[Mission solo rang C] De rumeurs en rumeurs

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
En ligne Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 180
Messages : 48
Ven 6 Avr 2018 - 16:16
Comme à son habitude ce matin-là Akuma se leva difficilement. Le service de la veille ayant été particulièrement mouvementé le jeune homme avait fini assez tard. Il se rendit dans sa cuisine, celle-ci affichait encore les traces du service de la veille par endroits, et se fit couler un doux café. Puis s’allumant une cigarette le jeune homme fit le tour de la salle. Il aimait bien ce restaurant, celui-ci ne payait pas de mine et était assez intimiste, sa capacité n’était pas phénoménale, à peine une vingtaine de couverts tout aux plus mais il l’avait créé de ses propres mains et c’était sûrement, à l’heure actuelle, sa plus grande fierté. Alors que celui-ci allait ouvrir les portes de son établissement il trouva une missive que quelqu’un avait glissée sous sa porte. Se baissant pour attraper l’enveloppe qui gisait là sur le sol Akuma remarqua qu’elle contenait le symbole de Kiri. Intrigué le gennin alla s’installer à une table, posant ses pieds sur celle-ci il remuait son café d’une main tout en fixant l’enveloppe qu’il tenait dans l’autre.

« Tiens tiens … Ca doit être à cause du tournoi certainement. »


Le jeune homme pensait qu’il allait se faire remonter les bretelles pour sa prestation plus que désastreuse lors de cet événement fort attendu par la population. Tirant une grande bouffée de fumée, comme pour se donner du courage, le jeune homme ouvrit les plis, il en sortit une petite feuille de papier ou était inscrit dessus la chose suivante :

« À l'attention de monsieur OYAJI Akuma gennin de Kiri, votre présence est requise au capitole à 11h ce jour. »

Fronçant les sourcils le jeune Shinobi se demanda ce qui allait lui tomber dessus. Il regarda l’heure, 9h15 affichait son horloge. Il avait un peu de temps, aussi il se prépara à prendre la route. Après avoir effectué sa toilette et s’être habillé le jeune homme sortit de chez lui. Traversant le village de toits en toits il arriva rapidement face au capitole. Il en franchit les portes pour la première fois. L’intérieur lui parut quelques peut négliger, il faut dire que celui-ci était encore en travaux et les finitions n’étaient pas encore faites. Il alla trouver un jonnin et lui présenta la missive qu’il avait reçue chez lui, celui-ci l’observa silencieusement un instant. Puis, relevant les yeux vers le gennin il lui dit d’un ton calme et somme toute assez froid :

« Bien, veuillez me suivre. »

Il emmena Akuma dans une pièce où se trouvait un autre ninja, assit derrière un bureau rempli de papier. Le Shinobi semblait être occupé à trier et classer toute cette paperasse ce qui fit sourire le jeune restaurateur. Être jonnin ne semblait pas si exaltant que cela se dit il en voyant la montagne de documents, mais bon ceci devait certainement être le revers de la médaille. Un jour peut-être lui aussi aurait à gérer ce genre de tache mais cela ne lui tardait pas tant que ça.

« Kokuryu, Oyaji Akuma s’est présenté en avance, je te l’ai donc amené. Fais En ce que tu veux moi je retourne dans l’entrée des fois qu’ils y en aient d'autres qui se pointe. Vraiment cette permanence m’ennuie... »


Le Jonnin avait toujours le même ton, ce qui ne semblait pas choquer son collège qui lui répondit sur un ton ironique :

« Tu veux peut-être ma place . »

Puis se retournant vers Akuma il lui fit signe d’approcher. Après avoir farfouillé dans son tas de feuilles le jonnin en tira une qu’il lut avec plus d’insistance. Marmonnant deux trois choses inaudibles il releva les yeux vers le gennin qui se tenait là, droit comme un piquet, face à lui.

« Bien, donc le Mizukage vous a convoqué pour vous confier une tâche jeune homme. Il s’agit d’une mission de rang C. un fanatique de créatures propage de nombreuses rumeurs au sein du village. Elles ont tendance à inquiéter certains villageois. Rendez-vous sur place et apprenez-en plus sur les fameuses rumeurs. Voilà votre tâche, Soyez prudent même si je pense que vous ne risquez pas grand-chose. Ce sera tout, prenez ça et veuillez avoir l’obligeance de dégager de mon bureau vous perturber le fenshui de cette pièce si reposante. »

Après avoir informé le gennin le Shinobi lui tendit son ordre de mission et lui fit signe de la main de prendre congé. Akuma attrapa le parchemin avant de quitter la pièce quelques peut perplexe face au ton ironique de l’homme. Il ne savait pas bien par où commencer aussi il décida de partir en direction de la place du village. Là-bas il aurait sûrement l’occasion de questionner quelques villageois se dit-il. Une fois sur place le gennin se mordit le pouce et après avoir composé se moudra il invoqua ses deux compères de toujours, Morchlaga et Dragflint. Les deux varans apparurent chacun leur tour dans un petit pouf ! Suivi d’un nuage de fumée.

« Hey ! Akuma, qu'est-ce que tu nous veux ? »

S’écria le plus jeune des deux reptiles. Celui-ci se tenait droit, les poings serrés comme s'il allait se battre. Le second quant à lui se tenait les bras croisés le visage fermé comme s'il boudait. Akuma esquissa un petit sourire avant de sortir de sous sa cape une petite bouteille qui comportait une tête de mort rouge sur son étiquette avec l’inscription POUR LES HOMMES LES VRAIS peinte en dessous. Il lança la boisson au lézard qui l’attrapa d’une main en grognant.

« Tiens Dragflint, c’est la cuver spéciale que tu aimes tant, j’en ai un plein tonneau pour toi au restaurant. Il sera à toi si tu m’aides sur ce coup. »


Akuma s’accroupit vers Morchi avant de lui caresser doucement la tête en le regardant tendrement.

« Tu es toujours aussi impulsif toi, allé on se calme j’ai juste besoin d’un coup de main. J’aimerais qu'aillent questionner les enfants du village au sujet d’un homme qui serait un fanatique de créatures et qui propagerais des rumeurs sur celles-ci. »


Il se retourna vers le plus grand des deux reptiles, celui-ci était déjà en train de siphonner la bouteille acquit quelques secondes aux parts avant.

« Quant à toi, vont voir les commerçants mais surtout restent corrects, pas de grabuge tu m’as bien compris... »

Le ton d’Akuma était soudainement devenu sévère, il n’avait pas le choix Dragflint était tellement imprévisible qu’une peu de fermeté ne lui ferait pas de mal. Le lézard se contenta de lâcher un rot gargantuesque avant d’acquiescer d’un signe de tête. Morchlaga quant à lui prit la posture de l’homme cool avant de répondre d'un ton strict et discipliné :

« Ça mâchouille chef ! Compte sur moi »

Les trois compères se dispersèrent alors dans le village commençant leurs investigations...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 180
Messages : 48
Jeu 12 Avr 2018 - 18:11
Une bonne heure passa avant que le trio se réunisse. Tous trois avait, comme prévu, interrogé les habitants de Kiri. Il était donc temps de confronter les informations collectées par chacun. Akuma s’assit sur un muret et alluma une cigarette, regardant ses deux varans il commença le débrif :

« Je vous écoute, Morchi commence, qu’ai tu appris des enfants du quartier . »

Le petit lézard semblait quelques peux contrarier, certainement que les enfants avaient dû le malmener. C’est sur un ton exaspéré que celui-ci prit la parole :

« Ha je te jure Aku, ces droles ils m’en ont faits voire de toutes les couleurs. Vraiment la prochaine fois je te jure je les cuisine façons terriyaki ! Enfin… Il semblerait que quelques-uns d’entre eux auraient aperçu notre homme, il y a de cela deux jours. Ils m’ont parlé d’une histoire invraisemblable. Il aurait été leur raconter qu’une salamandre géante viendrait les dévorer s'il continuait à crier en jouant au ballon, que des vers de peaux élisaient domicile dans le dos des enfants turbulent. Bien sure tu connais leurs facultés à être impressionné du coup ces chères bambines se sont mises à pleurer de peur, c’est alors qu’il aurait ajouté que leurs pleurs ne feraient qu’attirer des créatures bien plus féroces que celle sus citée... »


Alors que Morchi faisait son rapport Dragflint ne put étouffer un petit ricanement. Décidément ce reptile n’était vraiment pas très emphatique. C’est d’une voie froide et cinglante qu’il coupa son cadet :

« Ouai ! c’est des gosses, normal que ça chiale pour rien... »

Morchlaga n’apprécia que moyennement l’intervention de son grand frère. Brandissant son poing vers lui en signe de protestation il reprit :

« tu’en veux une c’est ça ! Je te parle d’enfants, tu n’as donc aucun cœur ! Et toi d’ailleurs t’as appris quoi . Avoue t’as encore été te torcher au lieu de bosser »


Akuma écoutait attentivement Morchi tout en observant le plus grand de ses lézards. Il ne savait pas si celui-ci avait but ou pas. Il n'est vrai qu’il titubait quelques peut et que son regard était assez lubrique mais en même temps il avait toujours le regard lubrique. Akuma fit alors un signe de tête vers Dragflint qui était en train de mener une joute verbale des plus vulgaires avec son petit frère.Le reptile émit alors un grognement avant de se redresser et de faire son rapport sur un ton des plus provocants.

« Ouai ! Quoi ?! Ben j’ai été les voir tes commerçants… Ils vont bien et te saluent voilà ! »

Akuma baissa la tête vers le sol. La fumée de sa cigarette passait de chaque côté de son visage, fendant ses oreilles en deux, comme si son cerveau fumait. Il plissa les yeux un instant avant de se redresser vers Dragflint l’air grave. Son ton devin subitement froid et sévère, il leva un index vers le varan avant de lui lancer :

« Développe Dragflint, ou sinon... »

Le lézard semblait ne pas prendre Akuma au sérieux, il affichait un large sourire provocateur. Sur un ton amusé il rétorqua :

« Sinon quoi gamin ? Qu’est-ce que tu vas faire dit moi ?! »


Akuma soupira un instant, son regard redevint subitement doux et le jeune homme affichait un sourire chaleureux. Un de ceux qui vous réchauffe le cœur et qui vous met tout de suite à l’aise. Calmement le Génin ajouta :

« Sinon j’arrêterais de produire et de vendre de l’alcool au restaurant voilai tout ! »


Dragflint resta perplexe pendant quelques secondes. Akuma était sûr que son invocation était en train de s’imaginer ce que pourrait donner sa vie au restaurant sans la moindre goutte d’alcool. Au quotidien ce lézard buvait entre 2 à 3,5 litres d’alcool plus ou moins fort alors imaginez son désespoir face à cette perspective. Agitant les mains vers Akuma le lézard enchaîna l’air paniqué :

« Non, non, non attend… Humm alors voilà, les commerçants que j’ai rencontrés m’ont fait part d’un individu qui correspond à ce que vous nous avez dit chef ! Shiroe le boulanger m’a dit qu’avant-hier alors qu’il se rendait à son fournil, il devait être 4h du matin selon lui, il aurait été abordé par un individu. Il pensait que celui-ci avait abusé de la boisson car son discours semblait être des plus confus. L’homme lui aurait dit qu’il avait eu une discussion avec un chien à trois têtes qui lui aurait dit que l’offensive des fourmis n’allait pas tarder. Aussi il aurait conseillé à shire de mettre en sécurité ses stocks de sucre. Hanami, l’apicultrice l’aurait aussi croisé, il y a de cela trois jours. Elle rentrait chez elle, après une visite chez sa sœur, quand elle le croisa près du lavoir. Il semblait être fasciné par l’eau que celui-ci contenait ce qui l’interpella. Elle sait donc approché de lui pour voir si tout va bien. C’est à ce moment qu’il l’a attrapé par les épaules et lui a hurlé que les loutres ne font que mentir il ne faut surtout pas les écouter. Malheureusement aucun des deux n’a pu me donner de description, Shiroe n’a pas vu son visage il faisait trop sombre et Hanami, sous l’effet de la surprise et de la peur, à fermer les yeux. »

Akuma resta silencieux pendant un petit moment, tirant régulièrement sur sa cigarette qui commençait à arriver vers la fin. Le jeune homme semblait songeur, il regardait dans le vide tout ceci ne lui disait rien qui vaille. De plus ils n’avaient pas vraiment de piste fiable.

« Pour ma part je suis allé consulter le registre des entrées aux portes du village. Visiblement un petit groupe de commerçant itinérant serait arrivé il y a cinq jours. Peut-être que notre homme se trouve parmi eux. J’ai interrogé les gardes, ce qui croyez-moi ne fut pas une mince affaire vue que ceux-ci sont plus gradés que moi, ils m’ont appris que le groupe est constitué de cinq individues. Trois hommes et deux femmes, ils sont censés reprendre la route demain. »

Les deux lézards étaient redevenu calmes, ils écoutaient le Shinobi d’une oreille attentive. Dragflint réagit en premier, il semblait assez sceptique face à l’hypothèse d’Akuma.

« Que ce qui te fait croire que notre homme se trouve parmi ces commerçants ? Peut-être est ce un résident de Kiri, il aurait aussi pu pénétrer dans le village de façon clandestine, je te rappelle aussi qu’il y a de plus en plus des mouvements navals ici, rien ne nous dit que ce n’est pas un marin qui fou le boxon. Il n’est pas impossible qu’il soit déjà loin... »


Akuma écrasa sa clope sur le muret avant de sauter au sol. Faisant un signe à ses deux compères de le suivre il se mit en route silencieusement. Dragflint n’avait pas spécialement tort et il le savait mais il devait quand même vérifier. Après avoir fait le tour de deux ou trois établissements le trio retrouva la trace du groupe qu’il cherchait. Akuma passa une bonne partie de la journée à les observer. Il ne décela aucun comportement significatif de leur part, ceux-ci ne faisaient que vendre diverses marchandises et matière première qui venait de différentes contrées qu’ils avaient visitées par le passé.

« Tu vois gamin, je te l’avais bien dit-on perd notre temps avec eux... »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 180
Messages : 48
Ven 13 Avr 2018 - 15:33
Le jeune Shinobi devait bien se rendre à l’évidence, cette piste ne menait à rien. Ils avaient perdu leur après-midi à les observer, et même la clientèle qu’ils avaient touchée ne leur apportait pas de réponse. La nuit était vite tombé et la faim commençait à gagner nos trois amis. Ils décidèrent de se rapatrier à l’Oyaji's table pour se restaurer et établir un plan de patrouille pour la nuit. Peut-être aurait-il plus de chance de cette façon. C’est alors qu’ils entendirent un cri aigu venir d’une ruelle non loin de la. Le trio se mit alors à courir, arrivant sur les lieux ils virent une jeune femme quelques peut déboussoler.

« Que c’est-il passé ? »

« Cet homme … Il… Il… »


« Où et il partit ? »


La jeune femme leva un doigt vers le fait de la rue. Akuma se retourna et partit en courant tout en lançant à ses équipiers.

« Morchi reste avec elle, Dragflint on y va ! »


A peine les deux Shinobi avait-il passé le coin de la rue que deux shurikens fondirent sur eux. Sautant sur le côté le duo se mit en garde. Face à eux une silhouette encapuchonnée leur faisait face. Allaient ils devoir se battre . Akuma trouvait cela bizarre, rien ne laissait présager que l’homme était violent. S’élançant vers lui fit signe à Dragflint de le suivre, le lézard alcoolo esquissa un sourire plutôt malsain tout en se lançant dans cet affrontement. Par cette offensive Akuma espérait pouvoir apercevoir qui était leur agresseur. Arrivé au corps-à-corps le combat commença par une succession de coups donnés et esquivés par les deux côtés. Les deux camps semblaient jauger le niveau de son adversaire. Même s'ils étaient deux le genin s’était vite rendu compte qu’il n’avait pas l’avantage, la silhouette ne semblait pas forcer plus que ça pour les gérer. Voyant que le combat était inutile Akuma sauta en arrière.

« Alors gamin, on fait quoi maintenant . »

« Ça craint, tu as réussi à le voir correctement . »


« Non, il est vraiment agile, mais y a un truc qui me dérange... »

C’est alors que les deux compères durent faire face à une nouvelle offensive, cette fois-ci c’était la silhouette qui mena la charge. Elle était rapide, elle porta un violent coup de pied au visage de Dragflint. Celui-ci ne put l’esquiver correctement, il minimisa légèrement l’impact du coup qu’il encaissa principalement au niveau de la bouche et du nez. La violence du coup le projeta quelques mètres en arrière, quant à Akuma il subit un tel coup de poing avant qu’un coup plus puissant que les autres ne lui soit porté. Opposant sa garde, celle-ci vola en éclat et le jeune homme encaissa de plein fouet le coup. Il atterrit au sol à coté de son lézard. Celui-ci saignait de la bouche et grommelait, pas étonnante vue la substance noirâtre qui coulait sur son visage.

« Grrr, je vais me le faire celui-là, mais c’est de la mer..."


Akuma ne put retenir un petit ricanement avant de reporter son attention sur la silhouette. Le duo se releva, le deuxième round avait laissé quelques traces sur eux mais toujours pas la moindre information potable n’avait été récolter. Si le combat continuait comme ça ils allaient se faire écraser . Akuma se concentra, il malaxait son chakra puis activa la technique du couteau d’office. Sa main s'était recouverte d’un halo bleuté pendant quelques instants avant que celui-ci converge vers son index. Le jeune homme semblait être plus concentré, Dragflint voyant ça ricana en regardant successivement son ami puis la silhouette.

« Alors on y va sérieusement cette fois ? »


Akuma ne prit pas la peine de répondre, il s’élança une nouvelle fois vers l’individu. Dragflint le suivait de près, le lézard avait activé sa technique du filet de sole. Akuma frappa en premier, Dragflint une seconde après, sans succès leur adversaire avait une nouvelle fois esquivé leurs coups. Ils répétèrent leurs coups deux fois en augmentant graduellement leur vitesse avant de finir sur une attaque coordonnée plus que correcte. Celle-ci toucha la cible dans un bruit sourd. Les deux compères avaient fait mouche et affichaient une mine satisfaite mais celle-ci ne dura pas. Ils découvrirent avec stupeur que leurs attaques avaient été paré mais pas de n’importe quelle façon. Le contre-attaque ne se fit pas attendre, profitant de la surprise des deux Kirijin la silhouette les renvoya au sol d’un coup de pied circulaire. Tous deux à terre à quelques mètres de l’homme ils commencèrent à se relever difficilement. Comment étais ce possible, les deux amis se regardèrent un instant.

« Tu as vu toi aussi, regarde c’est encore actif... »

« Oui, je vois mais comment peut-il utiliser le couteau d’office et le filet de sole...? À moins que... »

« Tu crois, mais pourquoi... »


Dragflint n’eut pas le temps de finir sa phrase, il fut coupé par le fait que L’homme qui se tenait face à eux venait de partir en courant. Se relevant d’un bon ils s’élancèrent à sa poursuite.

« Vu sa direction je pense qu’il essaye de quitter le village. »

« Oui mais avec sa vitesse on le rattrapera pas comme ça, faut pas le perdre. »


Arrivé aux frontières du village l’homme s’arrêta leur faisant à nouveau.

« Comme vous m’avait amusé ce soir je vais vous donner mon nom. Je suis Yoji Kuma, originaire du pays de l’herbe. Tout comme toi Akuma il me semble, et je ne pense pas me tromper en affirmant que tu as un pacte avec les Dragons de komodo… Nous serons certainement amenés à nous rencontrer de nouveau dans un futur proche, pour l’instant j’ai à faire aussi je vais vous laisser. Nous nous affronterons une prochaine fois en attendant tâcher de vous entraîner vous êtes assez faiblard tous les deux »

Suite à cette tirade le Shinobi effectua une série de moudra, dans un nuage de poussière l’homme invoqua un gros pélican. Sautant dans son bec il prit place dans la poche qui se trouvait au niveau de son cou, il adressa une dernière phrase au duo avant de prendre son envole.

« Tu devrais aller faire un tour sur l’ile Komodienne j’y ai laissé quelque chose de spéciale pour toi... »


D’un battement d’ailes le pélican prit son envolé, le gennin et son lézard furent projetés en arrière par la puissance du mouvement d’air. Ils n’eurent d’autres choix que de regarder le volatile s’éloigner dans la pénombre du ciel. Après avoir été récupérer le petit morchlaga ils escortèrent la demoiselle qui était encore toute déboussolée. Pas mal de questions tournaient dans leur tête, comment cet homme pouvait être aussi puissant et comment se faisait-il que celui-ci en sache aussi long sur eux ? De plus il maitrisait les mêmes techniques qu’eux ce qui était encore plus étrange, la seule hypothèse qu’ils avaient réussi à établir était que ce Kuma devait certainement être un autre disciple de l’ermite qui avait formé le jeune Oyaji quelques années aux parts avant. C’est empli de ces doutes et questionnements que le trio rejoignit le capitole pour effectuer leur rapport...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Comme dans un miroir... (Mission solo) N°2
» Mission 2: À vouloir voler trop haut, on finit par se brûler les ailes [Mission Solo / Challenge étage / ACCOMPLIE]
» Rumeurs codex NECRON début 2011
» Photokina 2008 : Les nouveautés, les rumeurs
» Rumeurs Nikon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: