Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Miyagi Hikaru le Lun 3 Sep 2018 - 12:24

    Deux philosophies martiales
    Miyagi Hikaru & Ringshen Mana
    Hikaru était plutôt curieuse de voir ce qu’elle allait découvrir, aujourd’hui. En effet, un nouveau dojo était apparu en ville, l’école du Musabetsu Kakuto Ryu, Tout est Permis en somme.  Un style qui se voulait donc bien différent du Katsujinken par bien des aspects, au vu de son nom. Plutôt intéressant et elle avait hâte d’en savoir plus. En plus, Mana Ringshen, détentrice du dojo avait accepté de lui faire visiter. Il n’y avait plus qu’à espérer que tout ça se passe bien. Elle ne connaissait pas trop cette femme, sachant juste qu’il s’agissait d’une Chûnnin. Bah, elle verrait bien ce que ça donne, c’était juste une question de patience.

    Pour le coup, Hikaru était habillée d’une simple tenue de civile, avec une robe bleue et ses cheveux étaient attachés. Elle avait cependant son uniforme dans un sac qu’elle portait. Après tout, il n’était pas impossible qu’une démonstration ou un match d’entraînement soit organisé et ainsi, elle partit enfin en direction du dojo, vers dix heures du matin. Il faisait assez beau et chaud, ce jour-là, ce qui était fort agréable. Il y avait également pas mal d’agitation car il s’agissait d’un jour de marché et la jeune femme déambulait tranquillement entre les rues, saluant au passage les personnes qu’elle connaissait.

    La marche se fit assez longue, prenant plus d’une demi-heure. En effet, le dojo était un peu à l’écart, dans les quartiers les moins chers du village. Est-ce que ça voulait dire que la sensei de ce dojo faisait ça pour permettre aux plus défavorisés de prendre des cours ? Si c’était bien ça, alors elle devait admettre que c’était une bonne façon de faire. Dojo qui était enfin en vue et qui… c’était vraiment un dojo ?

    Pour le coup, Hikaru était perplexe. C’était bien l’adresse pourtant, mais le local semblait un peu délabré. Beaucoup, même. La pancarte avec le nom de l’école était en piteux état, les murs n’étaient pas vraiment propres et l’intérieur, que l’on voyait par les fenêtres ne donnait pas vraiment envie. Il n’y avait pas de tatami, c’était sale, des tas d’objets et armes traînaient sur le sol également. Quelques élèves étaient présents, en train de pratiquer mais ne portaient pas d’uniforme. Autant dire qu’elle était plus que perplexe.

    - Excusez-moi. Je suis Miyagi Hikaru, il était prévu que je vienne visiter aujourd’hui…

    Les élèves ne s’étaient pas arrêtés, ils avaient l’air de s’en foutre, en fait. Celle qui semblait être la maîtresse du Musabetsu Kakuto Ryu, elle était nonchalamment installée derrière le comptoir, une bouteille à la main… Autant dire que la visite commençait bien…

    avatar
    Ringshen Mana
    Shinobi de Taki

    Messages : 16
    Expérience : 50

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Ringshen Mana le Lun 3 Sep 2018 - 13:36

    - Les gars.

    Ma voix résonne dans la salle, les quelques pratiquants interrompant leurs exercices pour se tourner face à moi. Un signe de main, je les intime à s'approcher. Ils se regardent, l'air perplexe, mais se rapproche. J'attends qu'ils soient bien tous là, en cercle autour de moi. Mains posées sur la taille, je les regarde tous, l'air critère, avant de faire sonner la sentence.

    - On va avoir une invitée. Une meuf qui a un autre dojo. Le poing dansant du coq, j'crois bien. Un truc du genre.

    Des murmures parcourent la petite assemblée, l'excitation clairement visible. Ma voix explose, envahissant l'espace, pleine de puissance.

    - Oui, c'est bien ce que vous pensez : on est célèbres ! On pèse dans le game !

    Les murmures d'assentiment deviennent rapidement cris de joie, tapes dans le dos, acclamations pour l'habile maîtresse que je représente. Néanmoins, quelqu'un fit rapidement une remarque qui tenait la route.

    - Va falloir qu'on soit présentables, non ?

    Rapide coup d'oeil autour. Les tatamis n'étaient plus là, volés (ou revendus ?) depuis belle lurette. Les armes et outils d'entraînement traînaient partout. La femme de ménage n'était pas passée depuis un moment, sûrement parce qu'on n'avait aucune. Il y avait même un trou dans le mur, suite à un accident malencontreux !

    Je secouais la tête, intimant au calme d'une mouvement du bras.

    - Présentables ? Voyons, vous représentez le fin fleuron de l'art du combat ! Vous ne pouvez pas être plus présentables que ce que vous êtes ici, là, maintenant.

    On murmure son assentiment avec grande aide d'hochements de la tête.

    - Cela dit, si quelqu'un pouvait reboucher le trou dans le mur, ça pourrait faire moins désordre ...

    ______________________________________

    Le jour était arrivé. L'entraînement se déroulait comme d'habitude : n'importe comment. Chacun utilisait l'outil improvisé le plus improbable, le trou dans le mur avait été camouflé par des grandes bandes de sparadrap et au comptoir il n'y avait que l'alcool le moins dégueulasse de ma réserve ; ce qui était franchement une preuve d'attention de ma part.

    Mon invitée arriva alors, son regard restait neutre. Un sourire en coin s'afficha sur mes lèvres, alors que d'un mouvement habile je passais par dessus le meuble. Faisant rouler mes épaules, craquer mes vertèbres, je m'approchais alors de l'inconnue, bouteille à la main.

    Pas que ce soit une menace, la bouteille, notez-le bien, malgré une prise qui pourrait faire croire autrement. Je m'arrêtais face à elle, sûrement plus près que ce que la convention veut. Je lui adresse un grand sourire, dévoilant toutes mes dents.

    - Miyagi Hikaru, je suis heureuse de vous accueillir ... dans mon antre.

    J'englobais l'immensité du petit espace de mes bras, rayonnante.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Miyagi Hikaru le Lun 3 Sep 2018 - 17:20

    Deux philosophies martiales
    Miyagi Hikaru & Ringshen Mana
    Elle avait une allure un peu punk et absolument pas l’attitude d’une personne pratiquant les arts-martiaux, ça c’était certain. C’était même un peu perturbant et Hikaru n’avait pas l’impression, pour être honnête, d’être dans un dojo, mais plus un repaire de gang. Décidément, il y en avait pour tous les goûts. Mais elle n’avait aucun droit de jugement, même si le fait de boire pendant qu’elle donnait des leçons, ça c’était difficile à accepter. Au moins, elle n’avait pas l’air spécialement méchante, c’était déjà ça.

    - Merci d’avoir accepté. Tout le plaisir est pour moi.

    La personne en face d’elle ne semblait pas user des salutations traditionnelles. Très bien. Ainsi, ce serait une simple poignée de main entre les deux femmes. Pendant la salutation, Hikaru fit un sourire polit, mais rien de plus, elle n’était pas spécialement à l’aise ici. Il faut dire que ça avait l’air d’être à l’encontre total du Miyagi-Do et des arts-martiaux de manière générale. En tout cas, les disciples semblaient calmes, ce qui était un bon point. Observant tout autour elle, elle nota qu’en effet, sa première impression était juste, concernant l’état de cet endroit. Ça ne devait pas être simple, de faire cours ici. En plus un mur semblait avoir été détruit récemment via un assez gros trou et avait bénéficié d’une simple réparation de fortune.

    - Je vois. Tout est Permis, c’est l’essence d’utiliser n’importe quel outil ou technique, tant que ça assure la victoire, c’est bien ça ?

    Ce n’était absolument pas un reproche, mais un simple constat.  C’était une vision comme une autre mais bon, ça restait étrange pour elle. N’osant pas trop toucher à ce qui l’entourait, pour le moment, elle se doutait que la personne en face d’elle finirait par prendre les devants pour la guider lors de sa visite.

    - En tout cas, vous sortez des sentiers battus, c’est surprenant.

    Hikaru espérait juste que Mana n'allait pas prendre mal cette remarque. On ne sait jamais, ce serait bête de lancer un conflit pour si peu. Enfin, elle verrait bien et affinerait les angles au besoin.


    Dernière édition par Miyagi Hikaru le Mer 5 Sep 2018 - 14:14, édité 1 fois
    avatar
    Ringshen Mana
    Shinobi de Taki

    Messages : 16
    Expérience : 50

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Ringshen Mana le Lun 3 Sep 2018 - 23:55

    Quelque chose me dit qu'elle ne se sent pas dans son élément, la Hikaru.

    Quelque chose me dit qu'elle s'imaginait autre chose, en venant ici. Serait-elle déçue ? Pourquoi ? Il n'y avait, pourtant, ici, que des gens s'entraînant au combat, comme on pouvait en croiser dans n'importe quel dojo. En serrant sa main, je la sentais tendue. Ou était-ce mon imagination ?

    Imagination ou non, j'ai gardé sa main un peu plus longtemps que nécessaire dans la mienne, jouant de ma force sur ses doigts. Pas pour l'intimider, j'étais pas comme ça.

    Juste pour lui rappeler qui était la patronne ici, au cas où elle pourrait se faire des idées. Je préférais prévenir que guérir. Alors, elle s'exprima, demandant le sens de l'école, de son nom et de sa philosophie. Demandant confirmation, j'imagine. Je me contentais de hausser les épaules avec nonchalance.

    - C'est connu.

    Sa prochaine phrase, par contre, me prit clairement au dépourvu.

    Je l'ai regardée, en battant des cils. Puis j'ai éclaté d'un grand rire cristallin qui a surpris tout le monde dans la salle. Il me fallait un certain temps avant de me calmer, les larmes me venant aux yeux, que je finissais par commenter en guise d'explication.

    - C'est surprenant, ce que tu dis là.

    Je pris un certain temps pour la détailler, définitivement amusée, avant de poursuivre.

    - J'ai toujours pensé que c'était les gens comme vous qui aviez quitté les sentiers battus.

    C'était dit sans animosité, c'était là juste un constat. Mon constat. Clairement que les praticiens des arts martiaux en seraient outrés, mais c'était là. Pour moi, c'était eux les bizarreries. Ou plutôt, c'était eux le passé. Alors que moi, j'étais le futur.

    - J'ai jamais compris vos délires, avec toutes vos règles et vos costumes. Mais bon. Je suis qui pour juger, pas vrai ?

    Clin d'oeil malicieux alors que je me détourne, posant la bouteille sur le comptoir.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Miyagi Hikaru le Mer 5 Sep 2018 - 14:13

    Deux philosophies martiales
    Miyagi Hikaru & Ringshen Mana
    Hikaru se fichait bien que l’autre serre plus que de nécessité sa main. Elle n’était pas ici pour se battre après tout, mais simplement pour observer. Et force est de constater que pour le moment, elle était plutôt perplexe de ce qu’elle voyait. Ce n’était clairement pas ce à quoi elle s’attendait. Certes, rien qu’au nom de l’école, elle se doutait que ça serait particulier, mais cet endroit semblait se ficher de toutes les coutumes et autres traditions vieilles de plusieurs centaines d’années. Comme si l’histoire même des arts-martiaux n’avait aucun intérêt, pour la propriétaire des lieux. Ce qui était peut-être le cas, en y réfléchissant bien.

    Donc elle tutoyait Hikaru. Très bien, pourquoi pas, après tout. Écoutant avec attention ce que son interlocutrice disait, elle était assez perplexe. Selon elle, c’était plutôt les gens comme Hikaru, qui sortaient des sentiers battus. Au moins, elle le disait sur un ton simple et neutre, ce qui était déjà un bon point. Enfin, il n’y avait aucun intérêt à se fâcher pour ça, elle n’était plus une enfant, après tout. En revanche, elle n’appréciait pas tellement sa dernière phrase et elle se retint de lancer une petite pique, mais décida de parler simplement, à la place.  

    - Si le but, dans les arts-martiaux était de gagner, alors on utiliserait le ninjutsu.

    En effet, gagner n’était pas le but premier des arts-martiaux, pour Hikaru. Non, ce qui était important, c’’était toute la philosophie, les valeurs inculquées ainsi que le contrôle et la découverte de soi. C’est bien pour ça que son style était uniquement composé de techniques ne pouvant pas donner la mort directement. Pour aller avec cette philosophie et ne pas trahir ces principes.

    En inspectant les lieux, Hikaru se rendit compte que les élèves étaient presque toutes des personnes défavorisées. En effet, son impression à ce niveau s’était confirmée. Elle était tout de même curieuse à ce sujet et ne s’empêche pas de poser une question, par simple curiosité.

    - C’est pour permettre au tout venant que vous vous êtes installé ici ? Je dois dire que c’est plutôt une bonne idée, afin de transmettre son art au plus grand nombre. Je trouve que c’est une bonne façon de faire.
    avatar
    Ringshen Mana
    Shinobi de Taki

    Messages : 16
    Expérience : 50

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Ringshen Mana le Ven 7 Sep 2018 - 18:47

    A sa remarque, je me suis mise à le regarder bizarrement.

    Un peu comme si je la prenais pour une attardée. Ce qu'elle pouvait être après tout. Mais peut-être ne l'était-elle pas. Peut-être était-elle, juste, aveuglée. Je me suis sentie obligée de commenter, sur un ton assez moqueur.

    - Sauf que le Ninjutsu est le joujou d'une poignée d'élus. Toi, moi, deux-trois autres connards.

    J'ai pouffé de rire, avant de continuer.

    - Au cas où tu l'aurais pas remarqué, les gens qui balancent des boules de feu en sautant sur les toits sont pas très très légions. Alors quand t'as pas de chance, tu fais de la citronnade.

    Je lui fis un petit clin d'oeil malicieux, me dirigeant vers le comptoir pour m'y reposer le dos. Je l'observais avec un sourire en coin, alors qu'elle même observer les alentours, les élèves un à un. Puis, afin de sûrement confirmer ce qu'elle voyait, Hikaru me demande la raison de mon installation ici.

    - Je suis venue ici parce que c'était pas cher et qu'on peut foutre le bordel sans être dérangée.

    Clair, net et précis. Il n'y avait pas beaucoup d'altruisme qui m'animait. Puis je continuais, accompagnant mes mots d'une gestuelle riche mais définitivement inadaptée.

    - En fait, je vois à ta tête que tu comprends pas ce qui se passe ici. J'comprends, t'inquiète. Donc. Pourquoi est-ce que les gens viennent ici ? Tu viens ici, parce qu'ici, on te la donne la chance de plus être la pute de qui ou quoi que ce soit.

    Puis je pointais du doigt chaque concerné par ma prochaine réplique.

    - Parce qu'ici, on te regardera pas de haut parce que t'es une victime qu'on rackette, une pauvre fille violée ou juste un mec qui en marre qu'on le prenne pour une merde.

    Puis, je croisais mes bras sous ma poitrine, poursuivant, sur un ton amusé.

    - Ce qui est vraiment important, c'est d'être fort. Être fort, c'est ce qui permet de choisir sa voie. Ce qui permet de choisir qui on veut être. Qui on veut fréquenter. C'est la seule chose qui compte vraiment.

    Enfin, je concluais, sur le ton de l'évidence.

    - Personne n'apprécie les personnes faibles. On a que de la pitié et du dégoût pour les perdants.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Miyagi Hikaru le Ven 7 Sep 2018 - 22:21

    Deux philosophies martiales
    Miyagi Hikaru & Ringshen Mana
    Certes. Tout le monde ne pouvait pas utiliser le ninjutsu, mais ce n’était pas le propos d’Hikaru en cet instant. C’était une simple métaphore pour dire que si la victoire importait, alors les arts-martiaux en tant que tels n’auraient pas une véritable valeur et auraient disparus depuis maintenant bien des années. Enfin, ce n’est pas grave, elle n’allait pas la rectifier pour si peu. Et il y avait également du vrai dans ce qu’elle disait, mais bon, on ne pouvait pas détruire les inégalités, malheureusement. Si ça avait été possible, ça aurait certainement été fait depuis un moment, déjà. Au moins, sa réponse concernant la raison de son installation était plutôt honnête, on devait au moins lui reconnaître ça.

    - En effet, ça doit aider d’être à l’écart comme ça. Dans mon dojo, il faut toujours faire attention pour ne pas réveiller le couple de retraités, dans la maison d’en face.

    Qui restait tout de même bien plus agréable que la moyenne des personnes de cet âge-là. À croire que plus une personne vieillissait, moins elle était réceptive au changement. Le nombre de personnes âgées qui se plaignaient de la situation actuelle était assez élevé, mine de rien. Qu’est-ce qu’ils diraient en voyant un endroit aussi mal entretenu ? Comme quoi, elle avait eu tout à fait raison de venir ici.

    Ecoutant avec attention ce que disait la maîtresse des lieux, elle en comprenait un peu plus. C’était pour se défendre face aux puissants, alors ? Une motivation plutôt noble, elle devait l’avouer, même si la discussion était toujours à privilégier, selon elle. Sur ce point-là, les deux femmes resteraient certainement en désaccord.

    - Selon moi, la force n’est pas forcément nécessaire. Ce n’est même pas un mal, que d’être faible, il y a bien d’autres moyens de lutter que le combat.

    Hikaru ne comprenait certainement pas ce besoin de force et de s’affirmer. Elle qui vivait depuis toujours sans manquer de rien. Là, par contre, ça risquait de peut-être coincer pour son interlocutrice, ou un élève moins bien élevé que les autres.

    - Pourquoi la faiblesse serait une tard ? Que les faibles s’unissent pour obliger le fort à accomplir leurs désirs. C’est l’essence même de la démocratie.
    avatar
    Ringshen Mana
    Shinobi de Taki

    Messages : 16
    Expérience : 50

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Ringshen Mana le Mer 12 Sep 2018 - 13:53

    J'ai toujours admis que le monde fonctionnait d'une certaine façon.

    J'ai toujours admis que tout le monde ne pouvait être que d'accord avec ma vision du monde. Car ma vision du monde reflète la réalité. Car ma vision est la seule chose vraie. Mais j'suis pas du genre à penser que j'ai la science infuse ou d'autres trucs de ce genre. Si ma vision du monde est la vraie, alors, les gens qui ont de la jugeote ont la même.

    Parce que la vie, c'est dur.

    Alors quand je tombe sur des énergumènes comme la Hikaru que j'ai face à moi, ça me laisse perplexe. J'ai toujours imaginé que, lorsqu'on a une position haute dans n'importe quelle société, on sait comment marchent les choses. Après tout, en haut plus qu'en bas, les gens sont cruels et pour s'élever il faut davantage forcer.

    On est obligés de se montrer forts. Grands. Victorieux. Or pour l'être, il faut savoir comment jouer. Les gens qui ne savent pas jouer meurent, surtout quand ils sont aussi hauts.

    C'est un test, c'est ça. Ca ne peut être que ça. Cette Hikaru mentait. Elle me testait.

    Si je comprends les règles du jeu, je peux jouer. Un magnifique sourire s'affiche sur mes lèvres.

    - J'urine sur la démocratie.

    Clin d'oeil malicieux.

    - C'est un piège. Une illusion instillée par ceux qui sont réellement forts. Elle fait croire aux faibles qu'ils ont le choix, alors qu'ils n'en ont aucun.

    Je m'étais approchée d'elle, mon souffle caressant son menton.

    - Il n'y a rien de bon à tirer de ça. Face à la "démocratie", on s'efface. On plie l'échine face au compromis. Moi j'offre la vraie, la seule voie du bonheur. Je guide sur le chemin de la grandeur.

    Je me détourne, regardant de façon distraite les entraînements en cours.

    - La "démocratie" permet aux gens de vivre, c'est vrai. Mais nous ne devons pas oublier que nous sommes tous faits de l'étoffe du rêve et qu'un tel système nous relègue dans l'oubli, nous fait devenir des gens qui ne valent pas la peine d'être rappelés, honorés.

    Je secoue la tête, concluant sur un ton agréable.

    - La faiblesse nous asservit. La démocratie nous rend lâche. Moi, je suis là pour libérer. J'oeuvre ... pour le plus grand bien. Un monde où chacun est roi et où personne ne s'agenouille.
    avatar
    Miyagi Hikaru
    Shinobi de Taki

    Messages : 41
    Expérience : 145

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Miyagi Hikaru le Ven 14 Sep 2018 - 11:21

    Deux philosophies martiales
    Miyagi Hikaru & Ringshen Mana
    Voilà qui était poétique, on ne pouvait pas dire le contraire. Ringshen Mana urinait donc sur la démocratie. Hikaru étouffa avec grâce une la surprise qui commençait à se peindre sur son visage. Certes, elle avait compris que la personne en face d’elle était plutôt directe et incisive dans ses propos, mais à ce point… Hikaru écoutait donc avec intention les paroles de Mana, afin qu’elle puisse développer son point de vue sur la question. Intéressant, même si elle n’était pas vraiment d’accord avec ces derniers. Selon elle, la démocratie n’était qu’un mensonge, un piège, un genjutsu, en somme. Et qu’il fallait être fort pour s’en sortir dans ce monde.

    - Je vois, c’est très intéressant. Nous sommes donc d ‘accord… sur le fait que nous sommes en désaccords.

    Malheureusement, Hikaru ne trouvait pas vraiment de moyen de le dire de manière plus élégante, alors autant le faire de cette manière. Elle espérait juste que son interlocutrice ne le prendrait pas mal, alors elle décida de préciser un peu plus sa pensée. Histoire de ne pas passer pour une rustre qui disait simplement non, par pur esprit de contradiction.

    Il est vrai que la démocratie n’a pas que des avantages, mais c’est toujours mieux qu’un monde où la loi du plus fort primerait sur tout. Ainsi, certaines personnes peuvent vivres paisiblement, sans qu’on vienne les embêter.

    Oui, pourquoi imposer à ceux qui veulent vivre paisiblement de devenir forts ? Au moins, la démocratie laissait le choix, dans une certaine mesure, bien sûr.

    - Je dirais même qu’éviter les conflits et rester sagement dans son coin à ses avantages. Après tout, peu importe notre force, il y aura toujours quelqu’un de plus fort. Une bête escalade à la puissance sans but, ça ne peut rien apporter de bon. Sinon, un point de non-retour qui causera des désastres.

    Reprenant son souffle, elle observait quelques instants les élèves du dojo avant de finir sur ces quelques mots :

    - Voilà pourquoi je pense que vous vous trompez.

    Contenu sponsorisé

    Re: Deux philosophies martiales [Ringshen Mana]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 18:00