La grande Bouffe !!! (libre)

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Dim 29 Avr 2018 - 17:05
La matinée était douce, le ciel, étrangement dégagé offrait une luminosité rare dans le village de Kiri. Akuma se réveilla aux aurores, il but son café et fuma sa première cigarette adossé au coin de la fenêtre de la salle de son restaurant. Regardant la salle il se dit qu’elle serait certainement trop petite pour l’événement qu’il préparait. En effet avec l’avancée de la construction du capitole une structure commençait à émerger parmi les Shinobi, aussi le gennin avait eu une idée, aujourd’hui il n’ouvrirait qu’au ninja et le repas serait à moitié prix. Il espérait ainsi aider à la cohésion des ninjas village et favoriser liens entre eux, au passage il pourrait aussi prospérer un peu. Avec l’arrivée de Gekkou dans le restaurant ses frais de vie avaient légèrement augmenté. Tiens, d’ailleurs où était-il passer ? Akuma regarda les escaliers qui menait à l’étage, probablement dormait-il encore mais bon après tout il travaillait en salle il avait encore le temps de dresser la carcasse. Akuma partit en cuisine, après quelques moudra il fit l’invocation de Morchlaga et de Dragflint.

« Salut chef ! »

Déclamèrent-ils en coeur, les deux reptiles se tenaient droit, dos à dos avec une sorte de flamme de victoire qui brûlait dans leurs regards. Akuma esquissa un sourire avant de leur expliquer la menue qu’il allait devoir abattre. Les deux frères à écailles écoutèrent attentivement les directives du tenancier, acquiesçant chaque ordre d’un signe de tête. Puis tous trois se mirent au travail. Le temps passa très vite, et avant qu’ils n’aient eu le temps de s’en rendre compte l’horloge affichait déjà 11h30. Les trois cuisiniers arrivèrent alors en salle, dans leurs mains ils amenaient chacun quatre assiettes, le repas du personnel allait être similaire au menu du jour, après tout Gekkou et lui-même était aussi des ninjas de Kiri. Akuma s’assit lourdement et fit signe à Gekkou de le rejoindre. Il commença son repas tout en prenant la parole.

« Morchi tu seras en plonge et aux desserts ce midi, Dragflint tu vas aux entrées je m’occupe du chaud. Gekkou ça va aller en salle . Sinon je t’envoie Morchi il sait prendre les commandes. »
Revenir en haut Aller en bas
Gekkou
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 140
Messages : 40
Dim 29 Avr 2018 - 17:31
Gekkou venait de rentrer de sa balade, cela faisait maintenant quelque jours qu'il était revenu à Kiri. Il s'était glissé à l'intérieur du restaurant en pleine avec l'agilité d'un chat pour ne pas réveiller Oyaji. Il avait réussi à rentrer dans sa chambre sans éveiller les soupçons et cela faisait maintenant quelque jours qu'il dormait comme un loir.

C'est l'odeur qui l'avait réveiller, une odeur qu'il pouvait reconnaître désormais assez facilement. Une odeur de nourriture. Et pas n'importe quelle nourriture ! Celle du Cuistot. Il s'était rapidement réveillé et avait bondit les escaliers, en s'écrasant presque par terre. Il était encore à moitié réveillé quand il vu Oyaji ramener 4 assiettes en compagnie de deux .. Deux choses sur pattes, sûrement de la nourriture ! Il s'assit alors à leur coter, dévorant le plat tel un glouton, Gekkou semblait différent, il n'avait plus cette macabre lueur dans les yeux, et il semblait avoir pris quelques kilos.

Il écouta attentivement puis questionna Oyaji.

Je m'occuperais de la salle, je vais accueillir les clients je n'ai jamais fait ça, mais ça ne devrait pas être trop dur !
Ahahah, sinon tu me présentes ces deux choses ? C'est quoi ça se mange, ça a l'air appétissant !


Dit-il en lorgnant sur l'une des queues des deux reptiles, salivant presque.
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Dim 29 Avr 2018 - 18:17
Akuma explosa de rire face aux propos tenue par son ami, il était vrai qu’il ne lui avait pas encore présenté ses deux lézards. Mais avant qu’il n’ait eu le temps de répondre Morchi sauta sur la table, levant le poing en signe de défi vers Gekkou il lui jetta un regard froid et menaçant, ce qui était plutôt amusante vue sa taille. Du haut de ses 58 cm il n’était pas très impressionnant de plus son aspect cartooneuse n’aidait pas à le prendre au sérieux. Toujours est-il que le petit lézard était en colère, il baragouinait des insultes tarabiscotées à l’encontre de Gekkou tout en tentant d’avancer vers lui sans réellement réussir. En effet Dragflint avait eu le réflexe de l’attraper par la queue et de le retenir. Étrangement le grand lézard n’avait pas relevé les mots du nouvel habitant, Akuma le soupçonna alors d’avoir tapé dans la réserve d’alcool, mais le moment n’était pas venue de régler ce problème. Si le reptile avait bu il se tiendrait tranquille, c’était mieux ainsi, Akuma devait donc passer aux présentations.

« Gekkou, je te présente les deux autres membres de l’Oyaji's tablent, le petit qui est là c’est Morchlaga, mon commis et celui qui le retient c’est son grand frère, Dragflint. Tous les trois on se connaît depuis une paye, ne tu’en fais pas tu verras ils sont relativement agréables à vivre. Sauf peut-être quad Dragflint est sobre mais on dirait que tu as de la chance aujourd’hui il a décidé de picoler en cachette, hein n’est ce pas Dragi . »


La fin de sa phrase était dite sur un ton quelques peut accusateur, le reptile tourna la tête vers son maitre avant de lâcher un petit rire nerveux.

« Héhéhé… Ça se voit tant que ça gamin . Rhalala c’est bon t’en a plein de boute-t-il tu vas pas en faire une maladie ! »

Oui, il était assez insolent et insupportable mais même avec tous ses défauts Akuma ne pouvait imaginer sa vie sans lui. Il ricana en entendant la réponse de son chef de partie, puis il reporta son attention sur Gekkou.

« Comme c’est ton premier service je vaiste laisser Morchi pour te seconder en salle. Dragflint tu géreras les entrées et les desserts je ferais le chaud et la plonge. N’oublis par Gekkou aujourd’hui c’est moitié prix et nous ne sommes ouverts qu’aux Shinobi. Ceci dit si un Akimichi se présente… seul son premier menu est à tarif réduit, il serait capable de nous faire couler ceux-là ! »

Akuma ne put se retenir de rire, les Akimichi étaient des êtres au demeurant fort sympathiques mais qui pouvaient ingurgiter des quantités de nourriture hors normes. Akuma ne voulait pas faire couler son commerce aussi il devait imposer quelques règles après tout le village commençait à évoluer l’Oyaji's table devait donc suivre le même chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Gekkou
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 140
Messages : 40
Dim 29 Avr 2018 - 18:34
Gekkou attentivement chaque propos de son camarade. Il repensait alors à cette balade.. Kokkaku, Koutei, Oujotoutes ces personnes l'avait marquer et l'avait profondément changer, il n'était plus animé par la haine désormais tout ce qu'il voulait, c'était protéger les siens. Il fut assez surpris du comportement des lézards, le fait qu'ils parlent, ce devaient être des kuchyiose. Il en avait déjà entendu parler. Il s'excusa puis rigola à un bon coup, il est vrai que les prendre pour de la nourriture pouvait être blessant. Il pensa alors que sa condition était pour le mieux, peutêtre que dans le futur,ils formeront sûrement une famille, des gens soudées pouvant compter les uns sur les autres.

Une pensée lui revenait alors à l'esprit, il s'exclama alors d'un coup.

J'ai oublié de te dire !! Pour la suite du Capitole, on devait chercher des hommes, tu vois ? Et je leur ai dit que chaque personne qui aidera pour la construction du Capitole aura à manger et à boire gratuitement ahaha ..
Désoler de ne pas t'avoir prévenu auparavant, mais c'était important !


Dit-il gêner en se frottant l'arrière de la tête puis il ajouta.

D'ailleurs après ce service, pour fêter ma première fois, je te propose un entraînement vous trois, contre moi !

S'il ne portait pas de masque, un énorme sourire aurait pu se voir..
Il prit une chaise la posant alors à quelques mètres de la porte d'entrée, il s'assit alors à l'envers son buste coller au dossier du siège.
Il était prêt à accueillir les premiers clients qui se présenteraient, il était bientôt 12h.
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Dim 29 Avr 2018 - 19:26
Gratuit ! Après avoir entendu ce mot Akuma n’entendit plus rien. Il resta focalisé le terme, Dragflint lui, explosa d’un rire gras et franc tout en lâchant la queue de son petit frère. Celui-ci roula sur la table avant d’aller s’écraser contre le mur le plus proche. Là aussi Akuma ne releva pas, un filet de bave coulait le long de sa bouche et ses yeux étaient comme révulsés. Dragflint lui tappa alors dans le dos tout en s’écriant :

« Hahahaha ! Tu vas t’en remettre gamin, t’en fais pas ! »

Akuma revint alors à lui, se levant il alla ouvrir les portes du restaurant, la tête baissée et le pas lourd il semblait avoir perdu toute motivation. Il sortit sa pancarte journée spéciale tout en pleurant, puis il fuma une cigarette avant de commencer son service. Au moins Gekkou semblait être d’attaque, heureusement car cette journée s’annonçait rude. Rien ne garantissait que réunir plusieurs Shinobi de Kiri était une bonne idée. Peut-être certains d’entre eux ne s’entendraient pas et les dégâts sur l’établissement pourraient s’avérer colossaux . Rien qu’à cette pensée Akuma retomba dans le même état de cataplexie qu’il venait de quitter.

« Mais qu’ai je fais . »

Soupira-t-il avant de rejoindre la salle.

« Bon, voila Gekkou s’est ouvert il ne nous manque plus que les clients maintenant... »


Il lui tapa sur l’épaule avant de lui sourire, visiblement il avait repris le dessus.

« Bon service, Dragflint en cuisine ça va démarrer »


« ok chef, pas de soucis ! »


Le reptile partit en direction de la cuisine, une boute-t-il à la main, le pas nonchalant le service s’annonçait cocasse....
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 210
Messages : 74
Dim 29 Avr 2018 - 23:51
"Bonjour, j'ai cru comprendre que c'était gratuit pour ceux qui aident à la construction du capitole ?"

Le Sabreur prononça cette phrase en pénétrant l'établissement nommé "Oyaji's Table". Il en avait déjà entendu parler quelques fois, aussi avait-il songé à passer y manger un de ces jours. Et aujourd'hui, apparemment, la politique était de rendre la nourriture gratuite à tous ceux qui jouaient un rôle dans la construction du capitole. Pour être honnête, si c'était lui qui dirigeait l'établissement, il ne serait probablement pas allé aussi loin ... mais il n'allait pas se gêner pour profiter de l'occasion.

Quelle ne fut la surprise de Rantaro lorsque, pour l'accueillir, il découvrit une silhouette familière.

"...Gekkou ? T'es venu profiter de la nourriture gratuite toi aussi ? J'ai aucune idée de ce qu'ils proposent ici mais j'ai le ventre vide et je compte bien faire un truc à ce sujet ... "

Le shinobi s'assis à la chaise la plus proche avant de dire, d'un ton plus élevé :

"Hum, je suis Fujiwara Rantaro, élève d'Akimichi Buta. J'ai participé récemment à une mission de rang A qui portait directement sur la construction du capitole, donc s'il y aurait moyen de profiter de la réduction ..."

Une façon à peu près acceptable de dire "eh y a moyen de manger gratuitement". Que voulez-vous, Rantaro est un homme poli.
Revenir en haut Aller en bas
Gekkou
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 140
Messages : 40
Lun 30 Avr 2018 - 1:18
Quelle fut la surprise de Gekkou quand il aperçut son rival rentrer, avec sa tête habituelle de gentil garçon tout innocent.

Car en fait je mange dej.. Enfin bref ! Je vais m'occuper de toi ne t'en fait pas, si tu me dis que tu as faim, on va te sortir une spéciale Akimichi, tu vas être refait !
Cuistot ! Un menu du gros chef s'il te plaît ! J'ai un ami qui a faim là, ce n'est pas n'importe qui tu devrais même venir quand t'auras fini !!
Criât-il !

Il accompagna alors Rantaro à une table et le fit s'installer puis il s'assit à coter de lui, les autres clients n'étaient pas encore arriver il se permit alors de taper la discutions avec lui.

Alors comme ça tu aides à construire le capitole, c'est pas mal ça ! D'autre fait d'armes à me partager ? Ah et d'ailleurs j'oubliais, après le service on s'organise un petit entraînement ! Tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Lun 30 Avr 2018 - 16:11
Le premier client était arrivé, Akuma se mit alors au travail . Alors qu’il anticipait le plat chaud du menu de son premier convive il tourna la tête vers Dragflint pour vérifier que celui-ci était bien en train d’effectuer sa besogne. Quelle fut sa surprise quand il vit le lézard complètement affalé sur son poste en train de faire une sieste, décidément cet être était serein. Le chef attrapa alors deux couvercles de sautoirs et, se rapprochant à pas de loup du chef de partie, il entrechoqua les deux pièces de métal. Un bruit sec et aigu se propageât dans toute la cuisine, le reptile fit alors un bond de surprise qui fut stoppé par l’étagère métallique qui se trouvait juste au-dessus de sa tête. Dans un gémissement de douleur le reptile se retourna vers son maître tout en grommelant :

« Nan mais tu’es malade gamin, je n'étais pas en train de dormir, je reposais mes yeux en vérifiant mentalement ma mise en place... »

Dragflint essayait de se convaincre lui-même sans grand résultat. L’effet que cette phrase eut sur Akuma ne le laissa pas indemne non plus, celui-ci avait abattu sa plus grosse louche sur son crâne d’un geste quasi mécanique. Ce geste avait certainement dû être déjà répété un bon millié de fois par le gennin qui affichait un visage neutre, comme si ce genre de comportement ne le surprenait plus.

« Allé arrête tes bêtises, on a un client met toi au Boulo, qu’on se met pas dans le jus à cause de ton incompétence. »


Quelques petites minutes plus tard le reptile posa l’assiette sur le passe. Akuma la vérifia en un instant avant de taper sur la cloche qu’il avait achetée quelques jours aux parts avant. Gekkou allait certainement venir retirer le plat d’ici peu de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 210
Messages : 74
Lun 30 Avr 2018 - 18:21
Est-ce que Gekkou était un habitué ici ? Tout porte à croire cela vu la manière dont il s'exprime en tout cas. Il avait l'air en bons termes avec le cuistot ici en tout cas, et cette vision fit plaisir à Rantaro. La première fois qu'il avait rencontré Gekkou, il se demandait s'il n'était pas un peu fêlé, du coup c'était assez rassurant de le voir si bien intégré à la communauté.

"Bon eh bien je vais te faire confiance pour la commande, j'apprécie haha."

Et immédiatement après :

"Attends, tu viens vraiment de parler d'un menu spécial Akimichi ?"

Maintenant qu'il y pensait, ça avait du sens : Buta était quelqu'un de colossal, et il avait pas que du muscle. Ca devait bien venir de quelque part. Et ben dis donc ... peut-être que Rantaro parviendrait à mieux comprendre son sensei en venant régulièrement ici ? Allez, pourquoi pas. Le Sabreur aime avoir ses petites habitudes, alors si jamais il s'avère que la nourriture ici est bonne, il n'aura qu'à venir ici la plupart du temps. Reste encore à goûter à ce qu'ils préparent ici ...

"Oh, et pour l'entrainement ... tu sais quoi, je suis pour. J'aurais bien envie de me dégourdir les jambes après le repas !"
Revenir en haut Aller en bas
Gekkou
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 140
Messages : 40
Lun 30 Avr 2018 - 21:18
La petite sonnette venait de retentir, c'était le signe impliquant que la nourriture était fin prête.
Gekkou s'approcha alors du comptoir et vit l'assiette juste E-N-O-R-M-E de nourriture, c'était réellement impressionnant, voir même effrayant.. Comment un Akimichi pouvait manger autant... Et dire que tout ça aller être gratuit, quel désastre pour le restaurant de son ami Cuistot.

Cuistot ! J'ai un ami que je vais te présenter après le service ! Il va même rester avec nous afin de nous entraîner, plus on est de fou plus on rit non ?

Après avoir dit ces mots d'un ton assuré, il plaça ces mains autour de l'assiette afin de la soulever, c'était réellement lourd même pour Gekkou, c'était limite trop.. Plein d'interrogation prenait alors Gekkou, mais comment pouvait-il manger autant les Akimichi ?! Fujiwara devra s'y mettre à plusieurs afin de terminer ce repas, Gekkou en salivait déjà peux être allait-il aider son jeune rival à terminer tout cela ? Enfin bref ..

Il arriva difficilement à la table où se trouvait Fujiwara et posa lourdement l'assiette devant lui, il n'arrivait même pas à voir fujiwara derrière cette montagne de nourriture, il lâcha alors discrètement.

Ecoute si t'arrives pas à tout finir, je vais t'aider, c'est ma façon de te remercier pour notre première rencontre.

Il n'avait pas le temps de finir, quand soudain la porte claqua fortement. C'était les hommes du chantier ils étaient au moins une trentaine, tous réclamaient à boire et à manger comme convenu gratuitement pour eux, il avait réellement beaucoup progressé dans la construction et l'avancement du chantier, au fond de lui Gekkou était fier.
Cependant, il n'avait pas aimé leur façon d'entrer, il les fixa d'un regard noir, transpirant la colère.

Refaite ça une énième fois, et je peux vous assurer que plus jamais de votre vie vous allez pouvoir manger quelque chose de solide ! Puis il se calma d'un coup et dit d'une voix toute gentille
Bien ? Qu'est-ce que je vous mets ?
Tout un plat du chef ?
Ok avec beaucoup de boisson Hahaha s'est noté !
Malheureusement on ne pourra tous vous prendre ici, attendez moi au chantier je vous ramène tout ça là bas !


Il referma alors la porte et s'en alla en cuisine.

Hey ! Vous avez du boulot, mais réellement beaucoup là pour le coup ! On a une trentaine d'hommes qui attendent à manger et à boire, préparez moi 30 plats du chef et malheureusement pour toi petit dragon on va sûrement devoir livrer BEAUCOUP de boisson ! J'irais les livrer avec Mochi sûrement !
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 145
Messages : 41
Ven 4 Mai 2018 - 15:46

La faim appelait la jeune fille. La faim l’appelait mais pour une fois elle avait réussi à garder de l’argent de côté, à sauvegarder un peu d’économies face à l’avarice de son alcoolo de cheval. Le canasson était désormais un pilier de bar probablement reconnu pour ses mélanges d’alcools exotiques à Kirigakure. Mais aujourd’hui, Yoko-chan allait pouvoir se péter le bide. Elle marchait fièrement et la tête haute dans les rues de la Brume. Son sabre à la taille et son petit kimono rose flottant au vent, elle était réellement une victorieuse, une conquérante. L’impératrice des mets, raffinés ou non, allait entrer dans une de ces enseignes qui proposait des services culinaires. Un porte, un simple morceau d’elle ne savait quoi la séparait de la satiété, du soulagement de son estomac, de la douce récompense de cette guerrière encore inconnu dans ce village à l’avenir incertain. Porte qu’elle tenta d’ouvrir à l’aide de son pied pour la défoncer, mais cela échoua et elle se rétama au sol.

Aujourd'hui ça va pas s'passer comme ça...

La Ikeda se relevant rapidement et regarda autour d’elle afin de s’assurer que personne n’avait vu cela, s’assurant au même moment qu’elle n’avait fait tomber pas une seule piécette. Ouvrant désormais la porte normalement, elle s’exclama avec tout le superbe dont elle pouvait faire preuve.

SALAM ALAYKOUM LES KHEYS !

Le jeune Yoko se plaça alors rapidement sur la chaise placée à côté d’el famoso Callypige afin d’entamer la discussion.

Des yakitoris par ici ! en agitant son petit bras. Comment ça va les amis ? en regardant les autres clients avec un petit sourire malicieux.

Elle avait le chic pour les relations sociales… selon elle.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 375
Messages : 123
Ven 4 Mai 2018 - 21:49

La grande bouffe


Feat Akuma, Rantaro, Yoko



Kosei n'était pas du genre à traîner dans la rue, à perdre son temps à errer tel un vagabond en manque d'action. Mais aujourd'hui si. Il avait récemment du calmer les tensions qui sévissaient dans le quartier choisit pour ériger le Capitole, premier bâtiment commun du village et axe majeur de la politique du Mizukage fraîchement élu. Par curiosité, il avait décidé d'y refaire un tour, voir si les choses s'étaient effectivement tassées ou les révoltés voulaient remettre le feu aux poudres. Passer la tête n'était peut-être pas une bonne idée, mais au moins il en aurait le cœur net. Les rues établies un peu au hasard et dans la précipitation constituaient un dédale bien compliqué pour qui ne les pratiquaient pas régulièrement. C'est donc en prenant à gauche et non à droite que Kosei se perdit pour la première fois. Puis à nouveau c'est en revenant sur ses pas qu'il loupa l'embranchement principal. Et en cherchant de nouveau à rectifier son erreur qu'il perdit totalement le fil. Il était officiellement perdu dans un quartier qu'il n'avait jamais fréquenté.

Pas miteux, pas luxueux. Surpeuplé cela dit : l'animation était importante et les deux axes de la voie se vidaient et se remplissaient à bon rythme. La plupart des badauds parlaient forts, s'échangeaient un nom qui ne lui disait rien. Beaucoup de travailleurs se tenaient la panse, satisfaits du repas qu'ils venaient apparemment de faire. Des rires gras, des blagues douteuses, peu de calme et de sérieux … tout ce que Kosei déteste. Il voulut interpeller un ou deux passants pour demander précisément son chemin (vu que les ouvriers étaient là, le chantier ne devait pas être loin), mais beaucoup l'ignorèrent. Par contre on lui recommanda vivement un restaurant qui semblait en mauvaise voix : qui aurait l'idée folle de servir ses clients gratuitement pour tout participant à la construction du Capitole ? Patriotique le type, mais parfaitement insensé.

Sa route dénuée de sens de l'orientation l'avait affamé, certes, mais il n'était pas certain de vouloir s'attabler avec le commun des mortels. Surtout ce genre de mortels. Il remonta donc la rue sans grand espoir, avant d'apercevoir l'enseigne qui était sur toutes les lèvres aujourd'hui. Une queue démesurée s'étendait jusqu'à l'extérieur, ce qui sidéra le Kaguya. Son espoir d'avoir une place à l'écart venait de s'éteindre. Il allait rebrousser chemin quand l'idée farfelue que les employés pourraient le guider le titilla. Pourquoi pas.

Sans la moindre gêne le Genin se fraya un chemin parmi les patients consommateurs, et franchit la porte sous les plaintes. Kosei se serait bien retourné pour leur adresser un "rien à foutre, je suis un Kaguya, je peux faire une brochette de lourdauds qui poirotent si vous voulez". Mais ce serait risquer de salir la réputation florissante du restaurant, et Kosei n'était pas aussi cruel. L'endroit était bondé, mais il n'aperçu pas le moindre serveur en salle. Sa première supposition fut que le mec était en cuisine pour récupérer une commande. L'évidence qui découlerait de cette réalité serait que le mec était aussi taré que son employeur : gérer seul une salle si bondée serait totalement irréaliste. A moins qu'il ne s'agisse d'une bête de foire à plusieurs bras ?

Ses songes se stoppèrent nets quand il aperçu un shinobi aux allures qu'il connaissait relativement bien : le sabreur. Rantaro et Kosei avaient terminé (pour ne pas dire supporté) une mission quelques jours au paravent. Bien qu'ils n'aient pas eu l'occasion d'échanger particulièrement, le Kaguya l'avait trouvé sympathique et très professionnel. Il hésita un long moment, fixement amarré sur ses deux jambes. Allait-il se diriger vers le Sabreur pour mieux le connaître ou prendrait-il ses jambes à son cou face à tant de monde ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: