La défense des Genins !

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 375
Messages : 123
Ven 18 Mai 2018 - 17:02

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Kosei était de mauvais poils. Son état de santé ne lui avait pas permis de rejoindre les autres pour la seconde étape de la mission de sauvetage. Et la première, à laquelle il avait participé, avait été un échec cuisant. L'un de ses camarades y avait laissé la vie. Le fait est que ça l'avait touché, mais à moindre mesure. Or la veille il avait appris que ce "Genin qu'il ne connaissait pas" aurait en réalité du être son équipier sous les ordres de Shirome. Un sensei disparut, un compagnon mort. Parfait, illustre début Kosei. Il ruminait donc ces divers échecs, mais ne comptait pas en rester là pour autant. La disparition du Mizukage était elle aussi inquiétante, et le village jonglait entre deux états : tantôt amorphe, en attente, tantôt dans la panique la plus complète. Un bordel sans nom. Le Genin avait pensé que les Kaguya aurait profité de cette situation pour s'illustrer, mais non. Deux Hiyari au statut important hors du village, les Sabreurs perdant l'un de leur représentant … l'occasion de se mettre sous la lumière des projecteurs, de doubler les Akimichi et de montrer leur supériorité. C'est du moins ainsi que Kosei avait présenté la chose. Flatter l’ego des Kaguya n'est pas bien complexe, et malgré tout ils avaient tous refusé. Bien.

Remonté, et ne souhaitant pas signifier à ses camarades dés leur retour qu'il avait glandouillé comme un incapable, il s'était rendu dans le restaurant d'Akuma. Concrètement, tous deux se connaissaient mal et ne s'étaient vu qu'à l'occasion d'une promotion choc où quasiment tout Kiri s'était retrouvé. Mais ce type là avait servi avec courage toute une flopée de clients. Il ne manquait pas de volonté, et offrir des repas gratuits à ceux qui avaient participé à la construction du Capitole prouvait bien son patriotisme. Kosei avait préparé tout un tas d'arguments, de démonstrations verbales, mais tout cela n'eut pas servi. Il suffit au Kaguya de dire au restaurateur que le village était en bordel couvré, que personne ne semblait s'inquiéter d'augmenter le niveau de sécurité, pour que celui-ci accepte la proposition. Le soir même le restaurant réunissait les quelques volontaires au dispositif de surveillance. La petite réunion improvisée avait fait son chemin grâce au bouche à oreille, et les braves avaient donc rejoint le duo.

Contrairement à ses attentes, pas de Jonin en vue. Pas de Chûnin non plus. Juste des Genins et des civils. Si Mofubuki décidait de se pointer au village, ils seraient dans de beaux draps. Mais au moins ils essaieraient, ils ne crèveraient pas comme des limaces attendant leur heure. Les grandes lignes du plan avaient été présentées rapidement. Kosei avait scruté les visages : certains semblaient ambitieux et chercheraient sûrement à s'octroyer l'initiative, d'autres regrettaient déjà d'être venus, la peur dégoulinant sur leurs mines palotes. Akuma avait bien redressé la situation en offrant un repas à moitié prix à tous les volontaires, histoire de remettre un peu de baume au cœur des participants.

Et ils en étaient là désormais. Le lendemain matin, sous un ciel clémant. Un tiers avait décidé de partir en éclaireur aux quatre points cardinaux, essentiellement des shinobis. Un autre avait été réparti équitablement sur le cercle protecteur qui entourait Kiri. Des duos placés sur le mur du village, qui scrutaient l'horizon et tentaient de garder visible les éclaireurs postés à plusieurs mètres en avant. Surveiller toute présence suspecte, guetter le ciel et d'éventuels signaux d'alerte. Kosei étaient de ceux-ci. Akuma le rejoindrait probablement sous peu, ou peut-être changerait-il de groupe au dernier moment ? Le dernier tiers, principalement des civils, avait été envoyé vadrouiller dans le village. La sécurité à l'intérieur était tout aussi cruciale et les esprits s'agitaient facilement. Des plans avaient été élaborés en cas d'attaque par le conseil dirigeant. Mais l'absence de la majorité des effectifs rendaient la chose compliquée : devraient-ils les suivre ? Personne ne leur avait rien dit. Peut-être que le conseil avait déjà pris des mesures de son côté, ne jugeant pas utile d'en informer la populace ?

Auquel cas s'ils devaient être réprimandés pour cette prise d'initiative, Kosei serait fier d'en payer le prix. Il s'était plutôt bien remis de ses blessures et l'inaction n'aurait pas été justifiée. Akuma se révélait être un camarade à la fois fiable et motivant. Le restaurateur redonnait confiance au Kaguya quand il commençait à remettre leurs actions en question. D'autres shinobis avaient été réceptifs, prouvant la bravoure des Kirijins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Dim 20 Mai 2018 - 22:16
Le temps était doux, la nuit quant à elle avait été agité. Le Génin avait eu du mal à trouver le sommeil. Les troubles que subissait le village lui causaient bien des soucis. Son avenir de Shinobi était déjà incertain et le village s’affaiblissant avec la perte du Mizukage n’allait pas arranger le commerce. Aussi devenant perdant sur tous les plans le jeune homme se devait d’agir. C’est une fois arrivé à cette conclusion que Kosei Kaguya vint le trouver avec une proposition, celle d’organiser une défense pour le village. Le cuistnobi accepta sans une once d’hésitation. Après avoir passé la journée sur les préparatifs la décision fut prise, le lendemain ils agiraient tous de concert. Certes ils étaient faibles, certes ils étaient peut, certes ils n’arriveraient probablement pas à stopper une attaque menée par quelconques ninja du rang de chunin confirmé ou plus mais au moins ils auraient essayé.

Akuma se leva tôt et prépara un bon nombre de provisions, aussi nutritive que compacte, pour les membres de leur milice improvisée. Il se rendit au point de regroupement et se mit à distribuer le fruit de son travail matinal à qui voulait. Puis, remarquant l’absence de Kosei le Génin se remémora les paroles que son nouveau camarade lui avait dites avant de le quitter la veille. Celui-ci avait décidé de prendre position sur le mur du village pour observer tout mouvement externe suspect. Ni une ni deux Akuma ne s'élança vers le mur. Il ne lui fallut que peu de temps pour rallier son objectif mais trouver son coéquipier s’avéra plus compliqué. Après une bonne demi-heure de recherche le jeune homme tomba enfin sur Kosei. Atterrissant à ses côtés Akuma lui adressèrent comme à son habitude un sourire des plus chaleureux.

« Bien le bonjour Kosei ! Tiens, c’est pour toi, je l’ai fait ce matin, j’en ai distribué aux autres en cas de galère ils pourront tenir un ou deux jours. »

Akuma avait lancé la ration solidement empaquetée à son compère. Celle-ci ne prenait pas plus de 20 cm sur 10 cm pour une épaisseur de 8 cm. Dedans se trouvait à boire et à manger, principalement de la viande, du poisson et des fruits séchés. Akuma avait aussi pris soin d’y placer des céréales à cuisiner ainsi que du sucre, ainsi si l’un d’entre eux se retrouvait isolé pendant un certain temps il pourrait tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 375
Messages : 123
Hier à 17:21

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Akuma fit finalement son apparition. De mauvais poils, Kosei avait bien failli lui faire la remarque d'un retard plus qu'avancé, mais se ravisa. Le cuistot lui fit présent de quelques provisions dont l'odeur lui donna instantanément faim. Et apparemment toutes leurs petites troupes semblaient avoir les leurs. Le manipulateur d'os n'avait pas pour habitude de s'exercer à l'art de la cuisine, malgré tout il se doutait bien que le Genin avait du passer un temps considérable derrière ses fourneaux. Premièrement parce qu'ils étaient relativement nombreux (à nourrir en tout cas), et deuxièmement parce qu'il ne semblait pas s'être contenté d'amasser les victuailles mais bel et bien de les préparer. Un pique-nique de secours en somme. Ils ignoraient combien de temps la mission de sauvetage durerait, et la possibilité de se restaurer sur place sans quitter son poste était un plus. Kosei avait redouté que certains ne désertent leur rôle pour remplir leurs estomacs, et pire encore qu'ils le fassent en cachette. Par pudeur ou par peur d'être jugés. Mais perdre la moitié de l'effectif à une heure creuse donc stratégique les aurait clairement mis en danger.

Quoi qu'il en soit la menace était évitée grâce à l'Oyaji. Un élément qui semblait secondaire en pleine mission aux yeux du Kaguya, mais qui réflexion faite prenait toute son importance. Il ne regrettait pas de s'être adressé au cuistot. Kosei avait en premier lieu eu des à priori : comment un cuistot pouvait-il pratiquer l'art Ninja ? Il s'était moqué intérieurement, imaginant des lancés de poulpe, une attaque "pincée de sel", "rouleaux de printemps" … Il ne riait plus désormais. Même si les compétences d'Akuma en combat lui restaient toujours aussi inconnues, cette première prise d'initiative en disait long sur le genre de combattant qu'il était : du genre à prendre soin des siens. Il conserva son pack "ration de secours made in Oyaji" prêt de lui, et se remit à scruter l'horizon.

" - Merci Akuma ! Tant pour le contenu de la boîte que pour l'initiative. Mine de rien tu viens de nous enlever une sacrée épine du pied ! Je n'avais pas du tout pensé au côté logistique de l'opération. Sans toi nous aurions du mettre en place une relève pour se remplir l'estomac, ce qui aurait affaibli la surveillance. "


Un Kaguya qui exprime de la reconnaissance … Kosei devait bien être le premier et le seul. Mais dans une telle période d'incertitude toute aide était bonne à prendre. Et il fallait conserver les personnes efficaces auprès de soi.

" - Je ne me souviens plus … tu fais partie de l'unité de surveillance, des éclaireurs ou des guetteurs ? J'ai oublié qui devait être mon partenaire pour le duo … "


Oui, Kosei et lui étaient à l'origine de la décision de prévention. Oui, ils avaient eux-mêmes décidés la création des trois unités temporaires de Genins et de civils. Mais Kosei reste Kosei, et sa mémoire est toujours assez floue quant à ce genre de détail. Soudain l'un des éclaireurs se mit à agiter les bras dans une direction. A quoi bon fournir des systèmes d'alerte si chacun se cantonne à faire le zouave plutôt qu'à en user ? D'un commun accord il avait été décidé qu'en cas d'attaque ciblée les troupes d'éclaireurs devaient tenir leurs positions (en cas d'assaut à un endroit différent), tandis que les sentinelles du mur de la direction concernée intervenaient en soutien. Et par conséquent, les deux duos dont faisait parti Kosei devaient se déployer. Il s'adressa à Akuma.

" - Je vois cinq cavaliers. Trois avec des lances et deux archers. Ça fait maigre pour une attaque … j'opterai soit pour des brigands mal informés, soit pour une diversion. Tu en penses quoi ? "


Ils étaient encore à une distance raisonnable du danseur qui avait donné l'alerte, mais les deux duos allaient bientôt devoir intervenir. A savoir si Akuma resterait guider les troupes en tant que chef, ou s'il viendrait en appui. Là résidait la question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 265
Messages : 72
Aujourd'hui à 1:04
Akuma avait certainement dû avoir la tête ailleurs lors de la réunion de la veille car il ne se rappelait que d’une chose, il devait faire équipe avec Kosei mais l’escouade à laquelle il appartenait alors là, il ne saurait dire. Le genin n’eut le temps de répondre que l’un des éclaireurs leur fit signe. Kosei observa la situation et en fit un bref résumé soulevant deux hypothèses. Akuma analysa à son tour leur possibilité, et une chose lui sauta aux yeux, Kosei ne savait rien de ses capacités offensives alors que lui, faisant équipe avec Kibo qui venait du même clan que Kosei, avait une petite idée du potentiel du jeune Shinobi.

« Tu es un Kaguya, donc tu te bas au corps-à-corps si je ne m’abuse. Pour ma part je suis un invocateur de dragon de komodo qui utilise le taîjutsu. Au vu de nos compétences je pense qu’en cas de confrontation les archers seront notre principal problème. Le fait qu’ils soient à cheval nous pose un autre problème, ils seront plus mobiles que nous et si ceux-ci ouvrent la marche à un groupe plus imposant nous ne les verront pas venir. »

Akuma marqua une très courte pause, il observait les cinq cavaliers, avait-il un signe distinctif ? Une marque quelconques commune ? Il dut se rendre à l’évidence ils étaient trop loint pour observer de tels détails, pas le choix s'ils voulaient en savoir plus ils devraient se rapprocher.

« Actuellement je pense que tes capacités te permettent d’être un meilleur assassin que moi. Aussi si notre but est de les éliminer tu devrais y aller pendant que je reste là à observer si toi et les éclaireurs ne vos faites pas prendre à revers par un éventuel second groupent. Cependant nous sommes très inexpérimentés en combat réel et bien que je pense que tu aurais sûrement l’ascendant sur ces cinq-là te laisser y aller seul me semble assez téméraire aussi... »


Akuma se mordit le pouce et composa les moudras correspondant aux invocations avant de poser sa main sur le sol. Un petit pouf se fit entendre et une voix roque se fit soudainement entendre du petit nuage de fumée qui venait d’apparaitre.

« Héhéhé ! Ça va gamin, bon ya combien de résa ce midi ? J’espère que je peux boire un coup avant d’attaquer parce que j’ai une de ses soifs ! »

Dragflint apparut après que la fumée se soit dissipé, il faisait face à son invocateur et tournait le dos à Kosei. Akuma lui tendit une petite fiole tout en lui faisant signe du doigt de se retourner.

« Dragi, je voudrais que tu accompagnes Kosei ici présent pour l’aider à éliminer le groupe d’individus juste là-bas. Fais en sorte d’en laisser un en vie pour que nous puissions l’interroger je te pris. »

Dragflint se retourna tout d’abord vers Kosei qu’il observa rapidement avant de poser son regard vers le petit groupe. Le reptile laissa entendre un petit soupiré avant de se mettre en position pour s’élancer vers les cinq cibles.

« Ça put le piège Aku, trois lanciers et deux archers, j’aime pas ça. C’est toi Kosei . Tu pus le sang gamin, tu ne serais pas un Kaguya toi . Aku, t’a le chic pour attirer ces mecs-là toi, bon je te suis Kosei, essaye de ne pas nous faire tuer... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Trouver de bons espressi à La Défense
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Paris: Fontaine à la Défense
» Paris - Arche de la Défense - Tour Eiffel
» La Défense - Pylônes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: