, elle aura au moins eu le mérite de montrer à Saiba que toute épreuve peut être une difficulté quand on est aveuglé par son seul objectif.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: