Les oiseaux [Nozomi]

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87
Spoiler:
 

Bien qu’occupé par ses nouvelles fonctions, l’ombre de la brume trouvait par moments le moyen de réaliser des missions au nom du village. Kitase Shinichi avait beau être Mizukage, il n’en restait pas moins un shinobi de terrain. En tant que tel, l’homme voyageait, effectuait missions et diverses tâches pour le village. Aujourd’hui, il serait accompagné de Nozomi, son élève. La Kaguya ainsi que sa camarade avaient pour ordre de suivre un ornithologue de renom, un certain Hakai. La collègue de Nozomi étant indisponible pour d’obscures raisons, Shinichi décida – au dernier moment – de prendre sa place. Cette affaire, bien qu’anodine en apparences, inquiétait le sabreur. Les pigeons voyageurs étaient-ils attaqués ? Si oui, par qui ? Dans le cas contraire, quelle pouvait bien être la cause de ces disparitions ? Une maladie ? Autant de questions qui fluaient et refluaient dans l’esprit torturé du balafré.

Après avoir complété un dossier que le Kitase jugeait « inutile et encombrant », l’homme partit au point de rendez-vous de sorte à trouver sa partenaire et disciple. La brune était là, elle attendait quelqu’un et ce n’était probablement pas Shinichi. La manipulatrice des os devait être, à l’heure qu’il est, surprise d’apercevoir son sensei. En effet, l’ordre de mission faisait mention d’une certaine Chiyori du clan Karasuma et non du Kage en personne. L’ombre tenta de clarifier la situation :
▬ Ta collègue ne viendra pas. La mission n’a cependant pas été annulée puisque je me suis porté volontaire pour t’accompagner, toi et l’ornithologue. D’ailleurs où est-il ?
Selon toute logique, il aurait dû être là. Shinichi tourna machinalement la tête de droite à gauche avant d’apercevoir un homme au loin au look atypique. Ce n’était ni un shinobi, ni un riverain comme les autres. Le curieux personnage s’avança, effectua une élégante courbette afin de saluer les deux protagonistes avant de relever l’échine. Tout sourire, il se présenta et demanda :
▬ Avez-vous déjà travaillés avec des oiseaux ? Connaissez-vous les règles élémentaires qu’il vous faudra suivre quand vous me suivrez ?
Le Kage arqua un sourcil avant de secouer lentement la tête de droite à gauche, répondant ainsi par la négative à la question du jeune chercheur en « piafologie » comme l’aurait si bien dit Shinichi.
▬ C’est simple, aucun bruit, aucun geste brusque et vous restez derrière moi ! Ah et ne me gênez pas surtout !
« Un original ce Hakai » songea le Kitase. Tout compte-fait, il aurait été préférable pour lui de confier cette mission à quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Nozomi
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 73
Les oiseaux (Mission. Kitase Shinichi)

Nozomi fait les cent pas, où est-ce qu'elle est ? L'heure du rendez-vous est passée depuis bien dix minutes et toujours personne, même l'ornithotruc n'était pas là. La demoiselle prend sa tête entre ses mains, elle ne s'est quand même pas trompée d'endroit. Elle soupire longuement, comment est-ce qu'elle va aller annoncer à son maître, le Mizukage, qu'elle a échouée à sa première mission car elle a oublié le lieu du rendez-vous. Frustrée, Nozomi s’assoit sur un tronc et soupire longuement, dégoûtée. puis un son attire son attention, des pas ! Oui ! Elle redresse la tête.

"Eh bah c'est p... Maître Kitase !"

La jeune fille se relève rapidement et s'incline. Le Mizukage a déjà eu vent de son échec ? Il est venu lui dire qu'il a honte d'elle et qu'elle est virée de son équipe ? Nozomi fixe le sol, honteuse, jusqu'à ce que Shinichi lui explique finalement la raison de sa présence. L'héritière relève la tête, en poussant un grand soupire de soulagement, tout va bien, sa carrière ne s’arrête pas là.

"Désolée de devoir vous impliquer dans cette histoire, vous avez surement mieux à faire."

Nozomi s'incline à nouveau et regarde ensuite l'ornithologue qui s'approche, ne se présente pas, et commence déjà à donner des ordres.

"Surveillez votre langue, vous parlez au Mizukage !"


"Le Mizukage est-il spécialisé dans l'étude des volatiles et autres animaux à plumes ?"

"Non, mais..."

"Alors c'est réglé, on m'écoute et on évite les réflexions stupides." Nozomi baisse la tête, honteuse.

"Bon, pas besoin de vous faire un dessin, on a un soucis avec nos messagers. Comme ça risque d'être potentiellement dangereux j'ai demandé une assistance. Et je suis content de voir que notre village prend cela très à cœur en m'envoyant le leader de l'armée. C'est bon, j'ai assez frotté votre idole dans le sens du poil jeune fille ?" Nozomi continue de fixer ses pieds, son respect pour la discipline se retournant contre elle.

"L'objectif d'aujourd'hui est simple, nous allons suivre le trajet classique d'un de nos pigeons voyageurs et suivre les éventuelles traces que je pourrais repérer. Bien sûr, si vous voyez quelque-chose je vous invite à m'en faire part et je me ferais un plaisir de vous expliquer pourquoi cela nous sert ou pas. C'est bien compris ?" Le regard de l'ornithologue se fait insistant alors qu'il regarde Nozomi, toujours concentrée sur ses pieds et qui hoche doucement la tête.

"En avant mauvaise troupe !"

Sans attendre, le personnage non joueur se met en route vers les abords de la forêt, en direction d'un petit chemin de terre. Nozomi le suit, redressant un peu la tête pour regarder Shinichi.

"Pardon, maître Kitase."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 310
Messages : 87

▬ Ce n’est rien.  
Shinichi avait beau être Mizukage depuis peu, il avait pendant longtemps servi en tant que mercenaire. À ce titre, il savait se faire petit, ignorer les remarques inutiles de ses interlocuteurs et exécuter les ordres. Cela n’avait jamais été le genre du Kitase de faire des vagues. Si cet ornithologue voulait passer outre les politesses protocolaires, qu’il fasse. Le sabreur n’en avait cure du moment que le dénommé Hakai soit compétent. En l’occurrence, il l’était. C’est en tout cas ce qu’on lui avait rapporté. Ce gus avait en effet rédigé plusieurs thèses et ces dernières faisaient office de référence pour beaucoup de spécialistes.

Tandis que le petit groupe de trois shinobis suivit le « trajet classique » tracé par Hakai, Shinichi scruta les alentours. Il remarqua près des feuilles mortes une forme grisâtre et s’arrêta. On aurait dit que les feuilles recouvraient quelque chose, quelque chose de faible et d’incapable de se mouvoir correctement. Curieux, le balafré prit la liberté de se détourner du droit chemin afin de voir ce qu’il en était. Shinichi ne tarda pas à découvrir un oiseau. La créature en question n’appartenait pas au village caché de la brume. Néanmoins sa situation paraissait préoccupante. Le brun n’avait jamais été un grand amoureux de la nature cependant son expérience lui avait permis de reconnaître une bête en bonne forme. Ce n’était définitivement pas le cas de la créature rencontrée ici. Shinichi interpella l’ornithologue et lui fit signe de venir.
▬ Ce n’est pas un de nos messagers mais il n’a pas l’air en grande forme. Vous pensez qu’il lui est arrivée la même chose qu’à nos oiseaux ?  
C’était une possibilité à ne pas écarter. Le volatil était prostré, vraisemblablement incapable de voler et caché sous une masse de feuille ; Probablement afin de ne pas être la proie d’un quelconque animal. À noter que l’oiseau rencontré était bien plus frêle que les messagers habituellement envoyés par Kiri.

Alors que les deux « ignares » restaient pantois, l’érudit s’approcha, plia les genoux, examina la bête, ses ailes ainsi que son bec. Tout fier de lui, il se releva et affirma avec la plus grande des prétentions savoir quel mal rongeait ce volatil :
▬ Les ailes de notre camarade ne sont ni atrophiées, ni défaillantes. Il peut théoriquement voler et est en âge de le faire mais reste au sol, prenant le risque de se faire attaquer par plus gros que lui. C’est un comportement anormal que j’attribue à sa faible constitution et à son acuité visuelle plus que bidon ! Reste à savoir ce qui l’a mis dans cette état.
Les dires d’Hakai ne firent pas tant avancer les choses. Cependant le fait que cet oiseau soit ici, dans cet état, permettait de dire que les messagers de Kiri n’étaient pas les seuls à être touchés. Si assaillants il y avait, ce dernier ne ciblait pas spécifiquement les propriétés de la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Aristophane] Les oiseaux
» Afrique du sud - Kosi Bay (2) - Les oiseaux
» Le Passage aux Oiseaux
» fondécran réduit oiseaux
» Oiseaux d'hiver 2010-2011 : Lintox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: