Mise au point stratégique {Yukito}

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Kosei n'arrêtait pas de penser. A chaque entraînement, à chaque mission, au moment de clore ses paupières pour s'abandonner à Morphée. Comment aurait-il pu s'en sortir autrement ? Il revisionnait dans son esprit son combat avec son Senseï fraîchement nommé. Son combat … disons plutôt la façon dont l'Hiyari l'avait remis à sa place avec un simple contact physique. Sa paume sur la gorge du Kaguya et le sort en était jeté. Un lien invisible entre le Jonin et la trachée du Genin l'avait à plusieurs reprises privé d'oxygène. Pas un spécialiste du combat rapproché peut-être, mais en un seul assaut il l'avait paralysé, lui, un Kaguya. Un héritier du clan qui se bat majoritairement en corps à corps. Dés lors difficile d'affronter quelqu'un qui vous neutralise d'un simple contact. La problématique avait tourné à maintes reprises dans l'esprit du Genin, sans jamais évoquer la moindre solution.

Il s'était donc mis en quête de la personne la plus qualifiée pour le renseigner : le Sensei lui-même. Kosei ne s'attendait pas à ce qu'il lui livre les points faibles de ses propres jutsus, mais une évidente révélation l'avait frappé ce jour-là : Shirome Hiyari ne serait pas le seul adversaire de ce genre qu'il affronterait. Non pas que sa maîtrise des sceaux soit répandue (quoi qu'au fond Kosei n'en savait rien, lui qui n'avait quitté en tout et pour tout le village qu'une seule fois). Mais ce style de combat ne devait pas être unique, et le Kaguya ne savait absolument pas comment y faire face. Il avait donc ravalé sa fierté et avait vagabondé dans Kiri en quête du shinobi craint mais peu estimé. Un premier tour. Un second tour. Pas de Jonin. Enfin pas celui qu'il cherchait.

Il se rendit donc au quartier général de fortune construit en attendant l'avènement du Capitole. Une jeune femme l'informa que l'Hiyari devait avoir quitté le village. Elle ne souhaitait manifestement pas livrer d'autres informations. Parfait. Décidément le sort s'acharnait sur les épaules du Kaguya. La poisse de son Sensei s'était-elle légèrement déversée sur lui ? Kosei entreprit de quitter l'enceinte du village et les regards interrogateurs qui glissaient sur sa personne. Il se dirigea vers les portes, mais l'absence de laisser passer et de raison valable ne jouèrent pas en sa faveur : il restait bloqué. Une furieuse envie d'embrocher les gardes le saisit.

" - Je tiens juste à faire un tour, je resterai à vue si nécessaire. Ou je longerai les remparts, peu importe. "


Il voulait juste respirer. Réfléchir. Les gardes restèrent septiques et imperturbables. Kosei prit de la distance. Il ne rebroussait pas chemin puisqu'il ne tournait pas le dos à ses opposants. S'en prendre à des plus hauts gradés, serait-ce réellement pertinent ? Serait-ce bénéfique ? Non. Peut-être pourrait-il en neutraliser un, mais l'objectif ne valait pas l'effort. C'était quoi déjà l'objectif d'ailleurs ? Engager un combat pour quelques pas dehors, ce n'était pas raisonnable. Et pourtant … Alors qu'il s'apprêtait à lancer une première salve de phalange, il constata que l'attention des gardes s'était portée à quelques mètres derrière lui. Kosei cessa tout mouvement et constata l'arrivée d'un nouvel acteur.

Le visage du shinobi qui avançait ne lui était pas inconnu, sans réussir à y mettre un nom. Il campa sur ses positions, se demandant s'il devait profiter de cette distraction pour sortir. Le Kaguya en prendrait pour son matricule au retour, il n'avait pas besoin de ça. Les traits familiers mais toujours mystérieux de l'homme le chiffonnaient. Un garde prit la parole, et seul un mot resta dans l'esprit du Kaguya : "Hiyari".
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Voilà déjà un mois que le Hiyari était rentré de son voyage sur ses terres familiales, et il avait un peu du mal à se remettre du changement entre Yuki et Kiri. Deux terres différentes, l'une hostile et l'autre plus accueillante. L'un était la proie du climat tandis que l'autre était ouvert à la civilisation. Deux ambiances contraires, où le jônin était bien content de retrouver des personnes qui désiraient juste parler sans avoir de couteau dans le dos. Ca lui changeait des autres Hiyari qui lui mettait toutes sortes d'épreuves chaque jour sans prévenir, un petit retour au calme était donc bienvenue.

Lors d'une de ses ballades quotidiennes, il aperçut un scène amusante devant les portes de la ville. Le garçon semblait passablement énervé et entêté, causant plusieurs tracas aux gardes qui lui refusaient d'accéder à sa requête. Restant assez loin et hors du champ de vision, Yukito observa le garnement s'acharner un petit instant avant de se décider à intervenir lorsqu'il jugea que la situation allait déraper.

Et bien, en voilà des manières de remercier nos gardes pour leur travail.

Il n'avait pas choisi de passer à l'action car ce n'était nullement la meilleure chose à faire, cela dit, Yukito avait sorti son petit miroir. L'objet de glace se mit à flotter autour du rebelle et s'arrêta devant son visage, lui montrant son reflet.

Que désires-t-il pour que vous ne pouviez pas accéder à sa requête ? demanda Yukito à un des gardes, en gardant du coin de l'oeil le vil chenapan.

Il souhaite sortir du village. Et il arrête pas de dire "Shirome m'attends" et autres menaces.

Oh, ce n'est que ça. - se tourne vers le garçon - Et pourquoi cherches tu à rejoindre Shirome ?

A tout les coups, ca devait être un de ses nombreux jeunes fans qui avait dû entendre son nom et courrir à toute enjambées pour tenter de l'aperçevoir. Ou c'était autre chose. Dans tout les cas, c'était intriguant pour le renard des glaces.

Merci de nous aider, Hiyari-san. C'est qu'on a à faire de notre côté, et on tient pas à ce qu'un mioche nous empêche de faire notre travail correctement...

Un regard moins amical cette fois dans leur direction. Devait-il leur dire que grâce à lui, ils venaient d'échapper à une correction ? Yukito avait senti cette aura de violence se dégager du garçon, la raison de son intervention. Ne pas déranger les gardes certes, mais il ne fallait pas pousser le bouchon plus loin? Yukito avait beau ne pas s'appeler Shirome, il n'en restait pas moins un Hiyari.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Kosei savait loucher. Jamais il ne s'en serait douté, mais il s'en aperçu grâce à son reflet dans le petit miroir qui flottait comme si de rien n'était face à lui. Voila un Hiyari bien différent de celui qu'il avait affronté quelques jours au paravent. D'un côté celui qui n'usait pas visiblement de la glace, de l'autre un manipulateur qui semblait fier d'exhiber ses talents. Fin comme une feuille, la couche de glace semblait l'observer à travers même la peau. La marque de strangulation faite par le Jonin était encore bien visible. Il chassa d'un revers de la main l'objet inopportun, sans parvenir à le briser malgré une vitesse supérieure à la normale pour son âge. Le regard que cet Hiyari-ci lui portait ne plaisait guère à Kosei. Il comprit ce que Shirome avait pu ressentir quand lui-même le toisait de la sorte. Il cessa de penser aussitôt que le garde prit la parole. Quel ahurit celui-là.

" - Premièrement c'est "Maître Shirome", deuxièmement j'ai dis que j'étais son élève, pas qu'il m'attendait ! "


Un enfant. Il se comportait comme un enfant, qui se permet de donner des ordres. Peut-être que le garde et le Jonin étaient ami pour qu'il l'appelle si familièrement. En tout cas ce manque de respect l'avait profondément irrité. Cet abruti ne comprenait rien, colportait des mensonges et ne semblait pas bien intelligent, Kosei voyait mal la raison pour laquelle son maître traînerait avec un individu pareil. Il s'inquiéta au passage de la sécurité du village avec un tel "garde". Il ignora la réponse de l'impotent, et concentra de nouveau son attention sur le nouvel arrivant. Sa dégaine était déjà bien plus professionnelle et sobre que celle de Shirome. Il avait l'air bien moins amical également. Ne souhaitant pas passer pour ce qu'il n'était pas, le Kaguya décida avant toute chose de se présenter. Il s'inclina légèrement.

" - Je suis Kosei Kaguya, j'ai récemment été placé sous les ordres de Shirome Sensei. "


Et j'ai pris une sacrée branlée. Ah non, son esprit lui avait dicté de ne pas prononcer ses dernières paroles.

" - Je le cherchais pour qu'il m'éclaire sur un point mais il n'est visiblement pas au village. Je voulais simplement l'attendre en faisant quelques pas dehors pour réfléchir plus posément. Mais ces mufles ne veulent rien entendre ! "


Sa colère transpirait sur ces derniers mots. Une idée saugrenue le titilla. Cet Hiyari là semblait bien différent de celui auquel il s'était frotté, mais il connaissait probablement le Jonin. Etant du même clan (bien que Shirome ne soit pas apprécié à sa juste valeur) ils avaient sûrement du s'entraîner ensemble, tout comme Kosei le faisait avec sa propre famille. Donc il devait en savoir davantage sur le style de son Sensei. Peut-être détenait-il même les réponses à ses interrogations. Il jaugea la situation, et préféra attendre les prochaines paroles de son nouvel interlocuteur avant d'en dire davantage. Un discours, en particulier quand il s'agit d'une réclamation, doit s'adapter au ton actuel. Sermon ou moquerie, Kosei arrangerait sa requête.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Ainsi donc, le garçon révéla s'appeler Kosei. Venir du clan Kaguya et s'était vu placé sous la tutelle d'Hiyari Shirome. Et bien, voilà une chose forte amusante dont Yukito ne put s'empêcher de rire. Imaginer son comparse Hiyari en enseignant s'avérait être très particulier, une nouvelle surprise à mettre sur son visage. Le Kaguya cherchait à contacter son maître pour de banales raisons, voilà le fin mot de l'histoire sur la situation qui avait eu lieu plus tôt.

Je ne peux que le constater, tu es bien un de ses élèves vu comment que tu causes. dit en s'amusant le Hiyari. Ça c'était sûr, cette façon de dire les choses était du Shirome tout craché. Fallait faire gaffe et le prévenir dès son retour, ca affectait aussi les jeunes enfants. Son comportement n'était pas quelque chose à montrer aux jeunes aspirants voire genin, du moins pas en public. Ou avec modération.

Juste avant de parler, Kosei avait tenté de briser le miroir du Hiyari sans y parvenir. Il semblait avoir envie d'en découdre, mais vu qu'il ne parvenait même pas à détruire la simple création, il devait avoir des problèmes à canaliser sa force. Typique de l'enseignement primaire que le guerrier noir avait dans ses prises d'initiatives. Seulement voilà, Shirome parvenait à ses fins alors que son élève non. Il allait falloir lui donner un petit cours, s'il voulait bien sur oublier son maître l'espace d'un instant. Car buté comme il était, le Kaguya ne semblait pas vouloir se l'ôter de la tête.

L'impatience, cher Kaguya, doit être contrôlée. Ne vas pas blâmer ces gens car ils ne souhaitent pas te laisser passer. - s'incline devant les gardes pour les remercier avant de retourner vers Kosei - Si tu tiens tant à te défouler, je veux bien t'y aider. A une condition. Que tu m'expliques ces traces autour de ton cou. - un dernier mot pour les gardes - La prochaine fois qu'un incident de ce genre arrive, essayez de faire preuve de diplomatie. Vous avez beau être des gardes, vous devez répondre aux exigences du peuple sans avoir recours à des menaces. Je ne serais pas toujours là.

Pour vous sauver d'un gamin un peu remonté. Hâte d'en savoir plus sur les méthodes de son comparse. A tout les coups, il ne fait aucune distinction et applique la même stratégie. Ca n'étonnerait pas Yukito s'il s'avérait faire de la sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Un rire, encore un. Une première moquerie de la part du propre camp de son Sensei cela dit. Shirome l'avait mis en garde, mais il ne put s'empêcher de bouillir à nouveau intérieurement. Qu'avait sa façon de parler ? Il s'exprimait correctement, non ? Cet Hiyari là le prenait visiblement pour le bouffon du roi, ce qui ne plaisait guère au Kaguya. Il tombait des nues : alors que le premier l'avait incité à ne pas faire preuve de retenu et à foncer dans le tas, celui-ci l'accablait pour son impatience. Tous les Hiyari étaient-ils ainsi ? Totalement différents, opposés dans leurs propos ? Kosei inspira pour se donner un peu de courage et affronter cette nouvelle personne. Dont il n'avait toujours pas le nom d'ailleurs.

" - Je les blâme pour leur manque de réflexion et leur incompréhension. "


Il avait pourtant pris la peine de bien articuler, de formuler chaque mot posément … et pourtant l'autre ignare avait réussi à comprendre que son Sensei l'attendait de l'autre côté. Le petit peuple alors … Il cessa la parenthèse sur le duo d'idiots, ne souhaitant pas perdre son précieux temps avec des cas aussi désespérés. L'invitation du shinobi le laissa quelque peu angoissé : il était peut-être téméraire, mais pas fou. Le premier l'avait déjà esquinté il y a peu, autant ne pas renouveler l'exploit de sitôt avec celui-ci. Mais quelque chose lui dit qu'il n'aurait pas vraiment le choix.

" - Je ne cherche pas à me défouler … Hiyari-san ? Je cherche à comprendre certaines choses. "


Il avait reprit la formulation que le garde avait employé quelques minutes plus tôt, manque de nom à associer à l'individu. Il releva un peu la tête pour mieux laisser apparaître la marque.

" - Je pensais que vous auriez reconnu la marque de Shirome Sensei. Un de ses jutsus particuliers. Son style de combat m'a laissé songeur sur ma propre incapacité à combattre à distance. Enfin c'est un peu plus compliqué que ça. "


Kosei n'avait pas détaillé le jutsu employé par son Maître, ne souhaitant pas en dire plus en présence des gardes. On ne crie pas sur tous les toits la bibliothèque technique des siens. Surtout que Shirome lui avait suffisamment fais confiance pour lui raconter un petit pan de son histoire. Il ferait donc fi de ces détails pour le moment. Les deux badauds tirèrent la tronche suite à la réprimande de l'Hiyari. En même temps, il n'avait pas tout à fait tord.

" - Pour faire court je souhaitais qu'il m'aide à élaborer une stratégie pour contrer ce genre de style. Accepter un échec est une bonne chose mais si l'on n'essaie pas d'éviter de le reproduire … ça n'a aucun sens. "


Jusque là ça semblait logique. L'interrogation de l'Hiyari quant aux marques sur son cou effaçait les espoirs de Kosei : s'il n'avait pas deviné par lui-même il n'avait peut-être jamais affronté le Jonin ? Dans ce cas il ne lui serait d'aucun secours. Ou peut-être que lui n'était pas tombé dans un piège aussi grossier ? On a toujours à apprendre des autres selon le dicton commun, mais probablement plus encore d'un des plus grands clans de Kiri. Devait-il donc tenter une approche ?

" - Peut-être pourriez-vous m'y aider ? Si le cœur vous en dit et si accorder un peu de votre temps à un Genin ne vous ennuie pas. "


Kosei avait l'habitude de graisser la patte des gens pour les inciter à aller dans son sens, mais pour le coup c'était sorti naturellement. Même si sur un point stratégique ça semblait plutôt malin, il ne cherchait réellement pas à déranger l'Hiyari. Prendre de haut son Sensei l'avait mis dans une situation des plus inconfortable et il ne souhaitait pas réitérer l'exploit. Néanmoins s'il acceptait, le lieu ne se prêtait clairement pas un entraînement. Car vu la proposition précédente du shinobi, ce ne serait pas une aide théorique mais belle et bien pratique. Dévaster les portes du village ne semblait pas judicieux. Par contre dévaster leur piètre sentinelle … non, son aîné semblait plus raisonné que ça. Il faudrait en répondre auprès du Mizukage, remplir de la paperasse, se faire sermonner … une perte de temps considérable qui n'arrangerait rien. Il n'avait aucune envie non plus de retourner près de chez lui. D'ailleurs revenir avec un nouvel Hiyari provoquerait sûrement l'arrêt cardiaque de beaucoup de ses congénères.

Peut-être que le shinobi lui ferait une autre proposition ? L'idée de quitter l'enceinte ne quittait pas Kosei. Un objectif capricieux mais qui l'apaiserait probablement. Et au moins ils auraient de l'espace. Quoi que si son adversaire supposé du jour s'y donnait à cœur joie il risquait de retravailler le paysage environnant. Pas très accueillant. Beaucoup de suppositions et de réflexions pour quelqu'un qui n'a pas même reçu une réponse …
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Oh, on peut les blâmer pour bien plus.

Combien de fois il les avaient vu faire autre chose que leur travail et qu'il n'était pas allé leur dire ? Trop souvent. Même si surveiller les entrées et sorties du village n'est pas très palpitant, on est jamais à l'abri d'une éventuelle menace. Le pays de l'eau se croit trop à l'écart des conflits en étant entouré d'une étendue d'eau, mais si jamais une rébellion venait à se faire dans le pays même, ils ne seraient plus du tout à l'abri et devraient être à l'affut de chaque geste. Aucune erreur ne serait tolérée à ce niveau là. Enfin bon, l'humain n'est pas parfait et peut s'autoriser quelques folies. Tout est question de modération encore une fois.

Pour en revenir à Kosei, celui-ci disait ne pas vouloir se défouler comme Yukito le pensait, mais à comprendre quelques subtilités de la part de son maître. En effet, en parlant de la marque au cou, le Hiyari n'avait pas fait le lien avec une des techniques de Shirome. Qu'il ne pouvait pas reconnaître étant donné que le guerrier noir était très renfermé et montrait que quelques techniques au gré de ses envies. Comme la fois où il avait relâché une quantité de chakra importante à Yuki par exemple.
Tout ce que le Kaguya dévoilait était assez intéressant, il voulait mettre en place une stratégie pour se sortir du style que possédait Shirome. Ayant perdu contre lui, le garçon souhaitait se perfectionner et trouver son propre style, allant jusqu'à se remettre en question sur ses capacités. Comme un peu était le Yukito d'avant sa rencontre avec un autre membre de son clan, perdu et lassé de ne pas découvrir d'autres choses. Exploiter son plein potentiel et repousser ses limites...


Je n'ai pas assez vu Shirome en action pour repérer directement sa signature, c'est pour ça que j'ai pas pu relevé l'origine de la marque sur ton cou.  Je suis d'accord pour t'aider. Sache que si tu veux développer ton style par rapport à celui de Shirome, tu seras très vite bloqué par bien des manières. N'essaye pas de façonner ton style au sien, vous êtes tout deux différents. Le clan des Kaguya recèle bien des secrets je suppose, à toi de les trouver.

Se mettant face à son nouvel adversaire, Yukito attendit que ce dernier lance l'offensive. Ca n'allait pas être un combat à la Shirome, car contrairement à lui, Yukito n'avait pas du tout la même façon de voir les choses.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Décidément il tournait en rond. A chaque interrogation qui le tiraillait, une nouvelle venait lui barrer davantage la route sans trouver pour autant réponse à la première. De quoi devenir fou. Kosei avait visiblement du mal à se faire comprendre aujourd'hui. Il ne doutait pas du faible QI des lourdauds chargés de la surveillance, mais le quiproquo entre l'Hiyari et lui-même le troublait. Ne s'exprimait-il pas correctement ? En tout cas la partie théorique ne semblait pas être une des étapes définies par le Jonin. Il supposait du moins vu son âge avancé et son sang particulier que c'était le grade qu'on lui avait attribué. Kosei en vint à se demander si lui aussi avait la charge de Genin, et si oui s'il les connaissait.

" - Je ne cherche pas à développer MON style par rapport à Shirome Sensei mais UN style. Je n'ai pas su m'adapter à son mode de combat et je pense que la chose se reproduira si je rencontre un nouvel adversaire dans son genre. "


Il tentait tant bien que mal de se faire comprendre. Trouver les secrets des Kaguya ne serait clairement pas chose aisée : vu la réaction de sa famille quand ils apprirent qu'un des siens était confié à Shirome Hiyari … il allait probablement devoir se débrouiller sans leur soutien. Quoi qu'il en soit le temps n'était apparemment plus à la discussion. Le Jonin au miroir de glace voulait en découdre, sans que Kosei ne comprenne spécialement la démarche. Au final il risquait juste de se prendre une nouvelle raclée sans en apprendre davantage. Il devrait faire sans conseils préalables. C'était apparemment à lui de lancer l'assaut, il prit donc le temps de la réflexion. Cette fois il lui semblait avoir plus de données qu'avec son maître. Cet Hiyari là devait maîtriser la glace, comme un shinobi informé devrait s'en douter. Il en avait la preuve : le miroir de toute à l'heure ne cessait de le faire cogiter. La sensation ressentie face à son propre reflet lui avait laissé une étrange sensation. Il ne faudrait pas négliger sa position. Simple accessoire ou arme, rien n'était sûr. Aucune information sur la portée de ses attaques cependant. Mais Shirome lui ayant dit qu'il se considérait comme un original, et n'ayant utilisé que des jutsus rapprochés, il misa sur son hypothèse de la dernière fois. Les combattants de glace devaient sûrement rester à distance. Ce qui n'arrangerait pas notre Kaguya.

Apparemment l'adversaire se moquait du paysage environnement et des regards curieux. L'affrontement aurait donc lieu ici même. Peut-être pour mettre la boule au ventre des gardes ? L'idée le fit sourire. La dernière fois son envie d'assaut avait prévalue sur la prudence, et ça lui avait coûté cher. Hors de question de réitérer l'exploit. Kosei redressa son avant bras et y sculpta une légère armure d'os. Maigre protection mais il comptait sur sa vitesse quelque peu supérieure pour son rang. Bien localisée ce bouclier de fortune pourrait lui éviter quelques attaques de projectiles entre autre. Car le Kaguya se doutait bien que l'Hiyari ne le laisserait pas se rapprocher sans tenter une riposte. Sa main gauche se porta dans sa pochette. Il fixa un parchemin explosif sur l'une de ses phalanges avant de les envoyer gauchement à son adversaire. Puis il s'élança, aussi attentif que possible. Une bien maigre diversion mais une tentative tout de même. Un coup d’œil sur les côté pour localiser le miroir furtivement via son ombre, un "Katsu !" et l'assaut était lancé.

La suite, Kosei l'avait en tête. Mais les actions de l'Hiyari ne lui permettraient peut-être pas de les mettre en oeuvre … Si Shirome avait encaissé les coups sans broncher, celui-ci ne se laisserait probablement pas faire. Surtout en présence d'un public.


Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Il y avait quelques erreurs d'interprétations de la part de Yukito, mais c'était un peu normal vu qu'il était debout depuis pas bien longtemps. Son esprit était encore brumeux et donc il n'arrivait pas bien à raisonner de façon normale. Ce petit entrainement allait lui permettre d'émerger peu à peu et de lui mettre les idées au clair. Ayant attendu que son jeune opposant ouvre le bal, Yukito ne prêta pas attention à ce que Kosei préparait et créa deux clones de lui même.
Devant la rafale de projectiles envoyé à son encontre, l'un des clones se contenta d'y répondre par une technique de même accabit. L'impact des deux mouvements déclencha une explosion qui donna un petit bonus à l'attaque du Kaguya. Patienter avait été un excellent moyen pour le jônin car il avait pu se rappeler d'une chose dite par le disciple de Shirome. Il cherchait à combler son absence d'attaques à distance, voilà donc pourquoi son offensive avait été si faible, même si l'ajout d'un parchemin explosif avait quelque peu changé la donne et obligé par réflèxe la défense.

L'heure était venue de passer à l'offensive, doucement toujours pour montrer cressendo.  Deux oiseaux de glaces crées foncèrent droit sur le manieur d'os, servant de diversion pour la suite des évènenements. Profiter du nuage dû à l'explosion du parchemin explosif, les Yukito se mirent à piéger un peu partout la zone avec de petites flaques de verglas sur le sol. Si l'adversaire venait à se rapprocher, ca l'obligerait à se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Voir si Shirome avait bien fait de le prendre comme élève, et en apprendre un peu plus sur le clan Kaguya.

Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Bon. Kosei n'avait plus un, mais trois adversaires. Les hostilités commençaient bien. L'explosion provoquée par le choc des phalanges et des projectiles envoyés par l'Hiyari gêna le Kaguya dans sa défense : les clones et l'original disparurent de son champ de vision, rendant leurs actes totalement imprévisibles. Kosei ralentit son rythme, focalisé sur ce manque de visibilité inquiétant. Il eut à peine le temps d'esquiver le premier oiseaux, qui lui entailla le haut de l'épaule, et de parer le second avec son bouclier. Rester concentré face à un adversaire reste relativement simple et évident, mais trois à la fois … les choses se corsent. Le Kaguya serra les dents. Poursuivre l'assaut était la seule option, restait à savoir contre lequel, et dans quelle direction. La fumée finit par se dissiper, et Kosei reprit sa course.

Avant de se stopper de nouveau. Le soleil se reflétait sur certaines parties du sol. De l'eau ? Ou de la glace ? La différence était grande : l'une absorbait, l'autre stoppait. Et faisait glisser accessoirement. Les trois Hiyari le toisaient. Kosei était confus. Deux possibilités étaient envisageables. La première, s'en prendre à l'original pour tenter de faire disparaître les deux autres. Mais il fallait pour ça identifier le véritable Jonin. L'assaut suivant le brouillard semblait venir de la position d'un des clones, indiquant qu'ils étaient tout trois aptes à maîtriser le Hyoton. Ils avaient visiblement profité de la fumée pour se mouvoir, impossible donc d'identifier celui qui n'était pas une copie (remarquable, au passage). Seconde possibilité : épuiser les clones jusqu'à les faire disparaître. Une attaque comprenant toute la zone aurait été souhaitable, mais il n'en disposait pas. A ajouter sur sa liste de jutsu à envisager.

Finalement, il s'élança à nouveau vers l'un des Hiyari, choisit au hasard donc. La position du miroir ne permettait pas non plus d'identifier le bon, ce qui frustrait Kosei. Il tenta de surveiller les mouvements de chacun, tout en guettant le terrain qui s'offrait à lui. Un pas à gauche, un écart à droite … bien plus simple que prévu. Et le Jonin semblait le laisser faire. Alors qu'il s'apprêtait à lancer un nouvel assaut, ce qui était prévisible arriva. Un pied mal placé, une jambe qui part sans le reste du corps, un Genin qui tombe lourdement, un os qui craque. C'était donc de la glace. Kosei pesta, et observa l'os qui sortait nonchalamment de son bras. Puisque c'était ainsi … faisant mine de vouloir replacer l'os, il y noua ses derniers mètres de fil de fer. Il l'extirpa finalement, comme prêt à s'en débarrasser, et fit glisser un nœud coulant à l'os opposé de son autre avant bras. Le Kaguya prit le temps de se relever, une pensée pour le bleu qui viendrait immatriculer son arrière train. Un Hiyari qui lui saborde le cou, l'autre qui bousille le cul.

Il jaugea la distance, et tenta le tout pour le tout : écartant les bras, il envoya valdinguer chacun des os vers deux Jonin opposés, espérant soit transpercer l'un des membres, soit ligoter une partie de leur corps. Et dans l'optique qu'un Kaguya ne peut échouer (l'espoir fait vivre à ce qu'il parait), il s'élance de nouveau vers le Jonin restant. Si les proies étaient saisies, le fil se tendrait. Si le fil se tendait, Kosei utiliserait son corps pour faire plier le fil et rapprocher les deux Hiyari. Plus il y pensait, plus son plan semblait stupide. Deux corps, même entraînés par un élan, ne pourraient jamais être embarqué par un seul. Peut-être que ça lui permettrait de jouer à nouveau la diversion le temps de s'en prendre à l'un des ennemis ? La main droite de Kosei se hissa vers son dos, et commença à en extirper la colonne, prête à en faire un katana ou un bélier d'os, selon la situation.  


Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Les actions menées par le Hiyari semblaient porter leurs fruits mais ne suffisaient pas à entamer le moral du Kaguya. Après s'être prit une des hirondelles et se rétamer sur le sol avec toutes ces flaques de verglas, Kosei semblait préparer quelque chose de plus élaboré. Ne connaissant que très peu les capacités du clan des os, Yukito préféra jouer la carte de la sureté en voyant arriver sur lui et son clone cette sorte de grapin fait d'ossements. Le clone non visé entama une série de mudras, quant aux deux autres, ils firent apparaître un voile de glace pour tenter de dévier les projectiles. Si l'un y parvint, l'autre échoua de peu en réussissant à éviter un point vital. Sa jambe fut touchée, entaillée par le morceau de calcium et l'autre bout s'était planté sur le sol.

Bien, bien.

Le jônin était ravi d'en apprendre un peu plus sur cette famille utilisant des techniques aussi particulières que ça, se servir de son ossature comme arme pouvait se révéler fort utile mais devait disposer de plusieurs faiblesses. Ainsi, Yukito commençait à mieux comprendre les propos de Kosei. Les attaques à distance étaient assez faibles et donc assez prévisibles, les Kaguya étant plus réputés pour leur facilité au corps à corps que sur les autres plans.

Il allait falloir agir vite, car le gosse préparait quelque chose de bien plus dangereux. Le clone ayant fini d’exécuter les signes incantatoires lança l'offensive, utilisant la glace déjà présente des flaques pour former un amas de glace ressemblant trait pour trait à un bonhomme de neige juste à côté du Genin.  L'autre clone touché à la jambe diffusa son chakra Hyoton pour tenter d'emprisonner les jambes de la cible dans le sol avec un gros bloc de glace. Devant être maintenu, il ne restait plus que Yukito qui pouvait agir. Devait-il poursuivre l'affrontement ou se contenter d'observer ? Dans tout les cas, le tas de glace passa à l'action. Profitant du fait que le Kaguya était incapable de bouger avec le gros bloc de glace aux pieds, la création de glace se positionna en boule au dessus de Kosei, patientant le contact physique pour exploser. Soit le Kaguya parvenait à s'extirper in extremis de son étreinte et trouvait un moyen de sortir de ce guet-apens, soit c'était terminé. Dans tout les cas, il était piégé. Mais ne vendons pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Il était donc inutile d'agir pour le Hiyari, puisqu'il s'agissait là d'un match d'entrainement. Le principal était de s'amuser, pas de tuer. Il se savait supérieur, mais demandait à être surpris.

Que vas-tu faire maintenant, jeune Kaguya ?

Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Kosei en avait sa claque. Combattre ce type ne pouvait pas lui faire de mal : physiquement, si, mais un affrontement permet toujours de remporter quelque chose, ne serait-ce que des informations. Or aujourd'hui il s'était fixé un but précis, et affronter ce mec ne l'avait jusque là pas davantage aiguillé dans cette direction. Aucun conseil, aucune suggestion, rien. En fait le Jonin n'était là que pour se payer la tête du Genin. Ce dernier tentait de se consoler en ressassant qu'il lui avait quand même fallut trois clones pour ça, mais intérieurement il riait jaune. Un échec fait progresser, deux vous minent. Au fond, en voulait-il réellement à cet Hiyari ou à lui-même ? Lui du clan si renommé des Kaguya, qui se faisait rétamer deux fois par un autre clan de Kiri ? Son éventail de technique était trop étroit pour contrer les assauts des Jonin, et il n'en tirait jamais rien pour progresser. Combattre pour combattre, il n'en voyait pas l'intérêt. Le Kaguya allait stoppé sa course, résigné à se tirer pour méditer tout seul sur la question, quand son corps se stoppa avant même qu'il ne lui en donne l'ordre.

La sensation de froid l'envahit instantanément, ne faisant qu'accroître sa résignation. Les deux gardes devaient bien rigoler de leur poste - car il y avait peu de chance qu'ils regardent là où ils étaient sensés le faire, à savoir vers l'extérieur -. De nouveau les actions de Kosei furent interrompues par une nouvelle attaque. Décidément, le Jonin ne lui laissait aucun répit ! Il releva la tête, et aperçu une masse considérable. Une épée de Damoclès comme il n'en avait jamais vu au paravent. Et celle-ci s'approchait dangereusement de sa victime. Ses réserves de chakra étaient déjà bien entamées, il ne chercha même pas à se dégager : cela semblait peine perdue. Dans tous les cas, cet épais bonhomme de glace allait lui tomber sur la gueule, et il n'avait pas de solution pour s'en échapper.

Lassé et furieux contre son impuissance, mais aussi contre la manière dont le Jonin se jouait de lui, il dressa sa colonne précédemment extirpée. La lance d'os s'élança vers la menace flottante, qui explosa quasiment aussitôt. Le bouclier d'os du Kaguya ne lui serrait d'aucune utilité, il ne chercha même pas à parer les morceaux qui lui retombaient dessus. Que la glace le blesse ou l'immobilise davantage, il n'en avait cure. Instinctivement son corps prit le dessus sur son esprit tourmenté et quelques os désordonnés sortirent des bras pâlots du Genin. Par réflexe, il les dressa au-dessus de lui. Des fois que ça parvienne à rompre la pluie givrée …

" - Le jeune Kaguya ne va rien faire de plus ! Votre petit moment d'amusement ne m'apporte rien : ni réponse, ni stratégie ! Je n'ai pas de temps à perdre, trouvez-vous un autre clown suffisamment sot pour penser que vous allez l'aider. "


Aïe. La folie prenait le pas sur la rage, comme souvent chez les Kaguya. Il regretterait sûrement ses paroles : il les regrettait déjà. Ce Jonin avait sûrement autre chose à faire, des élèves à perfectionner. Même en supposant qu'il prenait un malin plaisir à ridiculiser Kosei (ce qui n'était clairement pas avéré), il avait malgré tout monopolisé son attention vers le Genin. Ce dernier aurait du le remercier poliment, garder sa rancœur et son désarroi pour lui, et s'éloigner en emportant avec lui toute sa honte. Les rires moqueurs des gardes ne tardèrent pas, comme il s'y était attendu. Si ses mouvements n'avaient pas été entravés il leur aurait volontiers balancé une salve de phalange. Sa colonne s'était plantée dans le sol après son assaut. Avec un petit effort il pourrait peut-être l'atteindre et empaler ces deux connards ?

Il s'éloignait de nouveau de sa finalité du jour. L'image de son Sensei qui abandonnait également lui revint en mémoire. En si peu de temps il avait déjà eut une influence sur lui … à l'inverse que l'Hiyari aurait malgré tout gagné, contrairement au Kaguya.  

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Dans l'intensité du combat, Yukito s'était un peu trop emporté. Il s'en rendit compte quand le Kaguya se mit à hurler, dos au mur en face des techniques d'un niveau assez élevées voire trop élevées pour un simple entrainement. Surtout face à un Genin et en terrain non adapté. Les rires des gardes en réponse aux propos du garçon, l'indignation des personnes aux alentours. Certes, Yukito avait fait en sorte de ne pas déranger. Mais il avait omis le fait que l'adrénaline pouvait s'inviter durant l'affrontement et ne dérange tout.

Un amusement ?

Il avait beau avoir perdu la notion du respectable en sortant plusieurs techniques d'affilés, le Hiyari ne considérait pas cela comme un divertissement. Kosei était trop jeune et obnubilé par sa quête pour s'en rendre compte, mais il venait d'en apprendre davantage sur ce qui l'attendait désormais. Il n'y avait plus de marche arrière possible, et c'était bien là le problème avec tout les aspirants. Ils se voyaient trop beau tout de suite dès qu'ils réussissaient la plus simple chose, mais se braquaient aussitôt lorsqu'un mur se dressait devant eux.

Tu serais comme les autres alors, ceux qui ne veulent pas aller plus loin quand ca devient trop difficile ? Vois-tu mon garçon, le monde ninja n'est pas un endroit qui demande ton accord avant d'attaquer.  C'est difficile on le sait tous. Regarde : je suis passé par là et Shirome aussi Maintenant c'est à ton tour.

L'emprise sur les pieds du Kaguya se dissipa, tout comme le tas flottant au dessus de lui. Bien aidé par la lance, la chute de glace laissa place à de la neige et offrit un spectacle assez joli pour une conclusion. Du moins, Yukito trouvait cela joli.

Tu es encore jeune, mais tu vaux déjà bien plus que les deux gardes. Ne voit pas leurs moqueries comme un affront, mais plutôt comme une jalousie. Leur parcours est terminé et le tien ne fait que commencer. La voie que tu as choisie est la plus ardue, mais la réponse arrivera. Et tu comprendras sûrement un peu mieux mon raisonnement. Libre à toi d'en faire ce que tu veux.

Il ne savait pas trop comment gérer l'agacement du manipulateur d'os, et n'était pas sûr que Shirome le sache également. Quoi qu'en y repensant, la tortue noire aurait eu sans doute le même discours... ou un différent ? Va savoir.

mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



S'il y avait bien une chose qui pouvait faire perdre son sang froid au Kaguya, c'était qu'on le prenne de haut. Ce n'était clairement pas les intentions du Jonin, mais ses paroles sonnaient comme des critiques venus d'un vieillard qui pense tout connaître de la vie. Si bien que Kosei ne se rendait pas compte qu'il agissait lui même comme un gamin effronté et peut-être un peu trop sanguin. En rien il n'était comme les autres : premièrement, il était membre d'un clan respecté (mais pas nécessairement respectable). Deuxièmement, il n'était pas certain que beaucoup auraient accepté de renoncer à leur honneur pour suivre les instructions d'un shinobi peu estimé. Il n'était pas faible. Pas mentalement. Physiquement en revanche … ses échecs cuisants ne faisaient qu'accentuer la faible estime qu'il restait de sa personne. Kosei baissa d'un ton, les hostilités semblaient terminées, la pièce de théâtre qu'ils donnaient ne captiverait plus le public taciturne.

" - Si je ne voulais pas aller plus loin je n'aurai pas pris sur moi pour chercher des réponses. "


Toujours chercher à se justifier, à contre attaquer avec les mots … jusque là ça ne l'avait pourtant mené nulle part. L'étreinte exercée sur ses pieds se rompit. Il eut un regard pour les gardes, pour sa lance. Alors que son corps semblait décidé à leur foutre la trouille de leur vie, le Jonin parvint à trouver les mots justes. Non pas qu'ils dissipaient sa colère et sa honte, mais ils semblaient faire ressortir le petit côté posé du Kaguya. Il se résigna à leur clouer le bec. En inspectant son arme plantée au sol, son regard coula sur l'environnement qui l'entourait désormais : un paysage sublime de neige, qui effaçait toute trace de l'affrontement précédent. Kosei en vint à envier ce don, et à douter de l'utilité du sien. En deux combats récents il ne s'était pas réellement révélé efficace. Ou il n'avait pas su en tirer tout le potentiel. Difficile à dire. En tout cas, à nouveau, aucune réponse ne se proposait à lui.

L'agacement restait bien présent. Il prit le temps de se remémorer les attaques, l'ordre des choses, ce qui avait foiré, ce qui avait semblé marcher. Il s'énonça pour lui même le genre de technique qui lui manquait : une qui aurait pu l'empêcher de glisser comme un idiot et de se rétamer, faisant de lui un bouffon. Une suffisamment puissante pour parer l'assaut final, sans avoir à recourir à deux jutsus différents (qui d'ailleurs ne l'auraient pas protégé du bonhomme de glace). Il ne devait son salut qu'à l'annulation de la technique par son utilisateur. D'une certaine façon il aurait misé sur le fait que Shirome, lui, aurait simplement réduit son effet. Pour donner une leçon au gamin sûrement, comme avec le sceau qui avait paralysé sa gorge. Celui-ci semblait plus posé, plus raisonné. Plus disponible aussi. Peut-être que si Kosei changeait son angle d'attaque (quant à son éternelle problématique, il avait sa dose en terme de glace meurtrière), il obtiendrait quelques pistes. Comme souvent lorsqu'il réfléchit, il décida de s'asseoir pour faire le point. Au passage le froid de la neige effaçait quelque peu la douleur de la chute précédente.

" - Je vous pris d'excuser mon emportement. C'est frustrant de ne pas trouver de réponse à ses interrogations. Et de réitérer les échecs sans parvenir à en tirer quelque chose de positif par soi même. "


Des excuses maladroites, mais sincères. Tel un enfant, il appuya ses coudes sur ses genoux pour mieux penser.

" - Auriez-vous des conseils à me prodiguer ? Des suggestions à me faire ? Sur ma dernière attaque par exemple : je suppose que je manquais de vitesse, de rigueur sûrement aussi ? Comment aurais-je pu obtenir un meilleur résultat ? Mes diversions sont-elles trop brouillons ? Peut-être que chercher à me rapprocher de ma cible n'est pas le bon objectif : je devrais peut-être tenter de développer des jutsus aux effets plus étendus ? "


Du calme ! Si avec ça le Jonin n'était pas saoulé et ne partait pas sans un mot, il aurait de la chance. La fâcheuse habitude de penser à haute voix ne portait pas toujours ses fruits. Cette fois il ignorait totalement le monde alentour, concentré sur les éventuelles erreurs qu'il aurait pu corriger. Mais le point faible de Kosei pouvait aussi être le fait de toujours se remettre en question ? A trop forte dose on peut finir par ne plus prendre de décision correcte, par hésiter trop longtemps et ne plus avancer. Depuis quelques jours son clan semblait fermé à toute discussion. Ne pas pouvoir discuter de ses difficultés avec ses semblables le pesait aujourd'hui plus que jamais. Est-ce qu'un "étranger" pouvait répondre à ses interrogations ? Il pouvait au moins exprimer son opinion sur la question du style et de la stratégie, mais sans connaissance des possibilités il est complexe d'émettre une réponse précise. Le Kaguya fixait le Jonin. S'emporter ne plaiderait probablement pas en sa faveur, et il regrettait amplement ce manque de contrôle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Des conseils à donner ? Hum... Commencer par garder son calme et ne pas montrer trop facilement ses sentiments. Même si la différence de niveau était flagrante, Yukito avait su lire en Kosei comme dans un livre tant plusieurs questions le harcelaient. Ce qui avait empêché en partie la pleine exploitation de son potentiel. L'heure n'était donc plus à l'affrontement mais à l'argumentation. Un petit résumé de ce qui venait de se passer donc.

Tout était très bien, il suffit juste de ne pas te laisser emporter par tes sentiments. Agir par instinct, ne pas chercher à trop bien faire. Pour les techniques, fais simple. Tu as eu du mal sur le sol glissant, ne serait-il pas possible de te servir de tes pieds comme point d'ancrage ? Après, je ne connais pas bien vos habiletés je ne fais que supposer. Ton idée de grappin était très bonne, peut-être faudrait il travailler là dessus pour en faire des variantes. A toi de voir.

Avec tout ce qu'il avait dit, Yukito établissait une ébauche de profil de combattant. Avec de l'entrainement, Kosei arriverait à pallier sur sa faiblesse face à la distance. Un adversaire redoutable s'il poursuivait dans ses efforts.
Ca rappelait au Hiyari des passages de quand il apprenait à se servir de son don, où il cherchait encore à comment s'en servir. Lui aussi était passé par là, et c'avait été ses parents qui l'avaient aiguillé très vite fait sur ce qu'il pouvait faire. Son professeur l'avait aidé aussi un peu, mais n'avait pas été très influente sur sa façon de penser. L'arrivée de Shirome avait achevé en quelque sorte sa formation, avec ce voyage à Yuki. Sans doute que le Kaguya devrait faire de même en se rendant dans le domaine de son clan s'il existait encore. Va savoir.

On peut éventuellement relancer l'entrainement. Applique ce que je viens de te dire cette fois. Ne montre pas tes sentiments, canalise ta colère. Fais en une force. Tu as déjà tout ce qu'il te faut, il ne suffit qu'une étincelle de ta part. - étend les bras - Sois fier de ton clan. Tu le représentes partout. Prouve moi que les Kaguya valent mieux que les deux gardes qui se marrent derrière nous. Allez viens, on est bien bien bien bien bien !

Une invitation au deuxième round lancée par le Hiyari. Cette fois, il se montrerait moins offensif. Le Hiyari serait ainsi le juge et se contenterait de se défendre en attaquant de temps en temps. Mettre en confiance le Kaguya, lui montrer qu'il peut réussir à faire quelque chose.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Il ignorait si c'était par charité ou par pitié, mais le Jonin s'était plié à sa demande. Et au-delà de ça, il lui proposait même une seconde chance. Kosei avait bien en note toutes les remarques de son aîné, y compris sa fâcheuse habitude à trop réfléchir. Shirome le lui avait déjà fais remarqué, il était grand temps qu'il y prête attention. User de ses pieds et de ses attributs génétiques permettrait effectivement d'éviter de se ramasser à nouveau. Que ce soit face à la glace ou à un édifice de bois, avoir les moyens de s'agripper fermement sur ses deux jambes était une priorité. Peut-être en se servant des os de ses jambes, tout simplement ? Il avait déjà des pistes pour ses réflexions futures et son prochain entraînement en solo. Même constat pour son grappin actuellement configuré comme un yoyo/attrape objet. Son usage n'était pas adapté à un affrontement, il pourrait sûrement trouver mieux. Le moral de Kosei remontait quelque peu. En quelques secondes il avait grappillé plus d'informations qu'en toute une matinée. Son jugement était à nouveau erroné : ce Hiyari là aussi cherchait à l'aider à travers l'assaut précédent.

Le round 2, bien qu'imprévu, allait commencer. Les derniers évènements (et notamment l'hostilité naissante de certains des siens) avaient eu assez d'impact sur Kosei pour qu'il ne réagisse pas à son nom de famille. Les Kaguya savaient défendre leur honneur par eux-mêmes, pour l'heure c'était son propre amour propre qu'il fallait rehausser. Il fit un bref inventaire de ce qui restait en sa possession, et le constat fut maigre. Si Kosei ne devait pas s'égarer à penser durant l'affrontement, il fallait au moins qu'il le fasse en amont. Il profita de ce moment pour tirer sur son fil de fer et le récupérer. Système D comme on dit. La distance les séparant s'était considérablement réduite. Le corps à corps semblait désormais plus envisageable, mais ce n'était pas l'objectif de l'entraînement. Même si choisir la facilité tentait grandement le Kaguya. Tout en se relevant, il envoya bouler le dernier os dans un arbre, derrière le Hiyari (qui avait eu la bonté de ne pas stopper sa course). Le bout de calcium semblait hors service de toute façon, et se planta lamentablement dans le tronc.

" - Bon, tentons autre chose. "


Kosei n'était pas très confiant, son stratagème était bancal. Mais il n'avait que ça en tête, et son éventail n'avait pas évolué en quelques minutes seulement. Il saisit la colonne restée plantée en terre. Ce jutsu là coûtait cher en énergie, autant économiser, à nouveau. Le Kaguya devenait radin. Il fit mine de se mettre en garde, et tira sur sa main droite. Un pan du fil était resté accroché à l'os qu'il avait planté dans l'arbre plus tôt. La ruse était grossière, mais le bruit du bois malmené et de l'os en mouvement permettrait peut-être de distraire quelques secondes le Jonin ? Il ne prit pas le temps de le constater, et lui envoya aussi rapidement que possible sa lance de calcium. Non pas un assaut, mais à nouveau une diversion qui lui permettrait peut-être de grappiller encore quelques mètres. Il s'élança.

Le véritable assaut était celui-ci. S'estimant suffisamment proche (ou suffisamment à la merci d'une attaque de son adversaire), il dégaina l'un de ses bras droit devant lui tandis que l'autre se préparait à contre attaquer l'éventuelle parade. Les os des avant bras de Kosei surgirent de ses paumes, telles des épées de fortune. Il ne réfléchit pas davantage, et tenta de percer la peau probablement blanche du torse de l'Hiyari.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
La motivation semblait revenir au Kaguya puisque son assaut se voyait un peu plus réfléchi qu'avant. Ayant totalement oublié la présence des grappins de fortune utilisés avant, Yukito eut une seconde de relâchement avant de s'en rendre compte. Se rendant compte de l'astuce de Kosei pour se rapprocher de lui, le Hiyari semblait content de sa manoeuvre. Enfin le garçon se mettait à réfléchir et mettait en pratique les conseils prodigués juste avant. Dans sa hâte, il ne put placer rien d'autre qu'un bien mince rideau de glace et son miroir pour tenter de contrer la lance d'os arrivant droit sur le kirijin. Vu la distance assez proche, les deux objets se brisèrent sous la puissance de l'arme de jet fait de calcium, et Yukito se servit de ce bref instant pour utiliser le clone restant à son avantage. Il lui fallait un moyen de se défendre, et ce dernier choisit d'enfermer son comparse à l'intérieur d'un cercueil de glace, seul option trouvée pour encaisser suffisamment de coups sans être blessé.

L'impact laissé par la lance fut amortie par la boite rectangulaire, mais étant toujours enfermé, Yukito ne pouvait s'en remettre qu'à son clone restant pour savoir ce qu'il se tramait à l'intérieur. Les chocs se firent de plus en plus violent sur le caveau de glace, empêchant le Hiyari de se concentrer pleinement. Il allait devoir se sortir dans le pétrin dans lequel il s'était fourré, et s'il devait faire quelque chose, l'obligation était de relâcher la technique faite par le clone. Cela désactiverait la cage de sécurité mais laisserait le kirijin sans défense.
C'est finalement entre deux coups que la technique se dissipa, laissant le jônin se faire toucher à deux reprises par la suite. Entre temps il avait eu le temps de reformer un miroir, le positionnant dans le champ de vision de son adversaire après la pluie de coup délivré. Une illusion pourrait le faire sortir de cette situation, à condition que le Kaguya se montre réceptif au Genjutsu et ne dispose pas d'un moyen de contrer cela.

QUE FAIT CE MONSTRE ?? hurla Yukito, laissant voir via le reflet de son miroir la créature qui arrivait à toute allure en direction des deux Kirijins et insistant bien sur le fait qu'il fallait que Kosei regarde que le miroir. Cela servirait de diversion, mais Yukito ne savait pas du tout quoi faire après ça, si ce n'est que prendre un peu de distance.


Mes Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Le Kaguya avait complètement oublié le clone du Jonin, de la même manière que ce dernier n'avait pas prêté attention aux grappins restants. Un détail qui amoindrit considérablement les effets prévus par Kosei. Il ignorait si l'Hiyari se contenait pour lui laisser une chance, ou si son stratagème portait réellement ses fruits. Dans tous les cas la première ruse avait semblé créer un léger effet de surprise sur sa proie, ce qui en soit constituait une petite victoire. Les enchaînements du Jonin avaient été rapides et précis, si bien que Kosei n'avait pas réussi à tout suivre. Le grappin semblait avoir été entravé (ce à quoi il s'attendait), la lance également avec plus de difficulté. Il s'autorisa à laisser grandir un mince espoir dans son esprit, mais ce fut son tour d'être surpris. Le clone utilisa un jutsu sur son propriétaire (ou l'inverse ?) pour tenter de le préserver. Apparemment il n'avait eu qu'un petit aperçu des possibilités de la technique d'immobilisation : ce n'était plus une simple partie du corps qui était visée, mais bien son ensemble.

Kosei tenta de se ressaisir, et attaqua la glace avec ses Lames d'os. Frappant d'abord lentement, cherchant des points stratégiques, puis frénétiquement. Etait-ce vraiment raisonnable de gaspiller ses forces de la sorte ? Probablement pas. Mais l'Hiyari ne lui avait-il pas conseillé de suivre son instinct et non ses pensées désordonnées ? Soudain la cage de glace céda et Kosei tenta d'affliger des coups à son adversaire. Sa visibilité était considérablement réduite, autant dire qu'il frappait quelque peu au hasard. Ou plutôt là où il estimait tomber sur les bras ou les jambes. L'objectif n'était pas de blesser le Jonin et de le mettre en rogne. Non pas qu'il s'en estimait capable, mais le hasard fait parfois mal les choses. Ce qui suivit le laissait quelque peu sceptique. Depuis le début de l'affrontement il avait tenu à se méfier du miroir qu'il avait tenté de briser à leur rencontre. Alors comment celui-ci se trouvait devant lui ? Le Kaguya stoppa net ses assauts. Non, il n'avait pas pu se déplacer aussi rapidement, c'en était sûrement un autre. La confusion embrumait de nouveau son esprit. Et soudain …

Une énorme masse s'élançait vers eux, monstrueuse et dévastatrice. Kosei sentit son cœur s'emballer, la peur de tétaniser. Le Jonin se mit lui aussi à s'écrier, et le Kaguya sentit son corps s'écarter par une roulade de côté, tentant d'esquiver l'assaut de la bête. Pitoyable car vu la taille de la créature elle l'écraserait sûrement malgré ce piètre réflexe de survie. Ne souhaitant pas se comporter comme un lâche, Kosei décida de regarder la mort droit en face … et à nouveau la surprise le gagna. Rien, nada. Pas de monstre. Pas de catastrophe. Une ruse gonflée mais qui avait prit le Genin au dépourvu.

" - Mais quel … quel idiot ! "


Ça pour le coup. Un Genjutsu sûrement rudimentaire, mais qui avait fait son effet. A aucun moment il n'a trouvé étrange qu'un monstre apparaisse sans bruit dans le village de Kiri. A aucun moment il n'a trouvé suspect que seul le Jonin soit affolé. A aucun moment l’inaction des gardes ne lui a semblé bizarre (bon pour le coup, il parait qu'ils se seraient fais dans le pantalon) … tant d'éléments qui auraient pu lui mettre la puce à l'oreille. Comme un bleu, il s'était fait avoir. L'Hiyari avait de nouveau rallongé l'écart qui les séparait, tout était à reprendre au début. La façon dont il avait su lier ses capacités personnelles et l'art de l'illusion laissait le Kaguya admiratif. Jamais il n'aurait songé que le Genjutsu pouvait être utilisé de manière si subtile. Même si le piège restait grossièrement efficace.

Kosei avait tenté sa chance, et c'était désormais le tour de l'Hiyari. Il aurait pu tenter de le devancer mais sa stratégie précédente n'avait pas de petit sœur. Il lui faudrait un peu de temps pour tenter d'en fignoler une autre. Le Kaguya profita de ce temps de réflexion pour utiliser de nouveau son bouclier d'os, en prévision d'une nouvelle salve d'attaques.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
La diversion avait parfaitement marché, le Kaguya était tellement concentré sur le combat qu'il était tombé dans le panneau. Le jeu d'acteur du Hiyari laissait à désirer mais cela s'était montré amplement suffisant pour la suite des évènements. Une petite glissade sur le côté pour éviter la charge de l'illusoire créature, et déjà Kosei se remettait sur la défensive. Il y avait tellement de possibilités pour le garder à distance, et pourtant il était sur le qui-vive. Le garçon s'impliquait vraiment dans le combat, déterminé à mieux faire qu'avant. Très bien.

La moindre erreur d'inattention et c'est la mort sur le champ de bataille. Tu t'es bien repris.

Une pluie d'éclats glace se mit à frapper d'un coup dans la zone où le Genin se trouvait. En même temps, le clone se mit à agir également en invoquant des piques de glace qui foncèrent dans la même zone mais via le sol. C'était une façon comme une autre de s'occuper de piéger le sol et les airs, Yukito ne semblait plus vouloir gagner désormais. Il attendait de voir comment allait réagir son comparse . Rien de bien incroyable donc, mais il fallait diminuer voire arrêter les grosses attaques. Ils n'étaient pas dans un terrain d'entrainement, mais toujours aux abords des portes du village. Et les deux gardes commençaient à se sentir navré de leurs propos de tout à l'heure, maintenant qu'ils avaient vu une partie de ce que réservait celui dont ils se moquait auparavant.

Les railleries sur toi ont cessé. glissa Yukito à travers son miroir qu'il a laissé aux côtés de Kosei. Montre en leur davantage et gagne leur respect.

Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



La première phrase de l'Hiyari résonnait en boucle dans l'esprit du Kaguya. On lui avait déjà répété des dizaines de fois d'être plus attentif, de ne pas tomber dans des pièges grossiers. Kosei s'était toujours consolé en se disant qu'à force de répéter ses erreurs il finirait par en tirer des leçons. Et fatalement par ne plus les reproduire. Mais le Genjutsu, il n'en avait vu qu'un aspect théorique. C'était la première fois que Kosei l'expérimentait, et une drôle de sensation le titillait. Son estomac le tiraillait, la vision l'avait apparemment plus secoué qu'il ne l'aurait cru. Peut-être un domaine auquel il devrait s'intéresser davantage ? Son effet déstabilisant, même de faible niveau, lui paraissait incontestable. Le compliment du Jonin lui redonnait davantage de baume au cœur. La colère incontrôlable qui l'avait au paravent submergée semblait se calmer peu à peu.

L'Hiyari ne lui laissa cependant pas le répit d'en mesurer toute la saveur : l'assaut reprenait. Il vit distinctement les pics de glace surgir sur lui telle une pluie meurtrière, et releva son bras par-dessus sa tête. Les projectiles tombaient lourdement sur le bouclier de calcium, faisant se serrer ses dents à chaque choc. Il ne tiendrait pas longtemps ainsi, et chercha une solution de secours. C'est à ce moment précis qu'une vive douleur à la cheville lui fit presque perdre tous ses moyens : les pics le harcelaient tant en haut qu'en bas. Il tenta d'en éviter autant que possible mais la manipulation fut complexe. On aurait probablement dit un singe qui danse. L'idée de s'extraire grâce à son grappin totalement pas original le traversa, mais une autre évidence le glaça d’effroi : il n'avait plus de fil depuis un moment. Le Jonin l'avait encouragé à suivre son instinct, mais pour le coup celui-ci lui répondait un "on a été coupé je crois, je suis sous un pont".

Kosei repensa à son projet de technique : celui qui lui permettrait de s'accrocher à des surfaces rigides. L'idée pouvait aussi être dégradée en échasse ? Il se concentra autant qu'il le put pour extraire les os de ses jambes dans le sol, tout en restant en mouvement. Autant se résigner : manipuler les os de la partie inférieure de son corps est bien plus complexe qu'au paraître. Il ne pourrait pas compter sur ce prototype pour l'instant. Alors le Kaguya tenta le tout pour le tout, quitte à passer davantage pour un idiot. Il se projeta sur le côté, cherchant à atteindre un endroit vierge de pics, y planta la lame d'os qu'il lui restait sur l'autre main, et prit appuie dessus pour se sortir de la zone. Le bilan n'était pas glorieux : ses réserves de chakra lui semblaient vides, son bouclier tomba en miette et il avait du abandonner son épée de fortune. Essoufflé, et souffrant de sa blessure à la cheville, il tenta un dernier assaut plus par curiosité que par volonté de gagner.

" - Je crois que j'ai perdu, je suis vidé. "


La confession faite, Kosei envoya une dernière salve de phalanges vers le petit miroir qui semblait l'avoir adopté. Il ne lui prêtait cependant pas attention, cherchant plutôt à voir si les projectiles atteindraient l'une ou l'autre des représentations du Jonin. Mais non. Il aurait pu s'en douter. Les enfants sont trop crédules parfois. Ou naïfs. Le Kaguya se laissa tomber par terre, satisfait. Il fixa le ciel le temps de reprendre son souffle. Deux personnalités différentes des Hiyari l'avaient affronté en peu de temps, et chacune d'elles l'avaient aidé à sa manière à grandir un peu.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Il ne s'était pas dégonflé devant l'assaut privant les option aériennes et terrestres du Hiyari, et c'était tout à son honneur. On pouvait voir sa motivation à aller au devant des choses, tenter de plusieurs façons de prendre l'ascendant sur son adversaire. Oui, Kosei était plus intelligent que l'image de petite boule de nerfs laissait penser. Les premiers tombés dans le piège devaient probablement s'esclaffer devant la dernière tentative désespérée du Kaguya. Le niveau était très bas, pas étonnant vu la quantité de chakra utilisée avant. C'était toutefois bien plus que ce que pouvaient avoir les deux gardes,  confiants de se retrouver derrière le manieur de glace et bien trop loin pour se faire attaquer.

Tu t'es bien débrouillé. esquissa Yukito d'un sourire en déviant les projectiles lancés contre lui.

Deux d'entre eux parvinrent jusqu'aux deux surveillants, à leurs pieds pour être précis. Aucun n'avait été touché directement, mais au vu de leur tronches d'enterrement, le spectacles valait le détour.

Navré messieurs, j'étais tellement concentré sur le combat que j'en ai oublié votre présence.

Un clignement d’œil pour faire comprendre la nuance à Kosei avant de l'aider à se relever. Il avait tout donné, droit à lui d'avoir une petite récompense bien entendu. De là à se donner envie d'enseigner à de jeunes Kirijins ? Peut-être, cela restait à voir. Cette option n'était pas à laisser moisir, mais elle demandait plus de réflexion que ces quelques minutes. A voir pour l'avenir, si ça le tentait. Pour le moment, c'était bien loin dans son ordre de priorités.

Et bien merci, grâce à toi j'en sais plus sur comment fonctionne ton clan.

mon action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

Mise au point stratégique


Feat Hiyari Yukito



Finalement le Kaguya était satisfait. Son opposant l'avait conseillé, lui avait donné des pistes d'amélioration, et l'avait aidé à pratiquer. Certes les affrontements n'avaient pas été bien glorieux pour le Genin, mais il percevait quand même une petite évolution dans sa manière de procéder. Et visiblement l'Hiyari aussi. Son compliment réchauffa le cœur du Kaguya, qui se sentait moins minable qu'en début de journée. Il n'était clairement pas prêt à foutre la branlée de sa vie à son sensei, mais il était sur la bonne voie. Il ne prêta pas tout de suite attention aux phalanges esquivées par le Jonin, mais sa réplique lui arracha un sourire. Avec une précision remarquable il avait su faire ravaler leur arrogance aux deux gardes. Kosei lui était reconnaissant de l'aider à se lever, il ne se doutait pas que son énergie l'avait quitté à ce point. Son côté capricieux le poussait à réclamer une sieste aux abords du village, mais l'heure n'était plus aux enfantillages, ils avaient suffisamment tracassés les deux ignares.

" - Je suis loin d'être le plus représentatif de mon clan, heureusement d'ailleurs. "


Sinon le niveau était bien bas. Jamais le Genin ne se serait douté que son opposant le remercierait pour le temps qu'il avait lui-même perdu. Car finalement Kosei campait sur l'idée que l'échange n'avait été fructueux que dans un sens. Une leçon de plus pour lui, portant sur l'humilité. Il s'inclina autant que possible sans se vautrer (il lui faudrait s'occuper rapidement de cette cheville) et remercia sincèrement son professeur du jour.

" - Merci à vous. Tant pour le temps consacré que pour vos conseils de qualité et votre patience. Je tacherai de ne pas les oublier et d'en tirer le maximum. "


Il aurait bien demandé lequel des deux Hiyari qu'il connaissait avait été adopté vu leur tempérament aux antipodes, mais c'eut été déplacé et de mauvais goût. Il remercia une dernière fois le Jonin, le salua, et commença à s'éloigner, boitant comme un ivrogne. Cette glace qui le fascinait tant commençait à lui filer la nausée à force de confrontation. C'est une fois arrivé près de chez lui qu'une dernière question le tarauda : et son nom, à ce fameux Jonin ? Il ne s'était pas présenté et Kosei ne le lui avait pas demandé. Peut-être le demanderait-il à Shirome, ou peut-être qu'il garderait leur rencontre secrète, histoire de conserver un potentiel avantage stratégique. Lequel il l'ignorait. La fatigue mêlée à la douleur commençait à lui faire perdre pied. Il en vint à se demander si tout ceci avait été réel. Le Kaguya eut à peine le temps de panser son épaule et sa cheville, et d'y appliquer de la glace avant de sombrer sur son lit. Quelle matinée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Rail de mise au point pour macro
» Bague pour objectifs OM avec indication de la Mise au Point
» Mise au point sur l'oeil ...
» La Voie Stratégique magazine
» Memoire 44 : Le Guide Tactique et Stratégique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: