Quand Harry rencontre Sally (Pv Kibo)

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Mar 13 Mar 2018 - 13:30
Il faisait froid en ce début d'après-midi, pourtant Akuma sortait de chez lui, un café fumant à la main et une clope au bec. Il n’avait pas vraiment l’air réveillé, surprenant pour l’heure où’il était. Grommelant quant à la température ambiante le jeune homme alluma sa cigarette avant de prendre la route d’un pas mouds et mal assuré. À peine eut-il posé le pied sur le sol froid que celui-ci glissa. Dans un cri de surprise le genin tomba à la renverse, son café se retrouvant à ruisseler le long de ses cheveux.

« Bolognaise de Mayonnaise ! »

S’écria-t-il laissant exploser son agacement. Cette journée s’annonçait bien pourrie pour lui. Il se releva tout en se massant les fesses. Reprenant sa route il se dit qu’il aurait dû aller à se refaire un café. Aussi s’arrêta-t-il, se retournant vers chez lui il estima la distance :

« 6, non 5 mètres 32… Tan pis je suis déjà trop loin autant continuer ma route ! »

Le genin se retourna d’un coup sec et reprit sa route d’un pas vif et assuré. On dirait bien qu’il s’était réveillé d’un coup. Arrivé au bout de la ruelle il tourna quand il heurta franchement quelque chose, ou plutôt quelqu’un.

« Hop ! Aïe ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Ven 16 Mar 2018 - 7:36


Je me demandais bien, quelle voie pouvais-je choisir pour parfaire mon art du combat. J'étais spécialisé en Taijutsu, cela allait de soi vu mon pouvoir héréditaire, mais avec quelle autre domaine allais-je coupler ce domaine ?

Le Ninjutsu ? Pour varier mon style de combat et être aussi bien performant au corps-à-corps qu'à mi, longue distance ? Le Genjutsu afin d'atteindre plus facilement ma cible au corps-à-corps en la dupant ? La sensorialité pour surprendre mon adversaire en me dissimulant et sentir ses attaques arriver ? Le Fûinjutsu pour apposer des sceaux sur mon adversaire et le soumettre à différente contrainte ? D'autant plus que le Taijutsu me permettrait d'atteindre plus facilement ma cible. Ou finalement le Bukijutsu pour parfaire mon art dans le maniement de mon katana ?

J'évaluais toutes ses possibilités tout en marchant dans les ruelles du village. J'effectuais une petite marche post-dinatoire avant de reprendre l'entrainement avec mon père en milieu d'après-midi. Mon esprit était ailleurs, ne portant que très peu d'attention sur mon environnement et à l'angle d'un bâtiment, je percutais une personne légèrement plus petite que moi. Était-ce ma faute ? Il était vrai que j'étais dans les nuages, mais l'autre ne regardait pas non plus où il marchait.

    ᚖ Pardon. Tu t'es fait mal ?

Lui demandais-je après avoir entendu un léger gémissement de sa part. L'inconnu semblait avoir mon âge ou être légèrement plus jeune. Il était tâché de peinture sur le visage et sur certains endroits de son corps, sans doute une marque spécifique à son clan. Sa chevelure désordonné me laissait penser qu'il ne s'était pas levé très tôt, mais par contre, aucune indication quant à la raison de cette grasse matinée. Cependant, ça ne me regardait pas du tout et loin de moi l'envie de m'intéresser plus à son sommeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Dim 18 Mar 2018 - 15:38
Levant la tête vers son interlocuteur Akuma avait les yeux encore quelques peut coller. Celui-ci avait la peau très blanche et semblait baigner dans un halo de pureté. Face à cette vision angélique Akuma fut soudainement prise de panique.

« WAAAAAHHHHH ! Non ce n'est pas vrai ! Je suis mort ? tu’es un pudding d’ange c’est ça hein !? »


Akuma se frottait le front tout en fixant le jeune homme. C’est alors qu’il réalisa que celui-ci avait un katana à la ceinture et qu’il portait le bas d’une armure ancienne. Interloqué par le look du soi-disant ange Akuma reprit la parole.

« Mais si tu’es un ange toi, pourquoi tu ressembles à un ninja ? »

Regardant autour de lui, le jeune homme mit quelques instants à réaliser son erreur. Il n’était pas mort mais juste très mal réveillé et le jeune homme en face de lui semblait ne pas bien comprendre ses déclarations. Aussi, se sentant un peu bête le jeune homme ne put s’empêcher d’éclater de rire.

« Heu… je te paye un café pour le dérangement . Désolé je ne suis pas trop réveillé ce matin héhéhé ! »


Empoignant le bras de Kibo Akuma lui emboîta le pas, quelques mètres plus loin se trouvaient une petite cabane qui servait de débit de café. Akuma connaissait bien le tenancier de ce tout petit établissement, en effet il lui arrivait de faire affaire avec lui.

« Salut Kyoshiro ! Mets-nous deux café steuplé ! »


Se retournant vers Kibo, Akuma lui Souria. Lui tendant sa main d’un signe amicale le gennin déclara :

« Oyaji Akuma, cuisinier et Génin de Kiri enchanté de te rencontrer ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Lun 19 Mar 2018 - 21:14


C'était bien la première fois qu'on me confondait avec un âge. J'avais souvent une expression sérieuse et dure, je doutais qu'un envoyé de Dieu soit aussi peu accueillant et chaleureux. Cependant, je compris bien vite que mon interlocuteur était dans les vapes. Il pensait être mort, la situation était assez comique, mais je restais de marbre, même si intérieurement je riais. Il continua son baratin jusqu'à qu'il se rende compte que je n'étais qu'un simple ninja du village. Par contre, sa réaction fut tout aussi imprévisible que lorsqu'il était étourdi.

L'homme tatoué me proposa ou plutôt me força à prendre un café avec lui. Il me tira par le bras dans une échoppe du coin, qu'il semblait bien connaître vu comme il salua le tenancier. Il commanda deux cafés et se retourna ensuite vers moi pour me serrer la main. J'empoignais sa dextre avant de répondre à sa présentation.

    ᚖ Enchanté, je suis Kaguya Kibō.

Répondais-je brièvement avant de reprendre.

    ᚖ Tu m'as l'air bien actif pour quelqu'un de pas trop réveillé.

Ajoutais-je sans attendre forcément un retour face à cette remarque. Nous fûmes rapidement servi par la connaissance d'Akuma, deux cafés étaient disposés sur la table avec tout ce qu'il fallait : sucres, cuillères, laits. Pour ma part, je le prenais noir, tel quel. Je repensais à sa présentation et quelque chose m'intriguait, il était cuistot et shinobi ? Il exerçait deux profession en même temps ? Chapeau.

    ᚖ Tu travailles dans un restaurant ?

Je buvais mon café en attendant sa réponse et j'ajoutais, avant d'oublier.

    ᚖ Merci pour le café.

J'avais en plus oublié de le prendre après dîner, trop pressé de quitter la table où siégeait également mon père. Je devais profiter de me changer les idées avant de reprendre l'entrainement cet après-midi avec mon paternel.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Mer 21 Mar 2018 - 17:20
« Oui, je suis le propriétaire de l’Oyaji’s table, ça se trouve à coté ! »

Akuma montra du doigt le bout de la rue ou il s’étaient, quelques instants au par avant rentrés dedans. Ajoutant deux doses de sucre dans son café le genin remuait frénétiquement sa cuillère. Sortant une cigarette qu’il alluma il en tendit une à son nouveau compère de café. Passant sa main dans ses cheveux il ajouta

« Tu es shinobi toi aussi ? »


Observant le jeune homme, Akuma ne savait pas trop quoi faire de son après midi. Il fermerait certainement le restaurant ce soir, son heure de levé tardive lui indiquait un besoin urgent de repos de plus il devait trouver de nouveaux fournisseur. En effet quelques jours plus tôt la venue d’un certain Buta dans son établissement n’avait pas fait que du bien à ses stocks.

« Tu fais quoi cet aprèm ? Non parce que je devait trouver de la cam pour le resto mais la franchement j’ai la flemme, si tu veux on peux faire un truc... »

Le jeune shinobi avait passé les dernières années à s’occuper presque exclusivement de son restaurant. Il avait totalement négligé sa vie sociale et comptait bien se rattraper, les affaires étant en train de s’amélioré il pouvait se permettre une journée ou deux de fermeture par semaine. Il faut dire qu’il n’était pas très gourmand financièrement et ses besoin était assez rudimentaire.

« J’y pense j’ai rencontré, il y a de ça un petit moment maintenant un certain shinzoku. Il me semble qu’il est chef de clan, je n’ai jamais pris le temps d’aller le saluer, je ne sais pas si tu le connaît mais on pourrait aller lui rendre visite. Sinon j’ai repéré un coin assez tranquil ou on pourrait être tranquile pour faire quelques passes d’armes si t’es chaud, ou au pire on peux gouter mes nouvelles créations alcoolisé au restaurant... »

La perspective d’une bonne cuite séduisait bien Akuma, même si après réflexion il aurait bien besoin d’exercices. Peut importait ce que Kibo allait choisir ou même si il proposait autre chose le jeune homme avait un besoin urgent de créer des liens positif avec quelqu’un. A tel point qu’il n’avait même pas remarqué que son compatriote ne semblait pas être si amicale que ça. Sa condition de Kaguya en faisait une arme à tuer mais Akuma était passé totalement à coté comme si il ne voyait que le bon en lui. Il s’adressait au jeune homme sans aucune retenue ni prés jugés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Jeu 22 Mar 2018 - 7:40


Il avait donc son propre restaurant, c'était pire que ce que je ne le pensais. Non seulement, il exerçait la profession de shinobi, qui requiert passablement de temps, mais en plus il devait gérer un commerce. Du coup, je ne comprenais pas comment il pouvait se permettre de se lever aussi tard.

    ᚖ Comment peux-tu te réveiller à une heure pareille en étant à la fois shinobi et propriétaire d'un restaurant ?

Ma question pouvait paraître agressive et punitive, mais ce n'était pas du tout le cas, je cherchais réellement à comprendre. Ne s'entrainait-il pas ? Ne travaillait-il pas dans son propre restaurant ? Et même s'il avait des employés, n'était-il pas présent pour le chapeauter ? Quoi qu'il en soit, c'était sa vie, il faisait ce qu'il voulait.

Akuma me demanda ensuite ce que je faisais l'après-midi, je ne voyais pas trop en quoi ça l'intéressait, mais il cherchait de la compagnie pour se passer le temps. Il était vrai que créer des liens était un peu ce qu'il me manquait ici, à part m'entrainer et effectuer des missions, je ne faisais rien d'autre. Or, il était inconcevable que je loupe une session avec mon père.

    ᚖ Cette après-midi je suis occupé, je m'entraine.

À nouveau, je donnais l'expression d'être rude, mais ce n'était que d'apparence, une apparence que j'avais acquise tout au long de mon éducation, j'étais un Kaguya après tout.

    ᚖ Par contre, ce soir je n'ai rien de prévu. Tu peux aller voir ton ami et on se retrouve plus tard, mais pas d'alcool.

Je lui proposais une alternative, cependant, il était hors de question que je boive, je n'en voyais pas l'intérêt. Le village était aussi mort que ça pour se mettre à boire sans raison ? Et puis, en tant que shinobi, nous devions être prêt à tout moment, qui sait ce qu'il pouvait arriver.

    ᚖ On peut se donne rendez-vous à ton restaurant, j'aurais surement faim après l'entrainement.

Il pouvait se faire un nouveau client, l'idée devait sûrement l'intéresser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Lun 26 Mar 2018 - 16:02
« Mais c’est précisément pour ces raisons que je me réveille si tard aujourd’hui figure-toi, il faut prendre le temps de vivre. Et ceci vaut encore plus quand ta vie est très rempli, sinon tu risques de dérailler tôt ou tard »


Le jeune Kaguya déclina l’offre d’Akuma prétextant d’être occupé cet après-midi-là. Comme si cela allait arrêter le jeune Oyaji, il avait bel et bien l’intention de coller le jeune homme tout l’après-midi que cela lui aille ou pas. Visiblement celui-ci ne s’en était pas encore rendu compte ce qui fit doucement sourire le genin. Kibo, suite à cela refusa une nouvelle chose, l’alcool. Que pouvait-il bien avoir contre ce breuvage pourtant si chère aux yeux d’Akuma. Ce nouveau refus sema la zizanie dans le cerveau à peine réveillé du jeune homme qui s’écria :

« Quoi ! Tu ne bois pas ! Mais pourquoi te priver d’une chose si belle que ce breuvage si doux et complaisant. N’est tu qu’une de ces machines à tuer ? Es-tu dépourvue de sentiments ? Comment peux-tu vivre cette vie sans embrasser tendrement le peut de plaisir qu’elle nous offre ? »

Akuma ne pouvait pas laisser faire ça, il empoigna la main de son nouvel ami et se mit à courir vers l’Oyaji's table l’entraînant avec lui. Après quelques mètres de course le jeune homme lâcha son camarade avant de s’engouffrer dans son établissement. Quelques courtes secondes plus tard il en sortit avec deux verres qui contenaient un liquide clair et pétillant. Le verre était recouvert d’une petite couche de perle d’eau, signe que le nectar était bien frais. Tendant le verre au jeune Shinobi Akuma lui fit un large sourire.

« Tiens, bois ça va pas te tuer. Après tu partiras si tu en as envie... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Mer 11 Avr 2018 - 9:37


Les plaisirs de la vie ? Nous étions des shinobis, notre devoir passait avant tout moment de détente. Bien sûr, je mentirais si je disais que je n'en prenais pas. Je m'offrais souvent de bons repas, je buvais de temps à autre un bon verre de saké et il m'arrivait de me détendre sur le toit d'un bâtiment. Pour moi, ça c'était les plaisirs de la vie et rien d'autre.

En ce qui concerne la machine à tuer, oui, j'en étais une. Mes sentiments prenaient très peu le dessus sur moi, je savais les contrôler, on ne m'avait pas laisser le choix. Mon père avait été intransigent là-dessus et il n'avait pas hésiter à utiliser des manières peu conventionnelle pour m'apprendre à rester de marbre face à des situations dans lesquelles j'aurais pu facilement perdre le contrôle.

Une fois encore, sans même que je puisse dire quoi que ce soit, ma nouvelle connaissance me tira avec lui je ne savais où. Je commençais en avoir plus qu'assez qu'il me trimballe à gauche à droite comme si j'étais son jouet. Akuma me traina devant son établissement, me laissant dehors avant de ressortir avec deux verres. Le breuvage semblait frais, mais comme dit tout à l'heure, j'avais l'entrainement.

    ᚖ Tu n'as pas compris, je ne vais pas boire ça avant mon entrainement. Garde-le moi, je repasse après et je le boirais avec plaisir.

Lui répondis-je avant de tourner les talons et me diriger vers ma demeure, là où mon père m'attendait pour la séance postprandiale. Je le quittais sans lui laisser la possibilité de rétorquer ou de me retenir.

//--- ENTRAINEMENT EN COURS... ---\\

Le soleil laissait place à l'astre lunaire. L'entrainement était terminé, j'étais à bout de force et mentalement détruit. Mon père ne m'avait pas ménagé, je n'avais envie que d'une seule chose : aller me coucher. Cependant, j'avais promis à Akuma que je le retrouverais à la Oyaji's table après ma séance et je me devais de tenir mes promesses. Je me rendais donc en ville et pénétrais dans l'établissement, déjà bien bondé, ça avait l'air de fonctionner. Je cherchais le tatoué, mais à mon avis, il devait être occupé, vu le monde. Je prenais place à une table et étudias le menu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Ven 20 Avr 2018 - 12:50
La soirée était déjà bien entamée alors que le jeune Kaguya passait les porte de l’Oyaji's table. Il fallut quelques minutes à Akuma avant qu’il puisse venir à sa rencontre pour l’accueillir. Affichant comme à son habitude un sourire chaleureux il observa un instant son futur coéquipié qui semblait être au bout de sa vie. L’entraînement qu’il avait dû subir devait y être pour beaucoup aussi le jeune tenancier commença par lui servir un grand verre qui contenait un liquide relativement épais aux nuances orangées.

« Tiens, c’est un cocktail vitaminé garanti sans alcool et offert par la maison ça devrait t’aider à récupérer. »


Sortant son carnet de bon il nota le numéro de table du Kaguya avant de continuer.

« Alors qu’est-ce que je te sers ce soir ? »


Le menu était affiché sur une grande ardoise, il n’y avait pas énormément de choix seulement deux entrée, deux plats et deux desserts. En même temps le jeune homme était seul pour gérer l’établissement et cet après-midi-là, après que Kibo lui ait fait faux bon, le jeune Akuma avait légèrement abusé de la boisson. Après le départ précipité de son nouvel ami Akuma, qui se trouvait en carafe avec un verre de trop, eut l’âme généreuse. Aussi il invoqua son compagnon Dragflint, le lézard alcoolo, avec qui il passa une bonne partie de l’après-midi à refaire le monde autour de quelques bouteilles. Ils retournèrent en cuisine aux alentours de 16 h, mais au lieu d’aider son invocateur le reptile s’effondra sur un sac de riz et se mit à ronfler bruyamment. Il ne fallut qu’une petite heure à Akuma pour ne plus vraiment subir les effets de l’alcool, il s’était fait plusieurs tasses de café et avait bu le même jus qu’il venait de poser sur la table de Kibo.

« Comme c’est ta première fois et qu’on va bientôt être dans la même équipe, considère ce repas comme un cadeau de rencontre »

À Kiri la générosité se faisait rare et était souvent considérée comme une marque de faiblesse. Le clan Kaguya n’était pas réputé pour sa sympathie mais Akuma n’en avait que faire il n’allait pas changer d’état d’espris pour convenir aux attentes de ceux-ci ou ceux-là. Il ne souhaitait pas non plus froisser Kibo mais bien s’en faire un ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Mer 25 Avr 2018 - 7:23


Akuma mit peu de temps à me repérer et m'approcha sans perdre de temps. J'étais fatigué et cela se voyait clairement à travers les traits de mon visage, bien que je tentais de garder une expression neutre. En mission ou en plein combat, peu importe, il était indispensable de savoir cacher son état de forme face à l'ennemi et j'essayais de le faire dans la vie de tous les jours. Cependant, ce soir, ça n'avait pas fonctionné, vu que le propriétaire du restaurant se ramena à ma table avec un boisson bourrée en vitamines pour me redonner la pêche.

    ᚖ Je te remercie Akuma.

Furent mes seules paroles avant de m'envoyer cul-sec le verre offert par mon ami. En temps normal, j'aurais contrôlé si le breuvage contenait de l'alcool, mais là, j'avais bien trop soif et j'avais besoin d'un remontant. Je tapais le culot du verre sur la table tout en poussant expirant bruyamment. Qu'est-ce que ça faisait du bien !

Le tatoué me demanda quel avait été mon choix du soir. J'avais eu le temps d'examiner l'ardoise, mais je ne m'étais pas décidé, les deux plats m'allaient. Ma réponse allait être autre que les deux solutions proposées.

    ᚖ Fais-moi ce qui t'arrange, mais il est hors de question que je ne paye pas.

Le ton employé fut dur sur la fin de phrase, en effet, ma fierté et mon orgueil m'interdisait de profiter du bon cœur de cette personne. Par contre, il y avait autre chose qui m'interpela dans la dernière déclaration d'Akuma, de quelle équipe parlait-il ? Avais-je loupé un courrier ou n'avais-je pas été informé de cette nouvelle ? Car en tout honnêteté, je ne savais pas avoir été affecté à une équipe.

    ᚖ C'est quoi cette histoire d'équipe ?

Concluais-je avant de laisser l'Oyaji tranquille, car il avait du boulot et ce n'était pas le moment pour lui poser des questions, nous avions toute la soirée devant nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Mar 1 Mai 2018 - 18:58
Le ton de Kibo surprit le jeune Oyaji, il avait décliné son invitation comme si celui-ci venait de l’insulter. Décidément les Kaguya semblaient bien fiers, se dit Akuma avant de répondre doucement :« On verra bien à la fin... »Tout en souriant Akuma sortit son carnet de bon, il y griffonna quelques lignes avant de relever le regard vers son camarade. Celui-ci venait de l’interroger sur leurs assimilations à une équipe. Il faut dire que le capitole n’en était qu’à l’étape de projet aussi tout ceci n’était que des rumeurs. Le gennin chuchota à son camarade :

« Tu le gardes pour toi mais visiblement le village va certainement se structurer dans les mois qui viennent. Je ne peuvent pas t’en dire plus maintenant mais j’ai entendu dire que toi et moi seront certainement affecté à la même équipe, une certaine Shana devrait nous commander mais là encore ce n’est que rumeur... »


Après ces mots Akuma repartit au turbin. Navigant dans la salle le jeune homme débarrassa par ci, redressa une table par là, avant de faire un tour en cuisine. Après une dizaine de minutes il revint à la table de Kibo, son entrée en main il servit le Kaguya mais, avant d’avoir eu le temps d’échanger quelques mots avec lui il fut interpellé en caisse. Il regagna son bar, établit la note, les clients avaient l’air ravi, il faut bien dire que les prix pratiqués étaient fort abordables, même pour des genins qui avaient une maigre paye. Le temps qu’il encaisse et serve la table de deux qui le hélèrent dès que celui-ci fut libre Kibo avait fini son entrée. Akuma fit marcher la suite avant d’aller débarrasser le jeune Shinobi.

« Tout c’est bien passé . »

Lui demanda-t-il d’un ton chaleureux. Il débarrassa le jeune homme et repartit vers la cuisine, déposant la vaisselle sale en plonge il se retourna vers le passe. La attendait le plat de Kibo, il fit un clin d’œil à Dragflint tout en prenant l’assiette.

« Tout se passe bien avec Morchi, tu t’en sors . »


« Oui, oui, ça passes-tu-en fais pas chef on s’en sort ! »


Déclara le reptile d’un ton assuré, c’était sans compter sur le fait que Morchi traversa la cuisine derrière lui après un bruit d’explosion. Akuma eut soudainement l’air crispé, le lézard quant à lui explosa de rire en se retournant.

« Alors Morchi on sait plus ouvrir une cocotte . »


Akuma retourna en salle porté son plat de résistance à Kibo l’air un peu blême, dans quel État allait-il retrouver sa cuisine ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 180
Messages : 44
Mar 8 Mai 2018 - 11:41


Le cuisinier semblait être bien au courant des décisions administratives du village. Je me demandais si son activité de restaurateur lui permettait d'avoir plus d'information qu'un simple ninja tel que moi. Je suppose que oui, les gens parlaient beaucoup et si des personnes influentes ou hautement placées venaient discuter dans ce restaurant, il n'y avait aucun doute que le propriétaire allait être au courant des histoires et rumeurs qui circulent à Kiri.

J'étais ravi d'apprendre que j'allais faire partie d'une équipe, malheureusement, je ne connaissais ni mon coéquipier, à part qu'il était hyperactif et cuisinier, ni notre maître, mise à part son nom, Shana. Je ne parvenais pas à mettre un visage à cette personne quand bien même son nom me disait quelque chose. Inutile de se torturer l'esprit avec ça, dans un avenir proche j'allais pouvoir rencontrer mon Senseï.

Je terminais ma salade et aussitôt Akuma vint me débarrasser pour repartir en cuisine me chercher le plat de résistance. Il y avait des bruits étranges en cuisine, ce n'était pas des casseroles qui s'entrechoquaient, mais il y avait de véritables explosions. Le Oyaji avait peut-être un art tout à lui pour cuisinier, qui sait. Le cuistot revient auprès de moi m'apporter mon assiette qui avait l'air succulente, si le niveau du plat était comme celui de l'entrée, j'allais définitivement me régaler.

    ᚖ C'est normal tout ce boucan en cuisine ?

Demandais-je l'air curieux de savoir ce qui se passait derrière cette porte. Cependant, je n'allais pas insister plus que ça, il y avait des secrets professionelles qui ne pouvaient être divulgués, tout comme le shinobi ne pouvait révéler l'ordre d'une mission ou la réalisation de sa meilleure technique.

    ᚖ Dis-moi, ton restaurant ne te rapporte pas assez pour vivre sans devoir être shinobi ? Pourquoi risquer ta vie alors que tu as une activité qui semble plutôt bien marcher ?

Ma question était légitime, si j'avais eu un autre choix de vie, qui pouvait m'éviter la mort et des souffrances quelconques, je n'aurais pas hésité à changer. Malheureusement, mon clan, ma lignée et mes capacités, m'obligeaient à poursuivre la voie du ninja.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: