avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 12 Mar 2018 - 17:26


L'astre du jour avait cédé sa place à la lune. Les flocons étaient de plus en plus nombreux à nous tomber dessus. Le village était recouvert d'une fine couche blanche, le rendant moins mortuaire qu'il en avait l'habitude. Les villageois avaient regagnés leur foyer ou s'étaient rendus dans un autre établissement où la chaleur était présente.

Pour ma part, je vagabondais encore dans les rues du village à la recherche d'une taverne pouvant m'offrir de quoi manger. J'avais pris l'habitude de manger deux soirs par semaine à l'extérieur pour côtoyer le peuple, mais également pour entendre les rumeurs. L'odeur du poisson frit vint caresser mes narines attirant instinctivement mon attention vers cette cabane qui ne payait pas de mine.

Je pénétrais à l'intérieur prenant soin de me secouer pour me débarrasser de la neige qui s'était accumulé sur mes vêtements. Le bar était quasiment plein, mais quelques places de libres demeuraient, enfin, deux seulement et comme par hasard, à côté de la même personne. Un homme avec une très forte corpulence occupé la chaise entre les deux tabourets disponibles. Je m'assurais que les places n'étaient pas réservées, mais vu qu'il avait déjà entamé son repas et que les deux places n'avaient de couverts, je supposais qu'il était seul. Par conséquent, je prenais place à sa droite commandait le menu du jour au serveur.

Mes yeux ne purent s'empêcher de fixer le tas d'assiettes que mon voisin avait empilé.

    ᚖ Vous avez une sacrée faim mon ami, ça fait plaisir à voir.

Une personne en forme était selon moi une personne avec un grand appétit et cet homme devait être quelqu'un de très actif pour manger autant. Bien sûr, ce n'était que des suppositions, mais je doutais qu'il ait une aussi grosse faim en ne faisant rien de ses journées.

Ah, voilà ma soupe miso et mon poisson frit accompagné d'un bon bol de riz.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 320
Messages : 86
Mar 13 Mar 2018 - 0:24
Encore une belle journée, que je vais pouvoir savourer, tutulutu ! D'humeur chantante aujourd'hui, bien que le ciel nous balançait tous les flocons de neige possible et imaginable. Plus rien dans le frigo, il fallait que je me bouge au petit bar au coin de ma rue pour pouvoir manger, j'avais oublié, comme un imbécile, de passer ma commande pour mes futurs plats. J'étais pas le genre à cuisiner, loin de là. Et puis avec les richesses de mon clan, j'étais plutôt du genre à me faire servir.

Je me rendais donc au bistro une fois prêt. Je poussais les portes battantes, il y avait foule. Beaucoup de gens s'étaient attroupés pour se protéger de la neige sans doute. Une tempête qui s'abattait sur le village sans prévenir, ça appelait à la bière et aux plats chauds. Par chance, la place pour manger que j'utilise habituellement est libre, personne autour. M'asseyant, je commandais trois plats du jour. Le gérant avait l'habitude de me voir, alors il n'était pas vraiment étonné de voir les quantités de bouffe que je voulais engloutir. En revanche, ce n'était pas le cas des quelques alcooliques qui se trouvaient non loin.

« Thank you l'ancien. »


Trois plats du jour, trois, servis avec une vitesse défiant toute concurrence. C'est aussi ça que j'appréciais dans ce troquet, un gérant certes ancien, mais qui répond à la demande vraiment très vite. A peine servis, je tapais dans chacune des assiettes en alternant. Des brochettes de porc, des nouilles, du poulet grillé, le tout accompagné d'une bonne soupe type ramen, et bien évidement, ceci en trois exemplaires. Rapidement, je terminais mes assiettes, et commandais le dessert du jour, lorsqu'un homme se posta à mes côtés, pour lui aussi commander de quoi se restaurer.

« Gnnmmm... »


Je grognais pour lui faire comprendre qu'on était pas ami. Je ne le connaissais même pas, et j'ai horreur qu'on me fasse la discussion quand je mange, et manque de bol, j'avais pas encore terminé. Le gérant se pointa avec une montagne de gâteau au chocolat, dégoulinant de crème et de tout ce qu'il faut pour donner une bonne coulante à quiconque n'ayant pas l'estomac assez solide pour supporter autant de sucre. Une cuillère ? Pourquoi faire franchement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Mar 13 Mar 2018 - 15:47


Un grognement. Ce fut la réponse de mon voisin. Pourtant, il avait fini son repas, non ? Ou peut-être, il ne fallait pas le déranger durant sa digestion ? La réponse à mes interrogations arriva bien vite et elle se présenta sur un immense plateau d'argent. Un gateau de taille disproportionné pour un dessert fut déposé devant la personne à mes côtés.

Je restais bouche bée devant cette montagne de chocolat. Je me demandais bien comme cet homme allait faire pour placer tout ça dans son estomac, surtout après les nombreuses assiettes qu'il avait déjà dévoré. Par contre, je ne voyais pas de services, il fallait une grande cuillère ou allait-il... non, ce n'était pas possible, n'allait-il quand même pas manger ça sans couvert ? Tout le bar avait les yeux rivés sur lui et la prouesse qu'il allait accomplir s'il terminait le plat.

Jamais je n'aurais imaginer assister à un tel spectacle de mon vivant et encore moi ce soir. Moi qui voulais simplement me rassasier, j'avais choisi le bon restaurant. D'ailleurs, je venais de terminer ma soupe, le poisson frit allait tantôt arriver s'il ne l'oubliait pas sur le feu, car même le personnel était présent dans la salle pour assister à la prouesse sur humaine de mon voisin.

Le colosse entama le gâteau et bouchée après bouchée il élimina peu à peu le dessert. Il termina, après quelques minutes, sans peine. J'ignorais encore maintenant comment il avait fait, mais un tonnerre d'applaudissement retentit dans la salle, dont les miens.

    ᚖ Vous êtes incroyable.

Me contentais-je de lui dire en espérant avoir en retour autre chose qu'un grognement. À moins qu'il n'ait pas fini et après ce qu'il venait de montrer, je n'en serai pas surpris. Je n'osais pas imaginer l'état des toilettes après son futur passage...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 320
Messages : 86
Mar 13 Mar 2018 - 16:30
Empoignant cette énorme gâteau à pleine main, je le dévorais à gros coup de mâchoire. Bon sang, ce que les pâtisseries de l'ancien étaient bonnes, un orgasme culinaire, clairement. Du coin de l’œil j'observais mon voisin qui me fixait du regard, comme ci j'étais une bête de foire. Merde alors, il n'avait jamais vu quelqu'un mangé ou quoi ? Avec étonnement je remarquais que c'est presque l'intégralité du bar qui me regardait, c'était vraiment gonflant. Dire que c'est ça presque à chaque fois que je mange à l'extérieur... Bah oui, j'avais une grosse faim, on va pas en faire tout un plat non ? Quoique un autre petit plat... Non bon, c'était assez, plus, ce serait de la gourmandise.

« Merci l'ancien, c'était délicieux, comme d'habitude. »


A mon tour de mater mon voisin entrain de manger son poisson frit qui venait d’atterrir dans son assiette. Que ça ? Le pauvre, son estomac devait se plaindre à longueur de journée non ? Peut-être n'avait-il pas assez d'argent pour se payer plus que cette entrée ?

« En revanche vous me faites de la peine avec votre assiette... Vous avez des problèmes d'argent j'imagine ? »


Ce ne pouvais être que ça, je ne voyais nulle autre explication. Le repas le plus important de la journée, une soupe et un morceau de poisson ? Oui personnellement j'appelle ça un morceau, le truc ne devait pas peser plus de trois cent grammes, tout juste de quoi prévenir un estomac que la bouffe arrive en théorie. En le regardant d'un peu plus près, je pouvais voir qu'il n'était pas bien épais comme gaillard. Et pourtant pas si jeune si j'en crois sa chevelure blanche, ou ton simplement même le peu de charisme qu'il pouvait dégager. Ouais, pour sûr, cet homme devait avoir environ mon âge, peut-être quelques années de moins.

Attrapant le pot de cure-dent qui se trouvait juste devant moi, je continuais de l'observer manger, comme il avait pu les faire, en retirant les quelques morceaux qui trainaient dans ma bouche. Je louchais à moitié sur son poisson, c'est vrai qu'il avait l'air bon, je me serais bien laissé tenté, mais non, ce n'est vraiment pas raisonnable. Stop Buta. Plus que quelques heures avant ton dernier repas, sois patiente merde. Oui, car je mange avant de dormir aussi, sinon je me réveille en plein milieu de la nuit parce que mon estomac grogne. C'est dure la vie d'un Akimichi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Ven 16 Mar 2018 - 8:00


Finalement, je reçus mon poisson frit accompagné d'un bol de riz. Voir mon voisin manger tout ça m'avait presque coupé la faim, mais l'odeur de mon plat m'ouvra à nouveau l'appétit. Je décollais les baguettes de bois avant d'attaquer mon assiette sous le regard attentif de l'homme costaud. D'ailleurs, il ne se priva pas de faire à son tour une remarque sur la quantité de nourriture que j'avais commandé.

Un problème d'argent ? Pas du tout, le soir j'évitais de trop manger pour assurer un bon sommeil. Me levant très tôt le matin, il était hors de question de ne pas être forme à cause d'un repas bien trop chargé la veille.

    ᚖ Non, rassurez-vous, je mange toujours léger le soir et ça me suffit. Ne vous faites pas de soucis pour moi.

Lui répondais-je en affichant un sourire entre deux bouchées. Il ne devait pas s'inquiéter pour moi, mais je remarquais que sa préoccupation changea bien vite de destinataire. En effet, il regardait mon plat comme s'il n'avait pas encore mangé, ne me dites pas qu'il avait à nouveau faim. Si c'était le cas, il devait sans autre être malade. C'était impossible d'avoir envie de manger juste après tout ce qu'il avait avalé.

Pour en revenir à la question d'argent, j'en avais une pour lui, peut-être indiscrète, mais comme il avait abordé le sujet sans gêne, je pouvais profiter pour lui retourner la question.

    ᚖ Et vous, vous faites quoi dans la vie ? Mangez quotidiennement tous ses plats doit vous coûter une fortune, je me trompe ?

Venait-il d'une famille aisée ou pratiquait-il une profession lui offrant une très bonne rémunération ? Son apparence ne donnait aucun indice quant à sa famille d'origine, mais il portait peu d'habits ou de bijoux de valeur. À moins qu'il veuille cachait ses origines en adoptant une tenue banale.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 320
Messages : 86
Sam 17 Mar 2018 - 2:32
Curieux ça, manger léger volontairement, c'était bien la première fois que j'entendais ce genre d'explication. C'est vrai, bien souvent les gens me racontent qu'ils n'ont pas un rond, qu'ils sont malade, ou bien qu'il se réserve car ils doivent rejoindre des amis un peu plus tard, mais alors ça... On est vraiment tous différents les uns des autres, et pour le coup je suis bien content d'avoir mon estomac plutôt que le sien, ma vie serait ennuyeuse à mourir si je devais me limiter à ce genre d'encas. Ma foi, tant pis pour lui...

« Je vois. »


Il soulevait un point assez gênant, le fait que tout ce que je mange par jour doit finalement me coûter une véritable petite fortune. Vrai, et faux. Car en fait, étant à la fois au service du village en temps que militaire et civil, c'est eux qui se charge de payer mon alimentation. Eh oui, ils m'utilisent plus que les autres, alors il faut bien une compensation, et c'est celle-ci que j'avais trouvé. Bon, j'avoue ne pas leur avoir clairement dis que je m’empiffrais à ce point lors de la signature de mes contrats, et je ne doute pas que tôt ou tard ils tiltent, mais bon, d'ici là, j'avais encore de quoi faire un peu de gras.

« Eh bien je suis au service du village. Je m'appelle Buta, et toi, tu es ? »


Inutile de m'attarder sur l'aspect pécuniaire je pense, je ne voulais pas me faire chopper par un contrôleur ou ce genre de chose, depuis la nomination du premier Mizukage, je me méfiais un peu de tout et de tout le monde, d'autant qu'il m'avait un peu dans le collimateur ces derniers temps, j'espérais pouvoir continuer à l'esquiver quelques temps encore. D'ailleurs ça me faisait penser qu'il fallait vraiment que j'avance sur mes chantiers, ne serait-ce qu'un peu, car un, le retard n'allait plus tarder à être irrattrapable, et deux, ça finirait forcément par alerter les autorités, et là adieu ma belle vie...

« Et toi alors, que fais-tu dans la vie ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 19 Mar 2018 - 20:54


Au service du village ? Voilà pourquoi il pouvait se permettre autant de nourriture. Je devais avouer ne pas y avoir penser, mais il devait être vraiment important pour qu'on lui offre tout cela, ne pensait-il pas profiter de l'argent du peuple ne s'empiffrant comme ça ? Ce n'était pas mon problème et aux dernières nouvelles, le village n'avait pas de problème économique, donc aucune raison de lui faire la morale.

    ᚖ Enchanté, moi c'est Kibō.

Rétorquais-je à sa présentation. Son nom ne me disait rien, peut-être qu'il n'avait pas le droit de divulguer son emploi, car être au service du village c'était bien large. Car finalement, je l'étais moi-même et je n'avais pas ce genre de privilège. D'ailleurs, mon voisin me posa justement la question, il voulait connaître ma profession et je pensais que mon allure parlait d'elle-même, ou plutôt que le katana à ma ceinture lui mettrait la puce à l'oreille.

    ᚖ Pour ma part, je suis un shinobi du village.

Il était vrai que normalement, les ninjas endossaient un bandeau prouvant l'appartenance à une force militaire, mais moi, je ne le portais pas. Je n'étais pas un rebelle, mais il me dérangeait sur le front et je ne voulais pas le fixer ailleurs pour peur de le perdre. Néanmoins, je le gardais dans ma sacoche si jamais on me demandait une preuve.

Je faisais signe au barman pour nous servir un verre de saké. N'était-ce pas coutume de trinquer lorsqu'on faisait une nouvelle connaissance ? Cela était peut-être propre à ma famille, mais je pensais que Buta apprécierait le geste. Nous fûmes rapidement servi, une coupe chacun. Je levais mon verre en direction de cet homme,.

    ᚖ Santé et ravi de faire ta connaissance Buta.

Je tapais dans sa coupe avant de boire d'une traite le breuvage proposé par le serveur. Je posais le récipient avant de reprendre sur le sujet des métiers, car sa non-révélation m'intrigua.

    ᚖ Dis-moi, tu aides comment le village ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 320
Messages : 86
Mer 21 Mar 2018 - 17:21
C'était donc ça, un shinobi. Je comprenais un peu mieux maintenant sa silhouette athlétique. D'habitude, les civils sont plutôt grassouillets, car ils ne s'entretiennent pas vraiment. Bon ma famille et moi-même faisions exception à la règle, mais on est gros uniquement parce que cela amplifie nos compétences pendant les combats, oui oui oui.

« Tiens donc, un shinobi. Ça fait plaisir de voir autre chose que des gamins en guise de garnison pour le village. Ah ah ah. »


Il est vrai que dernièrement, j'avais eu tendance à rencontrer de très jeunes shinobis, qui se formaient pour devenir la relève dans quelques années. C'était bien, il fallait évidement préparer le village pour le futur, mais c'était aussi frustrant d'avoir affaire à pas mal de gosses cette fois-ci, j'avais donc la "chance" de pouvoir converser avec un homme d'une certaine expérience déjà, et il ne semblait pas totalement démunis de cerveau, alors pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps.

D'autant qu'il décidé de manière très généreuse de m'offrir un verre de saké pour trinquer avec lui. Un gars bien en somme. J'acceptais cette offre, et levait ma coupe face à lui.

« Santé. »


Il tapa dans ma coupe avant de s'enfiler l'intégralité de cette dernière. Peu gourmand, mais la descente semblait tout autre.

« Je suis également un Shinobi, et à côté de mes missions quotidiennes, j'aide disons gratuitement le village dans la construction des bâtiments. C'est pourquoi j'ai quelques à côtés en plus de mon salaire au sein de l'armée, dirons-nous. »


Mes missions quotidiennes, bouahaha. La dernière remontait bien à quelques semaines oui plutôt, et encore c'était pas non plus quelque chose d'épuisant, mais bon, je n'allais pas non plus me dévaloriser face à cet homme, bien qu'il me semblait sympathique. Je buvais d'un coup cette coupe de saké qui m'avait était gentiment proposé par ce jeune shinobi, et fit signe à l'ancien d'en resservir deux nouvelles, à mon compte cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Jeu 22 Mar 2018 - 7:59


Je reprenais ma coupe pour la deuxième tournée et buvais, à nouveau, ce somptueux breuvage.

    ᚖ Merci, mais c'est mon dernier verre.

Je reposais le recipient avant de continuer la conversation. En effet, Buta m'avait déclaré plusieurs choses intéressantes sur son compte. Premièrement, il avait l'habitude de côtoyer des shinobis de bas âges, était-il instructeur à l'académie ou avait-il simplement une équipe sous son aile ? Dans tous les deux, ça voulait dire qu'il était au moins un ninja de classe moyenne, donc supérieur à mois hiérarchiquement. Je me levais pour incliner mon buste face à lui.

    ᚖ Je m'excuse de vous avoir tutoyé, d'après vos dires, vous devez sûrement être un Chûnin, voir plus. Je ne suis qu'un Genin, pardonnez mon manque de respect envers un supérieur.

J'avais lamentablement évaluer la situation, qui aurait cru que je rencontrerai un ninja mieux gradé que moi ici. Pour ma défense, je devais dire qu'il ne ressemblait pas à un shinobi et rien dans son accoutrement ne pouvait me mettre la puce à l'oreille. Mon éducation m'obligeait à respecter mes supérieurs et je pense que je serais fait taper sur les doigts si mon père avait été là. Je me redressais et regagnais ma place sur le tabouret.

    ᚖ Vous vous occupez de la relève pour passer du temps avec de jeunes ninjas ?

Sa carrière m'intéressait, il devait être un shinobi très compétent pour se voir assigner la lourde tâche d'entrainer la génération future.

Cet homme travaillait même en dehors, un homme très chargé et motivé. Je le respectais de plus en plus.

    ᚖ Si vous avez besoin de gros bras pour vos travaux, n'hésitez pas à m'appeler. En dehors des entrainements avec mon père, je suis souvent libre.

J'étais généreux de nature, même si mon apparence exprimait totalement autre chose. De plus, j'étais un Kaguya et on était réputer pour être arrogant et solitaire, or, j'étais différent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 320
Messages : 86
Jeu 22 Mar 2018 - 17:43
Il acceptait cette seconde coupe, tout en m'indiquant qu'il s'arrêterait là ensuite. Mince, pas si grande descente finalement. Enfin, je pouvais comprendre, vu son gabarit, l'alcool devait monter assez rapidement. Alors que j'allais plonger mes lèvres à nouveau dans ce fameux saké, le jeune homme se releva avant d'incliner son buste vers moi, baragouinant quelque chose d'invraisemblable. J'étais stupéfait, clairement il venait se faire dessus parce qu'il m'avait tutoyé ? C'est ça ? Qu'est-ce que j'en avais à foutre sans déconner, c'était pas mon élève, alors les formules et les blabla, très peu pour moi, tant qu'il me respectait y'avait pas besoin de se la jouer "supérieur" hiérarchique.

« Eh repose donc ton cul veux-tu ! Tu me fais quoi là ? Déstresse. J'entends que tu veuilles faire preuve de respect, mais c'est pas pour autant qu'il faut faire du chichi, toutes ces conneries de hiérarchie, je m'en tamponne... enfin, tant que tu n'es pas sous mes ordres bien sûr. »


Au moins j'avais remis les choses au clair. Franchement, moi Buta, faire du zèle et demander des politesses, très peu pour moi, surtout autour d'un verre ou d'un repas, ce n'était pas le lieu pour ce genre de chose. Quoi que, ça me rappelait le Genin qui s'était étouffé avec son steak, lui aurait peut-être mieux fait de m'en montrer un peu plus, du respect. Je veux bien être tolérant à ce niveau, mais le manque de respect venant de troufion, je n'acceptais pas non plus.

Est-ce que je m'occupe de la relève ? Euh oui, enfin c'est beaucoup amplifier mon travail quand même, surtout dernièrement, mais on va dire que oui, aux yeux de la hiérarchie je suis un sensei. Merde, je suis un sensei qu'est-ce que ça sonne mal ça...

« Oui mais pas que. Je constate simplement la formation de bons nombres de jeunes au sein du village dernièrement. C'est important pour l'avenir, alors je peux le comprendre, mais bon sang ce que certains manque de maturité... »


Eh oui, pas d'avenir sans jeunesse, et il faut la former cette jeunesse...

« Enfin bref, parlons plus de ça. C'est avec plaisir que je te contacterai si un jour j'ai besoin sur un chantier, crois-moi. »


Peut-être même plus tôt qu'il ne le pensait, mince alors, ce qu'il ne venait pas de me proposer la, son aide et ce gratuitement. J'allais pouvoir avancer un peu plus sur mes chantiers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Jeu 29 Mar 2018 - 7:14


J'en avais trop fait selon Buta. Cependant, j'avais été éduqué de cette manière, je ne pouvais rien y faire et puis, je préférais être trop poli et respectueux que l'inverse. Nous vivions dans une société très hiérarchisée, il serait déplacé de ma part de prendre tout le monde pour mon égal. Or, c'était ce que semblait faire cet homme qui se tenait à mes côtés, les manières n'étaient pas faites pour lui, mais il arrivera un jour où il devra se plier face à plus haut que lui, qu'il le veuille ou non.

    ᚖ Excuse-moi, j'applique ce que l'on m'a appris.

Déclarais-je simplement pour justifier mon changement soudain de comportement, mais ma nouvelle connaissance ne s'attarda pas là-dessus. Au contraire, il répondit à ma question sur sa fonction auprès des jeunes du village. Il supervisait l'apprentissage des aspirants ninjas, une tâche lourde, mais gratifiante si le travail était bien fait.

Buta ne manqua pas de soulever le manque de maturité de certaines de ses élèves. Nous étions tous passé par-là, enfin, pour ma part, je n'avais pas vraiment connu d'enfance où je pouvais me permettre de faire n'importe quoi. Je restais enfermé dans ma maison à m'entrainer avec mon père et aujourd'hui c'était encore le cas. Ma profession de ninja me permettait d'avoir plus de "liberté", mais jamais je n'avais eu le loisir de faire des bêtises d'enfants ou autre, j'étais mature avant l'âge.

    ᚖ Chacun évolue à son rythme, l'entourage, la situation familiale, le tout fait qu'un jeune soit plus mature que d'autres. Je ne pense pas que tu dois leur en vouloir, même si certains doivent t'en faire baver. Apprends-leur les valeurs de la vie sans trop te focaliser sur leur comportement.

C'était sorti tout seul, mais il allait peut-être mal le prendre.

    ᚖ Loin de moi l'idée de t'apprendre comment faire ton travail, c'est un simple conseil à prendre ou à laisser.

Ajoutais-je en lui décrochant un léger sourire. Bref, ce n'était pas tout, mais je devais rentrer pour me reposer. Demain matin un nouvel entrainement m'attendait. La soirée avait été agréable, Buta s'avérait être une brave personne et j'espérais avoir affaire à lui un jour, sans doute lors d'un chantier, vu qu'il accepta mes services.

Je sortais de quoi payer mon dû et je me levais en présentant ma main à ma nouvelle connaissance.
    ᚖ Il est l'heure pour moi de t'abandonner. Ravi d'avoir fait ta connaissance et je pense que nous allons nous revoir très bientôt.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: