La feuille recouverte de neige [ft. Shizen]

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Le matin se levait doucement lorsque Yukito sortit de son domicile. Les étoiles commençaient petit à petit à s'effacer, remplacées par une petite éclaircie et quelques nuages. Un début de journée tout à fait normal à Kiri comme partout dans le monde, ponctuée par une fraiche averse matinale dont seul le pays de l'eau avait le secret. Les autes pays devaient être forcément jaloux de ce petit bonus, mais avaient obligatoirement leurs avantages propre à eux. Il allait falloir que le Kirijin s'organise pour faire un petit tour du monde afin d'en découvrir tout les mystères non dévoilés, et cela allait se faire bientôt normalement si son calendrier lui permettait.

Résider à Mizu et se considérer comme Kirijin était assez étrange pour lui. Normalement il devait être Mizujin, voire même Yukijin puisque son clan venait du pays des neiges. Mais le plus logique serait de se faire appeler Mizujin, étant donné que le garçon avait toujours vécu à Mizu avec et sans ses parents. Parlant de ses parents et de Yuki no Kuni, Yukito avait entendu qu'une famille souhaitait nouer contact avec les manipulateurs de glace. Ne connaissant pas grand chose de son clan mis à part les paroles de Shirome, Yukito avait choisi d'aller rendre visite à cette fameuse famille dans le but d'avoir peut être des réponses. Ils pouvaient être des résidents de Yuki aussi, et avaient quitté le pays également, ou autre chose dans le genre.

Cherchant la missive lui ayant été adressée sur la dite famille en question, le jônin tomba sur une des plantes qui lui avait été offerte en présent lors d'une de ses récentes escapades. La pauvre n'avait pas pu goûter aux quelques éclaircies de la région et montrait des signes un peu préoccupant sur sa santé. Il allait falloir de toute évidence aller voir un fleuriste ou un spécialiste des plantes pour remettre en forme cette belle plante.

Parler de fleur et de végétation lui fit penser à une échoppe récemment ouverte tenue par famille, non loin de là. L'occasion pour le jônin de connaître un peu plus son entourage et de faire qui sait, des belles rencontres.

Arrivant sur la côte, le garçon croisa la route d'une demoiselle qui semblait avoir en guise de parapluie une feuille d'arbre assez grande. Ce qui attisa l'attention du Hiyari, bien évidemment.

Navré de vous interrompre, mais je trouve votre ombrelle amusante. Est-ce efficace contre vents et marée, ou bien est-elle là que pour être un simple accessoire ? - souligna t-il d'un trait amusé avant de poursuivre - Par ailleurs, savez-vous où je puis trouver la boutique de fleurs Shizen ? J'aurais besoin de conseils sur ma pauvre plante qui se meurt doucement en l'absence de soleil quotidien... fit le garçon en mettant bien en évidence sa plante.
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Il pleuvait ce jour-là, à Kirigakure no Sato. Non pas  que ça étonnait franchement Kushinada. Après tout, n'était-ce pas le Pays de la Pluie ici ? Enfin, dans tous les cas la jeune Genin avait quelques courses à faire au village aujourd'hui, pour sa famille. En effet ils commençaient à manquer de certains médicaments, ne pouvant se soigner uniquement avec des  herbes.  C'est donc pour cela que la jeune adolescente déambulait dans les rues avec un sac de courses dans la main droite, sa feuille de Fuki géante dans la gauche. Il faisait très frais et il était encore tôt, ainsi elle évitait de se retrouver dans la foule et pouvait profiter d'une petite promenade solitaire.

Le regard de la demoiselle fut attiré par un détail intriguant : un homme aux cheveux blancs avec une plante dans ses mains. L'état de cette dernière mettait un pincement au cœur de la manipulatrice du Mokuton. L'homme ne semblait vraiment pas avoir la main verte. Tant pis.  Curieusement, ce dernier s'approcha d'elle, que pouvait-il bien lui vouloir ? Savait-il qu'elle faisait partie de la famille Shizen ? Hum...  ce n'était pas impossible, après tout, des personnes qui se déplaçaient dans un tel accoutrement, ça ne courait définitivement pas les rues, Kushinada devait l'admettre.

Sa remarque fit légèrement sourire Kushinada, qui ne prit absolument pas la mouche. Il faut dire que comparé aux insultes et moqueries qu'elle pouvait parfois avoir, ça changeait beaucoup ! Par contre, son sourire était un peu effrayant, mais pas de quoi se mettre sur la défensive. Il n'avait sans doute aucune mauvaise intention. D'ailleurs, la suite de son discours allait dans ce sens : il souhaitait trouver la boutique de fleurs Shizen afin d'obtenir des conseils pour entretenir sa plante. Autant dire qu'il ne pouvait pas trouver meilleure interlocutrice, pour le coup.

- Les deux, je ne m'en sépare jamais mais elle est  bien pratique quand il pleut en effet. Autant dire qu'elle est plus pratique que décorative, même si selon mon père, à Mizu no Kuni, il ne pleut que sur les cons.

Son père n'était en effet pas connu pour avoir sa langue dans sa poche et aimait bien blaguer sur ce genre de sujet. Il restait cependant un homme de confiance et très doux, sur qui on pouvait se reposer en toute quiétude. Kushinada s'inclina légèrement en signe de révérence à l'homme, qui était clairement son aîné avant de reprendre d'une voix douce.

- Vous avez de la chance, je fais justement partie de la famille Shizen. Je me nomme Kushinada, si vous le souhaitez, je peux vous conduire à notre boutique de fleurs.

Il était hors de question de laisser ce pauvre homme dans le besoin, non, non, non, la plante devait être bien traitée. Il en allait de son devoir de membre de la famille Shizen. La jeune fille reprit tranquillement la parole, afin de rassurer son interlocuteur quant à certains doutes qu'il pourrait nourrir.

- Ne vous inquiétez pas pour ça, l'art des plantes peut paraître en effet un peu obscur pour les non-initiés. Si vous avez le moindre problème, n'hésitez pas à venir nous voir, monsieur... ?

La jeune Genin ne connaissait pas son nom après tout et ses cheveux blancs l'intriguaient un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Une petite pique, que Yukito prit pour une boutade et éclata de rire. Le monde était rempli d'idiots, et le proverbe qu'avait dit la petite fille n'était pas totalement faux. C'était sans doute un signe du destin, mais lorsqu'elle lui annonça qu'elle faisait partie de la famille Shizen, sa journée prit une autre tournure. Adieu la pluie, voilà le rayon de soleil qu'il attendait tant. Son arbrisseau allait survivre grâce à la demoiselle à l'ombrelle !

Oh je vous suis reconnaissant. Comme je ne suis quasiment jamais à la maison, je n'ai pas le temps de bien m'en occuper.

Elle semblait très bien s'y connaître dans l'art des plantes, même si le fait d'être fleuriste ou dans le domaine demandait un minimum de savoir là dedans.  Mettant la main dans sa poche, le Hiyari en retira quelques ryos qu'il présenta à la demoiselle.

Je ne connais pas vos prix, mais je pense que cela doit être suffisant ? dit-il timidement avant de poursuivre. [/color]Merci bien en tout cas, je prends note de venir vous voir si la chose se reproduit. Oh pardon, je ne me suis pas présenté.[/color] - tend sa main en guise de salutations, puis la retire et s'incline poliment - Yukito. Yukito Hiyari. Enchanté mademoiselle Kushinada Shizen.

Maintenant qu'il avait trouvé ce qu'il était venu chercher, le moment était venu de passer à autre chose. Il y avait quelque chose dans les paroles de la fille Shizen qui avait interpellé le jônin, cette façon de parler des plantes.

Vous semblez beaucoup vous y connaître dans ce domaine. C'est une passion ou juste un passe-temps que vos parents vous imposent avant de pouvoir voler de vos propres ailes ?
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Presque pas à la maison ? Au vu de son allure, il s'agissait certainement d'un ninja, en somme. Probablement d'un grande supérieur à celui de Kushinada  qui n'était qu'une Genin, tout en bas de l'échelle. Mais bon, aucun d'eux n'étaient actuellement en service, actuellement donc ça ne changeait pas grand chose. La jeune demoiselle souriait, suite à la remarque de cet homme : elle n'allait évidemment pas le laisser dans le besoin, surtout quand la vie d'une plante était en jeu.

Et le voilà qui était timide, en sortant quelques ryos de sa poche, pour les présenter en demandant si  ça allait. Kushinada ne savait malheureusement pas tous les prix de la boutique mais normalement, ça devrait aller. En effet, les Shizen étaient très loin d'être des personnes matérielles et pouvaient se contenter de peu. Inutile donc de  faire payer  le prix fort à la clientèle.

- Il est inutile de vous en faire. Je ne connais pas les prix exactes car je ne m'occupe pas de la boutique, mais ça devrait aller. Suivez-moi.

Ainsi, le duo commença à marcher dans les dédales de Kiri. La boutique n'était très loin mais il y avait tout de même un certain chemin à faire. De quoi discute, en somme. Il lui donna finalement son nom : Hiyari, Hiyari Yukito. Tiens, tiens, le fameux Clan Hiyari, adepte du Hyouton. Intéressant. Il faudrait qu'elle puisse prendre  le temps d'en discuter avec lui, après tout ça ! Peut-être  autour d'un thé, qui sait ?

- La famille Shizen est forte de  traditions datant de plusieurs générations, du fait de notre lien avec le Mokuton. Connaître la nature, la respecter et vivre en harmonie avec elle, c'est la base de toute notre éducation. Cependant...

Cependant quoi ? Kushinada semblait chercher ses mots. Comment les exprimer clairement ? C'était assez difficile et il lui fallut quelques instants pour rassembler correctement ses idées et pouvoir parler.  Il faut dire que ce n''était pas un sujet totalement anodin, pour le coup.

- Nous nous sommes toujours évertués à rester indépendants et ne pas prendre parti dans la politique ou les affaires du monde. Je suis donc un peu perplexe sur notre intégration récente à Kiri. Comment ça s'est passé, pour les Hiyari ? Vous venez de Yuki no Kuni, il me semble, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Tiens donc, la famille Shizen était assez nombreuse pour tenir une boutique et avoir d'autres occupations. Yukito avait beau ne pas connaître tout les résidents du pays de l'eau, il était toujours étonné par toutes ses découvertes. On a beau posséder un grade assez haut dans la hiérarchie militaire, on n'est jamais à l'abri de surprises. Connaître le peuple est finalement très important, savoir ses occupations et ses manies permet d'en apprendre facilement et  à moindre coups. Tel est donc le quotidien d'un espion ? Ce chemin serait à explorer, si jamais il venait à s'ennuyer à Kiri, voilà qui serait intéressant à demander au Mizukage s'il n'est pas trop occupé.

Oh le Mokuton ? Qu'est ce donc ? Je m'excuse, je ne connais moi même pas toutes les habiletés élémentaires malgré mon grade. Mais je t'en prie, continue lâcha t-il avant que la jeune fille s'interrompe en pleine phrase. Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Ou bien avait-elle perdu ses mots ?

La petite Shizen reprit le fil de la discussion quelques instants après quelques instants, parlant de sa famille. Ah la famille. Cette chose censée être bénéfique mais dont Yukito n'en gardait pas tellement de bons souvenirs. La laissant parler, le Hiyari cherchait comment aborder le sujet sans trop rentrer en profondeur.

Ma famille vient en effet de Yuki, mais je suis né à Mizu. L'intégration s'est donc plutôt bien passé pour ma part. Même si ton clan ou ta famille est originaire d'ailleurs, ils sont toujours bien accueilli dans la terre où ils migrent. La plupart du temps j'imagine.

Cela était amplement suffisant, pour une fille de son âge du moins. Si elle désirait des réponses, il allait falloir qu'elle demande à ses parents. Ils étaient assez vieux et expérimentés pour savoir bien des choses sur l'histoire de Kiri après tout, non ?

D'ailleurs, ta famille et toi... Vous venez de Kiri, ou bien d'une autre contrée comme la mienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Le Hiyari semblait surpris. Soit, ce n'était certainement pas Kushinada qui allait lui jeter la pierre de ne pas connaître la famille Shizen. Après tout, ils se faisaient discrets depuis de longues années, préférant la paix et la tranquillité au reste. Dans tous les cas Yukito semblait pensif, tandis que Kushinada marchait tranquillement, savourant l'air glacial qu'il y avait dans l'air.

Ah, il ne connaissait pas le Mokuton ? Kushinada n'était pas spécialement choquée, peut-être un poil surprise, mais c'était tout. Dans tous les cas, elle continua son discours, faisant part à Yukito de ses doutes. Il semblait quelqu'un de confiance, après tout, alors pourquoi pas ? Elle hochait la tête suite à ses sages paroles, avant de répondre.

- Le Mokuton est l'art d'utiliser le Bois. Il est lié au Doton, mais également au Suiton. Il me semble que c'est à peu près la même chose pour le Hyouton, non ?

Kushinada n'en était pas totalement sûre, d'où l'interrogation. Après tout, il y avait tellement de possibilités différentes, c'en était presque grisant, en fait. Kushinada appréciait cette petite ballade, c'était assez rafraîchissant, elle devait l'avouer. Et son point de vue était plutôt intéressant, elle devait l'avouer.

- Nous avons toujours vécus à Mizu no Kuni. Notre famille n'est pas spécialement connue car nous refusions de prendre partie au cours des guerres qui déchiraient le monde. Certaines personnes souhaitaient quand même notre pouvoir, malgré les refus mais ils ont vite déchanter.

Aucun de ceux qui avaient tentés de s’accaparer ce don n'était encore de ce monde. S'il y avait bien une chose que la famille Shizen ne tolérait pas, c'était ce genre de dérive. Enfin, tout se passait bien pour le moment et Kushinada enchaîna, posant une nouvelle question à son interlocuteur de la matinée. Elle était plutôt curieuse, pour le coup.

- C'est comment, Yuki ?Il paraît que c'est un endroit bien plus rude qu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Voilà une habileté très intéressante que possédait la petite fille. Posséder une affinité combinée était chose rare à Kiri, et Yukito s'étonna de rencontrer quelqu'un possédant un élément fusionné de deux affinités élémentaires autre que le Hyouton. Le monde était incroyable tant les rencontres semblaient toutes uniques. Sans le vouloir, le Hiyari venait de rencontrer une perle, une personne comme lui.

En effet, c'est à peu près la même chose. Tu remplaces le Doton par le Fûton avec le Suiton et tu as le Hyouton.

Cette sortie transformée en promenade faisait le plus grand bien au renard des glaces. Ca lui faisait changer de tout ces voyages interminables ou de ces entrevus banales et sans intérêts dont il était la proie trop souvent à son goût. Mais il n'y pouvait rien, c'était son travail après tout. Bien que ça n'était pas sa priorité, le Hiyari avait tout fait pour se faire accepter par le pays, autant lui rendre la pareille.

Oh, bien des gens convoitent notre pouvoir. Nous avons beau être des supposés génies, ca ne fait pas de nous des privilégiés. C'est embêtant de devoir toujours être attentifs à tout...

Oh oui, combien de fois il avait dû se méfier des autres quand il avait comprit qu'il était pas comme les autres.... Pleins de fois ? Au moins.

Yuki ? Je n'y suis pas encore allé mais c'est en projet. Je te raconterais une fois que mon voyage sera achevé, et si tu y tiens, je peux te ramener quelque chose de là-bas. Ca servira comme remerciement pour t'être occupée de mon arbre.

Toujours remercier en offrant quelque chose. Fallait juste ne pas oublier maintenant que c'était dit. Que ce soit pas une énième promesse en l'air.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Kushinada hochait la tête, au final leur pouvoir était très ressemblant. Il aurait simplement fallu un léger changement au niveau de l'affinité de l'un ou l'autre et ils auraient certainement partagé le même. Plutôt intéressant, comme façon de voir elle devait l'avouer. Elle ne comprenait que trop bien cette méfiance de tous les instants, qu'il endurait. C'était la même chose pour elle, mais en moins prononcé, bien sûr. Après tout, si elle était pacifiste, ce n'était pas pour commencer à se méfier de tout le monde. Dans tous les cas, Yukito semblait plutôt gentil, lui proposant même de lui ramener quelque chose de son futur voyage à Yuki no Kuni. Hum...

- Je vous remercie, mais rien ne me fait spécialement envie. À la rigueur si vous trouvez une plante rare sur votre chemin et que vous pouvez l'amener sans craindre pour sa vie, je vous en serais très reconnaissante.

Il y avait plus compliqué, comme requête, mais elle était du genre à se contenter de peu, n'étant pas de nature matérialiste, ce qui arrangeait bien les affaires, après tout. En même temps, les membres de sa famille n'avaient même pas besoin de payer quoi que ce soit et les constructions se faisaient en un temps-record. Bref, que du bonheur ! Après, il fallait avouer qu'ils n'étaient pas très amis avec les charpentiers, ce qui était logique, dans un sens, mais bon. Il serait sot de pouvoir penser s'entendre avec tout le monde.

- Comme vous êtes un ninja de grade supérieur, vous avez participé au tournoi, non ?

Elle ne s'était intéressée que peu à cette compétition, n'aimant pas combattre simplement pour amuser la galerie. Certes, ça pouvait avoir certains avantages et elle en aurait certainement tiré quelque chose mais...  voilà, quoi. Une question lui traversa cependant l'esprit, en lien avec leur précédente conversation. Hum...

- Vous me semblez quelqu'un de confiance. Est-ce qu'il y a quelqu'un, à votre connaissance dont je devrais me méfier dans ce village ? Je ne sais pas trop sur quel pied danser.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
C'est noté. J'essayerais d'en ramener une pas trop grande, histoire de ne pas m'encombrer.

Voilà une chose à faire bien plus normale pendant le voyage que ce qui était prévu de base. Il s'en chargerait une fois que toutes ses interrogations auront obtenues réponses et son esprit sera vidé de tout ce poids concernant le clan. Oui, il ferait ça comme cela.

La discussion s'enchaina assez vite, et le sujet devint l'accession de Yukito à son grade actuel. Cette question que tout le monde désirait savoir, le fantasme des jeunes désirant être aussi fort que les adultes et devenir le chef du groupe. Croire que cela changerait quelque chose à leur vie n'était que la partie visible de l'iceberg. Il y avait moins d'obligations certes, mais celles qui restaient étaient encore plus contraignantes. Pouvoir sortir du cocon voulait dire représenter les siens en cas de rencontre. Ainsi, agir sans réfléchir était à exclure sous cause de sanction sévères.

Le tournoi étant ouvert à tout les grades, je me suis dit pourquoi pas. Je n'ai malheureusement pas passé le premier tour, mon adversaire semblait plus motivé par la victoire que moi.

Ah oui, ce fameux combat. C'avait été une bonne leçon de vie pour Yukito. Même s'il avait dominé le combat la plupart du temps, Shinzoku avait réussi quelques coups de génie. Certes un peu maladroits, mais payants pour la plupart du temps. Il manquait d'expérience mais l'envie était là.

Mmmh... De qui tu dois te méfier ? Je dois dire que je connais pas beaucoup de personne ici donc mon avis sera assez limité : évites les gros caïds et ne répond pas à ceux qui essayent de te déstabiliser. Forcément il y aura un moment où tu devras faire tes preuves. Donnes tout ce que t'as mais pas trop non plus pour faire bonne impression.

C'était tout ce qu'il pouvait donner comme conseils. Sortir des noms n'était pas très professionnel et serait mal vu pour la plupart. Les raggots vont vite, et les oreilles sont partout. Kiri devait être un pays uni, pas une pièce de théatre qui a du drama comme suket principal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
Kushinada  était plutôt contente. Elle allait peut-être avoir une nouvelle plante inconnue dont elle devrait s'occuper. Décidément, la journée s'avérait très bonne, et ce n'était encore que le matin. Enfin, inutile de monter sur ses grands chevaux, rien n'était encore sûr, même si elle avait confiance en Yukito pour lui ramener une belle plante.

La jeune fille écoutait avec attention son discours. Le tournoi était ouvert à tous, vraiment ? Décidément, elle vivait vraiment à l'écart, pour ne pas s'en rendre compte. Hum... soit, ça n'avait pas grande importance, dans tous les cas, elle ne s'y serait pas rendue, après tout.

- Je vois, c'est plutôt dommage, bon. Il ne sert à rien de s'acharner quand c'est perdu.  Vous auriez pu subir de graves séquelles, après tout.

Définitivement, Kushinada n'appréciait pas ce genre d'événement. Mais malheureusement c'était le quotidien des ninjas et il était impossible de s'y soustraire. Une certaine fatalité s'empara de l'utilisatrice du Mokuton. La paix était quelque chose d'impossible, en ce bas-monde.

- Je comprends. J'essaierais de faire au mieux, merci pour ces conseils. Il faut dire que notre Clan est très sectaire,  nous n'avons pas pour habitude  de nous mêler aux autres et comme nous sommes totalement pacifiques...

Ils pouvaient se faire duper assez facilement. En effet, s'ils commençaient à se méfier des autres, alors ils perdraient ce qui faisait leur essence, leur héritage et ça, ce n'était pas tolérable. L'histoire de leur famille était bien trop importante pour souiller ainsi la mémoire de leurs ancêtres. Mais Kushinada s'interrogeait...  était-ce la bonne chose à faire ? Difficile à dire.

- Ah, nous y voilà !

L'enseigne était plutôt propre et lumineuse. En effet, plusieurs plantes fluorescentes étaient mises à contribution, afin d'illuminer le magasin qui  avait une atmosphère très reposante. Des tonnes de plantes diverses et variées étaient entreposés, il y en avait même certaines aux vertus relaxantes, qui étaient en libre-service. Ainsi, les clients qui venaient n'étaient jamais en colère et il était facile de discuter avec eux. Un moyen comme un autre d'éviter l'indélicatesse de certains. Une jeune femme était présente au comptoirs, ayant probablement la vingtaine, extrêmement belle. Elle souriait en s'occupant des fleurs.


- Cousine !  On a un client !
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Cette petite se montrait assez compréhensive, ce qui rendait les choses plus facile à dire. Aurait-elle voulu participer au tournoi ou juste s'y rendre en tant que spectatrice afin d'observer ses partenaires échanger quelques coups dans une ambiance survoltée ? Peut-être bien. Mais sans doute que la boutique familiale passait avant tout, empêchant la Shizen de pouvoir profiter pleinement de sa liberté.

Yukito savait comment ça marchait quand les parents étaient omniprésents et exigeants, mais ils l'avaient lâchés comme ça du jour au lendemain sans prévenir. Forcément au début ça fait bizarre, un manque de repères évident. Puis, se reconstruire tout seul. Avoir du temps à soi, une liberté complète. On voit que le positif là dedans au début, puis on se rend compte que tout n'est pas aussi bien que l'on pensait. Non, Yukito n’espérait pas que la petite Shizen arrive à ce point là. Il allait falloir l'aider. Être la personne que le Hiyari n'avait pas eu dans les moments difficiles. Certes, il avait réussi à plutôt bien se débrouiller. Mais il était l'exception, car bon nombre de ses amis avaient mal fini.

Ils étaient arrivés à la boutique, et Yukito ne sachant pas trop quoi faire, hésita à rentrer. Découvrir un nouvel environnement et d'autres personnes chez eux ne le dérangeait pas, mais il était toujours sur la réflexion de tout à l'heure. Ainsi, il prit une décision. Retenant doucement son interlocutrice avant de rentrer dans la boutique, il lui adressa ces quelques paroles.

Ca peut être confus dis comme ça, mais j'aimerais t'aider. Montre à tes parents et proches que tu as grandi, que tu n'as plus besoin de te faire protéger. C'est à ton tour maintenant de briller.

Après cela, il entra dans la boutique avec la fille Kushinada et salua les gens déjà présents. Les plantes entreposées étaient toutes bien entretenues, démontrant une certaine rigueur dans leur implication à tenir boutique. Il était tout à fait normal de s'occuper de sa marchandise quand tu gères une boutique. Mais certains arrivent mieux à se démarquer que d'autres. Et c'est ça qui fait toute la différence.

Bonjour ! Je viens vous voir pour votre avis d'experte. Mon arbrisseau se meurt, et j'aimerais lui rendre un second souffle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Shizen Kushinada
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 50
Messages : 13
L'aider ? En faisant quoi ? Kushinada était plus que perplexe, elle était bien dans l'obligation de l'admettre. Après tout, elle ne se plaignait pas vraiment. C'est juste qu'elle ne savait pas trop quoi penser ou faire. Mais peut-être que c'était ce à quoi il pensait ? Hum... oui, pourquoi pas après tout ? Il y avait toujours possibilité d'avoir une conversation plus tard, peut-être autour d'une tasse de thé, qui sait ?

- Je comprends. Pourquoi pas ma foi, nous arriverons peut-être à retirer quelque chose d'intéressant de nos futurs conversations, qui sait ?

Toujours un ton très poli, Kushinada parlait. Après tout, elle se devait de parler ainsi à un membre d'une famille aussi importante que les Hiyari. Il serait bête d'avoir un mot de trop prononcé de manière anodine, mais qui pourrait avoir de graves répercussions, selon l'humeur de son interlocuteur. Dans tous les cas, sa cousine hocha de la tête suite à la demande de Yukito, avant d'aller dans l'arrière boutique, pour récupérer ce dont elle avait besoin. Aucun mot n'était sortie de sa bouche, durant la rencontre.

- Pardonnez-là. Elle est incapable de parler, j'espère que vous ne lui en tiendrait pas rigueur... elle a subit une sorte de  traumatisme, il y a longtemps.

Durant la guerre, bien sûr. Néanmoins, Kushinada ne souhaitait pas trop s'aventurer sur ce terrain glissant et décida bien vite de changer de sujet. Mais... de quoi pouvait-elle parler ? Hum...

- Si je puis me permettre, pourquoi avez-vous décider de vous engager ? Vous ne m'avez pas l'air d'être quelqu'un appréciant spécialement les arts de la guerre ? Patriotisme ? Ou autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Pourquoi s'était il engagé déjà ? Ca remonte à tellement longtemps qu'il a sans doute oublié le pourquoi du comment. Et pourtant, Yukito correspondait parfaitement à la description qu'avait établi la Kushinada. En effet, il ne faisait pas partie de ceux ne jurant que par la violence. Il n'avait aucune expérience dans ce domaine, alors comment était il arrivé à devenir l'un des soldats les plus en vue de Kiri ? La renommée sans doute, appartenir à un clan originaire de Yuki et non de Kiri n'avait pas trop joué dans ses débuts à l'Académie, mais ça avait commencé à faire parler lorsque sa promotion en tant que Genin avait été officialisée.

Le Hiyari se rappelait parfaitement de ce jour-là, où tout les élèves étaient accompagnés de leurs parents et lui n'avait personne. Ses parents étaient partis, celle qui l'avait prit sous son aile également. Yukito avait dû se forger tout seul, passant par plusieurs brimades de la part de ses camarades. Cette époque que bon nombre voulait éviter de parler, le jônin lui en parlait normalement. Tout le monde connaissait des moments durs dans son parcours, pourquoi les dissimuler ?

Hum... Je dirais par fierté. Le patriotisme passe en second, mais c'est surtout pour prouver aux autres et à moi même que je suis capable d'y arriver. Si tu penses y parvenir, tente le coup. Si tu n'y crois pas, fais autre chose de ta vie.

Il avait également noté le fait que la jeune fille avait subi un traumatisme, mais ne désira pas s'engouffrer dedans. C'était à elle de faire le premier pas, nul besoin de brusquer la chose. Laissant son arbrisseau à la gérante de la boutique, le Hiyari les avertit qu'il repasserait dans quelques jours. Voire plus, si nécessaire.

Cette rencontre avait été fort agréable, l'occasion de ressasser le passé et en apprendre un peu plus sur les résidents du pays de l'eau. Le soleil commençait à rassembler ses rayons, laissant sa place à la lune qui sortait de son lit, un beau spectacle comme conclusion.

FIN DU RP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cuttlebug à embosser pour le prix d'une feuille de canson
» Mettre un "Design Blog" dans over-blog (modifier la feuille de style .css)
» feuille de gaufrage pour cuttlebug
» Feuille à un sou (Tallandier)
» Mille feuille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: