Tension au marchée.

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 12 Mar 2018 - 17:39


Nous étions en fin de matinée, la température était agréable, le ciel couvert (comme d'habitude), mais au moins, aujourd'hui il ne neigeait pas. Je venais de terminer mon entrainement matinal avec mon paternel et il avait été particulièrement agaçant, il n'avait pas arrêté de me sermonner. Selon lui, je faisais tout faux, la position de mes pieds n'étaient jamais bonnes, je ne me tenais pas assez droit avec mon dos, la prise sur mon katana était trop large, rien n'allait. Pourtant, j'étais appliqué et concentré, j'étais proche de la perfection pour moi.

Bien sûr, je n'avais pas osé lui répondre, mon respect pour lui est bien trop grand pour que je ne me permette de prendre la parole à son encontre. Du coup, je gardais cette frustration et haine pour moi, j'essayais de rester calme et faire le vide en moi, mais aujourd'hui j'avais vraiment de la peine, car je ne comprenais pas le motif de ses remarques.

Heureusement, l'heure du dîner approchait et ma mère avait besoin de légumes frais pour le repas. Je saisis l'occasion au vol pour quitter ma demeure et surtout ne pas rester dans la même zone que mon père. Je me trouvais dans le quartier marchant où plusieurs stands étaient présents offrant une multitude de choix alimentaire. Il n'y avait pas que ça, mais en l'occurence, c'était ce qui m'intéressait.

Mes yeux scrutaient les différents comptoirs à la recherche de mes fameux légumes quand soudainement, un jeune homme renversa une femme plutôt âgée quelques mètres devant moi. La scène attira l'attention de plusieurs passants et je m'attendais à ce que cet individu s'arrête pour aider la pauvre femme à se relever et surtout s'excuser. Seul une personne sans respect et sans éducation ne s'arrêtait pas, mais si c'était le cas, je m'en chargerai personnellement. J'avais une certaine tension à éliminer en moi, j'allais pouvoir me défouler...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Invité
Lun 12 Mar 2018 - 23:41


ACTIVE EVIL IS BETTER THAN PASSIVE GOOD.


« The world will not be destroyed by those who do evil, but by those who watch them without doing anything. »





Si t'as des questions / suggestions / modifications, ma boite mp est là




STARS CAN'T SHINE

La faim ainsi qu'un début de migraine te tirait durement des bras de Morphée. Tu te relevais péniblement dans une ruelle du district réservé aux échoppes. Malgré ton corps ankylosé et la lumière de la mi-journée qui t'agressait les yeux, ta gorge sèche et ton estomac vide te poussaient à déambuler parmi la foule à la recherche de quoi contenter tes besoins.

Songeant à la veille, tu ne parvenais pas à te souvenir ce qui t'avais mené à t'écrouler dans cette ruelle misérable. Tes souvenirs inconsistants n'étaient que des lambeaux qui s'effaçaient lentement. Peu importe ta mémoire fugace et l'odeur d'alcool dont tu empestais.

Une idée saugrenue dans ton esprit encore alcoolisé germait peu à peu. Il te fallait combattre le mal par le mal. T'arrêtant à une épicerie pour mettre en application ta réflection défectueuse, tu commandais de l'alcool peu fort. Tu trempais tes lèvres dans ton breuvage tout en laissant déambuler tes pensées alors que tu observais les passants insouciants de leur propre chance de vivre paisiblement grâce au sacrifice de peu. Ce calme exaspérant te laissait trop de temps pour songer et t'apitoyer sur ton sort. Tu finissais ton verre d'une traite, commandais une bouteille d'un spiritueux plus agressif pour finalement reprendre ton errance.

Tu t'interrompais à nouveau quelques instants plus tard. L'odeur de viande grillée que tu humais t'avais guidé jusqu'à un stand ambulant marchandant uniquement des brochettes de boulettes de viande. L'odeur était tant alléchante que tu en bavais presque. Tu commandais une dizaine de brochettes que tu t'empressais de payer afin de pouvoir dévorer immédiatement ce mets délicieux alors que tu reprenais ton chemin sans but.

Une poignée de minutes plus tard, une vieille dame te rentrait dedans résultant dans son fessier décrépi tombant lourdement au sol accompagné de tes dernières brochettes. Ou peut-être que tu étais celui qui l'avais bousculé. Qu'importe, dans tous les cas les passants te dévisageaient. Un en particulier. Tu n'aimais pas son air puritain, il t'irritait bien plus que l'ancêtre rampant devant toi.

« Pitoyable. Tu as de la chance que mon alcool n'ait rien ~ »

Sur ces mots dédaigneux, tu crachais sur le visage de la personne âgée. Tu sentais les regards hostiles et apeurés se poser sur toi alors que les bavardages de la profusion de bétail t'entourant se faisait plus fort. Sans un mot de plus, tu reprenais tes déambulations. C'était sans compter sur le moraliste que tu avais déjà remarqué plus tôt qui t'emboîtait le pas. Tu te saisissais discrètement d'un Kunai dissimulé dans tes vêtements amples et te retournais pour venir à son niveau. Tu le toisais d'un regard méprisant, te demandant sincèrement ce qu'il pouvait vouloir.

« Huh. T'as un problème enfoiré ?  ~ »


WITHOUT DARKNESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Mar 13 Mar 2018 - 12:00


Quelle pauvre merde. Il n'y avait pas d'autres mots pour décrire cet individu. Non seulement il avait renversé cette pauvre vieille, mais en plus il ose lui faire une remarque et lui cracher dessus. Mon sang bouillonnait comme jamais, les Dieux voulaient absolument que je m'énerve et ils avaient bien réussi leur coup.

Je posais ma main sur la garde de mon katana, près à le dégainer et charger cet homme. Or, je me retins, je ne pouvais pas démarrer un combat ici, au milieu de la foule. Il y avait trop de risques, je ne voulais pas blesser quelqu'un par erreur ou plutôt que mon adversaire, dans sa folie, s'en prenne aux spectateurs.

J'attendais que le vaurien ne passe à côté de moi pour le suivre et l'interpeller dans une zone moins peuplé et visible, car les moyens employés n'allaient pas être tendre. Malheureusement pour moi, le noiraud m'avait déjà repéré et nous fîmes que quelques mètres avant que ma cible ne se retourne tout en me demandant si j'avais un problème.

    ᚖ Non, mais je vais régler le tien.

L'heure avait sonné. Inconsciemment, les enseignements de mon père prirent tout leur sens. J'analysais la posture de mon adversaire avant de positionner correctement mes pieds et mon corps. J'injectais du chakra dans la plante de mes pieds pour charger mon adversaire à grande vitesse. J'étais déjà rapide de base, mais avec cela en plus, je pouvais en surprendre plus d'un. Je dégainais mon katana pendant ma course et dans mon mouvement de bras, je continuais pour effectuer une découpe en diagonal de bas en haut. L'attaque n'était pas mortelle, mais pouvait infliger une grave blessure, une belle entaille sur tout le torse était possible.

Mon action avait été rapide et soigneusement effectué. Mon expression était de marbre, mais mes yeux exprimaient leur colère et cette envie d'en découdre avec cet homme. Le shinobi qui était en moi s'était réveillé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Avis de marché - Arles - Museon Arlaten - Conservation préventive
» Avis de marché - Bordeaux - restauration d'un spécimen (naturalia - crocodile)
» Avis de marché - Vannes (56) - Lot 2 sculptures
» Avis de marché - Musée du Louvre - Restauration des boiseries du salon de Luynes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: