[Examen] Match 2 - Jun'Ichiro, Konata & Shikaru

 :: Pays du Vent :: Sunagakure no Sato :: Tour des Vents Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Après un début de semaine riche en émotions, le conseil a décidé de mettre le paquet pour cette première édition de l’examen Chûnin. C’était là un moyen pour eux de prouver aux habitants que malgré le drame, le village saurait se relever, et qu’une nouvelle génération de ninjas acharnés était déjà prête à reprendre le flambeau. C’était également l’occasion parfaite pour inaugurer la Tour des vents, le dernier héritage du Shodaime. Il avait ainsi été convenu que l’épreuve se déroulerait sous la forme d’un tournoi de Sandball. Quelques aménagements avaient suffi pour faire de l’arène au sommet de l’édifice un terrain authentique.

Sport très populaire au sein de la cité, de nombreux habitants ont fait le déplacement pour assister au premier tour du tournoi. Le second match oppose l’équipe 3 à l’équipe 4, et se déroulera sous les yeux attentifs du terrible Shinzô, accompagné d’un arbitre professionnel.

Les clameurs du public invitèrent les héros de ce jour à se rendre sur le terrain, sous les applaudissements de leurs plus fervents supporters. Pour ce match un peu spécial, il n’y aurait ni coach, ni capitaine d’équipe, les Genins seraient forcés de coopérer pour l’emporter. Les rôles avaient été préalablement répartis en fonction des qualités de chacun, mais rien n’empêchait les joueurs d’organiser leur propre stratégie. Ils pourraient effectuer les changements qu’ils veulent à chaque pause, démontrant leur habileté à s’adapter à la stratégie adverse.

Le vilain marionnettiste accueillit d’abord les participants au centre du terrain, où il leur expliqua à nouveau les règles. Il leur donna également leurs différentes positions, puis invita les joueurs à se placer en accord avec ce qui leur avait été dit. Petite particularité, ils n’auraient pas de temps de concertation avant le début de l’affrontement. Comment allaient-ils se sortir de cette situation difficile ?

Après un tirage au sort mené par les arbitres, il fut convenu que c’est l’équipe 4 qui commencerait en attaque. Enfin, le bruit du gong retentit, signifiant le début du match.

Que les meilleurs gagnent.


Indications :
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shikaru
Genin de Suna
avatar
Expérience : 175
Messages : 47
L’événement est incongru, un hommage au Shodaime m’avaient-ils dit. Malgré le peu d’affection que je pus lui porter de son vivant, les jours de deuil furent d’une trop courte durée à mon goût. Force est de constater que je suis encore une fois le dindon de la farce. Ma présence aux sommets de la tour du vent sont une nouvelle fois un désir de mon clan qui devient a fortiori un ordre. Le vieux cerf et ses caprices en deviennent étouffants. La salue des cervidés dépend du résultat de cet insignifiant examen s’est-il offert le luxe de me rappeler. Une honte de penser de notre doyen puisse accorder de l’importance à cette nouvelle hiérarchie insaturée par la création de Suna. Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts. Et ce n’est malheureusement pas cette nouvelle classification entre les Sunajins qui palliera à cette problématique. Néanmoins, cette démonstration publique de force est une occasion de montrer ma détermination à mes pairs. Peu m’importe l’issue de l’événement, la fierté de ma famille est un présent inestimable.

L’épreuve sportive est toute trouvée. Sabakumari jeu d’invention purement Nara dont les règles sont inculquées depuis quelques années au sein du clan. Sa pratique a pour habitude de donner lieu à de graves blessés tant les joueurs sont importés par la volonté de venir à bout de l’équipe adverse. Ses origines ne me laissent pas le droit d’être mis à l’amende. Faudrait-il que mes coéquipiers soient à la hauteur des exigences de ce sport. Si leurs compétences physiques s’avèrent être complémentaires des miennes, nos adversaires ne pourront être que consternés de voir la balle de sable atterrir dans leur camp.

Sous les cris et les applaudissements du public plébéien, notre entrée sur le terrain est imminente. J’avale de travers à penser que parmi les hommes à abattre, Jun’ichirō est présent. Notre précédente mission fut une occasion d’avoir un avant-goût de ses talents au corps à corps. L’acier de son épée se retrouvera pour sûr émoussé par notre détermination. Mon ombre saura percer à jour ses intentions pour le rendre aussi inoffensif que l’est le veau de lait. Les autres participants me sont inconnus. Notre cité abrite un tel nombre d’aspirants qu’il m’aurait été impossible d’étudier au préalable les capacités de chacun d’entre eux. Je compte sur mes partenaires, mais surtout sur moi-même pour venir à bout de ce premier tour. Les explications de l’ex-prisonnier arrivent à leur terme. J’ose espérer que ses altercations avec Shuuhei ne lui laissent aujourd’hui aucun goût amer ; déchaîner sa rancœur sur le petit-fils serait mal venu dans une instance aussi solennelle.

Nous sommes le second groupe à nous présenter sous la chaleur sèche du soleil à son zénith. Les noms de chacun révélés, je sais que je peux faire confiance aux talents de marionnettiste du clan Ningyo. Cependant, ceux de la jeune femme me restent obscurs. Concevoir une stratégie sans prendre connaissance des forces et faiblesses de chacun est un exercice épineux que je dois résoudre.

- Konata, savoir ce dont tu es capable est crucial pour la réussite de cette épreuve.

Je prends naturellement les rennes de l’équipe. Qui de mieux que l’érudit cerf pour guider la meute. En défense, je suis le dernier rempart avant le Ningyo. Le manipulateur de fil s’avèrera être un parfait gardien, capable de s’accaparer le contrôle de la balle de sable l’aide de son chakra. La demoiselle devra se montrer agressive et coriace pour marquer les points. Le défenseur adversaire se révèlera être un rempart efficace par son talent héréditaire. Rien n’est gagné. La synergie des Genins sera la clef de la victoire.

Le signal est retentissant, l’adrénaline me gagne aux premières notes du gong. La balle entre mes mains, je dois être le support de l’attaquante. Lui envoyer par les airs me semblent être trop risquer, l’intercepter serait un jeu pour l’équipe adverse. Si je m’expose davantage que je le suis déjà, il ne me sera pas possible d’épauler le marionnettiste en cas de situation délicate. Je m’élance à toute allure sur le côté droit du terrain, tentant d’attirer l’attaquant qui nous fait face vers moi, laissant le champ libre à gauche pour Konata : ouvrir une percée latérale me semble être le choix du roi pour ce début de rencontre. J’envoie le projectile à mon équipière par un rebond contre le sol. A moins d’user d’un jutsu, il est peu probable qu’elle nous soit subtilisée. Prêt à recevoir Jun’ichirō, je suis à mon poste, mon ombre patiente d’en découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Hoshizora Konata
Genin de Suna
Expérience : 10
Messages : 9
Bannière code de Kotoba
Examen Chuunin
1er match de sandball
Aujourd'hui était un grand jour, l'examen chuunin débutait enfin, bien que manquant encore d'expérience la jeune Hoshizora sût que cette éventuelle promotion lui permettrait d'obtenir bien plus de puissance sur le long terme que si elle restait genin.
Pas que cet état de fait la dérangeait c'était une simple déduction logique.

Le soleil frappait durement sur le sommet de la tour et malgré le vent qui en balayait le sommet la jeune femme savait que la journée serait longue et épuisante.

- Je veux retournez-me baigner...

Sous le souffle chaud du désert l'adolescente rejoignit ses coéquipiers après que ceux-ci furent nommés. Les capacités des Nara avaient une certaines notoriété dans le village donc Konata avait une idée des capacités de sont coéquipiers en revanche les noms des Ningyo ne le lui disait rien de précis.
C'est le Nara qui engagea la conversation en premier, demandant quel genre de capacité possédait la fille aux cheveux bleus.

- Konata, savoir ce dont tu es capable est crucial pour la réussite de cette épreuve.

La jeune femme acquiéça visiblement son coéquipier se sentait d'avoir les épaules pour diriger l'équipe et elle ne l'en empêcherait pas une querelle pour savoir qui serait là où le chef d'équipe ne ferait que réduire leurs chances de gagner il était donc inutile de se battre pour un concept aussi trivial.

- Je possède la faculté de matérialiser mon chakra sous n'importe quelle forme Shikaru-san, mais je ne maîtrise pas en encore totalement ma capacité due au fait que je sois la seule personne de Suna à posséder cette capacité... Shika, Shiro faisons de notre mieux pour gagner !

Présentation faite l'équipe se mit en place et le gong de départ donna le signal de départ du match. Le Nara s'élança sur la droite balle en main parcourant une bonne distance avant de faire une passe par rebond à l'adolescente qui eut un rictus, c'était son premier match de Sandball elle devait être à la hauteur de ses coéquipiers.

Une idée stupide germa dans son esprit, enfaite c'était tellement stupide que s'en était génial.

L'Hoshizora attrapa une de ces bombes fumigènes dans sa sacoche la jetant deux mètres devant elle pour masquer ce qu'elle allait faire. D'une simple mudra 5 répliques d'elle-même firent leur apparition sur le terrain, chacune prenant une direction différente alors qu'elles se mettaient à courir en direction des anneaux adverses.

Adoptant une formation en V la vrai Konata se plaça en tête de la formation de gauche, qui se douterait que la véritable elle-même serait en tête plutôt que derrière ses clones?

Jouant sur un sol dur la poussière ne pourrait pas trahir les illusions et le brouhaha du public empêcherait ses adversaires de deviner qui était la vraie par les bruits ses pas, pour le moment c'était la meilleure stratégie qu'elle avait mais c'était mieux que rien.

Action:
 



Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Jun'ichirō
Genin de Suna
avatar
Expérience : 835
Messages : 264
DU SANG POUR LES JEUX (PV. Nara Shikaru & Hoshizora Konata)

OST | Captain Tsubasa #1 :
 

Le jour était enfin arrivé pour l'épéiste d'éprouver ses talents, ainsi que de fructifier des mois d'investissement passés au cœur de Sunagakure. Son but à portée de mains, Jun'ichirō n'avait plus aucune excuse pour ne pas remporter cette partie – et au-delà de ça, pour ne pas montrer au village ce qu'il était venu grâce à lui. Et tout cela, sous le tendre regard de son maître par défaut, le terrible Shinzô ? Les étoiles s'étaient vraisemblablement alignés afin d'offrir à l'éleveur de chevaux un contexte dramatique à souhait. Ainsi, il s'était préparé à faire ce que les jurés du tournoi attendait de lui : attaquer. Même si, au vu de ses entrainements aux côtés du Phénix, l'homme était certainement plus à l'aise en retrait. Une manière d'analyser la situation pour en exploiter au mieux ses failles.

L'arbitre principal siffla ; d'aucuns n'eurent le temps d'établir une stratégie. Et c'est avec un sourire heureux qu'il admira la charge de son confrère de mission, Nara Shikaru, élément prometteur de la nouvelle génération du Sable. Mais il n'allait pas non plus lui céder la victoire pour autant.

Je m'en occupe ! Ça va être un jeu d'enfant.

Le cavalier était nettement plus robuste que son adversaire de circonstance. Plus grand, plus fort, plus vif. Et c'est donc sans surprise que Jun'ichirō remporta son duel. Enfin... c'est ce qu'il crut sur le moment – car le défenseur avait fait une passe à son collègue d'un rebond exemplaire sur le sol. Du travail de professionnel, pensa l'épéiste bouchée bée, du moins pendant une brève demi-seconde, avant qu'il ne se ressaisît et ne fonçât sur sa nouvelle cible.

Une nouvelle épreuve lui tacla alors les jambes : des fumigènes et son porteur de balle camouflé à l'intérieur. Ergo les six silhouettes identiques qui s'en extirpèrent pour tromper la défense de l'équipe adverse. Malheureusement pour la fille, le genin avait toujours eu un sixième sens envers les animaux, et il s'était récemment surpris à retrouver cette affinité sensorielle auprès de ses compagnons humains. Une carte celée dans la manche que l'éleveur de chevaux gardait spécialement pour ce genre d'occasion. Se concentrant sur ce lot de cibles, Jun'ichirō sonda les clones pour dénicher la shinobi authentique*, et c'est en la désignant à son collègue défenseur qu'il accomplit son action décisive. Faisant confiance à son confrère d'armes, l'épéiste décida de pénétrer les rangs ennemis, seul, sans ballon, pour initier une folle contre-attaque. Sa nagamaki empoignée à deux mains, il était fin prêt à bondir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Le soleil de plomb frappait l’arène de ses mille et un rayons ultraviolets. Alors que l’astre solaire était à son zénith, la température ne faisait que grimper en flèche à mesure que les minutes passaient. Toutefois, les vents violents qui agressaient la tour continuellement depuis le levé du jour, permettait au public de tenir le coup dans les gradins. Leur ferveur était aussi brûlante que cette journée d’été. L’espace d’une heure et demi, le peuple de Sunagakure no Sato allait se défaire de son deuil pour assister à un match titanesque.

L’enjeu était à la hauteur de l’évènement : décrocher le grade très prisé de Chuunin et s’attribuer par la même occasion, le respect et l’admiration du village tout entier. Gloire et renommée aux vainqueurs, disgrâce et humiliation pour les perdants. Voilà ce qui attendait nos jeunes Genins.

Lorsque Shinzô annonça le début du match, juste après que le Nara ait demandé à sa coéquipière Hoshizora des informations sur ses capacités, un tonnerre d’applaudissement couvrit le son de leurs voix. Cela ne les empêcha pas de mettre au point une stratégie plus ou moins bien pensée. L’ancien prisonnier haussa les sourcils en constatant la pitoyable offensive de l’attaquante. Des clones d’aussi bas niveau n’allait pas être très utile, même si l’écran de fumée avait au moins permis de cacher l’originale parmi ses pairs. Etait-ce là une technique de diversion suffisante pour mettre en déroute l’équipe du dompteur de chevaux ? Shinzô en doutait sincèrement.

Mais le marionnettiste dans leur équipe n’était pas de cet avis.

« J’approuve cette initiative Konata-chan. »

Couvert de bandage, le garçon ne laissait apparaître de son corps que ses grands yeux rouges et une crinière blanche qui illustrait parfaitement le nom que ses parents lui avaient donné. Shiro était un Ningyo et ceux-ci n’avaient pas l’habitude des enfants albinos. En revanche, ils apprenaient dès le plus jeune âge, à travailler en équipe… que ce soit avec des pantins ou des humains. Tandis qu’il faisait apparaître une marionnette à ses côtés, ses adversaires en profitaient pour contre-attaquer.

Jun’ichiro avait facilement trouver la véritable attaquante parmi ses clones, grâce à la sensorialité ou à son instinct peu importe, son allié Tsubasa projeta de ses mains un javelot de fer qu’il avait l’habitude d’utiliser lors de ses missions. Le projectile Kinton percuta fort heureusement la balle dans les paumes de Konata qui s’envola vers le ciel. Le choc de l’impact avait dû amoché suffisamment la Genin pour la mettre dans l’incapacité de récupérer immédiatement le précieux objet. Cela laissait suffisamment de temps à Batei pour bondir à son tour et smasher le ballon en direction de son attaquant.

Le tir de l’Ikeda après cette passe décisive, fut stoppé in-extrémis par les fils de chakra de Shiro Ningyo, qui récupéra le ballon en soupirant. L’équipe 3 l’avait échappé belle sur ce coup, mais puis qu’ils avaient récupéré l’avantage de l’attaque, il était temps pour le jeune garçon de montrer ce dont il était capable.

« Je ne resterai pas dans l’ombre de Kuro… »

Pendant que tous se concentrait sur l’offensive de Konata un instant plus tôt, le jeune Ningyo en avait profité pour équiper sa marionnette d’une armure en fer noir qui protègerai sa création durant tout le match. Le chevalier noir récupéra la balle de son maître, qui fit alors danser ses doigts dans les airs pour lui faire traverser le terrain à quelques centimètres du sol. A présent, Shiro comptait sur leur chef d’équipe officieux pour protéger sa marionnette tandis qu’elle ouvrait la voie pour l’attaquante. Une fois de retour dans le camp adverse, l’équipe 3 allait sûrement pouvoir marquer un but. A moins que la fameuse Genbu Yorimitsu pose problème ?!

Dans tout les cas, le travail d’équipe serait la clé. Il en était persuadé.

Indications:
 

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shikaru
Genin de Suna
avatar
Expérience : 175
Messages : 47
La stratégie de Konata n’avait pas été payante bien qu’elle eut la volonté de tromper l’ennemi par ses clones et cet écran de fumée. Son initiative fut bonne, même appréciée par notre gardien. Je plussoie. Elle a su prendre en main la situation sans attendre les ordres qui auraient pu lui être données. Sa confiance en elle peut être un atout pour notre puissance d’attaque et me prouve que je peux lui laisser les rennes de l’offensive. Ses compétences en Ninjutsu pourront nous être d’une grande utilité pour créer des ouvertures jusqu’aux anneaux du camp adverse si sa maîtrise est correcte. Faut-il encore la voir à l’œuvre. A en juger par nos capacités respectives, les organisateurs de cette épreuve ont constitué les équipes et placer chaque joueur à son poste de prédilection. Le vieux cerf y est sans doute pour quelque chose.

Malheureusement, notre tentative d’ouvrir le score est menée à mal par les ressources de l’Ikeda dont je connais les aptitudes en Bukijutsu. Ses atouts dissimulés dans sa longue manche, je n’avais pas idée qu’il ait également des compétences sensorielles qui ne laisseraient pas être bernés par des clones aussi rudimentaires. Nous n’avions pu le prévoir. Sans compter le javelot de Kinton projeté violemment contre mon équipière qui perd le ballon de sable au profit de l’autre attaquant. Ayant déjà pénétré ma défense, je compte sur le Ningyô pour protéger nos paniers, coûte que coûte.

Le tir de Jun est arrêté net d’un mouvement de doigts du marionnettiste. Nous l’avons échappé de justesse. La balle est de nouveau dans notre camp, à nous d’orchestrer la prochaine tentative de marquer.

- Je couvre le cavalier noir, Ningyū !

Je m’élance vers le milieu de terrain soutenant la marionnette avec mon ombre, profitant de la sienne et de celles des fils de chakra pour gagner en portée. Meimū : ce n’est pas une, mais cinq ombres qui couvrent la trajectoire du sombre pantin, la véritable étant dissimulée parmi ses sœurs inoffensives, permettant de tromper l’ennemi. Je doute que Jun ait les capacités de percevoir celle qui est menaçante, à moins que ses talents de senseurs soient sous-estimés. Quoiqu’il en soit, si l’épéiste s’approche trop près de la marionnette, il sera privé de ses mouvements et deviendra lui-même mon jouet.

- Leur attaquant aura du mal à porter atteinte à ton pantin, je m’occupe de lui. Profites-en pour créer une ouverture et permettre à Konata de passer la défense adverse.

Malgré ma stratégie basée sur l’entrave de l’Ikeda, l’utilisateur de fer reste un ennemi de taille notamment par ses aptitudes capables de nous porter préjudices à moyenne et longue distance. Si la balle est amenée à être perdue, mon ombre pourra toujours se déployer pour épauler notre gardien.


Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hoshizora Konata
Genin de Suna
Expérience : 10
Messages : 9
Bannière code de Kotoba
Examen Chuunin
1er match de sandball
Un choc, ce fût la première chose que sentie la petite Hoshizora quand la balle lui échappa des mains à cause d'une lance de métal que le défenseur adverse venait de créer.

- "Kinton? ce sera plus difficile que prévu finalement..."

La seconde chose que frappa la jeune femme se fût la surprise;
Comment ses adversaires avaient pu deviner qui était la vraie Konata?

Secouant la tête pour se remettre les idées en l'Hoshizora assista pratiquement impuissante à l'offensive adverse qui se solda bien heureusement par un échec face au marionnettiste de son équipe.

Sa marionnette remontait le terrain rapidement sous l'oeil appréciateur de l'adolescente qui verrouilla son regard sur le défenseur adverse, principal obstacle entre elle et son but, les capacités du gardien de l'équipe adverse lui étaient encore totalement inconnue due à son manque d'action depuis le début du match mais ce n'était pas le plus important pour le moment.

Le premier quart-temps était là principalement pour que les deux équipes se jauges mutuellement donc les grosses offensives auraient l'avantage de la surprise certes, mais les épuiseraient aussi beaucoup plus rapidement, heureusement elle avait une autre carte dans sa manche, sa vitesse !

Calant correctement sa jambe, la petite aux cheveux bleus concentra son chakra dans ses jambes il était temps de foncer...
D'une simple impulsion la jeune femme traversa le peu de terrain qui la séparait de l'utilisateur de kinton en une fraction de seconde, avant de frapper de sa paume la tempe du défenseur en continua sa route rapidement. Si le coup n'était pas particulièrement violent elle espérait au moins sonner le Tsubasa assez longtemps pour que la marionnette puisse faire ce qu'elle avait à faire.

Comme dernier geste la jeune fille se rua sur le gardien adverse afin de l'immobiliser comme elle le pouvait, sans connaître ses capacités il était plus prudent de laisser Shiro tenter de marquer un but qu'elle-même ne pourrait peut n'être pas mis à cause des capacités du garçon qu'elle venait d'attraper... Prudence était mère de sureté !





Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Jun'ichirō
Genin de Suna
avatar
Expérience : 835
Messages : 264
DU SANG POUR LES JEUX (PV. Nara Shikaru & Hoshizora Konata)

OST | Captain Tsubasa #1 :
 

Ses équipiers avaient véritablement leur place dans cet examen de Chûnin. Bien que Jun'ichirō n'avait pu examiner le talent de son gardien, le manipulateur de métal, lui, était à lui seul l'origine de la riposte éclair ayant menacé les anneaux adverses. Mais le match ne s'arrêtait pas là, non ; et Sandball oblige, d'une danse insatiable d'un bout de terrain à l'autre, la balle repartait déjà droit vers la surface de jeu de l'équipe du cavalier.

Mais l'éleveur de chevaux, lui, n'avait pas eu le temps de remonter vers son gardien - ni de suivre le défenseur Nara qui se dédoubla afin de tromper ses opposants. Il se contenta de rester , à portée du vrai danger caché derrière ces fils de chakra : le marionnettiste. Et, par chance, personne ne semblait vouloir le protéger. Hélas, de l'autre côté du terrain, l'ombre de l'héritier du cerf se dédoubla en six exemplaires, d'une technique que Jun'ichirō n'avait jamais pu contempler. Étaient-ce de simples clones ? Ou de véritables entités liées à l'Hiden du clan, peut-être ? Les questions fusèrent dans l'esprit de l'éleveur de chevaux, si bien qu'il n'eût le temps de réfléchir à temps sur comment agir efficacement. Lorsqu'il se décida enfin de se concentrer sur ces choses afin de déceler leur vraie nature, son champ d'action du cavalier se fit bien plus modeste. Et ce fut entre aider ses collègues, et neutraliser le pantin porteur de balles, qu'il dût trancher. Faisant claquer sa cape au gré du vent tel un pirate de l'espace implacable, il se retourna vers le gardien et... utilisa une quantité monstre de chakra pour le neutraliser en l'écrasant au sol*, sa lame toujours dans son fourreau, décidément peu enclin à récolter un carton coloré. Il força alors sa prise afin de maintenir le marionnettiste au sol, et surtout, de l'empêcher de manier ses fils de chakra. Et puis, si la balle fût revenait vers lui par miracle, Jun'ichirō aurait moyen de marquer plus facilement. À son équipe de briller, maintenant. Lui, avait fait son rôle.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
La marionnette de Shiro avait déjà parcouru une bonne partie du terrain, le forçant à s’avancer légèrement pour rester à bonne portée. Ainsi, il ne défendait plus réellement les anneaux, mais l’équipe ennemie était trop occupée à défendre pour le moment. Seulement, au Sandball, tout pouvait déraper très vite. Tandis que le Nara assurait la défense du pantin avec son ombre, dissuadant ses ennemis de s’en approcher, l’attaquante avait décidé de dégager le terrain pour laisser son gardien marquer à sa place. Grâce à une impulsion étonnamment rapide, elle put porter un coup au Tsubasa, mais malheureusement pas aussi puissant qu’elle l’espérait. Tombé au sol et pris d’un court vertige, il reprit vite ses esprits.

Mais la Hoshizora ne s’était pas arrêtée là. Sans se soucier du sort du défenseur adverse, elle avait continué sa course effrénée vers sa prochaine victime, qui se tenait devant les anneaux. Si elle parvenait à immobiliser le légendaire Genbu Yorimitsu, il y avait fort à parier que le Ningyo pourrait marquer un trois points sans problème. Malheureusement pour elle, Konata ne pouvait pas prévoir que la capacité spéciale du gardien lui rendrait la tâche plus ardue. En effet, alors qu’elle tenta de lui sauter dessus et de s’agripper à sa jambe, le Genin, d’un âge plus avancé que la moyenne, se métamorphosa en une tortue de taille humaine. La circonférence de sa carapace étant trop importante pour en faire le tour avec ses bras, se fut comme si elle s’était heurtée à un mur.

De son côté, Jun’Ichiro n’avait pas chômé. Après un instant d’hésitation, il avait pris la bonne décision en s’attaquant au marionnettiste, qui représentait à la fois la plus grande source de danger pour son équipe et le dernier rempart devant les anneaux. Il usa d’un effort surhumain pour bondir, plaquant instantanément le Ningyo au sol. Avec l’impact, ses fils de chakra s’emmêlèrent et se déconnectèrent, provoquant la chute de sa marionnette, qui lâcha la balle à quelques mètres. Batei, qui s’était relevé, courut en sa direction tout en démarrant une série de mudras. Il était le seul avec le cerf à être encore libre de ses mouvements, c’était donc le meilleur moment pour agir. Il créa un épais bâton d’acier, dont il se servit pour frapper la balle avec une incroyable précision, à la manière d’un golfeur. Il tomba finalement sous l’emprise de Shikaru, mais c’était trop tard, la balle filait déjà vers le camp ennemi. Encore trop concentré sur sa technique, le défenseur ne put arrêter la balle qui vint atterrir droit dans les mains de l’Ikeda, qui la fit traverser majestueusement l’anneau à trois points sous les clameurs de la foule en délire.

Au même moment, Yorimitsu avait profité de la désorientation de la kunoichi qui se tenait devant lui pour saisir l’opportunité de la mettre hors jeu le temps de quelques actions. Il se laissa tomber sur elle de tout son poids, la carapace en avant. Hélas, ce qu’il n’avait pas calculé, c’était qu’une tortue de cette taille, ça pesait un certain poids. Le contact de la carapace avec le corps de la jeune fille produisit un grand boum, la plongeant dans un coma temporaire, dont elle ne sortirait qu’au bout d’une bonne minute. L’équipe médicale intervint promptement, et arriva à la conclusion que le choc était sévère, mais qu’elle était toujours en état de continuer le match après la pause si elle le souhaitait. Après un temps de réflexion, la jeune fille, victime d’un traumatisme crânien, déclara préférer s’abstenir. Elle s’excusa auprès de ses coéquipiers, puis quitta le terrain.

Étant donné que la blessure infligée ne l’avait pas rendu dans l’incapacité totale de poursuivre l’affrontement, les arbitres décidèrent de faire preuve de clémence et d’accorder un carton jaune au gardien de l’équipe trois. Yorimitsu le savait bien, cela signifiait qu’il n’était plus autorisé à utiliser de jutsus jusqu’à la fin, mettant probablement fin à ses chances d’obtenir la promotion. Au moins, il pourrait toujours aider ses coéquipiers. Par souci d’équité, il fut convenu qu’un nouveau Genin viendrait soutenir l’équipe 4 à la mi-temps, qui resterait pénalisée par le départ de leur attaquante le temps du deuxième quart-temps.

Indications:
 

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Pendant le deuxième quart temps, l’écart se creusa avec un deuxième point marqué par le terrible Batei Tsubasa, qui profita de l’avantage numérique pour seconder Jun’ichiro en attaque. Le surprenant duo avait réussi à mener l’équipe 3 jusqu’au score impressionnant de 4-0. Shinzô lui-même ne pouvait que féliciter l’alchimie remarquable entre ses joueurs, tout en gardant une certaine réserve. Après tout, un nouveau Genin avait été choisi pour remplacer Hoshizora Konata et il restait encore deux quart temps pour renverser la vapeur.

Tout restait possible.

Après la mi-temps et un retour non négligeable des forces de chacun. Un certain M’baku fit son entrée en scène. Le manipulateur de Bakuton avait été choisi par l’ancien-prisonnier lui-même pour rééquilibrer le match. Il connaissait personnellement le shinobi et le considérait capable de faire face à Jun’Ichiro et son équipe, malgré son manque flagrant d’expérience. Il avait la fougue de la jeunesse et la puissance des explosions dans son camp. En poste d’attaquant, il devrait faire la différence.

Et ce fut le cas. Malgré sa grande maîtrise du Kinton, Batei Tsubasa qui avait échangé de place avec son goal à la mi-temps étant donné son carton jaune, ne résista pas très longtemps au dynamitage imprévisible du Genin. M’baku eu ainsi l’occasion de marquer un flamboyant trois points, marchant dans les pas de l’Ikeda et cherchant très certainement à prouver à une foule en délire, qu’il serait l’homme du match.

Le marionnettiste siffla la fin du troisième quart temps et laissa 5 minutes aux deux équipes pour élaborer une nouvelle tactique. Le score était de 4-3 pour la team 3. Mais leur avantage appartenait au passé désormais, car Genbu Yorimitsu avait l’interdiction d’utiliser des Jutsus et ses coéquipiers s’épuisaient déjà. Batei proposa de jouer la montre plutôt que de prendre le risque d’essuyer une contre-attaque. Mais avant que la dernière phase du match commence, il chuchota à ses camarades un dernier conseil : s’il voulait gagner M’baku serait la cible à abattre.

Nara Shikaru, le défenseur de l’équipe 4 reprit la balle. Ils auraient l’initiative pour le début de ce dernier quart temps.

Indications:
 

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shikaru
Genin de Suna
avatar
Expérience : 175
Messages : 47
Le score est en notre défaveur, mais rien n’est figé, un point suffirait à égaliser. Néanmoins, le dernier quart temps rime également avec vitalité fléchissante. Je sens que mes muscles deviennent douloureux, les crampes gagnent mes organes moteurs malgré les précautions que j’ai pu prendre lors de la mi-temps. De même, mon chakra commence à me faire défaut ; j’ai été gourmand, trop gourmand au début de cette première manche sans me soucier de l’avancement du match. Erreur grossière qu’un idiot aurait évité avec une simplicité biblique et le bon sens de s’économiser pour profiter de déclin de l’adversaire en fin de partie. Sans aucune mauvaise foi, je m’avoue intérieurement que la fortune est contre nous. Konata fut mise hors-jeu par la faute de la tortue humaine l’écrasant comme si elle n’était qu’une vulgaire fourmi. Nous n’avions été que deux lors du second quart temps, en infériorité numérique, en dépit d’une volonté de fer, le marionnettiste et moi n’avions eu que la possibilité d’encaisser avec résistance les assauts de Jun’ichiro.

Le signal indique le début de ce dernier quart temps. Balle en main, nos espoirs de rattraper nos concurrents se placent dans mon lancé qui se doit d’être rapide et précis. Une cloche serait du pain béni donner à l’épéiste qui s’en emparerait d’un bond furtif avec un facilité enfantine. Un rebond, même étudié au préalable pour définir l’angle parfait permettant à l’attaquant de la récupérer, ne sera pas assez véloce et notre défense pourra être percée. Un tir franc à destination de M’Baku est la seule alternative pour tenter de pénétrer le camp adverse. Expulsant le projectile par le mouvement bref mais brut de mes deux poignets, il fuse vers le bombardier en qui je place force et confiance. Réitérer l’exploit du précédent quart temps ne sera pas chose aisée, bien que son état de santé soit bien plus favorable que le nôtre.

Cependant, insérer la balle dans le panier à trois points ne se fera pas sans un travail d’équipe absolu et la cohésion de nos mouvements respectifs. Connaissant nos capacités, passer la défense Tsubasa demeure possible si je parviens cette fois-ci entraver Jun’ichiro, la menace de ce match. Rester à sa proximité serait trop dangereux étant adepte du combat rapproché et jouer le rôle du bouc émissaire pour permettre à M’Baku d’avance me mettrait hors combat. Cependant, rester en retrait, en défense, me met trop à l’écart pour être utile. Les mudras accompagnent mon lancer : Buki, avant qu’une partie de mon ombre ne suive la balle de sable avant de s’écraser sur celle de mon équipier attaquant. Dorénavant, en restant au centre du terrain, j’ai la main mise sur son ombre qui est mienne. Je la déploie pour le couvrir. Si l’un de nos adversaires tente de l’attaquer de près. Toutefois, je reste sur mes gardes au cas où je devrais protéger les cages et venir en aide au marionnettiste.

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Jun'ichirō
Genin de Suna
avatar
Expérience : 835
Messages : 264
DU SANG POUR LES JEUX (PV. Nara Shikaru & Hoshizora Konata)

OST | Captain Tsubasa #1 :
 

Ainsi il fallait jouer la montre afin de remporter ce match. Préserver son énergie, économiser ses réserves de chakra. Le Tsubasa avait vu juste ; mais comment l’équipe 3 allait réussir ce coup de maître après ces longues minutes de sport endiablé ? Par chance, l’esprit de Jun'ichirō avait accouché d’une idée simple, mais pertinente, pouvant permettre à ses collègues de réaliser ce plan. Une stratégie que ce dernier avait proposé à ses confrères d’armes pour compenser le carton de leur gardien. Après tout, avec cette interdiction d’utiliser ses techniques de shinobi, le métamorphe ne comptait plus comme un joueur.

Le plan était donc simple : remplacer Genbu Yorimitsu en défense.

Dès le début du quatrième quart temps, le genin utilisa ainsi ses fumigènes en plein milieu de leur surface de jeu afin de sublimer la surprise – et aussi empêcher l’équipe adverse de s’orienter convenablement. Aussitôt, Jun'ichirō créa un double basique de lui-même*, fonçant vers les anneaux adverses sans se retourner pour feinter une prochaine contre-attaque, et adopta enfin l’apparence du métamorphe pour le remplacer à son poste*, prenant cependant soin de cacher son arme derrière lui. Le rôle de l’ex-défenseur était simple comme bonjour : ne pas être repéré – quitte à sortir des limites du terrain.

L’épéiste attendit ainsi l’offensive ennemie de pied ferme, voulant interrompre la charge de M'Baku avec l'apparence d'un joueur sanctionné, privé de toute technique, et donc inoffensif, quand l'attaquant s'y attendrait le moins. Hélas, à cause de la présence de Shikaru, Jun'ichirō ne pouvait bêtement rejoindre la mêlée. Il ne lui restait donc plus qu'une seule solution : utiliser son art martial fétiche, dont l'imposante dragonne avait maintes fois porté ses fruits***.

Et puis, pendant ce temps, le métamorphe pourrait revenir de nulle part, sinon des gradins, afin de tirer son épingle du jeu. Après tout, plaquer un ennemi par derrière ou récupérer une balle aérienne ne lui demanderait qu'un bon sprint.

Revenir en haut Aller en bas
M'Baku
Genin de Suna
avatar
Expérience : 440
Messages : 82
M'Baku était enfin sur le terrain, il trépignait d'impatience suite à la fin du troisième quart-temps. Le dernier venait de débuter et il avait une idée en tête afin de pouvoir marquer le coup et donc, creuser l'écart, car son but était simple. Marquer autant de but possible peux importer qui était en face de lui.


M'Baku avait briefé l'ensemble de son équipe sur la situation ainsi que sur ce qu'il comptait faire. C'était simple une fois la balle saisit, il comptait passer par la voie aérienne afin de retomber tel un faucon sur sa proie, au niveau des anneaux adverses. Il avait besoin pour le coup de l'appuie défensif du jeune Nara qui, avec son ombre pourrait entraver quiconque viendrait trop près de lui ou même le gardien adverse, si personne n'avait la possibilité de venir au corps à corps avec M'Baku.Quant au marionnettiste, il devait faire de son mieux pour protéger Shikaru afin que personne ne puisse briser le lien qu'il avait créé avec son ombre. 


M'Baku avait saisi rapidement la balle à l'aide de sa main droite. À son dos toute son équipe était prête à marquer l'histoire du Sandball, face à lui se trouvait son objectif, les trois points. Cependant, l'équipe adversaire était un obstacle assez important. Un de ces adversaireséclata rapidement une bombe fumigène, M'Baku ne devait pas laisser son équipe se faire prendre par une attaque surprise, il balaya la fumée d'un simple claquement de doigts explosif. D'un puissant, appuie-t-il bondit dans les airs à l'aide de sa force exacerbée, une fois dans les airs, il rebondit rapidement dans les airs sur quelques mètres, il prenait de la hauteur afin que personne ne puisse venir à ces côtés, son ombre était toujours présente au sol, protéger par Shikaru. 


Une explosion beaucoup plus importante eu lieu en l'air, celle-ci eut pour effet de le propulser en ligne droite en direction des anneaux, il retombait très rapidement en direction du sol dû sol grâce à l'inertie de son poids assez important.Il était dorénavant à quelques centimètres du sol, à porter de yeux se trouvait l'anneau des trois points.Il écrasa alors son poing gauche dans l'air, provoquant une énorme explosion le faisant vriller très rapidement sur lui-même afin de prendre de la force, l'explosion provoqua une puissante onde de choc éjectant/repoussant les gens près de lui. Tandis qu'il vrillait encore sur lui-même, emmagasinant assez de puissance dû à l'inertie, il envoya de toute sa force la balle en direction des trois points. 


Spoiler:
 


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Le subterfuge imaginé par l’Ikeda se dissipa au moment où l’explosion de M’Baku souffla les fumigènes. L’attaquant de l’équipe 3 avait tout de même eu le temps de créer son clone et de le métamorphoser en Yorimitsu, mais celui-ci n’avait pas été assez rapide pour sortir du champ de vision de ses adversaires. Ce petit dérangement n’empêcha pas l’équipe 4 d’être confuse et le gardien de redouter une contre-attaque puissante de la part de Jun’Ichiro. On se retrouvait donc en situation de quatre contre trois, sans que personne ne sache qui était réellement l’homme-tortue. Sûr de son coup, l’explosif genin était le seul à ne pas s’en inquiéter.

Il effectua d’ailleurs un décollage remarqué et se propulsa très haut dans les airs. Sa maîtrise du Bakuton était excellente, mais il devait dépenser là une grande quantité de son énergie. Ayant l’avantage de n’avoir joué qu’un seul quart-temps pour le moment, tout donner maintenant était en effet la meilleure stratégie possible. Lui qui avait déjà rattrapé le retard de son équipe visait désormais les anneaux pour prendre une bonne fois pour toutes l’avantage au niveau du score. Il parvint également à repousser l’attaque pourtant puissante de Jun’Ichiro, grâce à une explosion qui envoya l’arme valdinguer loin devant lui. Les seuls obstacles le séparant des anneaux étaient désormais le fameux Genbu Yorimitsu, qui n’avait plus le droit d’utiliser de jutsus, ainsi que Batei, qui comptait bien tout claquer pour cette ultime défense.

M’Baku envoya la balle avec une puissance incroyable, ce qui était dû à la vitesse qu’il avait expérimentée lors de ses vrilles dans les airs. L’homme reptile de cœur fut très largement dépassé, laissant Batei comme ultime obstacle entre la balle et l’anneau à trois points. Or, la stratégie du Tsubasa avait été claire dès le début : s’assurer que les scores ne changent pas. Ses camarades n’étaient pas parvenus à mettre le nouvel arrivant hors-jeu comme il l’avait prévu, mais cela n’empêchait pas qu’il ne laisserait pas la balle traverser cet anneau si facilement.

La trajectoire étant directe et la balle filant à très grande vitesse vers son objectif, Batei n’eut que peu de temps pour réagir et fut contrait de dépenser une grande quantité d’énergie pour assurer une défense optimale. Après quelques mudras, un mur d’acier sortit simplement de terre pour recouvrir l’anneau à trois points, auquel se heurta la balle dans un fracas métallique, avant d’être propulsée de nouveau dans la direction inverse. Elle atterrit droit dans les mains de Yorimitsu, qui se trouvait juste à côté de l’éleveur de chevaux qui était toujours métamorphosé. Se sachant inutile dans une telle situation, il lui fit rapidement la passe pour qu’il mène à bien cette contre-attaque. Il lui faudrait tout de même faire attention à ne pas se faire prendre par l’ombre du Nara.

Indications:
 

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Jun'ichirō
Genin de Suna
avatar
Expérience : 835
Messages : 264
DU SANG POUR LES JEUX (PV. Nara Shikaru & Hoshizora Konata)

OST | Captain Tsubasa #1 :
 

Garder l'illusion jusqu'au bout. L'idée était maintenant ancré dans les songes de l'éleveur de chevaux, et rien ne pouvait l'empêcher de garantir l'existence de ce plan. Ainsi, il préserva son illusion en courant côte à côté avec le métamorphe reptilien*, l'invitant à pénétrer sur le flanc gauche, se séparant de lui de seulement quelques mètres, comptant échanger la balle avec lui à de nombreuses reprises. Dans ce dernier quart-temps décisif, d'aucuns auraient pu avoir l'idée de brûler ses dernières réserves d'énergie pour définitivement changer le cours du jeu, mais il y avait hélas un facteur à prendre en compte : Shinzô. Et il n'allait sûrement pas offrir à ses sujets d'expérience une séance de massage aux mains de jeunes gourgandines – aurait mentionné le Phénix de ses bois.

Jun'ichirō sortit sa bobine de fil de fer dans un tour de passe-passe et en confia une extrémité à son confrère sanctionné. Le buteur de l'équipe 3 comptait marquer à deux, cette fois-ci, et il y avait moyen de parfaire la forme de cette ultime attaque. Comptant sur le jeu de jambes et de passes de la tortue à ses côtés, l'épéiste espéra passer la défense ennemie sans utiliser de technique, sinon une grande dose de force brute.

Continue d'avancer et accroche-toi bien, cracha le genin entre deux expirations.

Dès que le dangereux M'Baku arriva à portée du duo de jumeaux attaquants, l'Ikeda bondit dans les airs sans prévenir**. Ceci pouvait faire office d'une simple diversion, mais Jun'ichirō avait semble-t-il prévu un tout autre scénario. Vu la facilité de l'utilisateur Bakuton à jouer verticalement, le genin craignait que ce dernier ne se mette en travers de son chemin. L'aventurier profita ainsi de l'inertie de son envol pour tirer violemment le métamorphe jusqu'à lui, dans les airs, tel un pantin de marionnettiste, et lui confia ensuite la balle pour qu'il fonce telle une comète vers les anneaux.

Lui, allait hélas retomber tout droit vers le sol, lent au possible. Il garda cependant les mains sur le fil de fer pour tirer au cas où le métamorphe d'un ou plusieurs mètres en arrière – pour éviter une attaque, par exemple, ou faire rapidement revenir la tortue en défense en cas de contre-attaque majeure.

Revenir en haut Aller en bas
M'Baku
Genin de Suna
avatar
Expérience : 440
Messages : 82
Rare était les fois où l'on avait pu constater la colère sur le visage de M'Baku, son habituel sourire chaleureux avait disparu pour laisser place à une colère d'une profonde noirceur. Son équipe n'avait pas marquer et il subissait une contre attaque éclaire qui finira sûrement sur un but de la part de l'équipe adverse. Il ne pouvait permettre de laisser passer un tel affront. Même si le marionnettiste ainsi que le Nara n'avait pas réussis à contre carrer les plans défensif de l'équipe adverse cette fois-ci, se sera à eux de jouer. 

M'Baku avait littéralement disparu afin de laisser place à son homologue qui se faisait appeler dans l'armée révolutionnaire "Kuro Saru", le singe noir. C'était une partie de lui profondément enfoui dans son être, il n'aimait pas cette partie de lui, tout cette colère le répugnait intérieurement mais il allait devoir le faire.. Son attaque iconique, celle que tous redoutait sur les champs de bataille ..

Ces deux équipiers se trouvaient derrière lui tandis que l'équipe adverse fonçaient en direction de leurs but. D'un regard noir ces yeux s'apposèrent sur Shinzo, l'arbitre, puis sur Jun. D'un mouvement rapide il tendit sa paume face à lui provoquant une myriade d'explosion successive agissant tel un rideau devant lui et de son autre main il écrase son poing dans ce même rideau provoquant une puissante onde de choc, celle-ci se coupla alors avec les explosions. C'était une image chaotique pour tout les spectateurs. L'onde de choc fonçait en direction de l'équipe adversaire celle-ci emportait avec elle le rideau d'explosion, l'onde de choc était devenu au final une explosion mouvante. Il ne restait que ruine derrière ce carnage. M'Baku posa un genoux à terre, un léger filet de sang coulait de sa bouche. C'étaient à ces camarades de marquer la voie devait être libre. 

Spoiler:
 


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nara Shikaru
Genin de Suna
avatar
Expérience : 175
Messages : 47
La voie est libre. Les gravats, le grains de sable et les poussières planent dans le ciel et créent un écran de fumée opaque. Baku a balayé l’ensemble du terrain de sandball, emportant tout ce qui se trouve sur le chemin de l’onde de choc. Les sueurs froides qui s’écoulent de mon front témoignent de ma stupeur face à la puissance des explosions. Acte désespéré face à l’avancée de l’attaquant adversaire dans notre camp. L’usage excessif de chakra aurait pu atteindre les spectateurs et détruire les gradins, affectant ainsi les fondations de la tour des Vents nouvellement bâtie. Quoiqu’il en soit, son intervention altruiste, le vidant de ses réserves énergétiques est une aubaine pour tenter de vaincre. Épuisé, la volonté de venir à bout de cet examen est l’élément déterminant de cette fin de match : pour les cerfs.

Je puise mon chakra dans ses retranchements, ces quatre quarts temps ont eu raison de mon endurance physique et mon énergie spirituelle. Le souffle court, la respiration haletante, je grogne pour réveiller mon corps et le mouvoir malgré mes muscles endoloris par les courbatures. Le cœur accroché à ma fierté d’homme, mais avant tout de cerf, je m’élance dans cette bataille s’approchant de la fin. Je profite du trouble des explosions pour récupérer la balle gisant dans les airs, elle aussi victime par la colère du la chimère. J’expire, établir une stratégie dans cette pagaille n’est pas chose aisée. Je ne suis pas le plus à même d’attaquer, trop faible au corps à corps pour envisager l’idée de faire le poids contre la défense. La marionnettiste serait l’homme de la situation. Dans un élan de folie ou alors d’affliction, je déploie mon ombre pour la dernière fois.

La balle est entre les mains du pantin. Mudras maintenu, je suis au commande des gestes du marionnettiste et joue à la poupée. Celle-ci sort du nuage de fumée surprenant le camp adverse. Qui aurait pu prévoir que le gardien et le défenseur auraient permuté les rôles pour lancer la contre-attaque décisive de ce match : le tout ou rien. Si la marionnette parvient à atteindre la panier à trois points nous pourrons sortir du terrain la tête haute. Elle pourra encaisser les offensives avec sa sombre et robuste armure et porter des coups au rempart que représente le Tsubasa. Manipuler un manipulateur de fils n’est pas chose aisée, mais il s’agit de la seule alternative viable. En face des buts, je relâche mon emprise sur le Ningyô.

- Rends ton clan fier, jeune marionnettiste …


Le souffle coupé, genou à terre, je n’aurai rien à regretter.

Résumé des Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Le chaos s’était emparé de l’arène, mais Shinzô demeurait impassible. Alors que le sable, la fumée et les restes du terrain dansaient dans un tourbillon poussiéreux, le marionnettiste décida d’ouvrir son ombrelle pour éviter que des gravats ne lui tombe dessus.

Il soupira. L’issue de ce match était prévisible dès lors que M’Baku était entré en scène. Il connaissait bien ce jeune garçon au tempérament de feu. S’il avait choisi son pouvoir explosif pour contrer la fine lame de Jun’ichiro, c’était justement parce qu’il savait pertinemment qu’associé aux talents du Nara, le Bakuton pouvait être une arme redoutable. L’assassin en avait fait l’expérience lors d’une mission avec les deux jeunes ninjas. Malheureusement pour eux, ce jeune coq en avait fait beaucoup trop. Vraiment beaucoup trop.

Une pierre rebondit sur l’ombrelle du marionnettiste, qui traversait le terrain d’un pas nonchalant, alors qu’un vulgaire Nara tentait d’imiter l’art dont il est si fier. L’outrecuidance du faon lui resta en travers de la gorge, il décida donc de répondre par la force.

« Ce match est terminé. »

Les fils de chakra de Shinzô jaillissèrennt de la fumée pour se connecter aux corps des trois joueurs de l’équipe 4. L’espace d’un instant, ils ne sont plus les maîtres de leurs mouvements et l’assassin en profite pour les expulser tous les trois en dehors du terrain. Du moins... ce qu'il en reste. Les coups de sifflets des arbitres de touches retentissent alors en chœur tandis que le vent balaye ce qu’il restait de poussière après l’explosion.

En malaxant son chakra malaxé l'assassin amplifie ensuite le son de sa voix afin que toute la Tour des Vents puisse entendre ses explications. Comme un seul homme, les spectateurs se taisent pour l’écouter.

« M’Baku a détruit le terrain en utilisant deux techniques de rang B dans ce quart temps… je considère ces fautes comme de l'anti-jeu. L'équipe 4 est donc disqualifiée. »

Après avoir refermé son ombrelle, il la pointe vers Jun’ichiro Ikeda, puis prend une courte inspiration et annonce la conclusion de ce match.

« Par conséquent, l’équipe 3 gagne par forfait. »

Cette annonce met la foule en liesse. Au grand dam des trois perdants.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Article] Arbitrage et règlement Match d'impro
» réussite examen caporal et caporal chef
» The Ladder Match
» Draft 2009 - Résultats match et draft + draft supp.
» Guerre et Match de Petrusa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays du Vent :: Sunagakure no Sato :: Tour des Vents-
Sauter vers: