[TUTO] Comment apprivoiser un dauphin | Kosei

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43
@Shinobi no Densetsu a écrit:
@Gekkou : Rang C ~ Un marchand a une livraison à faire sur une autre île. Votre mission est de l'escorter et de faire en sorte que la marchandise arrive à bon port. Il y a de nombreuses créatures sauvages dans cette partie de la région, prenez garde.


Kukuku, il ne faut pas manger l'iguane avant de le faire cuire… d’un air sombre.

C’est pas ça l’expre- interrompu par le rire fort goguenard de la jeune fille.

La gamine ramassait alors les quelques ryos qu’elle venait de gagner en jouant au poker avec les dockers du port. La journée avait été prolifique pour une fois et ce n’est pas ce dérangé de cheval qui avait quelque chose à redire là-dessus. En effet, la moitié de la thune gagnée allait servir à lui acheter de la bibine mais passons. Il lui restait un peu de temps avant que l’heure du rendez-vous n’arrive. Observant les environs de sa petite taille, elle ne voyait pas son compagnon équidé, probablement encore en train d’essayer de raconter sa vie dans un bar à des gens qui ne le comprennaient pas. Ce n’était pas gagné d’avance, pour sûr. Mais qu’importe ! Des jeunes enfants jouaient avec une balle somme toute intrigante, ce qui attira l’attention de la jeune femme (oui oui, jeune femme). Yuko-chan se mit alors à courir vers la balle, la subtilisant à ses congénères du même âge qu’elle.

Jouant d’un jeu de jambe phénoménal, elle dribbla chacun des garnements se dressant sur sa route. Des tacles arrivaient de toutes parts, elle les sauta sans peine en emmenant la balle dans son envol. Une fois en l’air, son corps se retourna et elle frappa la balle de toutes ses forces, effectuant une reprise de volée des plus magnifiques. Le projectile fut trop rapide pour être arrêté par le gardien, elle mit une bonne transversale rentrante. Elle commença à célébrer son but en faisant un tour du terrain organisé en mimant le fait d’avoir un téléphone et en gesticulant de manière insolente avant de s’arrêter net. La personne qui devait l’accompagner pour la mission était vraisemblablement arrivée.

Ohayo gozaimasu, Ikeda Yoko. Aka Yoko-chan. Aka… Yoko tout court.


Puis elle se mit à rire machiavéliquement en prenant une pose de conquérante, comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Gekkou
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 140
Messages : 40
Gekkou avait tout juste fini d'amener le reste de la famille Shinzoku ainsi que les hommes présents au restaurant d'Oyaji en direction du Capitole. Alors que tout le monde se préparer à la construction du bâtiment, il fut appelé par un shinobi pas très loin supervisant le chantier. Celui-ci lui fit comprendre qu'il avait rendez en direction de la rive, un marchand devait être transporté en toute urgence dans son île natale et qu'il allait être accompagné par une jeune genin. Il acquiesça et partit rapidement en direction de la rive, il était déçu de ne pas pouvoir aider pour le Capitole et le voir se construire sous ces yeux mais,il était content de commencer littéralement sa première mission.

Il arriva en quelques minutes près de la rive. Il y croisa alors le marchand, un homme lambda sans de réels traits particuliers.

Bonjour, Gekkou pour vous servir, je vous accompagnerai lors de cette mission de rang C. Vous pouvez compter sur moi pour vous protéger et vous ramener sain et sauf auprès dès votre.

Gekkou parlait lentement et fièrement, essayant d'instaurer un climat de confiance entre lui et le marchand malgré son masque et son aspect assez "étrange".. Il reprit après que le marchand se présentât à lui, il se nommait Hakurai.

Bien, nous n'allons pas tarder à partir ce n'est qu'une question de minutes désormais, je ne serais pas seul avec vous, nous serons accompagnés par un énième shinobi, plutôt une.

Une jeune fille semblait s'amuser avec d'autres jeunes enfants à jouer à la balle. Cependant, celle-ci était armée et porter le bandeau du village. Pas de doute, c'était elle. Leurs regards se croisèrent, ils comprirent directement qu'ils allaient être ensemble pour cette mission. Il lui lâcha alors un léger signe de la main afin de la saluer.
Elle se présenta lui, c'était Ikeda Yoko.. Jamais entendu parler.

Enchanté jeune fille, je suis Gekkou et voilà notre marchand, il s'appelle Hakurai. On m'a informé que tu avais un bateau à ta disposition. Partons des à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

Comment apprivoiser un dauphin


Feat Ikeda Yoko



Normalement, Kosei était de repos aujourd'hui. Autant dire donc qu'il était de séance d'entraînement auprès des siens. Ces derniers d'habitude peu intéressés par le gamin, semblaient prendre un malin plaisir à se liguer contre lui. La nomination de son Jonin avait suscité railleries chez les uns, et haine violente chez les autres. Indigne est tout Kaguya sous les ordres d'un Hiyari. Mais c'était ainsi, et les choses n'avaient fais qu'empirer quand le Genin avait expressément informer son paternel que le Jonin lui avait laissé le choix. Et que lui avait celui qui lui semblait le plus judicieux. Mais passons. En une heure à peine Kosei s'était retrouvé par terre une bonne trentaine de fois. L'exercice devait simuler une bataille somme toute normale, avec des équipes, des alliés et des adversaires. Mais bizarrement ses propres camarades semblaient oublier son camp et laissaient les autres le surplomber (quant ils ne participaient pas). Heureusement qu'il ne s'agissait que d'un échauffement de Taijutsu, sans quoi le Kaguya serait déjà en piteux état.

Le massacre fut achevé par un coursier hors d'haleine. Une habitude ces derniers temps. Il bredouilla quelques mots à l'attention de Kosei. Les premiers étaient compréhensibles, mais pas la suite. Une erreur dans les plannings, une mission à remplir au port avec une jeune équipière, renvoyer l'autre ninja et lui indiquer que c'était son jour de congé et non celui du Kaguya. Aucune information sur l'objet de la mission en elle-même. Le manipulateur d'os fila se changer, au grand dam des siens qui trouvaient l'animation intéressante. Le trajet jusqu'au semblant de port du village fut rapidement fait. Trouver les shinobis en question en revanche, une autre paire de manche ! Le coursier avait parlé d'une "jeune équipière" et les lieux étaient envahis de gamins de toute sorte. Autant dire que la journée commençait bien. Il faudrait réellement se dépêcher de trouver un moyen de se reconnaître mutuellement. Le sujet était à l'étude par les dirigeants du village, un symbole d'appartenance à Kiri.

Finalement Kosei remarqua un type qui se distinguait du lot. Accompagné d'une gamine. Pour le coup "jeune équipière" n'était pas exagéré, le Genin aurait plutôt dit "enfant". Soit cette petite avait des dons prodigieux, soit c'était une farce. De très petite taille, absolument pas menaçante aux premiers abords, … il se demandait bien ce qu'elle faisait dans les rangs armés de Kiri. Mais ce n'était pas à lui d'en juger. Peut-être une maladie héréditaire qui lui faisait garder cette taille et cette apparence à vie ? Il s'approcha du duo, et sans prendre plus de renseignements transmis le message.

" - Je suis envoyé par l'administration du village. Il y a eu une erreur dans les plannings ou quelque chose du genre. Je dois te remplacer auprès de la petite, c'est ton jour de congé. Profite bien. "


Kosei n'avait ni justificatif, ni preuves de ce qu'il avançait. Mais le descriptif de "petite équipière" lui semblait à lui seul être un bon indice. L'autre Genin semblait bougonner, puis s'éloigna. Le Kaguya scruta la petite de haut en bas, pas convaincu.

" - Je m'appelle Kosei. Pour être parfaitement honnête on ne m'a ni informé sur l'objet de notre mission, ni sur ton identité, ni même sur le choix de ce lieu. "


Pourquoi se rendre aux bords de l'eau ? Une mission maritime ? Enlever des algues ? Pêcher ? Transporter des sacs de poissons jusqu'aux petits commerces du village ? Accueillir des visiteurs ? De quel rang était cette mission ? Kosei se sentait comme ce type qui vient de se réveiller sans rien comprendre à la situation : il se sentait con. Et la gamine risquait de ne pas le prendre au sérieux. Un bateau plutôt massif semblait attendre aux abords. Il se distinguait aisément des barques de pêcheurs qui tachaient l'océan. Devait-il en attendre quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Un homme masqué se présentait donc à elle, en compagnie du soit-disant marchand. Celui-là même qu’elle devait accompagner dieu seul sait où. Celui qui se nommait Gekkou fit donc le serment de le (le marchand) protéger et de le ramener sain et sauf à Kirigakure. Quelle ironie… Il avait vaincu la mort pour les autres, mais la sienne il n’avait pas su l’éviter. Le destin de celui qui se tenait en face d’elle était de mourir brutalement lors d’une mission foireuse, mais ni lui ni elle ne le savait encore.

Oui oui, j’ai un bateau haha. T’es bien informé toi ! en tapant sur son épaule, ayant besoin de sauter pour cela. Kukuku... Moi c’est- interrompue.

Une énième individu vint se joindre au groupe en précisant à Gekkou qu’il n’avait rien à faire ici, la petite fille soupira tout en souriant de manière suffisante.

Alors “Gekkou”, pas trop déçu de ne pas pouvoir partir avec une ravissante jeune femme en mission ? kukuku…

Yoko-chan se tourna alors finalement vers celui qui se présentait à elle. Un gars à qui aucune information n’avait été donné. En gros, il allait falloir faire un petit briefing de la chose au nouvel arrivant. La cavalière essaierais de faire quelque chose de pas piqué des hannetons en terme de fluidité et de précision. Après tout, ne faisait-elle pas partie du clan le plus peuplé et le plus glorieux du Yuukan ? Si, bien sûr que si.

Ikeda Yoko ! en le regardant dans les yeux. Trois fois rien, on doit prendre cet homme et sa marchandise et l’amener sur une île à l’Est d’ici. Pour ce faire, nous nous servirons de mon bateau juste ici. en montrant du bras le bateau de pirate dont elle était devenue la capitaine un peu par hasard. On y va ? en souriant.

Elle partit tranquillement en direction de l’embarcation accompagnée du marchand qui semblait un peu dépassé par la situation. Être escorté par une gamine ? Quelle étrangeté...
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

Comment apprivoiser un dauphin


Feat Ikeda Yoko



"Ikeda", un nom qui ne lui disait rien. Il faut dire que Kosei n'avait encore jamais quitté le village de Kiri, peut-être que cette appellation avait de la valeur dans le vaste monde ? Il associait la sonorité à une famille vendant des chevaux (d'assez bonne qualité selon son paternel) dans le désert, mais n'était pas certain de la chose. Auquel cas, qu'est-ce que la petite ferait ici, et comment une vulgaire éleveuse de monture pourrait-elle être ninja ? Pourtant vu la fierté qui illuminait son visage, elle s'attendait sûrement à ce que le Kaguya se sente épaté ou flatté. Mais il n'en était rien, car le Genin était inculte. Néanmoins ce fut la suite qui le laissa sur le cul : "son" bateau ? Une enfant, qui possède une embarcation plutôt imposante, et qui semble en être le chef ? Finalement Kosei se sentait bien petit à côté d'elle. Sa surprise se lisait probablement sur son faciès pâle comme un fantôme. Il détourna les yeux sur le marchand pendant que son équipière s'éloignait vers le bateau.

Une mission d'escorte donc, rien de bien méchant à priori. Ça serait l'occasion pour lui de mettre un pied en dehors de sa zone de confort et de voguer sur la grande bleue. Il se demanda d'ailleurs s'il n'était pas sujet au mal de mer : si c'était le cas leur client risquait de voir rouge. Une enfant, et un malade pour veiller sur ses biens et sur sa personne, il serait bien loti ! Kosei les rejoint et un frisson le parcouru lorsqu'il posa le pied sur le pont. L'équipage puait la piraterie à plein nez. Il doutait que l'Ikeda puisse les tenir en laisse en cas de rébellion quelconque. En même temps, pourquoi avoir obéi à une enfant jusque là ? Depuis combien de temps commandait-elle ce bâtiment ? Il décida d'ignorer autant que possible les matelots, se concentrant de nouveau sur le marchand.

" - Je suppose que si vous avez choisi de recourir à notre service Monsieur c'est que vous redoutez une quelconque menace. Y a-t-il des choses que nous devrions savoir quant aux potentiels assauts que nous pourrions subir ? "


La chose avait peut-être déjà été discutée, mais Kosei préférait en prendre connaissance également. Après tout, son style de combat favorisait le corps à corps, il n'était donc pas vraiment à son avantage sur l'océan. Autant mettre un maximum d'atouts et d'informations de son côté.

" - J'ai entendu dire que certains … hum … pirates naviguaient sur les eaux jouxtant l'île où je me rends, mais j'ignore s'ils s'aventureraient à nous attaquer. En revanche je redoutais surtout les créatures marines qui peuplent ces rivages. "


Combattre des personnes, surtout des barbares comme les pirates, c'est une chose. Affronter des créatures maritimes en est une autre. Kosei ignorait tout des fonds marins et de la taille de leurs habitants. Le bateau serait-il suffisamment grand pour dissuader ces mammifères ? De même, les pirates s'attaquent-ils entre eux ? L'inquiétude du marchand était palpable, il s'excusa et partit consulter sa cargaison. Pour s'occuper l'esprit ou pour s'assurer qu'aucun matelot ne lui avait dérobé la moindre once de victuailles, le Kaguya n'en savait rien. Il s'approcha de nouveau de son équipière, une fois de plus à la pêche aux informations.

" - Je t'avoue que c'est la première fois que je quitte Kiri, et la première fois que je me retrouve sur l'eau. Mon style de combat se base sur les affrontements rapprochés donc j'ignore si je serai d'une quelconque utilité. Qu'en est-il pour toi ? Et tu es sûre de ton équipage ? "


La question pouvait paraître offensante, mais elle était nécessaire. Autant poser les bases dés le début.  
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Le client émettait quelques craintes quant aux pirates qui sévissaient près de l’île, une bien étrange coïncidence vu le genre d’équipage avec lequel il allait devoir voyager. En vérité, les gars de Yoko-chan étaient des mecs duper et sans avenir qui s’étaient réunis ensemble et avaient décidé de sillonner les 7 mers de Mizu no Kuni et ainsi trouver un but à leur existence. Ils n’étaient pas foncièrement mauvais et ne s’adonnaient qu’au mal qu’en cas d’urgence. Ce n’était point des enfants de coeurs mais pas réellement des bâtards non plus.

J’espère qu’on verra des dauphins hehe ! en faisant signe aux guignols de hisser les voiles.

Ces animaux avaient, dit-on, une intelligence bien supérieure à celle des autres mammifères ou autre créature foulant la terre, se baladant dans les profondeur marines ou encore veillant sur ces derniers via les airs. Les légendes venant des hommes les vantaient comme de fabuleux compagnons éphémères, allant jusqu’à sauver des êtres en détresse et en proie au naufrage. Cela pourrait peut-être se vérifier durant cette mission, allez savoir. Mais chaque chose en son temps !

Hmm ? Je ne sais pas trop, je combat aussi au corps à corps. Nous verrons bien le moment venu hahahaha ! en tapotant sur le bras de son coéquipier du jour. L’équipage ? avant de jeter un oeil à ce dernier. Certains savent se battre, d’autres sont là juste pour échapper à leurs soucis. Je n’ai aucun doute quant à leur volonté de rester une famille mais de là à dire qu’ils seront tous efficaces… C’est une incertitude, je ne vais pas te le cacher Kosei-kun. en tapotant du pied alors qu’elle regarde l’horizon d’un air mystérieux.

Le combat allait peut-être être de la partie. Si il fallait faire preuve de pugnacité ou autre, il était compliqué de dire si les principaux intéressés puissent remplir leur rôle à la perfection. Au moins, ils essaieraient. L’encre ramenée là où elle se devait d’être, le bateau commença à se diriger de sorte à partir de Kirigakure. Un grand sourire aux lèvres, la petite profitait des senteurs salées que la mer avait à offrir en ce doux jour brumeux.

Tu verras, on s’y fait. J’espère que tu n’as pas le mal de mer hein ! en dehors des murs de ce village se trouvent milles merveilles et pas uniquement à Mizu no Kuni. Tu devrais t’adonner plus souvent aux voyages, c’est hyper bien ! en s’excitant comme une puce, le sang chaud de cavalière parlant pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

Comment apprivoiser un dauphin


Feat Ikeda Yoko



Voir des dauphins … et pourquoi pas des sirènes aussi ? Kosei ne savait plus trop s'il était en plein safari photo, en croisière ou en mission. Se coltiner une enfant en plus d'un marchand, le tout sur un batiment truffé de pirates malodorants. Parfait. Une bonne journée en perspective. Peut-être que le Kaguya aurait du profiter de sa journée de maltraitance auprès des siens et laisser l'autre y aller ? Après tout le duo aurait pu partir avant que Kosei n'arrive ? Pas la peine de ressasser, de toute manière il était sur le plancher du bateau et rien n'y changerait quelque chose. Malheureusement. Car oui, le manipulateur d'os avait bien fait de s'interroger : c'était désormais certain, il était malade sur l'eau. Son estomac pourtant vide ne cessait de le tourmenter depuis quelques minutes, sa vue avait tendance à l'abandonner, ses oreilles à bourdonner. Et le reste de son entourage tanguait étrangement. Rassemblant toute sa dignité, il fit un effort pour se contenir.

La gamine eut soudainement l'air sérieux en s'exprimant sur ses camarades de route. Visiblement elle restait lucide quant à l'utilité de certains, et le temps lui avait sans doute permis de jauger ses compagnons. Kosei en était encore à se demander comment ce petit bout de Genin réussissait ses exploits. Etre ninja en mesurant une si petite taille, commander un si gros navire. L'un de ses oncles un peu tourmenté du cerveau aurait probablement sorti un "Fais gaffe p'tit, si tu tonds pas tu vas la perdre dans le jardin !". Le Kaguya n'esquissa pas un sourire. Il s'essayait à l'humour de plus en plus souvent pour tenter de briser l'image de connard égocentrique de son clan, mais c'était généralement sans succès. Peut-être n'était-il pas fait pour faire rire ? Il garda donc cette mauvaise blague pour lui.

" - Bizarrement … les voyages ça me dit trop rien. Pas sur l'eau en tout cas. "


Kosei s'élança vers le bord du navire, se demandant s'il allait contempler le vide de son estomac. Contempler l'eau salée n'arrangeait rien, bien au contraire. Le fait de ne plus voir le fond lui procura un immense sentiment de faiblesse, une angoisse inexpliquée. Du bleu, c'est tout. Du bleu d'où pouvait surgir toute sorte de chose. Des dauphins pailletés de Yoko aux requins d'une taille démesurée. Voir pire … car clairement Kosei ignorait ce qui pouvait combler les fonds marins, et ça le terrorisait. Il finit par se retourner contre la rambarde, à fixer le sol d'une propreté impeccable. Son regard se déplaça vers Yoko.

" - Ça va durer combien de temps notre petite croisière ? Jusqu'à l'île juste, je pense que je reviendrai à la nage. Ou je construirai un pont. Ou je resterai là-bas. "


Tourner le dos au danger, était-ce bien malin ? Comme prémonitoire, un moment de son entraînement avec Yukito lui revint à l'esprit : celui du monstre lui fonçant dessus par derrière. Un frisson le parcouru, il tenta de ne point laisser paraître sa peur sans fondement. Malgré tout son corps se décolla du bord, et il revint lentement et péniblement vers la jeune fille. Enfin presque. Sans réagir tout de suite, le Kaguya observa un long truc visqueux violet, parsemé de petites ventouses, le dépasser, former une petite boucle devant lui … avant de retourner d'où elle venait aussi rapidement qu'un éclair. Le corps du manipulateur d'os se retrouva de nouveau contre la rambarde, mais contre son gré. Le tentacule forçait malgré l'obstacle et le Kaguya se demanda ce qui céderait en premier : son corps ou le bois robuste du navire ? Ne cherchant pas à attendre la réponse, il laissa jaillir les os de ses avant bras avant d'en frapper rudement le tentacule. La chose lâcha sa prise, s'enroula sur lui-même avant de sombrer dans l'eau dans un hurlement déchirant.

" - Je déteste l'eau. Je ne veux même pas savoir à quoi ça ressemble là-dessous ! "


Kosei était retombé lourdement sur le pont, le souffle coupé. Ses cottes étaient broyées, mais aucun organe vital ne semblait touché. Péniblement il prit le temps d'extraire chacun d'entre eux pour que l'ossature se reforme correctement.

" - Je crois que je l'ai fâché. "


La bestiole allait-elle revenir ? Probablement. La manipulation du Kaguya lui prendrait quelques minutes. Du temps où il ne pourrait se mouvoir. Du temps où il serait vulnérable.    

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Il n’avait pas l’air de se sentir bien l’énergumène. Boarf, ça lui passera se disait Yoko-chan. Ca arrive à tout le monde ne pas être dans son assiette ou réellement en forme quand il se trouve sur un bateau. Tandis qu’elle tapotait son sabre à l’aide sa petite main, la cavalière se remémora les moments passés avec sa famille, esquissa un petit sourire par la même occasion. Elle non plus n’appréciait pas vraiment les voyages aquatiques, pas de base du moins. La petite fille avait appris à s’accommoder à la chose pour finalement l’aimer à sa juste valeur. Après tout, elle restait une Ikeda et un voyage restait un voyage. Sur terre, dans les airs ou même à mille lieues sous les mers, rien ne changeait la chose. Il fallait faire fi de ses malaises divers.

Je comprend, je comprend. avant de gober un petit bonbon en se retournant vers son alcoolique de cheval qui venait de se réveiller, sortant des quartiers de l’équipage comme si il était chez sa mère. Quel fou ce canasson tout de même. Elle soupira mentalement avant de véritablement soupirer en l’apercevant. L’améthyste n’était vraiment pas aidée, c’est sûr. Observant ses hommes s’affairer au bon fonctionnement du navire, elle ne fit pas attention à l’état du Kaguya.

Mon bateau n’est pas énorme mais est plutôt rapide. Il faudrait une journée entière pour y arriver en temps normal. Nous y serons en seulement quelques heures ! Si tu ne te sens pas bien, tu peux toujours dormir et utiliser notre hamac “anti-mal de mer”. Il a été conçu par un ingénieur du pays du feu qui minimise au maximum les mouvements du navire ressenti par le corps. En effet, si on considère que- interrompu par le hurlement de la bête.

Elle se retourna promptement avant de remarquer que Kosei avait été élu jouet du jour par un céphalopode. Pitié, que ce ne soit pas un fucking kraken. Quoi que, cela pourrait s’avérer être incroyablement épique, à seulement quelques centaines de mètres de Kirigakure. La gamine se voyait déjà dans les livres d’histoires, terrassant ce monstre et étant glorifié telle une déesse.

T’inquiète, nous sommes à l’abri ici su- interrompue par un tentacule énorme qui apparaît et s’apprête à s’écraser sur le bateau, plus précisément sur les deux protagonistes de cette fabuleuse aventure. Sans sourciller et en souriant, l’étincelle et la fougue de la jeunesse dans le regard, elle se servit de l’épaule de Kosei comme escabeau pour mieux bondir en direction de leur ennemi.

BANKAAAAAAAAAI. alors qu’elle s’apprête à entrer en collision avec le tentacule.

L’épée se retrouvait alors abattu contre la peau visqueuse qui étaient toute fraichement sortie de l’eau. Les assauts se valurent et une légère onde de choc en résulta, avertissant toutes les personnes présentes sur le pont de l’attaque d’un monstre marin. Les personnes alentours commençaient alors à se précipiter vers leurs postes défensifs. Ceux n’étant point des bons combattants partaient se réfugier avec le commerçant dans les quartiers de l’équipage. Le tentacule fut repoussé mais pas coupé comme le Kaguya avait pu faire et Yoko-chan retomba sur ses petites jambes avant de se mettre sur ses gardes, prête à retourner à l’assaut.

Putain, j’ai hâte de savoir quelle goût ça a une pieuvre ! HAHAHAHHAHAHAHAHA !!

Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

Comment apprivoiser un dauphin


Feat Ikeda Yoko



Manger des bonbons n'a rien de surprenant pour une enfant. En revanche pour un ninja en mission, ce n'est pas très pro. Kosei voyait d'un mauvais œil se manque de considération envers leur employeur. Que pouvait-il dire ? Quelques heures à tenir, et au pire il pourrait tenter le hamac bénit des Dieux en prétextant écouter le bruit de l'océan pour y déceler la moindre trace d'attaque ? Encore que pour ça il faudrait se débarrasser en premier lieu de la pieuvre géante. "Nous sommes à l'abri", vraiment ? Kosei aurait voulu lui gueuler qu'il était sur ce foutu bateau et que ce n'était pas pour autant que le tentacule n'avait pas décidé de l'écraser les doigts dans le nez. L'autre tentacule dans le nez. Ça a un nez une pieuvre ? Ou quoi que ce soit d'ailleurs. En tout cas la gamine semblait prendre ça à la rigolade contrairement au Kaguya. Peut-être qu'elle avait l'habitude de ce genre de mésaventure ?

Une ombre inquiétante se dessinait sur le pont. D'abord assez petite (mais localisée au-dessus de lui tout de même), puis de plus en plus imposante et surplombant tout le bâtiment. Les yeux presque exorbités, le Kaguya commençait à se demander s'il allait réellement mourir ainsi, écrasé par une bête totalement dépourvue d'élégance. Une mort absolument ridicule, que l'on conterait aux enfants comme un exemple à ne pas suivre, une menace si l'on ne finit pas sa soupe. Au lieu de quoi la petite Yoko le tirait de ses pensées : oui, elle prenait appui sur lui pour se propulser vers l'animal. Folie ou courage sans borne, le Kaguya n'en était pas certain. Son petit nettoyage d'os terminé, il roula pour se dégager de la menace de la bestiole et observer la Sabreuse en action.

Petite mais efficace : si le tentacule n'avait pas été coupé, il avait au moins été repoussé. L'Ikeda avait réussi à faire face au monstre et à le protéger, ça Kosei ne pouvait le lui enlever. Mais l'assaut n'était pas encore terminé.

" - Je dois admettre que je suis impressionné. Bien joué ! "


Le Kaguya fit un rapide tour d'horizon de son portefeuille de techniques, sans en trouver énormément qui correspondraient à ce style de combat. Au final, il devait suivre l'exemple de la petite et se procurer un Katana plus tranchant et plus efficace. Il n'avait peut-être pas sa dextre en manipulation d'arme blanche, mais trancher un tentacule ne devrait pas être trop compliqué. D'un coup d’œil sur le pont il chercha le marchand, qui semblait avoir disparu. Comme une partie de l'équipage. Avec un peu de chance ils l'avaient placé en sécurité. Kosei interpella l'un des marins en voyant deux autres tentacules tenter d'attaquer le bâtiment de part et autre.

" - Tu peux me faire prendre de la hauteur toi ? Yoko, tu prends celui de gauche ? "


Il n'était pas certain que la petite serait capable de réitérer l'exploit, mais peut-être que s'il atteignait le premier tentacule l'animal cesserait l'assaut et partirait se planquer plus loin ? Kosei s'agrippa à un cordage et le marin le fit monter le long du mat aussi rapidement que possible. Alors il tenta le coup. Une fois en équilibre sur le cordage, il relâcha sa main droite et vint extraire sa colonne vertébrale. L'arme en main se solidifia en un katana de fortune, et le Kaguya s'élança vers sa cible, tranchant aussi adroitement et fort que possible. Le tentacule ne céda pas complètement, mais la moitié était plutôt bien sectionnée. Dans un mouvement de peur ou de fureur, il s'agita une dernière fois propulsant le manipulateur d'os dans l'océan. La chute fut douloureuse, l'eau glacée et l'espace qui le séparait de la surface l'angoissait peu à peu. Jusqu'à ce qu'il aperçoive l'énorme masse qui se logeait sous le bateau.

La pieuvre. Un animal gigantesque, laid, terrifiant. Et plus inquiétant encore : elle le fixait. Mais heureusement pour le Kaguya elle semblait avoir eu son compte. Que ce soit la perte d'un tentacule ou les actions que Yoko avait pu mener, l'animal hésitait à prendre la fuite. Un premier (et dernier) coup de canon résonna et résigna l'animal. Celui-ci s'éloigna rapidement, laissant une traînée de sang dans l'océan. Kosei s'aperçu qu'il suffoquait, il remonta péniblement à la surface. La distance qui le séparait du navire était assez importante. Sa peur face à cet immense océan où tous les dangers pouvaient subvenir à chaque instant ne faisait qu’accroître son sentiment d'insécurité. Pourtant aucun son n'interpella la petite, rien ne voulait plus sortir de sa bouche. La petite se demandait le goût que pouvait avoir une pieuvre ? Simple : celui de la terreur.

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 155
Messages : 43

Voilà un compliment en plus parmi tant d’autres (non) pour Yoko-chan. Elle fut satisfaite des louanges de son coéquipier puis gesticula avant de se ressaisir en rougissant un peu, l’air de rien.

Oooh arrêtes, tu vas me faire rougir merci merci. en se tenant les joues.

Un peu gênée mais qu’à cela ne tienne ! le combat faisait rage et Kosei prenait des initiatives. Il n’avait plus le mal de mer, cela était certain. C’est probablement son petit côté guerrier, gladiateur qui parlait. Sacré Kaguya. Tandis qu’il s’élançait dans les airs, la jeune femme en devenir le regardait tout ébahie. Il en avait de la ressource le mec qui se servait de ses os pour combattre, quel homme courageux. Son allure majestueuse fit comprendre à l’Ikeda une chose bien importante : quand elle sera grande, elle voudra se marier avec Kosei ! Pauvre de lui, à force de montrer ses talents, il avait fini par se faire une admiratrice et pas des moindre, non non non.

Comptes sur moi!! en courant vers le deuxième tentacule. Les pas s’enchainaient et elle ne fut pas assez rapide : le tentacule frappant le navire, le faisant légèrement basculer et aussi tomber la petite Yoko. En se relevant, elle marmonna quelque chose d’obscur mais à ce jour, nul ne sait encore ce qui fut prononcé à ce moment là. Fonçant alors en direction du tentacule posé, elle envoya un coup de sabre en bois qui se révéla encore une fois devenir ce très long nodachi couleur neige. Elle vint alors frapper le tentacule qui éjecta un liquide sombre en guise défense. Instinctivement, Yoko-chan débloqua une nouvelle aptitude de son sabre, balayant ainsi tout sur le passage de son arme et tranchant de moitié la chose gluante (comme Kosei, sacrée coïncidence ptdr). Visiblement prise d’une panique certaine, la pieuvre géante se dégagea du bateau après une énième offensive du groupe de pirate sur cette dernière. Les troupes avaient bien bataillé et à l’évidence, la gourgandine aux tentacules battait retraite, sonnant ainsi le glas d’une bataille n’ayant que trop mais aussi peu duré.

KOSEEEEEEEIIII !!! en s’appuyant sur la rambarde du navire, cherchant le jeune homme s’étant perdu dans l’immensité océanique. Les requins attirés par le sang du céphalopode arrivaient en nombre et la vie du Kaguya semblait réellement en danger. Alors que la petite Yoko essayait d’enjamber le rebord du navire pour sauter à la mer à son tour, son cheval (ayant étrangement usé de déplacement instantané mdr) la retenait. Tout semblait perdu pour Kosei-kun quand un (littéralement) putain de gang de dauphins roses vint casser la gueule aux méchants requins. Devant ce spectacle tout aussi sanguin que joyeux, la petite yoko acclamait la venue de ces sauveurs fushias.

HI-KI-KIKI-KIKI-KIKIKI-KI !!! Yoko essayait visiblement d’imiter un bruit familier chez les dauphins. Chez eux (selon elle en fait), cela voudrait dire “Sauvez mon ami dans l’eau svp ! et avez-vous un confrère qui s’appelle Denver ? Si oui, qu’il vienne !”. Nebuleux.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

Comment apprivoiser un dauphin


Feat Ikeda Yoko



Le calme semblait revenu, l'animal géant avait apparemment battu en retraite. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. A part que Kosei se retrouvait à des mètres et des mètres du bâtiment flottant. Et que Kosei venait de découvrir qu'il n'aimait pas l'eau. Et qu'il n'avait pas pied. Qu'il nageait comme un clébard. Qu'il allait chopper la crève à rester dans ce liquide glacial. Qu'il imaginait tout un tas de bestioles encore plus laides que la pieuvre sous ses pattes. Parfait donc. Il aperçu Yoko sur la rambarde de son navire pirate. Un sourire se dessina automatiquement sur le visage pâle du manipulateur d'os : au moins elle l'avait trouvé, restait plus qu'à partir à la pêche au Kosei ! Mais la panique se lu à nouveau dans ses yeux : la pieuvre était partie, alors pourquoi la gamine semblait si paniquée ? Une petite voix lui dictait de ne pas se retourner, mais le Kaguya ne put s'en empêcher : un coup d’œil circulaire lui permis d'apercevoir des ailerons peu commodes un peu partout. Rapides. Et méchants. Oui, un aileron peut être méchant.

Son instinct lui dictait deux comportements : le premier, ne pas bouger pour ne pas attirer davantage les bestioles. Des fois qu'elles ne le voient pas. Mais ça impliquerait donc de ne plus nager, donc de couler et de mourir noyé. Au final n'était-ce pas préférable ? Plutôt que de se faire bouffer vivant ? Le second était tout bonnement de nager aussi vite que possible jusqu'au bateau. Ce qui semblait complètement délirant étant donné que Kosei était loin d'être comme un poisson dans l'eau. Alors il attendait bien sagement que les crocs se plantent dans sa chair, quitte à embrocher quelques requins au passage. Il se surprit même à se demander le goût que pouvait avoir ce genre de créature. Décidément, Yoko avait une drôle d'influence sur lui. L'escadron d'ailerons s'approchait dangereusement, et une vague submergea le Kaguya, dont le peu de confiance en lui qu'il avait conservé s'évapora en un instant. Comme les icebergs, la taille des bouts de peau qui dépassaient n'étaient clairement pas à la hauteur de ce qui se trouvait immergé.

" - Je déteste l'eau. Et surtout je déteste tout ce qu'elle contient. Je déteste cette mission. Je ne veux plus jamais avoir à naviguer. "


Inutile de marmonner, les requins n'en ont que faire et Yoko n'entendrait pas. Totalement au bout du rouleau le Kaguya croisa les bras et envisagea de passer en mode "oursin" pour se venger de ceux qui allaient le bouffer. Encore quelques centimètres. Voila, le plus gros était bien en face. Kosei se retint de se pisser dessus, bien que ça ne serait pas visible dans l'immense océan. Conservons un minimum d'honneur. Si le garçon avait un teint naturellement blanc, là il devait se trouver à la limite du transparent. L'immense gueule du chef de groupe s'ouvrait, et le Genin prit conscience que tout compte fait il ne souhaitait pas finir là-dedans. Alors il se mit à nager désespérément en arrière, réflexe tout à fait futile d'être humain. Et comme dans les Westerns, la Cavalerie finit par arriver. Le manipulateur d'os se prit un choc bien violent dans le crâne, et sombra dans les méandres de l'océan.

Quand il reprit connaissance quelques minutes plus tard, quelque chose de doux mais caoutchouteux lui collait à la peau. Et il avançait. Il avançait méga vite même. A part sa tête quelque peu douloureuse, tout semblait aller bien. Ses poumons le brûlaient également, n'étant clairement pas fais pour emmagasiner de l'eau. Kosei toussota, pensant que tout ceci n'était qu'un rêve bien étrange. Quand un son horrible lui crama les tympans. Un bruit strident, désagréable, aiguë et sans le moindre sens. Instantanément le Kaguya su qu'il s'agissait de Yoko. Encore et toujours. Il ouvrit les yeux pour constater qu'un drôle d'animal le traînait jusqu'à l'embarcation. Rose, avec un aileron également (à croire que c'était la mode chez les poissons) mais déjà moins effrayant. Moche par contre. Les requins de toute à l'heure semblaient bien plus appétissant.

" - Putain Yoko t'a combien de bestiole à ton service sérieux ? C'est quoi ces machins là ? Ils sont à toi ? "


Merci, c'est gentil de m'avoir sauvé, vous êtes courageux … non rien de tout ça ne sortirait de la bouche du Ninja le plus handicapé de l'histoire. On l'aida à se hisser sur le pont, ou il s'allongea comme un phoque huileux. Visiblement l'un de ses sauveurs lui avait foncé dans la gueule, et du sang poisseux lui coulait dans les yeux.

" - Tu crois qu'ils se mangent aussi ces bestiaux ? Ça a quel goût ? J'ai faim. "


Kosei divaguait. L'eau n'était réellement pas bonne pour lui. Peut-être qu'un perroquet géant à plumes vertes et noires viendrait le chercher une fois sur l'île ? Comme ça il n'aurait pas à reprendre la mer ? Même qu'ils tueraient tous les requins, tout les bordels roses, toutes les pieuvres ! Ou il boirait tout l'océan ! Comme ça le Kaguya pourrait rentrer à pied et goûter toutes ces créatures ! Voila qu'il perdait l'esprit. La seule personne raisonnable de l'équipe commençait à devenir aussi étrange que la gamine.

" - Je veux fouler la terre. Si être un homme c'est être un marin j'en suis pas un. Je suis pas un poisson non plus. "


Il n'allait quand même pas sangloter ?! Un bon coup sur la tête lui ferait sûrement le plus grand bien …  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Tuto]Comment faire des cicatrices, brûlures, griffures
» [TUTO] Comment flasher une ROM NAND Android sur le HD2 (partie 2)
» [TUTO] Comment déplacer ou copier des photos d'un dossier à un autre avec le HTC ONE M8
» [TUTO] Comment changer ou ajouter une langue système sur son téléphone [06.08.2013]
» [TUTO] COMMENT FLASHER UNE ROM NAND ANDROID SUR LE HD2 (archive 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: