— Une réunion dans les règles de l'art ◈ Hiyari

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Mar 13 Mar 2018 - 18:27
Un énième frein entravait le rodage de réhabilitation sociale de Xuán wu. Alors que quelques jours auparavant Shirome avait recours à la violence à l'entrée même de Kirigakure no Satō, un môme aurait eu la même idée de foutre un bordel pas possible, mais cette fois-ci aux alentours d'un marché. Des interrogations persistaient chez l'Hiyari : déjà pourquoi le choisir lui pour une telle affaire et en quoi il avait besoin de l'aide d'une tierce personne ? Le fauteur de troubles restait quand même un jeune aspirant.

La Tortue noire du Nord réceptionna les modalités de cette « mission » en main propre au détour d'une ruelle vers six heures du matin ; un bref geste vertical de la tête indiqua au coursier la fin de sa course. Ni une ni deux le shinobi s'intéressa au contenu.
    ◈» ... — La paume libre du Jōnin effleura son front. Ce geste s'accompagna rapidement d'un léger soupir. Des germes de Hyōton...? Ce gamin arrive à produire des flocons et tout de suite c'est du ressort de mon clan. — Il haussa les épaules en camouflant son mécontentement.
Cependant, il ne figurait aucune information à propos de la seconde personne mobilisée pour cette tâche ingrate. Ce n'est pas que la charge donnée à Shirome ne l'intéressait pas ou qu'il rechignait l'idée de servir son village, mais plutôt qu'actuellement l'ancien exilé perdait du temps inutilement.
    ◈» On va terminer cela en deux-deux. — Conclut-il en souriant tout en se dirigeant à l'adresse indiquée sur la lettre.
Une simple relation s'établit à l'intérieur du subconscient de Xuán wu : le dénommé Kyūsei est encore jeune et les jeunes adorent vagabonder la nuit. C'est pour cela qu'à six heures du matin le Jōnin espérait cueillir fraîchement la cible en plein sommeil ou alors qu'elle s'apprêtait à rentrer chez elle. Pour l'instant il referma la fermeture éclair de sa veste réversible à motif militaire puis fit craquer sèchement sa nuque.

Une fois devant la porte de l'accusé, Hiyari Shirome ne passa pas par quatre chemins : un bon coup de pied en son centre permit de l'ouvrir en provoquant un brouhaha digne de ce nom. La voix du justicier de l'ombre couvrit hâtivement le grabuge sonore.
    ◈» Ramène donc ta face que j'te botte le cul. — Gueula-t-il en souriant à pleine dent tel un dégénéré. J'sais parfaitement que tu te trouves ici ! Cherche pas à m'esquiver... — Rajouta le déganté en amplifiant son sourire. Si jamais, un deuxième type doit se ramener pour te... « parler ». Ce ne serait pas plus judicieux que je m'occupe moi-même de cette affaire ? — Il marqua un temps de pause en gesticulant avec l'étui de son arme. Après... Si tu désires un passage à tabac en deux contre un... Pourquoi pas.

Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mer 14 Mar 2018 - 12:39
Kiri n'était clairement pas un pays tranquille, sans cesse victime de coups les plus tordus les uns que les autres. La semaine dernière déjà, Yukito avait été appelé pour régler une brouille dans une échoppe où le vendeur comme le client en étaient venus aux mains. Là, c'était autre chose apparemment. La missive stipulait qu'il y avait eu un bazar pas possible au marché et qu'une résidente avait été blessée. Cette fois-ci, le Hiyari déposa la lettre sur la table. Hors de question de se déplacer pour quelque chose de si insignifiant, comme s'il n'y avait pas assez de problèmes à régler.

Cependant, après avoir réfléchi quelques secondes, il y avait quelque chose qui le chiffonnait. Pourquoi lui avoir adressé cette affaire en particulier ? Relire un peu plus en détails la demande éclaira toutes les questions avec une seule phrase : "L'individu serait capable de créer du Hyoton." Ainsi il y avait d'autres utilisateurs de glace à Kiri, appartenait-il au même clan que lui, ou avait-il juste un rapport quelconque avec ? La seule façon de le savoir était de lui rendre une petite visite.
Jetant un œil par dessus la fenêtre, le soleil commençant tout juste à se lever, le moment parfait pour entamer les premières démarches de filatures. L'adresse était inscrite sur la lettre, il n'y avait plus qu'à y aller. Il était aussi question de faire ce travail en duo, mais Yukito préférait d'abord aller sur place avant de se concentrer sur son partenaire. A tout les coups, ils n'allaient plus se croiser après la mission, donc à quoi bon.

***

Le trajet se fit sans encombres, et une fois arrivé, Yukito constata quelque chose dont il n'était pas préparé. La porte du domicile avait été enfoncé, et quelqu'un s'égosillait à l'intérieur du domicile. Cela pouvait être le fameux partenaire dont le Hiyari s'était vu attribué, comme quelqu'un d'autre qui venait régler des comptes avec le jeune garçon appelé Kyusei. Jouer le rôle de spectateur et intervenir plus tard, voilà ce dont Yukito avait décidé de faire. Voir de ses yeux si le garnement pouvait en effet se servir du Hyoton, et intervenir au cas où la situation venait à dégénérer.

Montre donc tes capacités, prouve moi que tu vaux le détour... marmonna t-il en grignotant une brochette au fromage sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Ven 16 Mar 2018 - 18:44
Une légère brise — anormale dans un milieu semi-ouvert de la sorte — transporta miraculeusement les paroles d'une tierce personne dissimulée dans les pénombres de la pièce. Les pupilles de Xuán wu se braquèrent immédiatement sur l'individu qui venait de passer à l'action.
    ◈» Tu ne corresponds pas à la description physique donnée. — Shirome craqua sa nuque en souriant. Tu n'es donc pas ce « Kyūsei ».... — Ajouta-t-il sans laisser le temps à son interlocuteur de répliquer à sa précédente affirmation.
L'allure générale de l'ancien exilé devint plus menaçante : son corps s'orienta trois quarts face au vraisemblable intrus, quelques muscles de ses membres inférieurs se contractèrent et puis sa dextre caressait depuis quelques secondes désormais le manche blanchâtre de son sabre.
    ◈» Finalement... Qui es-tu ? — Demanda l'Hiyari d'un ton sec.
La main droite du shinobi se resserrait petit à petit sur la poigne de l'arme blanche. L'augmentation drastique du rythme cardiaque — provoquée par l'enthousiasme d'un probable affrontement — accéléra le processus de sécrétion d'adrénaline ainsi que de créatine... En bref, le dégénéré était plus que paré pour une éventuelle altercation, ici et maintenant.

Cependant, une ampoule s'alluma à l'intérieur du subconscient du justicier de l'ombre : est-ce qu'il ne serait pas, par pur hasard, la seconde personne invitée à l'événement ?
    ◈» Attends...
Même si les capacités neurologiques du shinobi déraillèrent et se questionnèrent, celui-ci ne relâcha point sa garde. Au contraire puisqu'il amplifia sa vigilance.
    ◈» ... — Le regard de Xuán wu fixa un élément précis du décors comme s'il était dans la lune.
Des vêtements blancs immaculés, une chevelure proche de cette même coloration, de même concernant le Hyōton, un teint pâle... De plus, Shirome conclut que, par la faible corpulence de son interlocuteur, il n'était pas un utilisateur de Taijutsu ou Kenjutsu. Après tout, les apparences sont trompeuses donc cette hypothèse était des plus bancales. Finalement la Tortue Noire du Nord secoua sa tête afin de reprendre ses esprits.
    ◈» Le fait est que je ne te connais pas et que tu n'es pas chez toi. — L'initial sourire du dégénéré revint à la charge sur ses lèvres.
La mission du Jōnin dérivait, mais ce n'était qu'un futile détail que le rapport final pouvait malencontreusement oublier.


Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Sam 17 Mar 2018 - 19:31
Le dénommé Kyusei ne fut pas celui que la mission stipulait, et la déception s'imprima sur le faciès du Hiyari perché là haut. Ils étaient plus eux même ceux qui donnaient les missives, perdant la boule et inscrivant des fausses informations pour faire naître l’appât du gain chez les Kirijins naïfs. Mais Yukito avait apparemment interpellé l'autre personne en marmonnant ces quelques mots entre deux bouchées.

Zut... Repéré. laissa t-il échapper en déposant la broche sur une table non loin de là.

L'air commençait à devenir un peu plus lourd qu'à l'accoutumée, laissant penser que l'autre personne aspirait à se battre et que rien ne pouvait l'en dissuader. Le garçon visé comme étant la cible prit les jambes à son cou, laissant les deux personnages masculins dans une ambiance de western. Le premier avait commencé par saisir la poignée de son arme, quant au second il arborait toujours le même sourire.

Seriez-vous le partenaire que je devais avoir pour m'occuper du garçon appelé Kyusei ? - arque un sourcil - Vu votre sourire béant et votre énergie à dégainer, je ne sais pas quoi penser mis à part le fait que vous voulez me faire la peau...

La mission n'avait plus d'importance désormais, ça allait se finir en réglage de compte bien à l'ancienne. Ca ennuyait un peu Yukito, lui qui avait tant misé sur le fait de voir un membre de son clan en action, il était question maintenant d'un affrontement avec un type pas très commode dont le faciès indiquait très clairement qu'il cherchait du sang.

Je veux bien partir du fait que l'on doive se battre pour se connaître, mais est-ce bien raisonnable ?

Calmer le jeu à tout prix, le Hiyari tentait tout son possible pour dissuader la personne devant lui de rengainer son idée première. Mais ça restait assez difficile vu l'entêtement dont il faisait preuve. Un trait de caractère que Yukito connaissait bien, puisqu'il l'était lui même de temps en temps.

Oh mes excuses, je ne me suis pas présenté. Yukito, du clan Hiyari. A qui ai-je l'honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Sam 17 Mar 2018 - 20:38
Les tensions s'apaisèrent aussitôt qu'elles montèrent : seul le regard du forcené observait le profil de l'intrus.  
    ◈» Le « partenaire »... — L'exilé pencha sa tête vers la droite
Xuán wu continuait d'écouter avec attention les paroles de son interlocuteur. D'ailleurs, Shirome répétait quelques mots.
    ◈» « Est-ce raisonnable... ? » — Murmura-t-il tout en mimant la négation à l'aide de sa tête.
Puis vint le choc :
    ◈» Yuki...to... Hiyari ? — Les sourcils du shinobi se froncèrent.
Un las soupir s'empara de l'espace sonore de la pièce. La totalité des signes agressifs dégagés par le dégénéré s'estompèrent lorsqu'il sut l'identité de la mystérieuse personne aux cheveux immaculés. Le sourire du tueur — rictus précédemment taillé sur les lèvres de Shirome — devint subitement chaleureux. La dextre de la Tortue noire quitta définitivement le manche du sabre afin de se diriger vers Yukito.
    ◈» D'où je viens, on me surnomme « Xuán wu » : la Tortue noire du Nord. — Expliqua-t-il en positionnant son second bras le long de son corps. À Kirigakure no Satō, je suis connu sous le nom de... — Il haussa les épaules en détournant le regard avant de reprendre. ... Hiyari... Shirome...
Ce prénom n'inspirait point confiance puisque les ragots persistaient malgré l'exil du shinobi. Après tout cette notoriété restait méritée vu les réactions brutales de Shirome. Maintenant comment le bipolaire s'apprêtait à réagir face à cette nouvelle rencontre ? Préférait-il sociabiliser avec le membre de son clan ou, au contraire, simplement quitter le domicile et renforcer sa réputation d'antisocial ? Le choix fut vite fait.
    ◈» Enfin bref. Le môme n'est pas ici... Ça te dit de faire un tour en ville pour le chopper ?
Quoi qu'il en soit, l'haute-instance du village a décidé qu'ils seraient partenaires. De ce fait, le duo devait coopérer.
    ◈» On peut même prévoir une restauration. La journée vient de débuter et Kyūsei doit avoir le ventre vide. — Ajouta Xuán wu.


Qu'importe la réaction de l'Hiyari aux cheveux immaculés, Shirome ressortit de l'appartement tout en se craquant la nuque. Il parcourut quelques mètres de manière nonchalante avant de s'arrêter avec un énième sourire au bas de son visage.
    ◈» Humpf... Tu n'étais pas d'accord que l'on devait s'affronter pour se connaître ? — Il marqua une pause. Je rigolais. — Précisa l'ancien exilé en plaisantant.
C'est ainsi que Shirome reprit route en direction du centre-ville.


Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Dim 18 Mar 2018 - 16:20
Ca pour une surprise, c'en était une belle. Parti à la base pour calmer les ardeurs d'un jeune garçon portant le même nom que lui, Yukito venait d'apprendre que son partenaire possédait lui aussi le nom de Hiyori. Coïncidences ou coup de pouce du destin, les options étaient nombreuses. Le renard des glaces sentit son sourire s'élargir de plus en plus sur son visage lors de la révélation de celui qui se faisait appeler "Xuán wu" par chez lui, il avait enfin quelqu'un qui faisait partie de sa famille, d'une certaine façon. Moult questions lui vinrent à l'esprit mais Yukito se contenta de les garder pour plus tard, Shirome prendrait sûrement peur devant l'afflux d'interrogations à laquelle il allait devoir répondre. Ne pas tout gâcher dès le début, y aller petit à petit.

C'est amusant de savoir que tu es le premier Hiyari que je croise à part mes parents. A croire que notre clan est constitué que de couards associaux. Mais d'un côté je les comprends un peu. Les liens du sang diront certains.

Peu à peu, Yukito comprenait tout les mouvements que son clan avait effectués depuis le départ de Yuki. C'était un peu comme une façon de survivre, en laissant par ci par là quelques membres de la famille en parfaite autonomie. S'établir et mener son train de vie habituel n'était pas une chose que les Hiyari affectionnait, et Yukito le savait très bien au fond de lui. A un moment donné, il quitterait forcément son lieu de villégiature pour mener sa vie où il le voulait. Se faire porter par le vent, tel un flocon de neige en plein blizzard. Retourner à Yuki ? Pourquoi pas. Il allait bien falloir songer à faire cette étape à un moment. Revenir sur la terre de ses ancêtres pour voir les conditions de vie, et ramener ce petit instants de nostalgie.

Oui, sortons prendre l'air. Je commence à avoir un peu faim en plus...

Le chemin vers les échoppes commença, et une petite pique fut lancée à l'égard du Hiyari vis à vis de ses propos récents. Visiblement, Shirome était partant pour mettre en pratique les dires de son lointain cousin.... avant de se raviser. Mais Yukito savait pertinemment qu'il voulait se la donner joyeusement.

Oh on peut toujours tenter le coup, si ça te dis. glissa le renard d'un ton amusé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Lun 19 Mar 2018 - 20:38
Hiyari Yukito restait non seulement mystérieux, mais également taciturne aux yeux de l'ancien exilé : l'héritier de la chevelure immaculée se contentait du strict minimum lors de ses prises de parole.
    ◈» Hormis ta famille proche, je suis réellement le premier utilisateur de Hyōton que tu croises...? — Tandis que le regard du shinobi se fronça, il resserra sa dextre. De plus, tu oses me dire que notre clan fait preuve de pusillanime au sein de Kirigakure no Satō ? C'est cela que tu m'avoues : la notoriété de notre banche — descendante de l'exode rurale datant d'il y a plus de cent ans — est pitoyable ? — Il marqua une pause avant de reprendre. Ça se voit que les contrées du Pays de la Neige te sont inconnues. Enfin, j'espère me tromper sur ton cas. C'est là-bas que survit la fine fleur du clan Hiyari.
L'interlocuteur de la Tortue noire du Nord venait de toucher un point sensible chez le vraisemblable dégénéré.
    ◈» « On peut toujours tenter le coup » dis-tu ? — Il sourit d'hypocrisie. Tu préfères mordre à l'hameçon de mes provocations au lieu de redorer le blason de notre clan... Pourquoi ne pas me l'avoir dit immédiatement ?
Hiyari Shirome entama les cent pas puis se posa une multitude de question.
    ◈» Pourquoi ne pas réagir ? Comment peux-tu accepter le bafouage de ton clan... Des « couards »... — Le Jōnin péta littéralement un câble. Explique-moi la situation actuelle des Hiyari au village. Qu'est-ce que les ragots racontent sur nous ?
Dès lors, Xuán wu s'adossa à un simple mur en briques tout en croisant les bras. C'est avec un regard digne d'un prédateur que le taré dévisageait son interlocuteur. La mission n'avait plus aucune importance : l'affaire Kyūsei devra patienter.
    ◈» Inadmissible... Je n'en reviens pas de ces conneries... — Murmura le taré à lui-même.
Les mimiques du shinobi devenaient bancales. Tantôt il soupirait d'agacement, tantôt sa poigne se refermait sur le manche de son sabre. La colère prenait peu à peu le contrôle de son corps.

Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mar 20 Mar 2018 - 21:43
Visiblement, les propos du Hiyari avait perturbé l'autre manieur de glace, au point d'être prêt à en découdre sur le champ. Yukito ne pouvait pas faire grand chose de plus concernant ses dires, puisqu'on lui avait rien dit d'autre. Tout ce qu'il savait, c'était ses parents qui lui avait apprit, et forcément il n'avait retenu que par leur formulation. ll fallait calmer un peu le jeu, pour éviter que cela ne déborde en bain de sang.

Je ne fais que répéter ce que mes parents m'ont dit avant de me laisser seul à Kiri. Et en effet, je ne connais rien de Yuki no Kuni. C'est pourquoi j'essaye de rassembler un peu d'informations avant de partir là bas voir ce qu'il en devient de ce qui s'avère être mon clan et le tien. Avec ce que tu viens de me dire, j'ai encore plus envie de découvrir ce pays dont je ne connais que le nom.

Ca y est, il était lancé et rien ne pouvait l'arrêter. D'autant plus que Yukito avait renchéri sur le fait d'échanger quelques coups avec Shirome, ce qui n'arrangeait pas du tout les choses.

Tout ce que j'ai pu tirer de notre clan, c'est que nous sommes adeptes du Hyoton. Rien de plus. J'ai été convoqué par des membres assez âgés du clan qui voulaient savoir les motivations du Kage avant les élections pour voir s'ils le jugeaient digne de recevoir le soutien des Hiyari. Je n'ai bien sûr pas comprit pourquoi m'appeler sans me dire la raison première, et je leur ai fait part. Depuis, pas de réponses. A croire que le clan entier refuse de me parler.

Cette rencontre organisé avec Shinichi avait été le tout premier instant de discussion avec le reste de son clan, mais aucun n'avait souhaité lui en dire plus. Ils l'avaient prit car il possédait leur nom, rien de plus rien de moins.

Navré si j'ai pu t'offenser d'une quelconque façon. Je n'ai connu que Mizu et Kiri, et je me consacre à leur bon développement en priorité. Par ailleurs, j'ai répondu à tes provocations car je ne savais pas trop comment prendre ton invitation.

Regardant son interlocuteur adossé au mur, Yukito commença à se mettre sur la défensive en épiant chacun de ses mouvements. Vu qu'il s'avérait être un sabreur, Shirome devait posséder d'excellents réflexes et une dextérité des plus extrèmes. Il ne fallait donc pas le prendre à la légère et soigner ses paroles. Même s'il venait du même clan que Yukito, Shirome avait forcément des talents cachés.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Mer 21 Mar 2018 - 14:41
Une réunion dans les règles de l'art.


Au fil de la discussion, le Guerrier noir en apprenait énormément sur la situation de son clan au sein de Kirigakure no Satō.
    ◈» Il faut fuir. Fuir de ce village qui reste néfaste à la bonne croissance des jeunes pousses de ton genre. — Avoua honteusement le Jōnin. Entame donc un périple afin de rejoindre tes ancêtres à Yuki no Kuni. Si je n'ai qu'un seul conseil à te donner... — Le regard de Shirome croisa celui de son interlocuteur. ...Développe-toi au cœur même du climat que tu réutilises en maniant le Hyōton.
Ces paroles sonnaient comme un avertissement. En revanche, l'Hiyari considéré comme un déficient mental n'émettait aucune hypothèse : il a lui-même vécu l'expédition punitive qu'il décrit en solitaire.
    ◈» Nos aînés désirent la paix ; c'est pour cette raison que nous nous trouvons ici. Non seulement nous avons l'âge à partir duquel l'on n'obéit plus à un ordre parental, mais la violence reste dans notre nature. On ne change pas puisque nous sommes... ce que nous sommes. — Expliqua calmement la Tortue noire du Nord. En-soi tu n'avais pas tort lorsque tu parlais de « liens du sang ». Nous, Hiyari, restons à l'image des contrées d'où l'on vient : un caractère totalement froid inaltérable.
La respiration de Xuán wu devenait de plus en plus bruyante. En prenant d'énorme inspiration, le shinobi espérait calmer ses ardeurs.
    ◈» De toute façon il faut savoir que les conflits sont terminés. — Le taré dégaina en une fraction de seconde son sabre puis en dirigea la pointe vers son interlocuteur. Tu fais partie de la nouvelle génération. Elles — les hautes instances — brident volontairement ton potentiel pour éviter le bain de sang. — Il marqua une pause en regardant le ciel. Considère-moi comme tu le veux : un taré, un être futile dans ce monde, qu'en sais-je... — Il rengaina sèchement son arme avant de reprendre. ... mais ne tombe pas le piège.
D'un coup, l'Hiyari fit volte-face puis lâcha un dernier regard à Yukito.
    ◈» Au passage. En ce qui concernait mes provocations... C'était... Une blague. — Répliqua de dos l'individu. S'il te reste des questions, c'est maintenant. Pour ne pas te mentir, je ne sais pas où m'emmènera le vent. Peut-être que je disparaîtrai du jour au lendemain... Par contre. Si ton envie de voyager au Pays de la Neige est bien réelle... — Il décrocha l'une des deux plaques grisâtres attachées à son cou. Garde précieusement ceci.— Conclut Shirome. en balançant la plaque, où figurait le symbole du clan Hiyari, à Yukito


Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mer 21 Mar 2018 - 17:01
La réponse de Shirome fut assez sèche mais bizarrement Yukito l'approuvait. Il le savait au fond de lui qu'un voyage à Yuki devait se faire tôt ou tard pour obtenir les réponses qu'il cherchait. Et les dires du Hiyari ne faisaient que renforcer sa position sur ses envies de départ.

Parler de s'enfuir est un peu trop brut à mon goût. Je ne vais pas délaisser ma nation éternellement, ils ont besoin de moi comme inversement. Si j'aspire à m'intégrer içi, c'est surtout pour installer le clan à Kiri, pour qu'il retrouve sa gloire d'antan.

En disant cela, Yukito se rendit compte qu'il disait mot pour mot ce que ses parents lui avaient dit avant de partir. Cela voulait-il dire quelque chose, ou cachait quelque chose que seul l'âge pouvait apporter la solution ? Sans doute.

Déjà que je ne sais pas comment me considérer moi-même, juger les autres n'est pas une mes priorités. Toi et moi sommes pareils, même si tu sembles connaître beaucoup mieux que moi le pays de nos ancêtres. S'il y a une chose que je sais bien, c'est qu'il ne faut se contenter de l'apparence et du visuel. - attrape l'une des plaques que lui lance Shirome - Je compte sur toi pour m'accompagner à Yuki un de ces jours, une fois que j'aurais eu les réponses que je cherche.

Voilà une nouvelle chose à faire qui s'inscrivait dans le parcours du Kirijin, non pardon, de l'homme en quête de réponses sur son clan, sa famille. Quoi que Yukito fasse, il savait qu'il pouvait compter sur Shirome. Même s'il ne savait quasi rien de lui, ça restait un Hiyari. Et l'esprit de famille compte beaucoup. Ce n'était pas pour rien que la Tortue noire lui avait passé une de ses plaques avec l'emblème de son clan, il y avait un message clair et précis derrière ce geste. "Va là où tu dois être, apprend qui tu es vraiment", tout était clair désormais.

Que faisons nous du coup pour ce Kyusei ?

Car oui, il fallait bien s'en occuper à un moment. C'était la cible de la missive après tout. Même si ça n'était pas une requête importante, cela pouvait attendre.

Je pencherais sur un report, d'autres pourront s'en occuper s'ils le désirent. Cela te convient-il, Shi... non pardon, mon frère ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 280
Messages : 94
Mer 21 Mar 2018 - 19:59
Une réunion dans les règles de l'art.

Des liens précoces se tissaient entre l'héritier des cheveux immaculés et la Tortue noire du Nord au fil que les minutes passaient. Les deux hommes venaient de se rencontrer, mais ils échangeaient sur des sujets primordiaux. Était-ce donc ça les relations avec des shinobis qui partageaient le même sang ?
    ◈» J'avais également des interrogations avant d'entamer mon périple. Me concernant, ce voyage au plus profond des contrées gelées me libéra de quelques chaînes. Malheureusement, il m'en reste encore à briser. — Précisa le Jōnin en souriant. En bref, si jamais l'alizé te colporte tel un flocon au Pays de la Neige, n'hésite pas une seule seconde ; ne m'attends même pas. Les rouages du destin sont rusés : nous nous retrouverons.
La discussion perdurait et l'affaire Kyūsei s'émancipait. Ce vraisemblable échec s'apprêtait à rejoindre les nombreuses marées de boues qui diffamaient la notoriété de Xuán wu.
    ◈» Ça me va, je te laisse écrire le rapport. Au passage, nous n'avons jamais vu ce gosse ; il s'est comme volatilisé au sein du village.
C'est sûre cette dernière phrase que Shirome comptait s'éclipser de la ruelle. Avant de disparaître complètement du champ visuel de Yukito, le Sabreur pivota son buste vers la gauche et adressa un dernier sourire à son interlocuteur.
    ◈» N'oublie pas d'où tu viens... — Murmura le Guerrier noir en marquant une pause. ... et honore le blason gravé sur cette plaque. — Conclut-il.
C'est sur cette dernière phrase que le shinobi s'élança soudainement dans les airs ; il se volatilisa de la ruelle à l'instar d'un faible courant d'air.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: