L'assaut final — Équipe 3 & 4

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Les genins étaient parvenus à empêcher Shirome de tomber au plus bas, et l'avaient repêchés d'une manière assez inventive. Ce qui n'allait clairement pas calmer les ardeurs de la Hiyari prise au piège de la technique de Yukito. Pour souligner cela, elle laissa échapper des murmures qui ne laissait rien présager de bon par la suite. Si l'emprise était réelle et maintenue, l'instant d'après la cible avait disparu. Libérée de ses menottes, sans savoir où elle s'était rendue. Le premier réflexe du Hiyari fut d'avertir les genins mais ce n'est que trop tard. Le blizzard naissant empêchait déjà toute communication et se montrait davantage plus dangereux que les précédentes techniques employées.

Le fil employé pour repêcher Shirome avait rompu, entrainant le corps inerte dans l'eau à nouveau. Pour empêcher la chute, il fallait au moins rattraper le fil pour permettre aux deux kirijins de s'employer. Et garder de l'énergie pour débusquer celle qui jouait maintenant à cache-cache. Shirome avait dit de fuir dans ses dernières paroles, mais est-ce que Yukito désirait fuir ? Pas le moins du monde. En revanche, ramener le corps du Kirijin au pays de l'eau était nécessaire.

Vous deux, va falloir vous occuper de récupérer Shirome. Chopez-le et partez, je vous couvrirais. On se retrouvera sur le retour.

Voilà maintenant qu'il s'était occupé des renforts, Yukito pouvait reprendre ses activités illégales. Comment débusquer quelqu'un qui est invisible ? Récupérer des indices. Si ç'avait été Mōfubuki qui avait coupé le fil de fer, il y avait fort à parier qu'elle devait se tenir encore prêt de la scène. Au blizzard il y avait une réponse, moins puissante mais fort utile.

Concentrer son chakra dans un point pour le disperser au fur et à mesure. La demoiselle l'avait fait, il était désormais temps pour le Hiyari de s'employer. L'air glacial est déjà en place, il n'y a plus qu'à former les stalactites dans les airs afin de tirer un peu partout. L'objectif est de débusquer la demoiselle tout en évitant de toucher ses alliés.  C'était un peu tout ce qu'il pouvait faire pour le moment, en la relançant quelques secondes plus tard avec un clone fraichement formé. A deux, la surface couverte serait plus importante donc plus de chance que ça touche.

Gaffe à vous les jeunes. On est jamais à l'abri d'un tir perdu. comme seul avertissement. Mais avec toute la pluie de projectiles, difficile de savoir s'il a été entendu.

En espérant que cela mette fin à ce combat infernal, et qu'ils puissent rentrer tous en un seul morceau.

mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Shiromono, de son doux sobriquet, conseillait à tout le monde de fuir, ce qui fit arracher un soupir de soulagement à Yoko-chan. Il n’avait pas l’air de vouloir combattre. Pensait-il qu’ils n’avaient aucune chance face à cette femme ? Yukito & lui-même + les deux cure-dents qui servaient de figurants présentement ? Ou alors s’était-il résolu à faire éteindre toute combativité qui l’avait peut-être jadis habité ? Quoi qu’il en fut, la folle lançait un jutsu d’une puissance inouïe et toute la zone s’était complètement transformée et cela allait même devenir bien pire. Yukito leur somma alors de partir, tout était devenu bien compliqué. Prise de panique, elle se mit à siffler et une silhouette sortit promptement d’un des bars ravagés par le tsunami lancé peu avant. Il se précipita vers elle et ses deux coéquipiers à une vitesse fulgurante, les chevaux Ikeda n’avaient vraiment jamais fini de surprendre tous les bolosses du Yuukan, pour sûr. Le canasson manqua tout de même de se rétamer avant de s’arrêter près du trio.

Mets Gekkou-kun sur l’étalon s’il-te-plait.. en montant sur le cheval présent avec eux.

Le gris de cheveux se mit à crier quelque chose mais elle ne put entendre que sa première phrase. Placée à l’arrière du cheval de sorte à pouvoir accueillir un corps ainsi qu’une autre personne devant elle, elle se positionna sur la tête de son cheval et saisit une ultime fois son son zanpaku… son sabre. La jeune fille usa donc de la même technique que précédemment afin de protéger la zone qui entourait le cheval pendant que Kosei prenait la décision qu’il se devait de prendre : courir au sein de ce blizzard recherchait un homme qui ne souhaitait plus combattre ou tenter de sauver la vie de d’un autre genin, espoir et la marque de la nouvelle génération de la Brume ? Quelques projectiles arrivèrent donc vers eux et le jutsu de la petite était lancé. Trop peu de chakra fut utilisé pour cette dernière et la défense fournie serait mitigée. Peut-être était-ce assez pour qu’ils quittent cette zone en vie malgré diverses blessures ? Allez savoir. La petite tomba dans les pommes, lâchant son sabre qui menaçait alors de tomber au sol. La distorsion créée eut aussi le mérite de créer une petite bulle, peut-être notifiable, au sein même du blizzard. Cela pourrait aider le jonin à mieux viser ou bien leur adversaire à les repérer. Kosei avait-il pensé à participer à la défense si seulement il avait décidé de rester ? Si oui, Yoko-chan tombait simplement dans les pommes et était rattrapé par son cheval qui la tenait par ses habits avec les dents avant de foncer comme jaja. Sinon, un des projectiles de Yukito s’était alors planté dans le bras de la gamine, le cheval aurait reçu quelques éraflures et serait à présent paniqué, fonçant tout de même au loin avec la petite tenue avec sa bouche et la route rendue bien plus difficile voire impossible si seul Gekkou était posé à l’arrière. Faites vos jeux !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

L'assaut final


Feat Equipes 3 & 4



Les choses s'accéléraient, Kosei n'aimait pas ça. Ils avaient glissé de leur toit après leur tentative pour sauver Shirome, et le Kaguya était lourdement tombé par terre. La gamine avait sifflé et le drôle d'animal qui les avait accompagné fit son apparition. Apparemment la décision était prise : il fallait fuir. Le Genin était au bout du rouleau. Physiquement, mentalement, juste au bout. D'un côté il s'était retrouvé en mauvaise position dés le premier assaut de leur ennemi, de l'autre son maître l'avait laissé tomber. L'un de leur coéquipier semblait hors service, et son discours motivé par la colère et l'espoir avait autant servi qu'un katana à un manchot. Quoi que dans ce cas le manchot avait toujours la possibilité d'utiliser l'arme avec ses dents, mais l'Hiyari semblait l'avoir totalement laissé de côté. L'équipe ayant duré le moins longtemps de toute l'histoire des shinobis. Kosei lui avait fais confiance, il avait accepté un regard pesant sur ses épaules pour recevoir son enseignement, … et plus important encore : il croyait en lui. Et ce crétin ne lui prêtait aucune valeur. Le choix qui suivit fut des plus difficiles : abandonner un camarade n'ayant rien demandé, ou abandonner son Jonin attitré.

Même dans ce genre de situation il ne put s'empêcher de penser à la façon dont son maître aurait perçu ses choix. Et c'est ce qui guida le sien. Rassemblant ses dernières forces, Kosei souleva le corps de son équipier pour le balancer lourdement sur le cheval, comme le lui demandait la petite. Petite qui d'ailleurs ne semblait l'être que par la taille : ils lui devaient la vie. Sa technique de sabre leur permirent de gagner du temps, et peut-être même de prendre la poudre d'escampette. Le blizzard s'était levé, l'air lui glaçait le sang (ou bien était-ce la peur ?), la tension était palpable. Laisser Shirome ne semblait pas être une décision qui lui appartenait, même s'il nourrissait secrètement l'espoir que celui-ci prenne également la fuite, si possible en compagnie de l'autre Jonin. Il maudit son incapacité à faire plus. Lui du clan Kaguya. Lui qui avait été élevé dans un environnement lui clamant sans cesse sa supériorité, ses capacités sans fin. Et il était vidé, sans même avoir pu utiliser la totalité de son éventail de jutsu. Une infime poussière dans un combat qui le dépassait.

Le corps de son équipière s'écroula sans qu'il n'eut le temps de réagir, mais son cheval la rattrapa d'une façon peu commune. Le sabre chuta lourdement, au même moment qu'un son étrange résonnait dans l'ancien village. Un bruit rapide, qui ne lui était pas totalement inconnu. Comme la grêle qui tombe par temps capricieux. Le Jonin avait parlé de projectiles, non ? L'air glacé, et cette information lui donnèrent comme une vague d’adrénaline : la brume ne faisait que masquer le danger. Il se saisit d'un épais morceaux du toit qui était tombé avec eux, et s'élança près de la gamine. L'arme semblait précieuse, et si sa manipulatrice se réveillait cela pourrait servir. Au même moment un pic glacé vint se planter dans le bouclier de fortune, évitant à la gamine d'avoir le bras empalé. Kosei n'eut pas le temps de se remettre de ses émotions que l'animal se mit à hennir : la pluie les avait rattrapé. Il rattrapa le sabre, et sauta sur le dos de leur monture.

Comment celle-ci pourrait tenir le rythme avec trois corps à transporter, il se le demandait. Leur fuite serait-elle couverte par le Jonin, il l'ignorait. Celui-ci pourrait-il s'en sortir ? Et Shirome, que deviendrait-il ? La colère, la peur et la honte le submergeaient. Ils fuyaient comme des lâches, à court de chakra. Ils allaient contre les ordres en abandonnant son sensei. Il était à court de chakra. L'un de ses équipiers semblait lourdement blessé, l'autre était à bout de force. Un adversaire contre cinq, et ils avaient été terrassés comme des minables. Tout ça, à cause d'un peu de flotte ...

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 45
Messages : 9
L'instinct combatif Kirijin faisait sourire la prédatrice qui, contrairement à ses opposants, ne laissait paraître aucune faiblesse hormis une respiration effleurant les trente inspirations par minute. D'ailleurs, chaque militaire de Kirigakure oubliait un facteur bien trop important pour être négligé : puisque le blizzard était majoritairement — si ce n'est pour dire complètement — constitué par le chakra de Mōfubuki, elle avait connaissance en temps réel de chaque perturbation qui oserait troubler la tempête. Tandis que l'Hiyari assoiffée se mouvait à sa guise dans la brume givrante, elle ne pouvait point esquiver le stratagème concocté par le Renard et son clone de glace.
    ◈» Voilà que ce misérable devient inconscient.

Alors qu'une première salve de stalactites se dirigeait dangereusement sur sa position, elle plongea sa dextre dans l'eau avant d'agripper un vraisemblable corps qui gisait par là. Connaissez-vous le concept du bouclier humain ? Voilà à quoi le valeureux Guerrier noir servait à présent : il encaissa de nombreux projectiles glacés initialement destinées à la silhouette féminine. En revanche, cette piètre défense ne priva pas la femme d'être également blessée.
    ◈» Avec un peu de chance, ni toi, ni tes petits protéger ne sont morts...

Yukito devait certainement se réjouir d'avoir trouvé la position de la kunoichi. Elle lâcha subitement la carcasse de la Tortue noire, apposa son pied-droit entre ses omoplates puis joignit ses paumes afin de former plusieurs sceaux incantatoires.
    ◈» ... nous allons donc nous assurer du cas contraire... Hyōton : Hokufū no Jutsu !

Des bourrasques violentes balayèrent le blizzard gelé comme s'il n'était qu'un simple grain de sable. En théorie, la joie devait apparaître progressivement sur les faciès des Kirijins puisque la tempête semblait se dissiper. À la surprise de tous, la température des courants d'air était dix fois inférieure à celle du Shimogakure. Non seulement ils provoquaient nécroses ainsi qu'engelures, mais ils lacéraient d'une facilité déconcertante la chair humaine. En guise de cerise sur le gâteau, les rafales venteuses clouaient au sol les nombreux shinobis aux alentours. Inutile de préciser que les dommages causés par cette technique les blessèrent gravement.

Le calvaire ne s'arrêtait pas : Mōfubuki enchaînait encore et toujours les mudrās caractéristiques de son élément. Elle plaqua hâtivement ses paumes dans l'eau avant d'y infuser une seconde fois son chakra. Dès lors, un pont de glace s'éleva majestueusement dans les airs. C'est sur cet édifice que la prédatrice entama sa marche machinale et lente. La silhouette féminine ne quittait pas Koritsumuen seule : un portrait familier reposait paisiblement sur son épaule droite.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Elle était touchée. Bon, malgré lui, Shirome avait lui aussi été cible de les attaques répétées de Yukito pour parer à la bourrasque glaciale de Mōfubuki. Pendant ce temps, Yoko et Kosei avaient embarqué et tenter de mettre en sécurité les personnes restantes. C'était sans compter sur les techniques du jônin qui vint obliger le Kaguya à s'employer une énième fois pour protéger la petite fille, et l'autre gennin qui a avait rendu l'âme auparavant. Voilà pourquoi il aurait fallu envoyer des gens un peu plus robustes et non des personnes à peine sortis de l'Académie. Un minimum d'expérience était nécessaire pour être envoyé en renforts, voilà un des points que Yukito allait noter dans son rapport une fois rentré à bon port.

Les deux renforts encore en vie s'en étaient pas trop mal sortis, bien à eux. Mais la menace Mōfubuki était toujours présente, et ne semblait pas vouloir abdiquer. La stratégie employée par le Kirijin s'était avérée payante, mais pas comme il le désirait. Shirome devait être récupéré, et là, c'était tout le contraire. Effectivement, il ne trainait plus dans l'eau. Mais il n'était pas non plus aux mains des Kirijins. La Hiyari avait en plus tout fait pour ne pas se faire suivre, relâchant un blizzard bien plus violent que le précédent. Là dessus, Yukito ne pouvait plus rien faire. Même un résident de Yuki ne pouvait pas faire grand chose face à cette si basse température, et l'apparition d'engelures et autres n'arrangeaient en rien les choses.

Il fallait se rendre à l'évidence, Shirome ne pouvait pas être sauvé. Pas en l'état. Après, peut être qu'ils faisaient fausse route depuis le début. Cette Hiyari pouvait s'avérer être une alliée de Shirome, et elle testait les Kirijins à sa manière. N'avait-elle pas dit à un moment ne pas comprendre les choix du Guerrier Noir ? Et si tout cela n'était qu'un manège orchestré d'une main de maitre par celui qui jonchait sur l'épaule de la Kunoichi ?

Trop d'options venaient à émerger dans l'esprit brumeux du Renard, l'empêchant de prendre froid vu les conditions extrêmes. Tournant le dos à son adversaire, il était maintenant temps de s'occuper des blessés et de retourner au pays. Le blizzard était toujours présent, et un pont de glace avait été fabriqué. Cette fille était pleine de ressources, et cela donnait des idées pour de futures créations de glaces pour le Hiyari. Le clone et l'original se dirigèrent vers Yoko et Kosei ainsi que la monture, pour s'assurer de leur état de santé. Une fois cela fait, Yukito constata les dégâts subits du village. Ca allait demander un certain temps avant que la paix et la routine reviennent par ici.

Vous avez bien agi. On a fait ce qu'on pouvait. Il est temps de rentrer maintenant.

Ces quelques mots en direction des survivants de Kiri, puis plus rien. Il ne savait pas quoi dire de plus, se sentant horriblement impuissant devant ce qu'il venait de se passer. Ce sentiment qu'il n'avait plus eu la joie d'éprouver depuis fort longtemps... Mais il fallait garder la face devant les autres. Il y avait forcément une solution, un moyen de voir les bons côtés. Ils avaient réussi à rester en vie et éviter les pertes humaines. Mais à quel prix.

Mes Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Les affrontements qui avaient lieu derrière le petit groupe de genin faisaient rage et causaient des ravages. Bien qu’ils se soient dirigés au loin avec la vitesse d’un des chevaux les plus rapides de l’Ouest, les bourrasques atteignirent l’étalon qui vit surtout ses jambes se faire endommager, assez pour le faire s’écrouler au sol quelques dizaines de mètres plus loin avec la volonté d’amener les jeunes gens au plus loin, de leur offrir un plus grand répit qu’il ne s’accordait lui-même. Le choc avec le sol fut violent mais il trouva tout de même la force de ne point laisser tomber sa tête sur le corps de Yoko-chan, qu’il tenait jusque là. Il la décala donc mais heurta un des nombreux débris présent suite à tout le bordel qui avait été engendré. Un bruit de pénétration brutal et un hennissement de douleur plus tard, c’est borgne que le cheval allait devoir maintenant vivre. À bout de force, il allait devoir reprendre ses esprits avant de repartir. Quant à la jeune fougueuse qui était tombée dans les pommes, son corps s’écrasa lourdement au sol mais rien de grave en découla, elle restait simplement là, inconsciente tandis que l’étalon faisait de son mieux pour avoir à nouveau une respiration des plus normales en dépit de la situation visiblement alarmante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

L'assaut final


Feat Equipes 3 & 4



Journée de merde. Semaine de merde. Mois de merde. … vie de merde ? Le sort s'acharnait. La tempête avait muté en banquise dont le froid brûlait plus ardemment encore qu'un barbecue. La visibilité était revenue, mais le spectacle persistant ne convint pas davantage au Kaguya, qui se sentait comme s'il venait de prendre cent ans dans la gueule. Leur adversaire les avait terrassé, rabaissé … et maintenant elle se faisait la malle avec son sensei. Finalement il n'aurait peut-être pas l'occasion de lui pourrir la vie. Elle ne daigna même pas les achever. Pourtant ses insultes et ses commentaires sur leur impuissance avaient été légions. N'avaient-ils pas même assez de valeur pour mériter le sacrifice ? Le Jonin non plus apparemment, lui qui avait été le plus vaillant du groupe. Kosei se demandait s'il n'aurait pas préféré le repos éternel que le déshonneur supplémentaire qu'il allait devoir ajouter à celui pesant déjà sur ses épaules. Mais le choix n'était pas sien. Ses deux équipiers étaient inconscients, le cheval saignait, et le Kaguya ne savait de toute façon pas monter à cheval.

L'animal était assez gravement blessé, suffisamment pour abandonner toute idée de fuite. Il se laissa tomber à terre. Avec une difficulté immense pour l'un, et une pénibilité moindre pour l'autre, Kosei traîna ses coéquipiers dans la maison la plus proche, à quelques mètres seulement. Le toit avait souffert, et les murs empestaient déjà l'humidité. Le froid n'arrangeait rien à la situation. Le Jonin les rejoindrait sûrement dans cet abri de fortune. Effectivement, Kosei manquait d'expérience. Du combat, de la stratégie … mais surtout des relations humaines. La perte d'un des siens le laissait nauséeux, aphone et ruminant. Le Kaguya ne prit pas la peine d'allonger Gekkou correctement, mais coucha la petite sur une table. Il s'appuya contre un des murs et se laissa couler pour faire un bilan physique. Épuisement, 100%. Douleurs musculaires, intenses. Plaies, nombreuses. Froid … terrible. C'était ce qui le pénalisait le plus actuellement. Il se recroquevilla pour tenter d'apporter un peu de chaleur, en vain. Sa mésaventure dans le ras de marrée l'avait laissé trempé, ce qui n'arrangeait pas les choses. Il ne tremblait même plus, mais semblait pris de convulsion tandis qu'il tentait des mouvements pour ne pas geler sur place. Le Jonin entra dans la pièce. Kosei voulu se relever mais ses jambes ne semblaient plus répondre à l'appel. Tout comme ses doigts.

Trois phrases, courtes, … pesantes, écrasantes.

" - Que fait-on pour Shirome Sensei ? "


Aucun son. Pourtant il était certain d'avoir senti ses lèvres bouger. Mais il n'avait pas entendu les mots sortir. Le choc ? Le froid ? Le dégoût d'un échec cuisant ? Aucune idée. Tous étaient pitoyables, aucun n'avait été épargné. Kosei ne prit même pas le temps de penser au village qui semblait si attractif à leur arrivée, ni au vieillard qui s'était cru au théâtre sur son toit. Il fallait rentrer, et sans traîner des pieds.

#OnAPasLeTempsAKiri

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» [City Fight] Assaut Final
» [PS2] Final fantasy XII
» Alive - the final evolution
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: