Prédatrice vindicative

 :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Akimichi Buta
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 350
Messages : 93
Tout s'était passé très vite, bien trop vite même. J'étais sûr que j'allais atteindre ma cible, et en effet je l'avais atteint. En revanche ce que je n'imaginais pas, c'était que je m'était fracassé contre une véritable tornade d'eau. La pouffiasse avait eu le temps lorsque ses pieds furent pris dans la glace, de créer plusieurs clones, ces derniers créant une tornade d'eau immense, m'envoyant balader ainsi que Rantaro à des dizaines de mètres. Le choc avait été violent, mais j'allais m'en remettre, le jeune, peut-être un peu moins, il avait sans doute déguster. Heureusement, les clones de l'Hiyari, notre Hiyari je veux dire, avait été présent pour amortir au maximum les dégâts.

Lorsque je repris mes esprits, la petite gamine était passé à l'attaque elle aussi. Emportée dans la tornade, elle avait cependant touchée sa cible, ou plutôt la main de celle-ci. Un gros avantage que nous allions gagner là, mais cet acte était clairement un sacrifice, car la gamine s'était ainsi retrouvée hors jeu. Nous n'étions donc plus que trois. Chier.

« Il me faut plus de temps pour l'utiliser... »


Oui, il fallait que je l'utilise, cette attaque pouvait être la dernière, mais je n'étais pas encore prêt, je n'avais pas stocké encore suffisamment de graisse pour convertir tout ça en un chakra extraordinaire. Je devais encore prendre un peu de temps de repos. Rantaro allait devoir agir seul pour le moment. Ou peut-être pas...

Le bras droit du Mizukage sortait visiblement de nul part ou plutôt de tout cet amas de glace, il était vivant, et pas dans un si mauvais état à première vue. Parfait, il allait pouvoir faire durer un peu ce combat, et me laisser prendre le temps dont j'avais besoin.

« Rantaro, tout est OK pour toi ? Tiens le coup encore un peu, et après ça je pourrais en finir avec ces conneries d'accord ? »


Il n'allait pas tenir bien longtemps, je le savais, alors je devais faire vite, plus vite même... J'avais une idée derrière la tête, ça ne me plaisait guère, car la dernière fois que je l'avais utilisé, j'avais dégusté... M'enfin, j'allais en sortir indemne. Je passais ma main dans ma poche, afin de sortir un pilulier. Oui, j'allais devoir y remédier, afin de perdre le moins de temps possible. Je pris la première pilule, la verte, celle aux épinards, qu'est-ce que je déteste cette merde ! Je la plaçais dans ma bouche, et la croqua d'un coup sec... Encore quelques minutes camarades, tenez bon...

Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 220
Messages : 78
« Qu-qu'est-ce que ...»

Cette voix, c'était celle de ... son maître ?

Rantaro se redressa brusquement. D'un coup, les récents évènements lui traversèrent l'esprit. La baleine, leur arrivée, le début de l'affrontement et ... la tornade. Jamais le genin n'avait dû encaisser une attaque d'une telle violence, aussi était-il certain de vivre ses derniers instants tandis qu'il voltigeait dans les airs. Dans un acte de désespoir, alors qu'il voyait le sol se rapprocher de lui, il avait activé une de ses techniques les plus efficaces.
Il concentra son chakra dans son arme et trancha l'air juste en dessous de lui, créant une trainée de chakra scotchant avec laquelle il entra en contact immédiatement puisqu'il était en train de chuter. Il fut ainsi immédiatement stoppé dans sa chute, et lorsque le chakra se dissipa dans l'air, il put se réceptionner correctement plus bas.
Néanmoins ... s'il avait pu échapper aux dégâts physiques, les dégâts mentaux, eux, étaient bien là. Il avait réussi à s'en sortir plus ou moins indemne, en partie grâce à l'intervention du jonin Hiyari Shirome qui semblait avoir gêné la progression de la tornade désormais disparue. Mais maintenant qu'il avait constaté toute la différence de niveau entre lui et son ennemie, le sabreur n'avait plus aucune envie de lui faire face !

« Bon sang... arrête de trembler !»

Il se donna un coup à la jambe comme pour ordonner à cette dernière de lui obéir, mais rien à faire. Quitte à ne pas pouvoir bouger, autant d'abord jeter un coup d'oeil à l'environnement. Au loin, leur ennemie semblait s'être divisée. Des clones, hein ? Non, pas seulement ... sa main. On dirait qu'une de ses mains a morflée ? Impossible de dire quelle attaque était responsable de ces dommages, mais il était certain que ce n'était pas lui. Lui, il tranche, il ne brise pas. En tout cas, c'était une bonne nouvelle, leurs assauts n'avaient pas été complètement vains. Elle a beau avoir l'air de posséder à elle seule plus de chakra que toute la garnison de genin de Kiri, elle est faite de chair et de sang comme eux. S'ils parvenaient à lui oter l'usage de son autre main, le combat tournerait clairement en leur faveur. Comme dit l'adage : "Pas de bras, pas de mûdras", pas vrai ?

Bon, vite, il doit décider en quelques instants de son plan d'action. Le sensei prépare une méchante attaque, ce qui veut dire qu'il doit rester en arrière encore quelques temps. Le jonin qui venait de les rejoindre leur a conseillé de la battre à l'usure, en la laissant s'épuiser de tout son chakra. Impossible de dire quand est-ce qu'elle aura tout fumé cela dit, surtout que pour l'instant, même les gens les plus compétents que le sabreur a connu seraient à sec depuis un bail après avoir lancés ne serait-ce que la moitié de toutes ces techniques.
Mais soit, c'est le boulot qu'on attends d'eux et s'ils ne l'accomplissent pas, c'en est fini de Kiri. Il n'y a pas lieu de trembler.

Rantaro se releva, et tapota le sol de son arme pour revenir ici en vitesse si les choses tournent mal. Il jeta un oeil en direction d'un des clone de Yukito situé tout proche avant de lui dire :

« Les médailles à titre posthume. Pensez-y.»

Et il chargea en hurlant.
On lui avait dit d'agir bêtement pour la faire agir n'importe comment, il allait le faire. Il courut en direction du clone de leur ennemie le plus proche, mais pas en ligne droite. Il se déplaça de manière à ne plus avoir ses alliés dans son dos, de sorte à ce que si une nouvelle attaque dévastatrice soit lancée dans sa direction, seul lui - et le clone de Yukito qui le suivait - l'encaisserait.


Actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 45
Messages : 9
La puissante technique aqueuse permis à Mōfubuki de s'éloigner un minimum de ses adversaires tout se protégeant par le biais d'une défense solide. Malheureusement pour elle, les ninjas de la Brume étaient coriaces, malgré la différence flagrante de niveau entre elle et eux.

Hiyari Yukito contre-attaqua et pu aisément piéger les clones de la prédatrice.

Elle ne cherchait pas spécialement à les protéger, le plus important étant sa propre personne. Sa seule main encore en marche fut posée au sol pour dresser un dôme de glace afin de se protéger des possibles stalactites. À l'intérieur, elle bénéficiait d'un petit moment de répit pour penser à ses prochaines actions. Une de ses mains venait d'être coupée, ce qui affectait sérieusement sa façon de combattre.

« Vous allez TOUS payer pour cet affront. Personne ne sortira vivant d'ici, j'accrocherais chacune de vos têtes devant vos maisons. Et j'accrocherais celles de vos parents, de vos frères, de vos sœurs, de vos amis. VOUS ALLEZ TOUS MOURIR. »

En quittant son dôme, elle se montrait comme suffisamment déterminée pour en finir une fois pour toute. Mais quelle fut sa surprise lorsqu'elle remarqua la présence de Hiyari Shirome ... Comment était-ce possible ? Alors même qu'elle avait utilisé sa technique la plus connue et la plus puissante, elle n'était pas parvenue à mettre fin à la vie du Jônin.

Elle voyait rouge. Elle désirait voir le sang couler. Le sang, le sang et encore le sang. Et elle s'apprêtait à venir le chercher.

Mōfubuki se précipita vers le groupe de Kirijin. Elle savait bien qu'elle aurait des difficultés à combattre avec sa grave blessure. C'est pour ça qu'il était capital pour elle d'atteindre le summum de son art, à savoir l'assimilation Hyoton. Le corps de la prédatrice ne devenait que de la glace et tout cet élément autour d'elle se réunissait pour former quelque chose d'imposant : un éléphant prêt à écraser ses cibles. Lorsque la bête pris forme, l'eau fut recouvert d'une couche de glace, lui permettant de se déplacer en toute tranquillité.

L'assimilatrice venait donc de fusionner avec sa propre technique et son intention n'était que purement meurtrière.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 380
Messages : 124
Le retour de Shirome venait vraisemblablement de remotiver de manière considérable les militaires Kirijins. Même si l'intervention de l'Hiyari ne se révélait pas salvatrice — quelle idée de créer un rempart afin de contenir une tempête — le mur de glace s'avérait utile pour la suite : il représentait un obstacle à passer pour l'éléphant de glace qui se formait. Après tout, le Guerrier connaissait parfaitement la Prédatrice. En survivant — survivre est un bien grand mot... — à l'attaque ultime de cette dernière, la Tortue en a déduit les futures actions de Mōfubuki : l'utilisation du Summum de son Art.

D'ailleurs, l'état de santé du survivant ne collait pas au désastre provoqué par l'Ikkaku Hakugei. Comment était-ce possible de ne même pas être égratigné suite à une attaque de ce calibre ? L'hypothèse que les cinq silhouettes semblables au Jōnin porté disparu soient des duplicatas devenait de plus en plus réelle. Dans ce cas, où se situait le véritable utilisateur de sceaux ? Jeter ne serait-ce qu'un coup d'œil au mausolée de glace apportait la réponse à ce dilemme : au cœur même de la défense concassée sous le choc de la baleine se trouvait une personne bien amochée... D'énormes blocs de glace broyaient certaines parties de son corps.

Pourquoi ne pas prévenir les autres ? Shirome n'espérait pas survivre : à la place, il désirait emporter la Dame de Glace dans sa propre tombe. L'impensable se déroulait sous les yeux de l'escouade Kirijin, mais également sous le regard colérique de la Prédatrice vindicative. La totalité des clones explosèrent en fumée blanchâtre, ce qui signifiait que la réserve de l'original tendait dangereusement vers la fin.

Après tout, la survie de la Tortue noire est facultative. Certes le ramener en vie en compagnie du Shodaime de l'Eau représentait un objectif plus qu'honorable, mais abattre définitivement Mōfubuki devenait la priorité absolue : il fallait éviter de nouveaux désastres de ce genre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Le plan d'isoler Mofubuki de ses clones avait prit une tournure assez inattendue. Les clones de la prédatrice avaient été piégés, et l'originale cherchait plus à se protéger elle même que ses copies. Cela faisait un poids en moins à s'occuper, mais il restait toujours à la mettre hors service. Et elle ne semblait pas vouloir abandonner, utilisant sa main valide pour ériger un dôme de glace pour s'épargner d'autres blessures dû à la pluie de stalactites qui s’abattaient encore dans la zone où la Hiyari était. Des jurons sortirent de sa prison, faisant rire le Renard de glace.
Un amusement forcé, qui signifiait que le jônin comprenait parfaitement ce que cela voulait dire. Les ninjas de la Brume avaient touché son égo, Mofubuki était brisée psychologiquement et ne réagissait plus comme il fallait. L'assaut final se préparait donc, il ne restait plus qu'à rester en vie tout en la mettant hors course. Quitte à s'en débarrasser définitivement.

Quant à Shirome, son mur proposait une défense de plus pour pallier à l'ultime assaut de Mofubuki. Toutefois, en voyant l'animal qui prit forme, Yukito eut un doute sur la solidité du rempart. Et lorsqu'il se rendit compte de la supercherie concernant Shirome, Yukito eut un moment de doute. S'il n'était pas présent, où pouvait-il bien se cacher ? L'intervention de la baleine géante lui rappela l'apparition des dômes, sans doute l'original était resté dans les décombres ? Quant au Mizukage... Il passait en secondaire niveau priorité. Si son état de santé ainsi que celui de Shirome étaient inconnus, le reste de l'escouade des Kirijins était tout aussi préoccupante. Yoko était aussi hors-jeu, Rantaro ainsi que Buta devaient l'être prochainement; et Yukito... Yukito subsistait malgré lui. Mais face au monstre qu'était la Hiyari, il n'était qu'un enfant. Sans parler de son état actuel qui la rendait prévisible et encore plus dangereuse, ne se souciant plus du tout de rester en vie.

Je vais essayer d'immobiliser ses pattes, au moins une, pour le gêner. Buta, je compte sur toi pour lui mettre une bonne raclée. Rantaro, tu t'occupes d'aller chercher Shirome et le Mizukage par la même occasion. Je te confies deux clones pour qu'ils t'aident.

Sur ces mots, le Hiyari et trois de ses copies se mirent à effectuer quelques mudras avant de former une quantité de glace suffisante pour entraver une des pattes du pachyderme qui se ruait à toute vitesse dans leur direction.
Deux substituts du Hiyari vinrent se placer auprès de Rantaro. L'un d'eux prit la parole, laissant le soin à l'autre de former une énième copie.

Suit nous, on va t'emmener dans la zone à chercher. Notre supériorité numérique permettra de couvrir plus de terrain, plus efficace donc. - le clone nouvellement formé se dirige vers l'Akimichi - Une dernière garantie, au cas où il y ait un problème.

__

Du côté de Buta

Je me permet de vous aider. Une fois que le mur sera brisé, ce sera à vous. Ya plus qu'à, Akimichi Buta. Vous en sentez-vous capable ?

Si tout se passait comme il fallait, la prédatrice allait être mise hors-jeu pour de bon dans ce tour-ci.

Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 350
Messages : 93
Le denouement final approchait, alors que je me concentrais pour convertir toute cette graisse que j'avais stockée en force pure, je vis s'élancer vers mes camarades et moi une sorte d'énorme éléphant de glace. J'avais du mal à distinguer, était-ce une invocation ? Non visiblement pas. C'était elle qui semblait s'être transformée. Bordel elle ne cessait de nous impressionner. Et maintenant ? Qu'allions nous faire ? Visiblement tout reposait sur moi. Un dernier rempart de glace fut dressé par l'Hiyari, ce qui n'était pas de trop, et ce dernier tenta tant bien que mal de l'immobiliser, ou tout du moins le ralentir. Je les avais fais assez attendre, il fallait que je passe à l'action, maintenant.

« Ok désolé pour l'attente pétasse. Maintenant on va pouvoir se la donner sévère compris ?! »


J'étais à présent chargé à pleine puissance, mon corps expulsait une quantité de chakra phénoménale, cela faisait si longtemps que je n'avais pas utilisé cette combinaison de techniques pour obtenir une telle force. Je ne pouvais rater ma cible, il en était hors de question. Le clone a mes côtés m'indiquait le déroulement de l'opération, c'était simple, j'allais m'élancer, lui briserait le mur de glace, et j'enverrais mon attaque la plus puissante dans le pachyderme de glace afin de le faire exploser.

Si je m'en sentais capable ? Biensûr que non sombre abruti, comment pourrais-je être si sûr de moi ? Je vais donner tout ce que j'ai, c'est clair, mais il y avait un pourcentage de chance d’échec dans cette manœuvre, et dieu seul savait dans quel état j'allais me retrouver ensuite. Mon rythme cardiaque commençait à dangereusement s'accélérer, mes paupières tombaient légèrement. De la fatigue. Merde, c'était l'heure, dans quelques secondes les effets secondaires de la pilules allaient envahir mon corps et je risquais de tout faire foirer. Une idée folle me vint en tête, quelque chose d'encore plus énorme, quelque chose que je n'avais encore jamais essayer. Combiner mon attaque, encore une fois, afin de la rendre encore plus dévastatrice. Le tout pour le tout, un véritable pile ou face...

« BAIKA NO JUTSU ! »


Cette version amélioré me fit grande tellement, que j'étais à présent à peine plus petit que l’éléphant de glace qui tentait de venir nous marcher sur la gueule. Jamais je n'avais eu tant de puissance dans mon corps, je ne savais pas comment celui-ci allait réagir, mais tant pis, cette fois j'étais à peu près certain d'atteindre ma cible, et surtout, de la pulvériser en mille morceaux.

Je fis un signe de la tête au clone de l'Hiyari, c'était l'heure, le mur de glace pouvait tomber. Je positionnais ma jambe droite en arrière afin de prendre une impulsion, et d'un coup sec, je poussais dessus afin de charger. Rapide pour un gros pas vrai ? J'étais à quelques mètres de ma cible maintenant lorsque j'utilisais ma technique la plus prodigieuse...

« TARTINO JUTSUUUU ! »


Mes actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fujiwara Rantaro
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 220
Messages : 78
« Bordel ... !»

Merde, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire maintenant ? Après la baleine, c'était un éléphant qui était parti pour tout ravager. La différence étant que la baleine, ils l'avaient aperçue de très loin ... là, l'éléphant, il leur fonce carrément dessus ! Elle les surclassait totalement à tous les niveaux, à ce stade là, leur avantage numérique parait bien dérisoire. Il y avait juste un bon point à tout cela : tandis que l'éléphant chargeait sur le groupe de Kirijins, la voie étaient libre pour Rantaro - qui s'était quelque peu écarté - pour foncer sortir de là le jonin Hiyari Shirome ainsi que le Mizukage. Avec les attaques totalement disproportionnées de leur adversaire, jamais le jeune genin n'aurait pensé à agir aussi efficacement : il se contentait tout simplement de suivre à la lettre les instructions de l'autre jonin, Hiyari Yukito. Sans un mot, il fonça avec les clones de ce dernier pour entamer les recherches.
Et autant dire qu'il est compliqué de se concentrer sur une telle tâche quand un gigantesque éléphant de glace s'apprête à tuer tous vos compagnons. En dehors de son maître, Rantaro ne connaissait quasiment pas les deux autres, mais ... bon sang, espérons qu'ils ne meurent pas là. Qu'au moins la gamine s'en sorte.
Les deux clones s'éloignèrent de lui pour commencer à chercher dans le tas de, suite à quoi le Sabreur se mit au boulot. Ou était-il ? Ou se trouvait le Mizuka...

« Oh merde ... !»

Ce n'était pas Kitase Shinichi qu'il avait sous les yeux, mais Shirome le jonin. Déjà, en soi, c'était pas exactement le résultat optimal. Rantaro préfèrerait ne perdre personne, mais quitte à ce qu'il y ait des pertes, autant que ça soit des soldats qui savaient dans quoi ils s'engageaient. Il n'y a qu'une personne ici dont la mort serait une véritable tragédie pour le village, et c'est celle du Mizukage. Or, ce dernier demeure introuvable !
Mais tant pis, pas de temps à perdre, il faut sortir cet homme de là. Et ça va pas être une mince affaire, vu l'état dans lequel il se trouve ... impossible de dire dans quel état ses os doivent être après avoir été écrasé par ... eh bien, par une putain de baleine qui a complètement dévastée l'endroit.

« Hey les clones ! Hiyari Shirome est ici ! VENEZ !»

Est-ce qu'il était vivant au moins ? Le Sabreur avait envie de croire que oui. Il fallait dégager toute la glace entre eux et le Jonin avant tout.
Le combat contre l'utilisatrice du Hyoton a l'air de prendre des proportions complètement dingue de l'autre côté, mais impossible d'y accorder la moindre attention. Il ne faudrait pas commettre une erreur et risquer d'aggraver la situation pour Shirome.

« Tenez le coup, je vais vous sortir de là ! ON va vous sortir de là !»

Seulement voilà, d'énormes blocs de glaces écrasaient le Hiyari. Rantaro rengaina son épée et commença à se mettre au travail, en essayant de soulever ou de dégager les blocs de glaces jusqu'à atteindre le Jonin. Et une fois que ce sera fait, le Jonin pourra peut-être leur en dire plus sur la position du Mizukage ...

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 390
Messages : 78
Hiyari Mōfubuki était convaincue de sa supériorité face aux ninjas de la Brume. Qui pouvait réellement se douter qu'il y avait une personne capable de rivaliser avec un éléphant de glace aussi colossal ? En temps normal, personne. Mais Kiri possédait un atout : la présence d'Akimichi Buta. Un candidat très sérieux pour une confrontation directe avec l'assimilatrice.

Durant la charge, l'éléphant fut dérangé par Hiyari Yukito qui essayait tant bien que mal d'immobiliser ses pattes. La technique avait fonctionné, mais ce n'était que temporaire. Quelques secondes suffirent pour que la Prédatrice reprenne son chemin. Si l'entrave ne dura pas, elle fut décisive. En manquant d'élan, l'animal de glace pouvait difficilement s'opposer à l'Akimichi qui avait une carrure bien plus imposante.

Le coup parti et l'éléphant s'effondra très lentement. La glace se dissipait peu à peu et montra le corps de la femme tomber en chute libre. Incroyable, mais vrai : Mōfubuki venait d'être vaincue.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Shirome
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 380
Messages : 124
Malgré les énormes blocs, le système respiratoire du prisonnier continuait tant bien que mal son cycle éternel. Malheureusement, les expirations et les inspirations s'affaiblissaient à vue d’œil. D'ailleurs, même si la volonté du jeune sabreur semblait infatigable, creuser un chemin jusqu'à Shirome paraissait impossible. Au fur et à mesure que le sauveteur progressait, d'autres blocs givrés menaçaient de s'affaisser.

Voilà que la défense offerte par le mausolée de glace se retournait contre son propre utilisateur ; pourquoi ne pas accepter le destin ? La prophétie du clan Hiyari, bien que jalousement gardée par les initiés, ne se trompait jamais : lorsqu'un manipulateur du Hyōton quittait physiquement le Yūkan, l'âme sœur de cette entité succombait également. Une chose était sûre, Mōfubuki ainsi que Shirome partageaient une même ambition : « La tempête de l'ordre impérial soufflera sur le Yūkan pour la royauté. » Telles étaient les paroles du Guerrier et de la Prédatrice. Même si le Guerrier luttait contre la Dame, le gradé de Kirigakure no Satō dissimulait des informations confidentielles.

De même, les reproches de la Vindicative envers la Tortue noire n'éveillaient pas les soupçons... étonnant. Qui réellement celui qui revête ces sobriquets ? Un opportuniste capable de tuer ses frères pour garantir sa propre survie. Rien de tout cela n'avait choqué l'escouade Kirijin. Inutile de pointer du doigt l'ignorance puisque le pilier du groupe Kirijin avait connaissance de ses informations. Deviendra-t-il complice de la mascarade ou, à contrario, punira Shirome pour son foutage de gueule évident ?

Quoi qu'il arrive, le destin de la Capitale de l'Eau se jouait ici. Est-ce que les militaires de Kiri oseront tâcher l'honneur de leur patrie en fermant les yeux quant aux agissements du Jōnin ? À contrario, seront-ils respectueux et défenseurs de l'honneur de Kiri ?

« Ravale ta fierté pour mieux sucer. » : voilà la réplique ironique qui décrivait idéalement cette situation.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Leur stratégie avait fini par payer, et Mōfubuki semblait être mise hors de service. Tout ce conflit était donc terminé, de nombreuses vies en avaient fait les frais sans vouloir y participer. Les conséquences d'un conflit clanique que Yukito ne comprenait pas trop, vu qu'il venait de finir ce fameux "voyage blanc" dont les Hiyari devaient faire pour se forger l'esprit. Il fallait maintenant s'occuper de l'état de ses comparses, avant de rejoindre Rantaro pour sortir Shirome de là.

Belle démonstration de vos talents, Buta. Maintenant si vous le permettez, je vais faire mon possible pour qu'elle ne nous embête pas plus pour le moment. Allez rejoindre Rantaro, nous devons savoir ce qu'il est devenu du Mizukage et de Shirome. fit le Yukito de glace auprès de l'Akimichi avant d'effectuer quelques mudras et d'appliquer sa main sur le corps inerte de l'assimilatrice.

___

De l'aute côté du terrain, une autre copie de Yukito s'était rendu auprès de la petite dame pour voir si elle allait bien. Toujours inconsciente, il la prit dans ses bras et se rapprocha des autres.

___

L'original renard de glace se rendit auprès de Rantaro et commença à déblayer le terrain. Le Hiyari englouti par les débris peinait à respirer, et après quelques minutes de déblayages, Shirome fut libéré de toute étreinte. Seulement, il semblait compliqué pour lui de se mouvoir et de l'aide allait donc être obligatoire.

Avant toute chose, Buta, Rantaro, j'aimerais avoir votre opinion sur cet homme. Je sais bien qu'il nous aidé, mais ses motivations restent voilées d'un mystère sans nom. - de la glace se forme autour des bras et des jambes de Shirome - Cela peut vous paraître grossier de ma part et j'en conviens. Hors, il y a des choses que vous ne savez pas à son sujet. Des informations sur lui que j'ai pu glaner pendant la mission précédant l'arrivée de Mōfubuki. Par ailleurs, pendant cet affrontement dont nous sommes sorti victorieux, j'ai trouvé le comportement de la Prédatrice très bizarre. N'avez-vous pas remarqué qu'elle était obnubilée que par Shirome ? Ces deux personnes semblent liés par quelque chose dont même moi, membre du même clan, je peine à comprendre.

Un cercueil de glace se forma sur tout le corps de Shirome, maintenant sa tête hors de la glace tout en l'empêchant de heurter le sol.

Voilà ce que je vous propose : Nous rentrons à Kiri avec les deux énergumènes pour les mettre aux geoles. Si Shirome a plus de chances d'en sortir que sa comparse, il n'en est pas moins responsable de ce qu'il vient de se passer. Des vies ont été enlevées, dont sans doute celle du Shodaime. - se tourne vers Rantaro - As-tu réussi à retrouver le corps du Mizukage ?

Avant d'entendre sa réponse, Yukito tint à clore le sujet.

Si vous n'êtes pas d'accord avec ce que je viens de proposer, libre à vous de vous exprimer. Dans le cas contraire, nous pouvons repartir en direction de Kiri. La route est longue, nous aurons tout le temps de parler.

Résumé rapide:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Akimichi Buta
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 350
Messages : 93
Ma technique avait atteint sa cible, le combat était donc terminé, personne ne pouvait prétendre se relever de mon ultime jutsu, surtout boosté de la sorte, mais ça n'allait pas être sans conséquence sur mon organisme.

« J'ai réussi... »


Pensais-je, en retrouvant ma corpulence normale. La pouffiasse de glace se retrouvée au sol, et un clone de notre Yukito se chargea de la neutraliser. Quant à moi, je tombais un genou au sol à côté. C'est maintenant que mon corps allait me le faire payer. Essoufflé, je maigrissais soudain à vue d’œil. Eh oui, stocker toutes ces calories pour les convertir en force pure, m'imposait par la suite de perdre de ma corpulence, et à mon sens, de ma crédibilité... C'était bien là tout le point négatif de cette technique, car il lui en fallait un, comme tous les jutsus. Je n'allais pas jusqu'à dire que j'étais maigre, mais regardant la vérité en face, je faisais sans doute peine à voir.

Le clone me demandait de rejoindre mon élève, afin de lui porter secours et surtout de l'aider à retrouver les deux disparu de Kiri. Putain on allait donc jamais me foutre la paix ? Je rêvais juste d'un bon gros repas là, histoire de récupérer un minimum d'énergie. Mais bon, il avait raison, la mission n'était pas terminée, seul le combat était arrivé à son terme. Me redressant sur mes deux jambes, et malgré ma corpulence divisée presque par deux, je fis un signe de tête au clone avant de disparaitre en direction de mon élève.

____________________________________

J'avais retrouvé Rantaro, ce dernier était entrain de sortir l'Hiyari de toute la merde dans laquelle il s'était retrouvé embarqué. Bien trop fatigué pour réfléchir ou comprendre quoi que ce soit, je lui filais le coup de main qu'il fallait sans dire le moindre mot. Yukito, le vrai cette fois, débarqua quelques temps après, et marmonna tout un tas de conneries que j'avais du mal à comprendre, mon cerveau n'était plus en phase, tout ce que je remarquais c'était qu'un cercueil de glace se formait autour de la victime. A quoi tout cela rimait ?

« Tu branles quoi Yukito ?! »


Une brève explication sorti de sa bouche, j'y comprenais que dalle, quelque chose me dépassait complètement, visiblement Yukito en savait bien plus sur le rescapé et la pouffiasse de glace. Et puis merde, j'avais qu'une envie, rentrer et poser mon cul dans un lit, alors qu'il fasse ce qu'il voulait de tout ce beau petit monde.

« J'suis pas équipé pour réfléchir Yukito, alors j'espère que tu sais ce que tu fais... Rentrons au village, je te laisse gérer toute cette merde, j'ai d'autres choses à régler pour l'heure... Regarde-moi, j'risque de crever rapidement si je bouffe pas dans les heures qui viennent, alors on embarque les corps et on rentre au bercail. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Attention, mouche prédatrice !!! (+ajout)
» Mouche à moustache
» [Pré SVM 2] Un trio de super copines pour les mecs tous les faire baver... (PV Supergirl et Batgirl) (Terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni-
Sauter vers: