Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    avatar
    Katakire
    Shinobi de Kazan

    Messages : 14
    Expérience : 30

    Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Katakire le Lun 3 Sep 2018 - 18:25

    Le soleil montrait à peine ses premiers rayons. La ou la plupart des personnes étaient encore au lit, Katakire lui était déjà dans les rues de Kazan. Il avait pour habitude de se lever tôt pour courir un peu. Cette fois-ci il s'tait aventuré jusqu'au volcans d'Hakkoda-San. Ça lui avait pris une bonne heure de course mais rien de mieux que de sentir l'air frais du matin pour ensuite ressentir la chaleur et la puissance des monuments représentant ce fier pays. Il s'était posé quelques minutes pour ne faire qu'un avec la lave environnante. C'était son petit rituel qu'il effectuait chaque matin, et son petit parcours l'emmenait comme à chaque fois dans son bar préféré. Il entra et prit sa place habituel, bien au milieu du comptoir et salua au passage les personnes présentes. Il demanda la même chose que d'habitude, un sorbet glacé avec un chocolat chaud. Katakire adorait le duo chaud-froid et bien qu'il était difficile de conserver des glace dans un pays avec un climat aussi chaud, cet endroit veillait à toujours en avoir pour Katakire, c'était un geste qu'il appréciait beaucoup, c'est sans doute pour cette raison qu'il aimait tellement venir ici.

    Pendant qu'il sirotait tranquillement son chocolat chaud, un groupe d'homme pénétra dans l'enceinte. Katakire reconnu ses hommes, il était connu pour être des troubles-fêtes et avait eu de nombreuses histoires avec les autorités. C'était des criminels de bas-étages mais ceux-ci avait le sang chaud. Comme il était encore trop tôt pour se battre, Katakire préféra les ignorer mais ceux-ci n'étaient pas du même avis.

    Le plus imposant, sans doute le chef se rapprocha de Katakire, un peu trop au gout de celui-ci.

    Hey, c'est ma place tocard. Dégage avant que je le fasse moi même

    Ne voulant faire des vagues, Katakire se leva et prit une autre place à l'écart des autres. Un des voyous vu le sorbet de Katakire et se plaignit au gérant pourquoi ceux-ci n'en avait jamais. Le propriétaire leur expliqua gentiment que le shinobi était un client spécial. Cependant cette réponse ne convenait pas à nos trois hommes. Ils se dirigèrent vers l'homme au sorbet.

    File ta glace, tocard.

    Katakire lâcha un léger rire. Il regarda les trois hommes et mangea sa commande devant eux. il se releva et regarda le barman.

    Toujours aussi bon. Demain même heure.

    Katakire se dirigea vers la sortie mais se fit bloquer par le groupe.

    Tu nous nargue en plus

    Énervé, le plus imposant des trois leva son poing en direction de Katakire. Enfin ! A partir de maintenant, Katakire pouvait répondre à son attaquant sans risque, il était déjà sur la sellette à cause de ses nombreuses bagarres mais désormais il pouvait faire prévaloir la légitime défense. Le poing arriva à destination, cependant Katakire ne broncha pas, il leva son poing et frappa avec puissance.

    La rue était déjà remplie de passants, les bruits des pas et des discussions emplissait la route quand tout à coup un norme bruit ce fit entendre. La porte du bar avait été défoncé et trois hommes gisaient à terre. Les trois étaient inconscients et Katakire marchait parmi eux, une foule les entouraient. Pour la discrétion c'était réussi. Il se dépécha de se dédouanner

    C'est eux qui on commencé !

    avatar
    Kaidō Hao
    Shinobi Errant

    Messages : 27
    Expérience : 90

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Kaidō Hao le Lun 3 Sep 2018 - 20:46

    La guerre était officiellement finie, cependant le cœur des hommes du Yukan était encore à vif. Hao faisait partit, lui aussi, des enfants de la guerre. Ce n’est pas qu’il n’appréciait pas le pays de la montagne, mais les souvenirs qu’il y associait n’était pas des plus positifs. Il souhaitait cependant retrouver Massako et comme il devait bien commencer quelque part il se dit que reprendre là ou il avait perdu sa trace n’était pas une mauvaise idée. C’est ainsi qu’il prit la route pour ces terres arides ou la terre elle-même se met à saigner. Il n’avait pas beaucoup de temps, quelques jours à peine, avant de retrouver les autres membres de son clan retrouvé. De toute façon, il ne tenait pas vraiment à s’éterniser là-bas. Les séquelles de son incarcération dans les geôles du Kazan lui rappelaient encore sa faiblesse passée.

    C’est en temps que marchant qu’il passa les portes du village caché sous le volcan. Après deux jours de route le jeune homme aspirait à un peux de repos. Il pénétra dans la première taverne qu’il trouva, enfin il essaya. Effectivement devant celle-ci se tenait un petit attroupement. Au sol, visiblement mal en point, gisaient trois hommes d’un âge proche du sien. Au dessus d’eux se trouvait un homme plus jeune, en train de ce justifié il semblait avoir une certaine propension à s’attirer des ennuis. Hao esquissa un sourire, il n’avait pas connue de bagarre de bar avant ses dix-huit ans et cette expérience ne l’avait guère enchanté. A priori le jeune shinobi semblait être coutumier du fait. Oui Hao avait remarqué le bandeau du shinobi de Kazan. Il devait donc se montrer prudent, aussi il décida de rester en retrait, contourner la scène et pénétrer dans la taverne le plus discrètement possible.Une fois à l’intérieur, il passa commande, une eau de source volcanique et, comme la route lui avait creusé l’appétit, une pierrade de viande dont seuls les cuisiniers de cette contré avaient le secret. Il s’installa près d’une fenêtre et observa le jeune homme du coin de l’œil.
    avatar
    Katakire
    Shinobi de Kazan

    Messages : 14
    Expérience : 30

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Katakire le Mar 4 Sep 2018 - 22:03

    Finalement après avoir foutu une rouste aux malfrats, un petit groupe de policiers s'approcha et ordonna à la foule de se disperser, puis ils s'approchèrent de Katakire. Heureusement le proprio du bar vint pour témoigner en sa faveur. Il se trouve que ce groupe d'homme essayait d'extorquer de l'argent. Ils se firent embarquer et le proprio offrit un verre à Katakire, il l'avait mérité. Katakire qui ne voulant pas manquer de respect accepta volontiers. Lorsqu'il pénétra de nouveau dans le bar, une tête inconnu avait pris place près de la fenêtre, il semblait zieuter Katakire de temps en temps. Ne voulant pas s'attirer d'autre ennuis, Katakire préféra l'ignorer et s'asseya à une table à l'opposé de l'inconnu côté mur. Il fixait le jeune homme blond. Il ne semblait pas venir d'ici, surement un étranger venu à Kazan pour le commerce, cela courrait les rues depuis la fin de la guerre.

    Au bout d'un moment, la curiosité pris le dessus et Katakire se leva, commanda une nouvelle boisson et s'asseya directement en face de notre homme.

    Tu n'est pas d'ici toi ?

    Katakire porta son regard dehors, la ruelle était désormais vide, pour une fois la police avait bien son boulot.

    En tant que ninja de Kazan je me voie dans l'obligation de réguler les entrés et les sorties de Kazan. Donc je me voie dans l’obligation de te demander la raison de ta venue...

    Tout en disant ces mots, Katakire posa son bandeau sur la table comme preuve de ses dires.
    avatar
    Kaidō Hao
    Shinobi Errant

    Messages : 27
    Expérience : 90

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Kaidō Hao le Mar 4 Sep 2018 - 23:38

    La rue se calma doucement, les forces de l’ordre appuyant légèrement la chose. Visiblement, le jeune homme était connue de leur service car les agents s’attardèrent sur son cas. Enfin plus tôt ils insistèrent car le propriétaire des lieux lui même dut intervenir en sa faveur. La scène lui permit de s’occuper le temps d’attendre d’être servi. Les services de la ville semblaient réactifs, ce qui n’était pas spécialement une bonne nouvelle. En cas de pépin la fuite serait certainement très ardue, les chances de survie quasi-nulles. Hao restait détaché, l’endroit était plaisant et les effluves provenant de la cuisine particulièrement succulents. La seule chose qui entachait cette expérience était la présence de ce jeune homme, le même que dans la rue plus tôt, attablée nonchalamment dos au mur qui le fixait. A oui, c’était un shinobi, Hao l’avait remarqué, mais qu’avait il avec lui ? Le shinobi errant allait vite être fixé car à peine sa pierrade se trouva-t-elle devant lui que le jeune homme rejoint sa table. Bien qu’il ne l’ai pas invité il aurait été mal avisé de s’offusquer du geste, enfin tant que le jeune homme ne touche pas à la nourriture. Hao leva alors son regard d’or vers le Kazajin. Il avait l’air arrogant, sûre de lui, un brin hautin, désespérément jeune et sentait l’alcool à plein nez. Hao avait peut-être eu de la chance, peut être que tout se passerait bien. Le voilà qui lui demande de justifier sa présence dans le village. Hao observa quelques secondes de silence avant de donner sa réponse au jeune homme.

    « Je me prénomme Akoya Jumai, je viens du Pays des oiseaux. Je suis restaurateur, je suis venu dans ce pays car j’aimerais offrir aux habitants de mon pays la possibilité de déguster certain de vos mets typique. Aussi je suis venu trouver un chef à recruter. »


    Hao savait que seuls ses dires ne suffiraient pas à contenter l’homme, il sortit alors un document de son kimono. Celui-ci était un titre de propriété pour un établissement appelé Akoya’s table, y était joint un contrat de travail vierge. Le shinobi fournit aussi une preuve de son passage au point de contrôle qu’était les portes du village. Adressant un sourire chaleureux au ninja il attendait que celui-ci ait fini son inspection.

    « Je compte rester trois jours tout au plus, on m’à conseillé un petit hameau dont le chef chercherait à évoluer vers de nouveaux défis. Son talent n’a d’égal que sa créativité, mais comme kazan était sur la route, je me suis dit qu’y faire un tour pourrait peut-être m’épargner un peu de route. »

    Hao avait mis de la viande a grillé et le crépitement de celle-ci lui avait ouvert l’appétit. Il attrapa une tranche de viande juste saisit et l’enfourna dans sa bouche. Une douce et suave saveur de viande rouge envahit son palet, une légère nuance de noisette et de châtaigne vinrent parfaire l’expérience. Le jeune homme laissa échapper un petit soupire de contentement. Relâchant son attention de son repas il la reporta sur le jeune homme.

    « Peut être auriez vous quelqu’un a me présenter ? »
    avatar
    Katakire
    Shinobi de Kazan

    Messages : 14
    Expérience : 30

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Katakire le Ven 7 Sep 2018 - 17:38

    Donc vous venez du Pays des oiseaux. Dites m'en plus, on ma raconté beaucoup de choses sur ce pays mais je ne saurais démêler le vrai du faux. Est-il vrai que vous avez la faune la plus développé du du monde ?

    Katakire ne cacha pas son enthousiasme, c'était un explorateur avant tout, le gout du risque et la soif de découverte ainsi que la recherche de personne toujours plus forte étaient ses maîtres mots. Alors retrouver en face de lui une personne étrangère de Kazan l'intriguait au plus haut point.

    Cependant il n'avait pas vraiment l'air d'être un cuisinier mais il n'avait pas l'air méchant, autant laisser couler.

    Donc vous êtes un cuisinier. Et le voyage jusqu’à Kazan na pas été éprouvant, si ce que vous dite est vrai vous avez du voyager sous bonne escorte car les routes sont remplies de bandit en particulier au pays des montagnes.

    Katakire venait de finir sa bouteille de saké, il recommanda juste un verre d'au histoire de faire passer tout cela avant de continuer sa conversation
    avatar
    Kaidō Hao
    Shinobi Errant

    Messages : 27
    Expérience : 90

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Kaidō Hao le Sam 8 Sep 2018 - 15:56

    Hao avait plusieurs fois parcouru les vallées verdoyantes du pays des oiseaux. Aussi, c’est avec une certaine nostalgie qu’il conta au shinobi au combien la faune et la flore de cette contré étaient exceptionnel. Hao n’eut pas besoin de forcer pour que son récit soit empli de détails croustillants sur des espèces animales et végétales que l’on ne trouvait que dans cette contrée paisible et aux allures féerique. Le jeune homme passa un bon quart d’heure à expliquer à son interlocuteur la différence entre les espèces de petit volatiles que l’on pouvait y trouver, leur façon de les travailler ainsi que les différentes saveurs que leurs chaires pouvaient développer en fonction de la méthode cuisson à laquelle ils étaient soumis. Comment Hao avait il développé de tels connaissance ? Il faut savoir que les varans, outre leur aspect quasi-pré-historique, se trouvent être de fin gourmet. C’est depuis son enfance que le jeune homme fut soumis aux dogmes de la cuisine. Il avait passé de nombreuses après-midi à préparer, avec un certain Dragflint, des festins digne des plus grands empereurs du Yukan. Il faut dire que le vieux chef du clan Oyaji n’était pas facile à contenter et, au vue de ses mensurations gigantesque, chaque repas prenait des allures de banquet. Quand le shinobi recommanda une autre bouteille de saké Hao le regarda d’un air légèrement surpris.

    « Vous me semblez tout de même assez jeune pour boire autant, n’es ce pas un peu déraisonnable ? »


    Sa remarque pourrait certainement être mal interprété, loin de lui l’idée de juger le jeune homme, mais celui-ci était shinobi. Si une situation d’urgence se présentait le fait d’être dans un état second ne serait il pas quelque chose de préjudiciable ? Après tout cela ne regardait pas le Kaido, au contraire cela pourrait l’arranger. Si le jeune homme se retrouvait ivre mort alors il ne pourrait contrarier ses plans. D’un autre coté, son tempérament de braise pourrait le conduire à déclencher une autre bagarre et attirer d’autre shinobi bien plus expérimenté. Le ninja le questionna sur son trajet, il spéculait sur son escorte et semblait s’interroger sur la véracité de ses propos, peut être n’était il finalement pas si candide.

    « Effectivement, le trajet m’a coûté une belle petite somme. Je me suis offert les services du clan Akai. Ce clan de shiobi provient de mon pays, ce sont des clients habitué de mon établissement et comme j’ai eut le plaisir de couvrir le mariage de leur fille aînée, ils ont accepté de m’escorter jusqu’aux abords de votre village... »
    avatar
    Katakire
    Shinobi de Kazan

    Messages : 14
    Expérience : 30

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Katakire le Dim 9 Sep 2018 - 14:35

    Son récit semblait tenir la route, finalement il avait bien l'air d'un cuisinier mais quelque chose dans tout ceci tracassait Katakire. Il ne saurait dire quoi mais il sentait en cet homme quelque chose de spécial. Il lui faudrait du temps pour le découvrir mais il en avait justement. Il était en période de repos entre deux missions Pourquoi ne pas rester un peu plus longtemps avec lui. Moins attentif au récit du cuistot c'est quand celui-ci fit une remarque sur la boisson que le ninja revint à lui.

    C'est vrai que je n'y vait pas de main morte mais il faut bien profiter. Il me reste encore une semaine avant ma prochaine mission, je n'ai pas à m'en faire et puis je tient très bien l'alcool.

    Finalement Katakire reporta toute son attention sur son interlocuteur. Celui-ci parla de son escorte jusque Kazan. Le clan Akai, inconnu au bataillon. Sans grande importance sans doute. Katakire lui connaissait bien ce monde la, lui même venait de la famille la plus noble du pays des montagnes. On lui avait inculqué durant toute son enfance son importance au sein de la famille en tant que ninja de la nouvelle génération. Cependant Katakire avait rejeté tout ces codes pour vivre comme il l'entendait même si il accordait un point d'honneur à la réputation de son clan.

    Le clan Akai, on m'en à déjà parlé mais pouvez-vous m'en dire plus sur eux ?
    avatar
    Kaidō Hao
    Shinobi Errant

    Messages : 27
    Expérience : 90

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Kaidō Hao le Lun 10 Sep 2018 - 19:38

    Le jeune shinobi semblait assumer son amour pour l’alcool, ce qui n’était pas pour déplaire au shinobi errant. En effet, celui-ci attachait une certaine importance au fait de vivre en accords avec sois même. Il partait du principe que mentir n’était jamais la solution, alors se mentir à sois même n’en parlons même pas. Étrange façon de penser qu’était celle d’Hao car celui ci était ouvertement entrain de se créer une identité fictive et de part le fait de mentir a Katakire. Il n’avait cependant pas le choix. Il se voyait mal débarquer à Kazan et aborder la population en disant : « Bonjour, je suis un shinobi appartenant à Hosho. Votre pays m’a retenu captif pendant plus de deux ans, vous avez fouillé mon corps et mon esprit de bien des façons, mais voilà, je recherche une jeune fille que vous auriez potentiellement traité de la même façon voir pire. Donc, si vous auriez des renseignements pouvant m’aider à la retrouver je vous en serais très reconnaissant... ». Autant dire que son futur serait plus qu’incertain. C’est pourquoi il considérait que dans ce cas, mentir était un mal nécessaire à sa survie. De plus, son mensonge n’impliquait aucune conséquence mortel pour qui que se soit, il avait donc l’esprit tranquille. C’est alors qu’il posa quelques ryos sur la table. Son regard d’or lâcha la pierrade qui se trouvait devant lui pour se poser sur le gennin. Il lui adressa un sourire complice et ajouta.

    « La prochaine, je te l’offre jeune homme. »

    Hao était doué d’une grande générosité ainsi que d’une clémence qui n’avait d’égal que sa bonté d’âme. Ce village l’avait peut-être mal mené pendant longtemps, il n’en voulait pas pour autant aux jeunes générations. Elles avaient certainement participé à la guerre d’une façon ou d’une autre, mais avaient-elles le choix ? Rien n’était moins sûre aux yeux du shinobi. C’est pourquoi, appréciant peut à peu la compagnie du jeune homme, il avait pris le parti d’écouter son cœur et de lui offrir cette bouteille.

    « Ha ! Vous m’en voyez navré jeune homme, je ne puis m’étendre sur ce sujet. Voyez-vous le clan Akai ne verrait certainement pas d’un bon œil le fait que je vous parle d’eux. De plus, j’aimerais éviter de les mettre en colère, voyez vous, je ne suis pas comme vous, capable de tenir tête à plusieurs ninja. »


    Donner plus de détails sur le clan Akai, un clan qui n’existait probablement pas, serait probablement dangereux estima Hao. En effet, il n’était pas à l’abri de commettre une erreur qui mettrait la puce à l’oreille du Kazajin. Il aurait aimé changer de sujet, mais avoir un tel comportement aurait pu le trahir. Il reporta alors son attention sur sa pierrade en y jetant une petite lamelle de viande. Il attendrait de voir ce que lui répondrait Katakire. Peut-être que celui-ci pourrait, à son insu, lui fournir de précieuses informations.

    Contenu sponsorisé

    Re: Chaud bouillant [PV Kaido Hao]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Nov 2018 - 18:02