Hear, Fear, Here [Mission Rang C - Kitai & Mako]

 :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Tokutoku Tokuto
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 220
Messages : 61
Dim 8 Avr 2018 - 5:30



Hear, Fear, Here
聞く,恐れ,ここに




▬ Oh, La feignasse. On s’lève.



Regard songeur, la chair encore affalée dans ce cabanon d’infortune, mes pupilles essayant de fuir la lumière de la lune imposée, sommairement. Champ de vision ratissant les alentours, pour trouver un repaire, tout ce qui se trouvait autour de moi, qu’importe. Toute tentative de fuite était maintenant caduque. Aujourd’hui, nocturne, demain, se gambader en plein jour. Routine imprévisible, vie pleine de surprise. Aucune envie d’effort, aucune envie de surmonter mon défaut, être mollesse. Une ombre sur le tableau, celle qui arracha la porte, qui s’imposa de cette voix rauque. Silhouette qui devenue familière à force, à faire taire à jamais, dans l’optique d’avoir ma tranquillité. « Laisse-moi », sans effet.

Un vacillement dans la pièce, mes sens réagissent. Geta fusant vers ma trombine, alors encore enivré de ce sommeil. Le moment attendu, se prendre effectivement l’objet, dans un fracas assourdissant, ce qui avait eu pour effet de me couper toute envie de m’y replonger, pour le moment. Elle avait gagnée. Me lever, doucement, puis me laisser tomber vers elle. Faire mine de le faire du moins, pour me redresser par la suite. Le teint pâle, le visage insipide, caressé par les rafales de vents fréquents en hauteur. Elle l’avait remarquée, elle était venue me traîner à l’échéance qui m’attendait, sous ordre. Missive reçue, sachant pertinemment que j’oublierais ; que je dirais avoir omis, du moins, lassée de me voir me tourner les pouces.

Engagement pris, devoirs oblige. Son initiative m’emmenait vers un quartier très animé de la ville, au soir, au grand désarroi des nombreux locataires fourmillant l’avenue. « C’est le type qui dort sur les toits » qu’ils disaient. Me tenir droit, l’esprit éclairé au milieu de la plèbe, tandis que je toisais celle qui m’avait contraint à de si longues minutes de marche. Un second coup dans la trombine, l’étripant du regard sans oser tenter un geste. Celle qui l’envoyait n’allait pas apprécier. Il fallait agir simplement, encaisser, en s’efforçant de ne pas répondre. Marcher encore et encore, sans connaître ma destination.

Serrer les dents, supporter, je l’avais fait toute ma vie, cela. La douleur n’était, bien heureusement, pas la même. Là où je dus endurer les pires sévices, essuyer les conflits, me terrer, survivre, sur-survivre, ici, parcourir quelques mètres n’étaient pas quelque chose de létale, peut-être même une action bénéfique. Quelques mètres qui menèrent directement à un terrain vague, grand, très grand, vide surtout, avec cette façade blanche à mon échine, grand mur qui délimite les terres de Kumo. Dans l’attente d’une réaction particulière de celle-ci, qui m’avait remis l’ordre de mission que j’avais égarée, quelques jours avant.



▬ Je te laisse seul, tu attendras tes partenaires ici. C’est le point de rendez-vous. Ne t’enfuis pas… Sinon j’le dis à…

▬ Seul ? Sérieux…

▬ Arrête de faire le gamin, Tokuto…



Dans l’attente d’une réaction tandis que l’ombre qui était venu m’extirper s’était également envolé. Elle n’avait qu’à s’en vouloir à elle-même, après cela. Un environnement paisible, stable, marqué par une paix unilatérale dans le Village. Une sérénité. Un environnement qui fut autrefois marqué par des affrontements, effusions, flammes, morts. Maintenir la paix en dissuadant l’assaillant. Une bonne stratégie en temps de guerre, pour prévoir celle-ci. Allais-je être l’une de ces âmes sacrifiées ? Nourrissant encore les terres du Village des Nuages. Qui la fertilise. Qui la rend plus forte, de seconde en seconde.

Un silence rompu par une petite agitation aux alentours. Parasites apparus, une bonne demi-heure de passé, faire ce qu’ils savaient le mieux faire ; c’est-à-dire me déranger. Le sol du terrain vague grondant à chaque pas, l’asphalte témoignant de cette présence. Les yeux clos, allongé sur ces terres poudreuses, le bras en support de la trombine. Sentir l’air fendre ma peau, me laisser emporter, douce nuit. Nuit pour dormir. Nuit où je m’étais endormi. Emerger quand l’aura fit si proche qu’elle perturba mes sens, déjoignant mes paupières, l’une puis l’autre.




▬ Hhh… Mmm… Kkk… J’dormais pas… Oy...



Peinant à me relever, l’échine contre cette façade, selon toute vraisemblance : un cas perdu. Une position que j'adorais, en somme, même-ci le moment était difficilement explicable. Du moins, aux communs.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Gurifu Kitai
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 150
Messages : 41
Mar 10 Avr 2018 - 17:35
Etendu sur mon lit, les mains croisées derrière mon crâne, imitant un oreiller. Je fixait le parchemin sur le mur me faisant face. Fixé dans les lattes de bois à l'aide d'un Kunai, il était là depuis hier. Ordre de mission, une fois de plus, m'empêchant de m'atteler à ce qui était pour moi ma véritable mission, mon véritable dessein. Je me souvenais encore du sourire en coin de l'assistante de Raikage-sama, quand elle me dit un truc du genre :

" Tu vas rencontrer de nouveau compagnons. Un mec bizarre, et un autre encore plus bizarre "

Super, quel merdier. J'allais devoir faire équipe avec les laissés pour compte du village. Ceux dont personne ne veut, ceux mis à l'écart, car trop en dehors des normes d'un système maintenant établi. Je ne savais pas si quelqu'un entendait mes complaintes. Pourtant secrètement j'implorais en silence d'arrêter ce genre de conneries. Je ne voulais plus faire de missions en équipe, du moins, avec des gens ne faisant par partie de mon équipe, celle qui avait été officialisé.
Mon sac était prêt, depuis la veille, et pourant... En dépit de mes préparatifs, la volonté d'accomplir mon devoir se faisait de plus en plus faible, au fur et à mesure que les minutes défilaient sous mes yeux, vidés de toute volonté. Un type bizarre et un autre encore plus bizarre. Un grand soupire, lassant, s'échappa de ma bouche, et je me redressai sur mon lit, prêt a présent à affronter la fatalité de mon destin. Ma grande cape de fourrure noire ornant mon dos couvrait à présent mon crâne, et arrachant l'ordre de mission du mur ou il était planté, je quittai ma demeure, laissant derrière moi la certitude d'avoir échangé une soirée calme et studieuse contre une autre de merde affublée de mecs bizarres pour me la rallonger. Le rendez-vous avait lieu à la nuit tombée, prêt des remparts à coté des portes.

______

J'avais traversé toute la ville. Et le contraste était saisissant. J'avais déambulé le regard vide et triste vers ce qui allait être mon travail d'une journée, croisant au contraire les yeux joyeux et sereins de tout ces villageois, ayant passé une soirée heureuse, rentrant chez eux, profiter d'un sommeil bien mérité.
Nous avions rendez-vous au début de la nuit, car si mes informations étaient exactes, nous devions arriver sur les lieux de mission au petit matin. Gâchée pour gâchée, finalement je n'étais plus à cela près.
Je me trouvais sur les lieux du rendez vous, inspectant rapidement les alentours, j'avais déjà détecté ce truc sur le sol, endormi là comme un clochard au milieu de la rue. Finalement, je pensais déjà avoir trouvé le " plus bizarre ". Je m'approchai de lui, éspérant au plus profond de moi que cette chose n'était pas un Ninja, et de plus n'était pas un de mes partenaires. Arrivant à quelques mètres de lui, il se réveilla, s'extirpant finalement à un sommeil qui semblait avoir été léger. Il s'était retourné vers moi, et tentait à présent de se relever bien difficilement, feignant qu'il ne dormait pas.
Le dévisageant de tout son être, je savais déjà à qui j'avais à faire, et bien malheuresment pour moi, ce n'était pas une bonne nouvelle.
Voilà plusieurs mois maintenant que j'entendais dans le village l'histoire d'un homme, enfin non l'histoire d'un type étrange qui dormait sur les toits, une sorte de vagabond du sommeil, clochard de la nuit, qui ne trouve refuge que dans les plus hauts sommets de la ville, pour y dormir. La description que le village faisait ce personnage étrange était sans équivoque, et cette personne, se trouvait devant moi, tentant tant bien que mal de me convaincre qu'il ne dormait pas.

-" J'espères que c'est toi, le - encore plus bizarre -, sinon ça promet "

M'assayant par terre, adossé à la parroie du mur d'enceinte de la ville, je pus apercevoir et comprendre de l'incompréhension dans son regard. Mais ne dit mots. Dans un soupire éternel, j'attrapai un caillou que je lançais avec précision au dessus de ma main, le rattrapant dans la seconde qui suivait. Ainsi c'était là ma technique pour combler l'ennui.

-" Non rien laisse tomber, il est ou l'autre ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mission : Mahou a besoin de thunes [Rang B] (accomplie)
» places au 1er rang, bonne chose ou pas ?
» Bleach 325: Fear for the fight
» COMICS PLACE : la petite émission
» Avis de marché - Paris - Musée Rodin - Mission de restaurateur conseil - conservation préventive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-
Sauter vers: