Journée entre copines [ft. Natsuki]

 :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines »

feat Yamanaka Natsuki


Ca commençait à sérieusement la mettre en rogne toute cette histoire. Tout les genins qu'elle avait croisé n'étaient que des garçons. N'allez pas me faire croire qu'à Kumo, les femmes sont destinées à faire la cuisine et les courses. Non, ca ne marche pas. Pourquoi ? Regardez le représentant du village des nuages. Vous ne voyez pas ? Si je vous dis de petite taille mais qui peut vous défoncer en un claquement de doigts ? Non, vous voyez vraiment pas ? Hikaru Nanahara, ca vous parle pas ? Si vous me répondez non, c'est que vous êtes pas de Kumo. Et dans ce cas, vous n'avez rien à faire ici. Veuillez partir je vous prie. Allez. Ouste. Allez vous occuper ailleurs. Et fermez l'onglet voire la page en partant.

___

Claquant la porte de sa chambre, la Rakurai n'en pouvait plus de rester enfermé. Prendre l'air, voilà ce que lui avait conseillé sa mère. Et elle l'avait écouté pour une fois. Comme un léger blues, Shihō ne se rend pas dans les bas-quartiers cette fois-ci. Ni dans les rues commerçantes, trop d'agitation ça allait la rendre encore plus énervée qu'elle ne l'était déjà. Plusieurs avertissements avaient d'ailleurs été envoyé à la maison, et ça avait particulièrement rendu fou de rage le paternel.
S'il y avait quelqu'un que la boule de nerfs ne voulait pas se mettre à dos, c'était lui. Elle avait gardé un souvenir assez mitigé de la fois où sa crise d'ado l'avait poussé à chercher les embrouilles avec tout le monde de sa famille. Bien entendu qu'elle le fait encore, mais moins. Le savon qu'elle avait reçu ce jour là, elle s'en souviendrait toute sa vie.

Non là, Shihō avait besoin de calme. Oui ca fait bizarre de trouver ces deux mots dans la même phrase quand on connait un peu le personnage. Mais tout le monde a ses faiblesses, ne pas être opérationnel tout le temps. Ca arrive même aux meilleurs.

Un petit coin tranquille aux abords d'une montagne, elle observe le paysage. Et si elle s'était trop fourvoyée en attendant trop de la part de la voie des shinobis ? Comment vivaient les autres kunoichi ? Arrivaient-elles à gérer la pression des autres et de leur famille ? Shihō n'en savait rien, elle n'avait pas cela à gérer puisque ses frères et sœurs se l'étaient répartis entre eux. Elle n'était que la dernière, celle qui est tranquille et qui jouit de la réputation de son clan. Celle qui peut faire n'importe quoi, foutre le bazar sans jamais ternir l'image du clan. Mais comment elle ferait si jamais ses ainés dérapaient ? Serait-ce toujours la même routine à la maison ? Pas sûr.

C'est pas la joie... avait soupiré la jeune femme, serrant son poing lorsqu'elle entendit l'herbe frémir sous les pas d'une personne. Heureusement qu'elle n'avait pas tout dit à voix haute, sinon elle serait dans de beaux draps. Mais une parade était déjà en pole position. Prétexter que c'est l'alcool. La phase de dépression marche très bien.

Basculant sa tête en arrière, la silhouette se dessine petit à petit. Une jeune femme. Peut être enfin était-ce une kunoichi.

Salut ! Je peux t'aider ? demanda t-elle d'une voix douce.


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
Cet après-midi, je ne travaille pas.

Ça veut donc dire que je peux faire tout ce que je veux ! Comme ... Comme ... Faire de la pâtisserie. Parce que, j'ai toujours voulu en faire. Même si, après un petit accident, j'ai été un peu bannie des cuisines. Bon, je pense qu'ils ont oublié depuis le temps ! Puis, qu'est-ce qui pourrait mal se passer ? Je veux dire, je ne suis pas si maladroite que ça. Plus si maladroite que ça. Il n'y a pas de risque que je mette à nouveau le feu, nan ?

Deux heures plus tard, je sors toute joyeuse du quartier. Dans mon sac, un thermo avec du thé, plusieurs muffins faits avec ... Amour ? Nan. Avec ... Gloire. Et un bouquin. Je vais pouvoir profiter de l'après-midi, au calme. A ne rien faire. A tout faire. A laisser vagabonder mon imagination. A faire une sieste.

Et surtout. Surtout. Sans avoir à voir qui que ce soit. Seule !

Je décide donc d'aller me terrer dans un petit coin de parc, avec vue sur la montagne. Peu, pas fréquenté. Je pourrais faire ce que je veux, sans avoir l'impression d'être une associale ! Parce que, bon. C'est différent d'être seule à ne rien faire quelque part dehors que dans sa chambre sous la couette. Oui, oui, il y a une nuance essentielle.

Dommage qu'elle m'échappe là maintenant.

Alors, j'arrive. Toute guillerette. Un grand sourire sur les lèvres. Sourire qui s'éteint, en voyant quelqu'un squatter mon p'tit coin de sérénité. Ah. Pas grave, j'en trouverai un autre ! Je m'apprêtais à tourner les talons et à aller voir ailleurs si j'y étais que j'étais ... interpellée.

Oh non. Pourquoi moi ?!

Je me retourne, un peu crispée. Vois une fille au teint basané, visiblement plus jeune que moi. Qui ne semble pas agressive, même. Qui me salue et me demande si je veux de l'aide. Je cligne des yeux, bêtement.

- Heu ... Je sais ... pas ?

Un silence gênant s'installe, que je tente de briser maladroitement.

- Et moi, je peux ... t'aider ?

Même si, en vrai, j'avais pas envie de l'aider. J'avais juste envie de repartir et me retrouver seule avec moi, je et moi-même.

- Tu veux un muffin ?

Peut-être que le muffin attirera son attention ? Peut-être ... Peut-être aurai-je le temps de fuir pendant qu'elle sera en train de le dévorer ?

Wow. Je pars vraiment trop loin.

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Pensive et silencieuse, elle observe la nouvelle arrivante. Sac sur le dos, s'apprêtant à changer d'endroit, prise sur le fait. Elle ne peut fuir. Shihō s'en moque un peu si cette jeune fille s'en va, mais par la magie des mots, elle reste. Mieux, elle se met à marcher dans sa direction. Comme quoi, interpeller les gens n'est pas que néfaste.

La Rakurai reste assise, se contentant d'indiquer de la main la place à côté d'elle. Non, elle n'a pas envie cette fois de se déplacer jusqu'à son invitée du jour. Trop occupée  à réfléchir sur son sort... pendant quelques secondes avant d'entendre le mot Muffin. Quelque chose s'éveilla en elle, comme une sorte de sixième sens. Oui, il lui fallait à manger. Se nourir allait lui faire oublier ses interrogations, pendant un temps certes, mais c'était mieux que rien.

Oh des muffins ! Ca fait trop longtemps que j'en ai pas... Non rien.

Ah oui, elle voulait rester neutre aujourd'hui. Encore une fois, son engouement avait reprit le dessus et Shihō s'était efforcée à rester le plus neutre possible pour essayer de rattraper le coup. Ne pas trop paraître familière, pour changer. Pour se faire accepter plus facilement. C'était après tout la première fille qui ne fuyait pas lorsque la Rakurai l'interpellait. Bon il faut dire que ce n'était pas le discours récurent, une approche différente cette fois-ci.

Tu pourrais m'aider à combler mon ennui si tu le désires. Comment tu t'appelles ? Tu veux bien être mon amie pour la journée ?

Toute chamboulée, son esprit l'est tout autant. Pallier l'ennui en discutant autour de muffins fait maisons. Voilà maintenant leur occupation de l'après-midi.


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
Je pense que j'aurai dû faire ça. Pâtissière.

Je veux dire, c'est une occupation comme une autre. Puis, elle apporte du bonheur. Ou de l'intérêt. Ou quelque chose en tout cas, et ce quelque chose c'est pas des pleurs et des morts. Il y a juste à voir la réaction de la demoiselle basanée, face à moi. Une lueur s'était allumée dans son regard, elle parlait avec un enthousiasme agréable à entendre ! Par contre, je ne comprenais pas pourquoi elle semblait si décidée à ... le cacher ? A l'étouffer ?

Est-ce que c'était à cause de moi ? Est-ce que j'avais fait quelque chose de mal ? Certes, j'avais pas l'air très à l'aise mais ... C'est moi d'habitude, faut pas en tenir rigueur ! Sauf qu'elle ne devait pas être au courant.

Bizarre comment en quelques secondes, j'étais passée de la fille associale, souhaitant être seule, à la fille complaisante, cherchant juste à être appréciée par les inconnues qu'elle rencontre dans un parc.

Je dois vraiment travailler mon estime de moi, misère ...

Quoi qu'il en soit, je suis tirée de mes réflexions par sa prochaine tirade. Elle s'ennuyait, donc ? Elle souhaitait avoir quelqu'un avec qui passait la journée ? Et, uh, être amie avec moi ? Comme ça ? Alors qu'on se connaissait de rien ? Je veux dire, okay, j'suis pas regardante, mais il doit bien y avoir des limites, nan ? Je vais pas l'amitié de n'importe qui !

... Quoi que ...

Je finis par répondre, mal assurée.

- Je suis assez moyenne comme amie, mais je peux essayer. Si tu veux bien.

C'était un peu ridicule, ce "si tu veux bien". C'est elle qui avait proposé, c'est bien qu'elle voulait, nan ? A moins que ce soit le genre de filles à dire des trucs en l'air pour finir par dire "ahah mais nan je plaisante !".

... J'espère que c'est pas le cas.

- Moi c'est Natsuki. Et, heu, je suis du clan Yamanaka.

Je me présente, lui tendant une petite boîte où se trouvent mes muffins maison, avec ce qui se veut un sourire agréable. Mais qui doit faire pas mal crispé, j'imagine.

D'ailleurs ... Y'avait pas marqué sel sur ce pot de sucre ?

Oh.

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Une nouvelle amie. Cela faisait longtemps que Shihō n'en avait pas eu une. Toutes les filles qu'elle avait croisé durant son parcours s'étaient vite écartées quand elles s'étaient aperçues des habitudes peu féminines et banales de la Rakurai. "Les filles ne sont pas faites pour trainer dans des bars, elles doivent rester à s'occuper de la maison." Voilà ce que ses anciennes amies lui avaient répondues, en ajoutant que le shopping ainsi que s'habiller plus convenablement que des habits masculins. Cesser de penser à toute cette période gênante sur le plan social. Répondre à l'invitation proposée, en tâchant de rester sur la même longueur d'ondes qu'au début.

Oh tu sais, c'est toujours mieux que de rester seule. Je viens du clan Rakurai, Shihō.

Le clan Yamanake hein ? C'était pas de là que venait le conseiller du Raikage ? Shihō  en avait entendu parler par ses parents, mais ne s'était jamais intéressé à la généalogie des personnes résidant à Kumo. Il y en avait bien trop pour tous les retenir, et la jeune femme n'avait pas que ça à faire.

Attrapant un muffin que la Yamanaka lui proposait, la Rakurai le croqua à pleines dents en continuant d'observer le paysage en réfléchissant à quoi dire. Faire la conversation avec quelqu'un était compliqué dans le sens où l'alcool et la violence physique n'étaient pas présentes. Qu'importe, aujourd'hui elle n'avait pas envie. Non, la jeune femme désirait innover, avoir une approche différente. Et la Yamanaka tombait très bien.

On peut dire qu'on est copines de Muffins maintenant. Alors, qu'est ce qui t'amènes par ici ? Moi c'est parce que je m'ennuyais... demanda t-elle d'un ton monotone.

Les gâteaux apportés étaient délicieux, mais Shihō se retenait de finir la boîte. Il ne fallait pas non plus se croire tout permit. Nul doute que Natsuki ne désirait pas voir ses pâtisseries expédiées aussi vite, et elle avait peut être que ça pour la journée.

Tu n'en prends pas ? commença à questionner Shihō avant de reprendre une bouchée. Une mine surprise. Le goût véritable venait d'arriver à son palais. Du sel en guise de sucre. C'était pas mauvais, mais il fallait s'habituer très vite et ne pas être spécialiser dans le domaine sucré. Les pâtisseries pouvaient être à la fois sucrée et salées. Tout était une question de goût.

J'aurais préféré au sucre, mais au sel c'est bien aussi. Ca montre que c'est fait maison c'est bien. N'aie pas peur.Je ne mords pas, du moins pas aujourd'hui.



Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
Le clan Rakurai, rien que ça ? C'était le premier des clans à Kumo, le plus éminent, celui qui avait lancé l'initiative de Kumo. Et là, je me trouvais face à un de leurs membres, assez proche pour pouvoir la toucher du doigt. Mais quelque chose me disait que ça pourrait être une mauvaise idée de se faire, je me retenais donc.

Me servant un de mes muffins, je l'écoutais parler. Puis, n'arrivant pas à étouffer un bâillement, je finissais par lui dire les raisons assez communes de ma présence.

- C'est mon jour off, je voulais en profiter pour prendre du temps pour moi. Faire tous les trucs que j'arrive pas à faire d'habitude. Comme la pâtisserie. Lire. Ce genre de trucs.

Puis, me saisissant d'un muffin, je croquais dedans. M'empêchais de le recracher, sentant effectivement le sel à la place du sucre. Et autre chose que j'arrivais pas à déterminer mais qui n'était définitivement pas dans la recette. Ma copine de muffins me le fit remarquer, bien qu'elle ait complimenté la chose. Est-ce qu'elle aimait vraiment ? Parce que, en vrai, moi, j'avais plus envie d'y toucher. Ce faisant, je n'avais plus rien à manger, mais c'était quand même mieux que d'être malade ! Je secouais la tête, dépitée par ma maladresse - et me maudissant de ne pas avoir goûtée la pâte avant de la faire cuire, j'aurai pu tout rattraper ! Ou rendre le tout encore plus dégueulasse en mettant un nouvel ingrédient qui n'avait rien à y faire. Je lui tendais alors la boîte entière, invitation à ce qu'elle mange tout si elle appréciait vraiment ça.

Et si elle n'appréciait pas, au moins, ça se saurait rapidement. Puis, rebondissant sur la fin de sa phrase, je demandais bêtement.

- Parce que tu mords d'habitude ?

Moment gênant. Le silence s'installe quelques instants, je décidais de le briser. De faire la conversion. Être une bonne copine de muffins, même si je savais pas trop si c'était dans les exigences du poste, d'occuper les blancs en parlant pour rien dire. Oh.

- Tu fais quoi dans la vie, sinon, à partir t'ennuyer ?

Puis me rendant compte que ça pourrait être vexant, je me corrigeais, mes mots sonnant pressés.

- Désolée, je voulais pas dire ça, je ... Bref, tu as quoi, comme occupation ..?

Pour l'encourager, je décidais de faire le premier pas.

- Comme t'as pu le deviner, moi je suis pas pâtissière. Je suis ... shinobi. Pas une très douée, tu sais.

Je lui adressais un petit sourire, se voulant léger. Mais en vrai, je le pensais.

Ça m'échappait, pourquoi j'étais Jônin déjà ..?

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Oh oh, pleins d'informations venaient d'être dévoilées par la Yamanaka. Kunoichi comme Shihō, la dite Natsuki était venue pour profiter d'un peu de calme. Quelques indices avaient été citées également, comme la pâtisserie. En témoignait les boites de muffins qu'elle avait apporté avec elle et gentiment proposée à la Rakurai. Comment ne pas craquer pour une si jolie bouille ?

Ouaip. Mais avec toi c'est différent. Je ne mord pas la main qui nourrit.

C'était totalement ça. Bien que les querelles familiales poussaient de temps en temps Shihō à se rebeller quitte à avoir une grande envie de taper dans le tas, ce n'était pas de la pure violence. Elle était justifiée, mais passagère. Remplie de crainte car les remontrances familiales chez les Rakurai n'étaient jamais bon enfant. Tu menaçais, tu te prenais aussitôt une droite. "La main de la justice" comme disait son paternel. Sa joue pouvait plaider en sa faveur, pourtant la demoiselle au teint mat s'était faite frappée à maintes reprises dans son difficile parcours. Toutefois, rien n'égalait la main de la justice en termes de douleur.

Je m'ennuie tout le temps. Mais j'arrive à pallier cela par des occupations banales. Aller boire des verres entre amis, me bastonner. Courir aussi, même si personne ne semble  vouloir m'accompagner...

Les dernières paroles avaient été prononcées de façon à ce que Shihō repose le muffin pour se reconcentrer sur le bleu du ciel. Ce sentiment de solitude, elle l'avait toujours mis de côté depuis que ses frères et soeurs s’étaient éloignés peu à peu du domicile familial. Depuis, dès que la jeune femme se faisait des amies, elles ne restaient pas longtemps. L'engouement de la Rakurai pour les défis effrayaient tout le monde, voilà pourquoi elle avait en partie laissé sa formation de côté pendant un instant.

On est toutes très douées dans un domaine... - tourne la tête en direction de la Yamanaka - Je doute que la pâtisserie soit un atout de qualité dans notre profession. Ou alors ça pourrait être très fourbe...

Tendre sa main en direction de la boîte de muffins, dévier sur la poigne de sa nouvelle amie. Éphémère ou pas, telle serait la conclusion de sa réaction suite à la question qu'allait poser la Rakurai.

Montre-moi à quel point tu te dit douée. Sors moi de cette vague d'ennui. Prouve moi que tu es plus qu'une  moyenne amie.


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
Je n'ai pas trop su quoi en penser, de sa première réplique. J'imagine que c'est ... une bonne chose ? J'affiche un petite sourire hésitant, avant de commenter.

- Ça me ... rassure.

Puis, suite à un monologue, elle fait une feinte et au lieu de prendre un nouveau muffin (oui, oui, oui, mange les tous !) elle se saisit de mon poignet. Comme ça. Puis me dit un truc trop chelou.

Mais qu'est-ce qu'elle essaye de dire, là ? Mon regard affiche une totale incompréhension.

Montrer à quel point je suis douée ? Mais je suis pas douée, je l'ai dit direct ! Et j'ai dit dès le départ que j'étais moyenne, pour pas dire juste nulle. Alors elle s'attend à quoi ? A des feux d'artifice ? Piou piou piou ? Je crois pas que ce soit le bruit de feux d'artifice, mais je me comprends.

Vous me comprenez ? Oh.

Qu'importe. N'empêche, déjà que c'était pas prévu que je fréquente quelqu'un cet après-midi ... Si en plus, il fallait que je fasse des efforts ... Je la regardais, pas mal dans la détresse. Me demandant ce que j'allais faire. Je pouvais essayer en tout cas ? Je veux dire, sur un malentendu, peut-être que j'arriverai à faire un truc correct ?

Genre, j'ai pas envie de la décevoir. Même si c'est une inconnue. Et même si je suis pas mal décevante dans le genre de fille.

Mmh ... Elle aimait bien mes muffins, peut-être que c'est de ça qu'elle parle ?

- Heu ... Tu veux plus de muffins ?

Puis, incertaine, j'essayais de rebondir sur n'importe quoi qu'elle aurait pu dire pouvant m'aider. C'est donc encore moins sûre de moi que j'avançais, sur une petite voix craintive.

- Ou tu veux qu'on aille boire quelque chose ..?

Puis, avec une moue, je rajoutais.

- ... Parce que sérieux, me battre, c'est pas trop mon truc ...

Nan, sérieux, je voulais bien faire des efforts. Mais il devait quand même y avoir une limite.

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


En temps normal, la demoiselle du clan Rakurai aurait insisté après avoir entendu une réponse aussi peu motivée. Mais comme en ce moment elle était dans sa période un peu de blues, Shihō se résigna bien vite. Oui, Natsuki pouvait être rassurée. Parce que la Shihō de d'habitude aurait remué ciel et terre pour te sortir de cette sorte de spirale sans queue ni tête dans laquelle elle essayer de l'embarquer. L'incompréhension la plus totale était de mise, et la Yamanaka ne semblait pas comprendre où l'emmenait la donzelle et ses phrases bien étranges. La blonde ne voyait que les muffins, mais était-ce là ce qu'elle désirait voir ou bien se refusait-elle à réfléchir à quelque chose de plus poussé ?

Les muffins sont très bons, ne t'en fais pas. Et je n'ai pas spécialement envie d'aller boire maintenant De l'eau ou du café me suffisent amplement.

S'échapper de la réalité, couper les ponts de la routine journalière. Telles étaient les causes de sa présence ici, au pied de la montagne dans ce parc. Mais aussi bien elle cherchait à fuir ses responsabilités aujourd'hui, Shihō ne pouvait pas réfréner ses pulsions. Paraître calme toute une journée était clairement impossible, même avec un manque de motivation très prononcé. Il fallait qu'elle tape du poing, sans effrayer Natsuki.
Serrant son poing à l'abri du regard de sa moyenne amie, Shihō frappa une puis deux puis trois fois le sol. En réduisant un peu sa force et appliquant son chakra dans sa main, elle parvint à taire les coups. Pas entièrement, mais suffisant pour ne pas troubler la paisible atmosphère de l'endroit.

D'ailleurs, la dernière réplique fit sourire la Rakurai. La sortant presque de sa morosité tellement c'était dit de façon spontanée et innocente. Ça l'amusait parce qu'enfin elle voyait une autre facette, bien plus rare, que les autres filles ninjas désiraient montrer. Exit la quête de puissance ou de reconnaissance, ici la Yamanaka ne montrait rien de tout ça. Une personne simple, dont la simplicité prenait le dessus sur le fait d'être soldat. Elle devait avoir une très grande sagesse pour agir de la sorte, ou alors ne l'avait-elle pas encore découverte.

Personne n'a parlé de se battre enfin, Natsuki. C'est ton jour off comme tu l'as dit, je ne vais pas te demander de faire ce que tu fais tout les jours. Je me suis montrée maladroite en te demandant de me montrer, j'en suis désolée.

Ses jambes trépignaient, elles désiraient être utilisées. Lasses d'être cantonnée à rester immobile, ce que la Genin comprenait très bien. S'étirant d'abord les bras, la voilà qui se lève et effectue quelques étirements afin de sortir de l'inactivité ses guiboles. Natsuki ne voudrait sans doute pas courir, ou alors elle n'arriverait sans doute pas à tenir le rythme que la Rakurai imposerait. Non, il allait falloir faire en sorte que ce soit un rythme assez lent, qui occupe tout le monde sans se fatiguer.

Ça te dit de marcher un peu ? Les muffins c'est bon, mais ça tombe vite sur l'estomac. Et puis ça nous changera les idées je pense, tu n'es pas d'accord ?


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
J'ai du mal à comprendre Shiho.

Enfin, je dis ça, c'est pas comme si j'arrivais à comprendre les gens facilement, de base.

L'adolescente était intrigante. Son attitude et ses paroles ne semblaient pas en accord avec ... sa nature. Et pas la profonde, de nature. Juste sa façon d'être de tous les jours. Pourquoi semblait-elle se retenir ? Pourquoi n'était-elle pas elle-même ? Est-ce que c'était de ma faute ? Est-ce que je la poussais à se comporter de cette façon ?

Je me sentais un peu mal à cette idée. Après tout, j'avais eu l'impression qu'au moment où elle m'avait demandé de "me montrer", son vrai elle s'était exprimé. Mais je n'arrivais pas compris où elle avait voulu en venir.

J'avais l'impression d'être face à un QCM à 35000 réponses. Et que j'avais coché, étonnement, pas la bonne.

- Tu voulais dire quoi, alors, par "me montrer" ?

J'affichais une petite moue, comme si j'étais frustrée de ne pas l'avoir comprise. Puis, sans me laisser m'attarder sur cette question, elle proposa que nous nous baladions. C'est vrai que ça pourrait être agréable. Il faisait beau, le paysage de montagne s'y prêtait bien. Je me contentais de hocher la tête, doucement.

- Heu, oui, faisons ça ...

Nous marchions côté à côté, maintenant. Direction ? Aucune idée. Nous nous engouffrions sur un petit sentir, vers la forêt de pins qui se présentait à nous. Mon regard vagabondait, je ne pensais à pas grand chose, ce qui faisait un bien fou. Je me demandais à quel moment j'avais pu confondre le sucre avec le sel lors de la préparation de mes muffins, que je remarquais l'air pensif, ou ennuyé, ou tout autre chose que j'avais pu interpréter d'une mauvaise façon, de ma compagne de route.

Prenant une grande inspiration, je lui demandais, alors.

- C'est comment, chez les Rakurai, sinon ?

Puis, ajoutais, maladroitement.

- Si je peux te demander, bien sûr. Je suis pas trop indiscrète, dis ..?

Une petite plainte résonna, sur notre droite. Je reconnaissais là un animal. Un petit animal. Un bébé animal, sûrement !

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Arf, voilà qu'elle devait s'expliquer sur sa formulation de tout à l'heure. Voilà quelque chose dont Shihō se serait bien passer, m'enfin. La demoiselle devant jouait aux questions, et cela rappelait à la Rakurai cette période très très barbante des examens lors du passage chez les Genins et tout ce qui a suivi depuis l'Académie. Devait-elle encore se justifier dans ses propos, même après tout ce temps passé sur les bancs de l'école ? Il faut croire. Natsuki n'aspirait pas à mal, mais le fait de faire répéter à nouveau agaçait la donzelle au teint bronzé.

Montrer... Montrer tes capacités quoi. A part la baston, il y a bien quelque chose qui fait de toi quelqu'un de spécial non ? Les Yamanaka sont pas des spécialistes de je ne sais quelle discipline... euh... le Taijutsu c'est ça ?

L'Académie n'avait pas marqué la jeune femme vu qu'elle ne savait plus du tout ce dont étaient capables les principaux clans de Kumo. A part le sien, elle se fichait complètement des autres. On lui avait enseigné que seul le clan Rakurai était au dessus de tout à Kumo, donc elle n'avait pas cherché plus loin. D'autant plus que l'éducation et Shihō, ça ne faisait pas bon ménage.

La marche se poursuivait, Natuski ayant accepté la proposition de la Genin, en direction de la forêt qui longeait le parc. Pas très grande mais où on pourrait s'y perdre si l'attention n'est pas au rendez-vous. Rompant le bruissement des feuilles sous les pas, la Yamanaka posa une question sur la famille de Shihō. Échange équivalent, puisqu'elle lui avait été demandé la même chose juste avant. Secouant la tête de manière horizontale, la demoiselle à l'esprit d'habitude vif accepta que sa comparse lui pose la question.

Chez nous ? Bah c'est...vivant.

Ça n'était pas un mensonge. Si vivre avec Shihō s'avérait être insupportable pour quiconque à Kumo, alors venir chez elle relevait de l'imprudence allié à du masochisme tant les journées chez eux étaient mouvementés. Si la cadette avait cette passion pour la course, ce n'était pas parce qu'elle aimait bien. Non, ce prétexte était venu bien plus tard. A la base, c'était pour fuir la baraque à la moindre bêtise tant ses parents n'étaient pas du tout patients.  Mais depuis quelques temps, l'ambiance s'était calmée. La non-présence des enfants Rakurai et l'âge grandissant en était la cause.

C'est mouvementé ouais. C'est pour échapper un peu à toute cette pression que je suis venue ici aujourd'hui. Et chez ta famille, c'est calme je suppose ? Faudrait qu'on fasse un de ces jours une nuit chez l'une et chez l'autre, histoire de voir. Ca pourrait être amusant non ?

Un petit animal était sorti des buissons, et à en voir son pelage, il s'agissait d'un petit félin. Un chat tacheté de blanc sur une robe d'un noir total. Une si belle bête que voilà, dont Shihō tendit la main pour caresser l'animal. Toutefois, un feulement agressif se fit entendre. Ca ne serait pas pour cette fois...

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
Montrer mes capacités ? Genre, nos arcanes Yamanaka ?

C'était mort. Je fronçais les sourcils histoire de dire "j'ai pas envie". Enfin, non, c'est pas que j'ai pas envie le problème, même si c'est vraiment le cas. C'est juste ... que je m'interdis de le faire. On touche à l'esprit des gens, on ne sait jamais ce qu'on peut ... "casser".

J'aimerai pas casser ma "nouvelle amie" à peine quelques heures après l'avoir rencontrée. Ou qui que ce soit d'autre, tant qu'à faire !

Du coup, j'ai répondu, assez évasive.

- Oh, je vois ...

Quand elle m'a dit que chez elle c'était assez agité et que c'était justement la raison pour laquelle on s'étaient rencontrées par ici, je me contentais d'acquiescer. J'acquiesçais à nouveau lorsqu'elle me parla du calme caractéristique de chez moi. Acquiesçais beaucoup moins lorsqu'elle m'a proposée de passer la nuit chez elle.

Je veux dire, elle avait vécu là bas toute sa vie et s'était quand même enfuie dehors pour décompresser. Y'avait, genre, zéro possibilité pour que je tienne en un seul morceau là bas ! J'ai eu un petit rire nerveux, puis, évitant de croiser son regard, je marmonnais.

- J'imagine que oui ...

J'imaginais trop bien l'enfer et je n'avais aucune envie de le vivre.

L'animal que j'avais entendu se présentait enfin. Il était parfaitement mignon ! Mais assez farouche. La douceur de ma camarade ne l'a en rien ému, ce qui était décevant. Le monde avait dû être dur avec lui, nous n'étions pas les seuls à avoir le droit d'être agressifs sans raisons apparemment.

J'allais lui proposer de continuer notre route qu'une idée me venait en tête. Un infime sourire se glissa sur mes lèvres, alors que je tentais mon approche.

- Je vais te "montrer" ce qu'on sait faire, chez les Yamanaka.

Les animaux ont un esprit, comme les humains. Beaucoup moins complexe, d'ailleurs, ce qui était un avantage lorsqu'on y touchait. Après tout, certaines de nos arcanes visent à influencer le comportement. A rendre plus agressif. Violent.

Ou plus doux, complaisant. C'est exactement ce que j'allais faire ici.

Comment je le fais, je ne saurai le dire ... Je crois que, c'est juste ma volonté. Une volonté que j'impose. C'est pour ça que normalement, je dirai que ça prend la forme d'un murmure insidieux. D'une invitation. On ne pouvait jamais forcer quelqu'un à faire ce qu'il s'interdirait de faire, à part lorsqu'on touche à des arcanes bien plus complexes et dangereuses du clan.

Ici, nul besoin. Je souris au félin, qui hésite. Mes arcanes font le reste. Elles abaissent chacune de ses barrières. Met en retrait son instinct de conservation. L'encourage à s'approcher. A venir se frotter contre moi, à ronronner. Il imagine que je veux son bien, et c'est bien le cas.

Mais si ça ne l'avait pas été, ça n'aurait rien changé. Il serait venu à moi, quoi qu'il arrive.

Je grattais derrière ses oreilles, que mon visage se tournait vers Shio.

- Très utile, tu ne trouves pas ?

Ca avait été dit sur un ton presque moqueur. Dérision face à un talent assez peu utile, finalement. Si on regardait à la surface. Quelque chose me disait qu'elle ne s'arrêterait là. La demoiselle de foudre cachait plus en elle que ce qu'elle montrait. Elle semblait brute lorsqu'on la rencontrait. Mais, je ne sais pas.

J'avais l'impression qu'il y avait une réelle profondeur dans son âme. Beaucoup de facettes à découvrir, une fois qu'on polissait le diamant brut.

Ou est-ce que je me faisais des idées ?

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Natsuki ne semblait pas trop emballée à l'idée de se faire une soirée entre copines chez la Rakurai, c'était tout à son honneur. N'importe qui ne se rend pas chez quelqu'un qu'il ne connait que depuis quelques heures, en temps normal. Il faut apprendre à se connaître l'un l'autre, griller cette étape ne ferait qu'amener bien des soupçons envers la demoiselle au teint de peau plus prononcé que sa partenaire. Et non encline à vouloir montrer ses dons, Natsuki avait tout pour énerver Shihō en temps normal. Mais cette fois-ci, ca passait mieux. Peut-être était-ce ça son don, celui de faire passer plus facilement les choses ?

Ce fut d'ailleurs à son tour de vouloir carresser le chat, ce même félin ayant montré les crocs quand la membre du clan Rakurai tendit la main pour le cajoler. Un sourire pervers naquit sur son faciès, s'imaginant la Yamanaka se prendre le même vent voire plus par le petit animal à quatre pattes.

Tu n'auras rien d'autre qu'une trace de dents sur ta peau... commença à prononcer la Genin d'un air blasé, se disant que l'avis de l'animal ne changerait pas.

Et tout le contraire eut lieu, le félidé se laisse faire et va même au contact. Fronçant les sourcils, elle ne comprend pas. Pourquoi il lui avait fait ce coup là, pour la jouer tout câlin avec la première personne venue ? Il la connaissait pas, elle non plus ni Natsuki. Sauf si la Yamanaka avait prévu son coup depuis le début ! C'était peut être ça qu'elle entendait dire par "je vais te montrer ce qu'on sait faire, chez les Yamanaka" après tout.

Tu l'as payé ou c'est ton chat. J'vois pas d'autres alternatives possibles.

Petit à petit, la Rakurai se retrouvait. Le calme était sur le départ, vite relégué par l'agacement. Voilà, sa copine l'avait énervée avec ses tours de passe-passe. A tout les coups, elle devait avoir mit de la nourriture ou que sais-je dans sa main. Ce qui expliquait la bienveillance à son égard du chat.
Un nouvel essai pour la Rakurai vers le chat était tentant, mais elle sentait bien la suite venir. Le chat allait accepter, tout le monde allait sourire et une happy ending. Toujours comme ça que ca finissait avec toutes celles qui avaient voulu être amies avec elle de toute façon.

Ah mais oui ! Les Yamanaka c'est ceux qui parlent aux animaux et qui ont un chien avec eux ! Suis-je bête !

Masquer sa frustration par une plaisanterie. Stratagème habile, pour un enfant. Mais elle ne pouvait faire que ça, sinon son véritable visage allait faire fuir Natsuki. Comme toutes les autres avant elle.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
La réaction de "ma nouvelle amie" m'a clairement vexée.

Pour ne pas dire attristée. Je veux dire, elle voulait voir de quoi j'étais pas capable, pas vrai ? Alors pourquoi elle s'énerve quand je lui montre ? Elle est bipolaire ou quoi ?! Je fais de mon mieux pour être agréable, moi. J'ai rien demandé de tout ça, merde ! Je voulais juste passer ma journée tranquillement dans mon coin, et on m'en retire, et en plus on est pas content à la fin.

C'est ... C'est juste injuste. Mon regard se fait brillant, les larmes me montant aux yeux.

J'ai rien demandé de tout ça, moi. Quoi que je fasse, ça se passe mal. Quand je fais ce qu'on me dit, on le prend mal, et quand je le fais pas, on le prend encore plus mal. Merde quoi, à un moment ça suffit ! Je me suis détournée, pour qu'elle ne voit pas mon visage. Après tout, elle pourrait prendre ça pour de la faiblesse. Il ne manquait plus qu'elle me prenne pour une faible, vu le mépris qu'elle exprime déjà à mon égard.

J'essaye de me calmer, caressant le chat contre moi. Puis, me décidais à lui expliquer ce qui avait lieu en ce moment. C'était ça ou je l'envoyais balader. Et ce serait vraiment pas complaisant.

- Notre clan utilise des arcanes influençant l'esprit, les sentiments, les émotions.

Je m'humectais les lèvres avant de continuer.

- C'est ce que j'ai fait avec ce chat. Il est méfiant envers le genre humain, après tout, nous lui avons fait tant de mal ... J'ai réussi à repousser, un temps, cette crainte pour ... Eh !

Je clignais des yeux, la bête s'enfuyant à toutes pattes. Puis, regardais ma main, décorée d'une belle estafilade. Semblerait que mon indignation m'ait détourné de mes illusions et que le chat, revenu à ses esprits, se soit étonné de sa proximité soudaine.

- Oh.

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Ah, ca elle ne l'avait pas vu venir. Obnubilée par son échec, la Rakurai avait opté pour la vision du seul contre tous en pensant que la Yamanaka avait payé le propriétaire du chat pour ce tour. Elle se tairait la prochaine fois, au lieu de prendre la mouche pour si peu. Ainsi donc, Natsuki appartenait à un clan de marionnettistes tournant autour de l'esprit. Manipuler de ses doigts le corps d'une personne est déjà suffisamment dégradant en soi, alors pour se faire triturer sa conscience non merci.

Néanmoins, la Genin ne pouvait qu'admirer le talent de sa nouvelle amie. Car même si sa pratique était dangereuse, elle s'avérait néanmoins utile et avantageuse. Seulement, le vice était présent partout, et si jamais la Yamanaka tombait dans des mains novices et ennemies, rien ne pouvait lui garantir sa sécurité et celle de son pays.

Ah zut. J'me suis encore trompé.

Shihō n'y pouvait rien, elle n'avait pas le bon type de mémoire pour tout ce qui était de retenir. Les noms n'étaient rien pour elle, préférant voir en action pour faire le lien. Une approche primitive mais qui ne faisait jamais défaut aux exceptions. Et comme pour vérifier les pensées de la demoiselle sur les dons de la blonde, la réaction du chat se fit voir sous son vrai jour.
Pendant que Natsuki s'occupait du félin, ce dernier sembla reprendre conscience d'un coup. La marque inscrite sur la main de la demoiselle montrait ainsi qu'une certaine pratique demandait un minimum de concentration afin de ne pas voir ses émotions prendre le dessus et annuler d'une façon ou d'une autre les sentiments de la cible.

Bouge pas. Si ça pique un peu, faudra aller voir le service médical. Si ça pique pas, c'est tout bon !

Sortant de sa besace un désinfectant, Shihō en appliqua sur la main de sa camarade avant de la bander de façon banale. Etant une boute en train, la demoiselle aux iris dorés savait parfaitement ce qu'il fallait faire pour la plupart des petites blessures. Mais à chaque fois que ça devenait un poil trop compliqué, elle niait toute implication et recommandait des personnes plus aptes à soigner. C'aurait pu être une vocation pour elle de soigner les gens, mais ça ne lui plaisait pas plus que ça. L'envie d'être au premier plan la motivait bien plus.

Ca va aller ta main ?


Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Natsuki
Jōnin de Kumo
avatar
Expérience : 405
Messages : 97
- C'est juste une estafilade ...

C'est un constat, c'était pas grave. A moins que le chat ait la rage. Voire le tétanos. Là il y avait de chance que ça s'infecte, ça se gangrène et que je meurs du cancer de la griffe. A moins que ce soit du croc ? Bonne question. Le félin était hors de vue, il avait disparu à travers les feuillages. Il ne restait que moi, éteinte, et ma compagne, qui comprenait que je ne lui avais pas jouée de tour.

Et qui semblait s'en sentir beaucoup plus heureuse, vu son entrain.

D'un côté, j'ai été heureuse de le constater. D'un autre, j'aurai bien aimé ne pas avoir été agressée pour qu'elle le soit. Oh. J'imagine que je devrais m'en contenter. M'en sentir heureuse. Je sais pas. J'arrivais pas à l'être, en tout cas. J'avais encore un peu de mal à encaisser sa réaction, même si je ... pouvais la comprendre.

Personne n'a envie qu'on se moque de soi, moi la première.

Avant que je ne le remarque, elle était à coté de moi, avec quelque chose dans sa main. Une petite fiole de liquide, qu'elle applique sur ma blessure. Me fait pousser un petit couinement de douleur alors que je serrais les dents, sentant la chair piquoter, voire brûler.

- Je crois ... C'est gentil ...

On est restées là, un p'tit moment. Seule la brise nous tenait compagnie. Puis, contrairement à ce que j'avais l'habitude de faire, je réagissais. Pris la main de Shiho dans la mienne puis la tirais derrière moi, me contentant de crier, alors que je me mettais à courir.

- T'as envie de voir comment c'est, chez moi ?!

Je lui laissais pas le choix. Genre, pas trop.

Pourquoi je faisais ça ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. J'avais ... juste envie.

_________________



Alzufen signature
Alzufen signature2

Revenir en haut Aller en bas
Rakurai Shihō
Genin de Kumo
avatar
Expérience : 350
Messages : 93




« Journée entre copines»

feat Yamanaka Natsuki


Même si ça n'était qu'une estafilade, la Rakurai avait été élevée d'une certaine façon concernant les blessures. Sa mère, bien qu'impitoyable sur bien des points, restait assez frileuse sur ce domaine. Même si elle avait de nombreuses fois dû soigner ses enfants quand ils revenaient couverts de bleux et le nez en sang, Shima Rakurai n'appréciait guère la vue du sang. Sa plus grande peur était qu'elle ait à voir le corps sans vie de ses enfants, partis avant elle. La matriarche se montrait sévère avec Shihō justement parce qu'elle redoutait ce moment. Les deux autres de la fratrie s'en sortaient bien et elle ne pouvait que s'en féliciter. Cependant, la cadette restait la plus tête brûlée de la famille.

Ma mère m'a tellement fait la morale pour soigner ne serait-ce qu'une micro coupure au plus vite plus jeune que c'est devenu un réflexe maintenant.

Puis sans raison, Natsuki attrapa la main de la Rakurai et se mit à courir. Ne comprenant pas trop ce qu'il se passait, Shihō se laissa faire. Puis vint la phrase. L'invitation. C'était sans doute pour la remercier de son initiative spontanée pour la méchanceté du chat, ou bien la Yamanaka se sentait mal ? Le paysage défilait, cette sensation de liberté. La brise du vent décoiffant les deux demoiselles. Tout était réuni pour faire passer cette journée banale et maussade en une excellente journée.

Je n'ai pas... trop le choix... on dirait. s'en amusa la jeune femme aux yeux dorés.

Elle était comme impatiente de voir l'environnement dans lequel sa nouvelle amie vivait. Cela changerait sans doute du domaine Rakurai, avec tout ces bruits représentant chaque vie demeurant là bas. Mais peut-être que Natsuki avait des frères et sœurs. Et si c'était le cas, ils devaient être moins turbulents que les rejetons des assimilateurs de foudre. Obligé.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bon week-end les copines...
» Soirée pyjama :
» cours de cartonnage entre copines
» thé entre copines..
» Rendez-vous essayages entre copines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-
Sauter vers: