avatar
Expérience : 340
Messages : 68
Lun 7 Mai 2018 - 23:04
Kirigakure no Satô, retour des équipes envoyées à Koritsumuen

Une catastrophe avait frappé le village, obligeant la direction à convoquer l'ensemble des troupes au sein de la place principale. Un message très important allait être annoncé.

Une fois la foule rassemblée, un vieil homme se positionnait sur l'estrade pour prendre la parole.

« Villageois de la Brume. Nous avons une terrible nouvelle à vous annoncer ... »

Il marqua une pause, tandis qu'un de ses assistants lui apportait quelque chose recouvert par un tissu. Après l'avoir retiré, il mit en avant un sabre.

« ... Le Shodaime Mizukage, Kitase Shinichi a disparu. Nous n'avons retrouvé que son sabre et son bureau était marqué par quelques traces d'affrontements. Nous lançons un appel de détresse. En tant que shinobis de la Brume, vous êtes tous chargés d'enquêter sur la disparition de notre dirigeant. Toutes pistes permettant de le retrouver seront sérieusement récompensées. »

Un brouhaha sans nom fut provoqué suite à cette annonce.

L'enlèvement de Hiyari Shirome et maintenant la disparition de Kitase Shinichi. La hiérarchie Kirijin est-elle prise pour cible ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 210
Messages : 74
Mar 8 Mai 2018 - 5:49
Qu'est-ce que ... ?

Même en se pinçant aussi fort que possible, rien à faire. Il était toujours là, au milieu de ses camarades, à entendre que le Mizukage avait été kidnappé. Ce qui rendait l'histoire encore plus dure à avaler pour Rantaro, c'est peut-être le fait que le sabre du Mizukage ait été laissé derrière lui. Un sabreur sans son arme est pratiquement nu, ce qui rendait la situation d'autant plus urgente : il faut retrouver Kitase Shinichi au plus vite.
Et maintenant, ils devaient enquêter sur sa disparition, hein ? Très bien, il ne manquait pas de motivation !
...seulement voilà, le Mizukage n'était pas le seul avoir disparu. Quelqu'un de terriblement puissant fait des ravages récemment dans tout Mizu, au point ou un Jonin aurait été kidnappé en pleine mission. Si même un Jonin se retrouve impuissant, qu'est-ce qu'un pauvre Genin comme lui pourrait espérer accomplir ?
Rantaro se concentra pour garder une expression neutre, mais la force avec laquelle il serrait les poings trahissait complètement son état d'esprit.

Merde.
Merde !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Mar 8 Mai 2018 - 13:47
Il pensait se reposer une fois chez lui, mais il n'eut pas le temps. Une grosse vague au pays de l'Eau survint sans prévenir. Le Shodaime avait lui aussi disparu, laissant son sabre dans un bureau bien vide où affrontement il y avait eu. Cela n'avait aucun sens, comment tout ça pouvait se produire en si peu de temps ? D'abord Shirome, puis ensuite Shinichi... Kiri allait mal, une refonte allait forcément devoir se refaire.

Soupirant une énième fois, le visage couvert de bandages et les bras pareillement, Yukito réfléchissait. Tout arrivait si vite, sans parler de la Hiyari toujours en fuite et Shirome avec elle. Pff, c'était la merde à tout les niveaux. Il aurait fallu maîtriser ce genre d'information avant de la rendre public, c'était tout ce dont le peuple avait besoin pour se lever et pointer du doigt les failles de la sécurité du pays.

Même pas un peu de répit avant de tout balancer hein. fit-il en s'éloignant de la foule.

Se poser quelques minutes au calme, pour se remettre de ses émotions. Qu'allaient penser Yoko et Kosei de tout ça, puisqu'ils connaissaient tout de l'histoire concernant Shirome ? D'ailleurs, où ils étaient ? A l'écart de tout, ou étaient-ils déjà au courant de ce qu'il se tramait ? La mort de Gekkou était passé à la trappe avec toute cette histoire, sans parler du destrier de Yoko qui semblait à l'agonie sur le chemin du retour.

Je devrais aller voir comment ils vont. marmonna le jônin en se faisant un passage dans toute la foule.

Kosei devait être le plus atteint, Shirome étant son mentor, le fait de ne pas avoir réussi à le ramener devait l'affecter au plus haut point. Féliciter les deux genins primait sur le reste, puisque personne n'avait semblé les congratuler. En même temps, personne ne savait à part Yukito et Shirome qu'ils avaient été envoyés les aider. Et Shinichi. Mais les deux derniers étant portés disparus, il ne restait plus que Yukito.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 375
Messages : 123
Mar 8 Mai 2018 - 14:00

Un sabre éprouvé


Feat ceux qui ne se sont pas taillés les veines



Ça en faisait du monde pour annoncer la disparition de Shirome. Kosei s'était pressé sur la place, quelque peu forcé par les siens. Une nouvelle importante nécessite la présence de tous, même si vous en connaissez déjà la contenance. Ces dernières heures avaient été particulièrement rudes : son maître avait disparu, il avait subit un échec cuisant, ressentait de vives douleurs dans tout le corps, et semblait avoir perdu un compagnon. Ce à quoi son père lui avait répondu "Quand on est au plus bas on ne peut que monter". Kosei lui aurait volontiers fais goûter une salade de phalange si son corps avait accepté de réagir. Car à la peine qui le pesait s'ajoutait la rage. La colère de perdre son Jonin instructeur est une chose, mais voir la mine réjouit des Kaguya en était une autre. Voir confié l'un des leurs à la Tortue Noire ne les avait absolument pas réjouis, et cette disparition permettait de remettre les choses dans leur ordre naturel sans avoir de complication diplomatique. Tous étaient donc réjouis, sauf le principal concerné.

Morose avant même que l'annonce ne fut faite, le Kaguya repéra du regard quelques mines familières dont Rantaro, le Sabreur qu'il avait accompagné en mission. Il pensait être au fond du gouffre, mais non : ne jamais sous-estimé le pouvoir du destin ! La nouvelle ne concernait pas l'Hiyari perdu mais le Mizukage lui-même. Là en revanche, il voyait mal comment faire pire. Malgré la détresse aisément perceptible sur le visage pâle du Kaguya, un léger sourire s'esquissa : voir tomber le masque rayonnant des siens à l'annonce de cette nouvelle était jouissif ! Il en aurait presque ajouté un "voila ce qui arrive quand on se moque du malheur des autres". Néanmoins tout cela était inquiétant. Il se détacha de son clan pour se diriger vers Rantaro, boitillant comme l'éclopé qu'il était. La momie s'adressa au sabreur.

" - J'ai loupé un épisode je crois … personne n'a rien remarqué au village ? "


Pas de bonjour, pas de mondanités, pas le temps. Il sursauta en remarquant la présence de Yukito, le Jonin qui les avait sauvé de la désastreuse mission suicide. Un mélange de sentiment le submergeait. A la fois soulagé de le voir parmi eux, et honteux de son incompétence tant à le soutenir qu'à récupérer son maître.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 210
Messages : 74
Mer 9 Mai 2018 - 9:01
"Hein ? Oh, Kosei. Aucune idée. J'étais en mission hors du village jusqu'à tout récemment, je devais pas être dans les environs quand ... c'est arrivé."

Finir cette phrase s'était avéré plus compliqué que prévu. C'était dur à dire. C'était dur à admettre.
Ils avaient perdu le Mizukage. Bon sang. Il aurait dû avoir une garde rapprochée, une VRAIE, pour que jamais un truc pareil ne se produise.
Le plus rageant, c'est peut-être que Rantaro se surprit alors à penser que le prochain Mizukage devrait être mieux protégé. Il était tellement empli de désespoir suite à cette annonce qu'il était parti du principe ou leur leader était déjà mort. Mais comment ne pas le penser, en même temps ? Il n'a même pas son sabre avec lui ...

C'est dingue. Lui qui avait toujours été particulièrement individualiste toute sa vie, jamais il n'aurait cru être aussi atteint par une mauvaise nouvelle concernant le village. Si jamais c'était ça, le patriotisme, alors il aurait préféré s'en passer encore quelques temps. Merde.
S'il était initialement furieux, il était maintenant plus déprimé qu'autre chose. Et Kosei avait franchement pas l'air mieux, à sursauter comme ça. C'était définitivement une terrible journée pour Kiri, non, pour Mizu no Kuni.

Mais ils ne pouvaient pas se laisser abattre.
Il ne pouvait pas se laisser abattre.

"On doit pouvoir faire quelque chose. Je suis sûr qu'en accédant au bureau du Mizukage, on pourrait apprendre des informations importantes. Après tout, l'ennemi a dû l'affronter puis l'incapaciter avant de s'enfuir en l'emmenant avec lui. Impossible de faire tout ça sans laisser de traces. Non, attends ... à vrai dire, il devrait être impossible de ne serait-ce que parvenir à s'infiltrer aussi profondément dans le village. Ce qui laisse penser ... que la menace vient de l'intérieur ? Bon sang."


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 375
Messages : 123
Jeu 10 Mai 2018 - 1:32

Un sabre éprouvé


Feat ceux qui ne se sont pas taillés les veines



Rantaro n'était pas non plus sur place au moment du drame. Combien étaient-ils à avoir été éloignés du village à ce moment précis ? Les dirigeants avaient-ils été suffisamment stupide pour vider Kiri au moment fatidique ? Non, probablement une coïncidence. Un prétexte trouvé pour rejeter la faute sur quelqu'un. Concrètement, ce ne sont pas deux Genins qui auraient pu éviter la catastrophe. Surtout après l'échec d'un d'entre eux à sauver ne serait-ce qu'un Jonin. La carcasse meurtrie du Kaguya le faisait souffrir. Il comptait retourner dans son lit en comprenant que le sabreur ne pourrait rien lui apprendre de plus, mais ce dernier reprit la parole. Ses propos n'étaient pas dénués de sens, mais il avait parlé beaucoup trop vite pour que l'esprit drogué du manipulateur d'os assimile tout. Il tenterait de rester encore un peu, des fois qu'il puisse apporter des pistes de réflexion au Genin volontaire.

" - J'ignore si on te laissera fouiller comme ça … tu devrais faire une requête officielle avant tout. D'autres auront sûrement pensés comme toi que la menace est interne, et te découvrir sur la scène sans que personne n'en soit avisé … ils pourraient penser que tu cherches à t'emparer du sabre du Maître ou que tu l'as laissé derrière toi au moment du crime … "


Remarque plutôt lucide à priori, Kosei s'étonnait.

" - Cela dit notre défense et notre système de surveillance sont encore bien loin d'être au point. Rien ne dit que la psychopathe qui a cherché à nous congeler et qui s'est emparée de Shirome Sensei n'y soit pas mêlée. "


Y croyait-il vraiment ? Était-ce possible en un labs de temps aussi court ? Avec des complices peut-être ? Son esprit cherchait peut-être à le rassurer, à le convaincre que les effectifs de Kiri étaient sains. Une chasse aux sorcières en ces temps de crise n'arrangerait rien. Ses jambes le lancinaient, encore engourdies par le gel. Une simple bise semblait réveiller le froid qui avait saisi ses jambes lors de l'affrontement, lui arrachant une douleur toute aussi vive.

" - Je suis navré, je ne vais pas pouvoir t'être d'un grand secours. Peut-être qu'un Jonin du nom de Yukito Hiyari acceptera de t'aider. Il était avec nous quand on a perdu Shirome et un autre Genin. Ça te donnerait un champ plus large pour officier. "


Sa tremblote le reprenait. Son corps ne le soutiendrait plus bien longtemps. Il sentait déjà la sueur lui parcourir l'échine, la chaleur de la fièvre s'emparer de lui, et un sommeil bien étrange le menacer. En plus des effets du froid intense, Kosei avait choppé un sacré rhume dont il se souviendrait sûrement toute sa vie. Mêlez ça à la douleur de ses jambes, et à l'effort du déplacement et vous obtenez : un malaise. La dernière fois que c'était arrivé il venait de se lever pour aller prendre l'air, et avait fini dans un ruisseau. Sans le secours d'un gamin du clan il se serait sûrement bêtement noyé. Le Kaguya luttait pour rester parmi les éveillés, songeant à s'asseoir au milieu de la foule.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 515
Messages : 143
Ven 11 Mai 2018 - 13:34
C'est en sortant du domicile Ikeda avec Yoko à ses côtés que Yukito revint dans la rue passante où l'agitation devenait croissante au fur et à mesure des minutes qui défilaient. Voyant que la petite dame n'arrivait pas très bien à se déplacer avec ses béquilles, le Hiyari l'attrapa et la déposa sur son épaule comme il avait fait pendant la mission.  Une silhouette que le jônin reconnut assez facilement, s'agissant du Kaguya ayant participé aussi à la mission.

Ca me fait plaisir de voir que tu te portes bien Kosei.

Maintenant qu'il avait prit des nouvelles de Yoko, il pouvait s'assurer de l'état de Kosei désormais. Vu de l'extérieur, il semblait bien se porter. Une petite tape sur son épaule pour se montrer rassurant, Yukito se tourna vers l'autre Kirijin présent.

La menace serait interne d'après tes dires. Il faudrait se rendre directement dans le bureau du Shodaime et mener notre enquête là-bas. Les propos du vieil homme de tout à l'heure ne se sont pas avérés fondés, même si le sabre du Mizukage a été retrouvé. Vu l'agitation générale, je devrais pouvoir vous aider à accéder à la scène.

Achevant sa phrase, le jônin se dirigea avec le groupe vers le bâtiment en question et après quelques échanges verbaux, la porte leur fut ouverte.

C'est possible en effet que Mofubuki ne soit pas étrangère à la disparition de Shinichi. Mais pourquoi faire tout ça ? Qu'est ce qu'ils ont en commun ? Je ne connais que trop peu l'histoire des Hiyari pour faire le rapprochement. Et puis, pourquoi le sabre du Hayase se trouverait il encore ici ? Il y a bien trop de pièces à assembler pour que l'on règle cette affaire les doigts dans le nez. Je crains ne pas être d'une grande aide pour cette affaire, navré...

Il se savait impuissant, mais l'histoire du sabre toujours présent à Kiri le préoccupait bien plus que la disparition du leader de Kiri. Décidément, il n'avait aucun répit ces derniers temps.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ikeda Yoko
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 145
Messages : 41
Ven 11 Mai 2018 - 23:13

Partie de chez elle, le chemin semblait compliqué à entreprendre pour la petite fille. C’était la première fois qu’elle utilisait des béquilles et même si cela avait l’air d’être plutôt facile à prendre en main, la pratique puisait dans l’endurance déjà bien amoindrie par les récents événements. Elle accepta sans peine l’aide de son supérieur et se posa dans gêne sur son épaule. De là, l’effort serait bien plus faible et elle pourrait se reposer tout en assouvissant sa curiosité. Yoko-chan ne pensait pas réellement pouvoir se rendre utile même si il est vrai que les affrontements durant la dernière mission pouvaient très doucement laisser penser le contraire de la chose.

Ohayo Kosei-kun. avant de piocher un bonbon dans le sac de friandise et de s’en délecter.

Les rumeurs et les paroles de tous allaient bon vent et circulaient très rapidement. Visiblement, il y avait un grave problème par rapport au chef du village, il avait tout simplement disparu. Une sombre histoire et qui laissait, de toutes évidences, le village en proie à la discorde et à l’interrogation la plus folle. Une menace de l’intérieur ?

Des traîtres ? On avait bien besoin de ça…


De lourdes et ténébreuses épreuves se profilaient alors à l’horizon, laissant penser à la Brume que le flou de ses pensées n’était pas prêt de se dissiper, à l’image de celui autour de ses murs. Une bien pénible destinée pour ses habitants et ceux qui auront à charge de les protéger, quelque chose n’allait pas, c’était certain.

Le sabre ? C’est quand même bizarre qu’il soit parti sans, c’est un peu une part du sabreur non ?

Elle ne savait pas trop quoi en penser mais les choses n’allaient pas ensemble, quelque chose clochait, c’était évident.
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 210
Messages : 74
Mar 15 Mai 2018 - 18:26
HRP:
 

Kosei semblait du même avis que lui apparemment, un avis également partagé par ce qui semblait être un Jonin accompagné d'une jeune enfant. Huh, assez particulier comme couple d'individu, mais on va pas poser de question, il y a plus urgent actuellement ! Ils avaient l'air de connaître le jeune Kaguya en tout cas.
Grâce aux privilèges et à l'influence que lui apportaient son rang, le Jonin ainsi que le petit groupe qui l'accompagnait purent accéder aux bureaux du Mizukage. Parfait, ils allaient pouvoir commencer leur investigation. Rantaro n'avait pas des compétences particulièrement développées en sensorialité - actuellement, il n'a pas des compétences particulièrement développées en dehors du maniement de l'épée à vrai dire -  et il semblait malheureusement que ce soit le cas de tous les autres avec lui. Hmmm.

La jeune enfant avait fait une remarque très pertinente. En effet, il avait presque oublié l'information révélée plus tôt par le crieur dans les rues tout à l'heure.

Son sabre est encore ici.

Franchement, est-ce qu'il y a réellement besoin de plus pour en venir à la conclusion évidente qui s'impose ?

"Un Jonin se fait enlever en mission. Le Mizukage disparait en laissant son sabre derrière lui, quelque chose d'extrêmement peu commun pour un Sabreur."

Il s'appuya contre un mur et croisa les bras.

"C'est terrifiant à admettre. Mais quelqu'un a vaincu pratiquement immédiatement le Mizukage, et l'a emporté en laissant son sabre trainer là. Ce n'est pas l'oeuvre d'un voleur qui voulait s'accaparer son arme, ce qui veut dire que ... celui qui a fait ça voulait s'en prendre au village spécifiquement. Quelqu'un d'aussi fort en a après nous. Bon sang."

S'il avait été seul, c'est ici que la petite enquête de Rantaro aurait prit fin. Seulement les informations que possédaient le Jonin et la jeune enfant, qui avaient tous deux participé à une mission extrêmement dangereuse récemment, les menèrent vers une piste : celle de la femme à l'origine de l'enlèvement de Hiyari Shirome. Ils allaient chercher à la retrouver, pour sauver le membre du clan Hiyari en détresse, mais également le Mizukage. C'était leur seule chance de retrouver leur leader, et ils devaient la prendre immédiatement.

C'est ainsi qu'ils décidèrent de mener une expédition pour arranger cette situation. Pour que tout redevienne comme avant. Il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: