La défense des Genins !

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Kosei était de mauvais poils. Son état de santé ne lui avait pas permis de rejoindre les autres pour la seconde étape de la mission de sauvetage. Et la première, à laquelle il avait participé, avait été un échec cuisant. L'un de ses camarades y avait laissé la vie. Le fait est que ça l'avait touché, mais à moindre mesure. Or la veille il avait appris que ce "Genin qu'il ne connaissait pas" aurait en réalité du être son équipier sous les ordres de Shirome. Un sensei disparut, un compagnon mort. Parfait, illustre début Kosei. Il ruminait donc ces divers échecs, mais ne comptait pas en rester là pour autant. La disparition du Mizukage était elle aussi inquiétante, et le village jonglait entre deux états : tantôt amorphe, en attente, tantôt dans la panique la plus complète. Un bordel sans nom. Le Genin avait pensé que les Kaguya aurait profité de cette situation pour s'illustrer, mais non. Deux Hiyari au statut important hors du village, les Sabreurs perdant l'un de leur représentant … l'occasion de se mettre sous la lumière des projecteurs, de doubler les Akimichi et de montrer leur supériorité. C'est du moins ainsi que Kosei avait présenté la chose. Flatter l’ego des Kaguya n'est pas bien complexe, et malgré tout ils avaient tous refusé. Bien.

Remonté, et ne souhaitant pas signifier à ses camarades dés leur retour qu'il avait glandouillé comme un incapable, il s'était rendu dans le restaurant d'Akuma. Concrètement, tous deux se connaissaient mal et ne s'étaient vu qu'à l'occasion d'une promotion choc où quasiment tout Kiri s'était retrouvé. Mais ce type là avait servi avec courage toute une flopée de clients. Il ne manquait pas de volonté, et offrir des repas gratuits à ceux qui avaient participé à la construction du Capitole prouvait bien son patriotisme. Kosei avait préparé tout un tas d'arguments, de démonstrations verbales, mais tout cela n'eut pas servi. Il suffit au Kaguya de dire au restaurateur que le village était en bordel couvré, que personne ne semblait s'inquiéter d'augmenter le niveau de sécurité, pour que celui-ci accepte la proposition. Le soir même le restaurant réunissait les quelques volontaires au dispositif de surveillance. La petite réunion improvisée avait fait son chemin grâce au bouche à oreille, et les braves avaient donc rejoint le duo.

Contrairement à ses attentes, pas de Jonin en vue. Pas de Chûnin non plus. Juste des Genins et des civils. Si Mofubuki décidait de se pointer au village, ils seraient dans de beaux draps. Mais au moins ils essaieraient, ils ne crèveraient pas comme des limaces attendant leur heure. Les grandes lignes du plan avaient été présentées rapidement. Kosei avait scruté les visages : certains semblaient ambitieux et chercheraient sûrement à s'octroyer l'initiative, d'autres regrettaient déjà d'être venus, la peur dégoulinant sur leurs mines palotes. Akuma avait bien redressé la situation en offrant un repas à moitié prix à tous les volontaires, histoire de remettre un peu de baume au cœur des participants.

Et ils en étaient là désormais. Le lendemain matin, sous un ciel clémant. Un tiers avait décidé de partir en éclaireur aux quatre points cardinaux, essentiellement des shinobis. Un autre avait été réparti équitablement sur le cercle protecteur qui entourait Kiri. Des duos placés sur le mur du village, qui scrutaient l'horizon et tentaient de garder visible les éclaireurs postés à plusieurs mètres en avant. Surveiller toute présence suspecte, guetter le ciel et d'éventuels signaux d'alerte. Kosei étaient de ceux-ci. Akuma le rejoindrait probablement sous peu, ou peut-être changerait-il de groupe au dernier moment ? Le dernier tiers, principalement des civils, avait été envoyé vadrouiller dans le village. La sécurité à l'intérieur était tout aussi cruciale et les esprits s'agitaient facilement. Des plans avaient été élaborés en cas d'attaque par le conseil dirigeant. Mais l'absence de la majorité des effectifs rendaient la chose compliquée : devraient-ils les suivre ? Personne ne leur avait rien dit. Peut-être que le conseil avait déjà pris des mesures de son côté, ne jugeant pas utile d'en informer la populace ?

Auquel cas s'ils devaient être réprimandés pour cette prise d'initiative, Kosei serait fier d'en payer le prix. Il s'était plutôt bien remis de ses blessures et l'inaction n'aurait pas été justifiée. Akuma se révélait être un camarade à la fois fiable et motivant. Le restaurateur redonnait confiance au Kaguya quand il commençait à remettre leurs actions en question. D'autres shinobis avaient été réceptifs, prouvant la bravoure des Kirijins.
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Le temps était doux, la nuit quant à elle avait été agité. Le Génin avait eu du mal à trouver le sommeil. Les troubles que subissait le village lui causaient bien des soucis. Son avenir de Shinobi était déjà incertain et le village s’affaiblissant avec la perte du Mizukage n’allait pas arranger le commerce. Aussi devenant perdant sur tous les plans le jeune homme se devait d’agir. C’est une fois arrivé à cette conclusion que Kosei Kaguya vint le trouver avec une proposition, celle d’organiser une défense pour le village. Le cuistnobi accepta sans une once d’hésitation. Après avoir passé la journée sur les préparatifs la décision fut prise, le lendemain ils agiraient tous de concert. Certes ils étaient faibles, certes ils étaient peut, certes ils n’arriveraient probablement pas à stopper une attaque menée par quelconques ninja du rang de chunin confirmé ou plus mais au moins ils auraient essayé.

Akuma se leva tôt et prépara un bon nombre de provisions, aussi nutritive que compacte, pour les membres de leur milice improvisée. Il se rendit au point de regroupement et se mit à distribuer le fruit de son travail matinal à qui voulait. Puis, remarquant l’absence de Kosei le Génin se remémora les paroles que son nouveau camarade lui avait dites avant de le quitter la veille. Celui-ci avait décidé de prendre position sur le mur du village pour observer tout mouvement externe suspect. Ni une ni deux Akuma ne s'élança vers le mur. Il ne lui fallut que peu de temps pour rallier son objectif mais trouver son coéquipier s’avéra plus compliqué. Après une bonne demi-heure de recherche le jeune homme tomba enfin sur Kosei. Atterrissant à ses côtés Akuma lui adressèrent comme à son habitude un sourire des plus chaleureux.

« Bien le bonjour Kosei ! Tiens, c’est pour toi, je l’ai fait ce matin, j’en ai distribué aux autres en cas de galère ils pourront tenir un ou deux jours. »

Akuma avait lancé la ration solidement empaquetée à son compère. Celle-ci ne prenait pas plus de 20 cm sur 10 cm pour une épaisseur de 8 cm. Dedans se trouvait à boire et à manger, principalement de la viande, du poisson et des fruits séchés. Akuma avait aussi pris soin d’y placer des céréales à cuisiner ainsi que du sucre, ainsi si l’un d’entre eux se retrouvait isolé pendant un certain temps il pourrait tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Akuma fit finalement son apparition. De mauvais poils, Kosei avait bien failli lui faire la remarque d'un retard plus qu'avancé, mais se ravisa. Le cuistot lui fit présent de quelques provisions dont l'odeur lui donna instantanément faim. Et apparemment toutes leurs petites troupes semblaient avoir les leurs. Le manipulateur d'os n'avait pas pour habitude de s'exercer à l'art de la cuisine, malgré tout il se doutait bien que le Genin avait du passer un temps considérable derrière ses fourneaux. Premièrement parce qu'ils étaient relativement nombreux (à nourrir en tout cas), et deuxièmement parce qu'il ne semblait pas s'être contenté d'amasser les victuailles mais bel et bien de les préparer. Un pique-nique de secours en somme. Ils ignoraient combien de temps la mission de sauvetage durerait, et la possibilité de se restaurer sur place sans quitter son poste était un plus. Kosei avait redouté que certains ne désertent leur rôle pour remplir leurs estomacs, et pire encore qu'ils le fassent en cachette. Par pudeur ou par peur d'être jugés. Mais perdre la moitié de l'effectif à une heure creuse donc stratégique les aurait clairement mis en danger.

Quoi qu'il en soit la menace était évitée grâce à l'Oyaji. Un élément qui semblait secondaire en pleine mission aux yeux du Kaguya, mais qui réflexion faite prenait toute son importance. Il ne regrettait pas de s'être adressé au cuistot. Kosei avait en premier lieu eu des à priori : comment un cuistot pouvait-il pratiquer l'art Ninja ? Il s'était moqué intérieurement, imaginant des lancés de poulpe, une attaque "pincée de sel", "rouleaux de printemps" … Il ne riait plus désormais. Même si les compétences d'Akuma en combat lui restaient toujours aussi inconnues, cette première prise d'initiative en disait long sur le genre de combattant qu'il était : du genre à prendre soin des siens. Il conserva son pack "ration de secours made in Oyaji" prêt de lui, et se remit à scruter l'horizon.

" - Merci Akuma ! Tant pour le contenu de la boîte que pour l'initiative. Mine de rien tu viens de nous enlever une sacrée épine du pied ! Je n'avais pas du tout pensé au côté logistique de l'opération. Sans toi nous aurions du mettre en place une relève pour se remplir l'estomac, ce qui aurait affaibli la surveillance. "


Un Kaguya qui exprime de la reconnaissance … Kosei devait bien être le premier et le seul. Mais dans une telle période d'incertitude toute aide était bonne à prendre. Et il fallait conserver les personnes efficaces auprès de soi.

" - Je ne me souviens plus … tu fais partie de l'unité de surveillance, des éclaireurs ou des guetteurs ? J'ai oublié qui devait être mon partenaire pour le duo … "


Oui, Kosei et lui étaient à l'origine de la décision de prévention. Oui, ils avaient eux-mêmes décidés la création des trois unités temporaires de Genins et de civils. Mais Kosei reste Kosei, et sa mémoire est toujours assez floue quant à ce genre de détail. Soudain l'un des éclaireurs se mit à agiter les bras dans une direction. A quoi bon fournir des systèmes d'alerte si chacun se cantonne à faire le zouave plutôt qu'à en user ? D'un commun accord il avait été décidé qu'en cas d'attaque ciblée les troupes d'éclaireurs devaient tenir leurs positions (en cas d'assaut à un endroit différent), tandis que les sentinelles du mur de la direction concernée intervenaient en soutien. Et par conséquent, les deux duos dont faisait parti Kosei devaient se déployer. Il s'adressa à Akuma.

" - Je vois cinq cavaliers. Trois avec des lances et deux archers. Ça fait maigre pour une attaque … j'opterai soit pour des brigands mal informés, soit pour une diversion. Tu en penses quoi ? "


Ils étaient encore à une distance raisonnable du danseur qui avait donné l'alerte, mais les deux duos allaient bientôt devoir intervenir. A savoir si Akuma resterait guider les troupes en tant que chef, ou s'il viendrait en appui. Là résidait la question.
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Akuma avait certainement dû avoir la tête ailleurs lors de la réunion de la veille car il ne se rappelait que d’une chose, il devait faire équipe avec Kosei mais l’escouade à laquelle il appartenait alors là, il ne saurait dire. Le genin n’eut le temps de répondre que l’un des éclaireurs leur fit signe. Kosei observa la situation et en fit un bref résumé soulevant deux hypothèses. Akuma analysa à son tour leur possibilité, et une chose lui sauta aux yeux, Kosei ne savait rien de ses capacités offensives alors que lui, faisant équipe avec Kibo qui venait du même clan que Kosei, avait une petite idée du potentiel du jeune Shinobi.

« Tu es un Kaguya, donc tu te bas au corps-à-corps si je ne m’abuse. Pour ma part je suis un invocateur de dragon de komodo qui utilise le taîjutsu. Au vu de nos compétences je pense qu’en cas de confrontation les archers seront notre principal problème. Le fait qu’ils soient à cheval nous pose un autre problème, ils seront plus mobiles que nous et si ceux-ci ouvrent la marche à un groupe plus imposant nous ne les verront pas venir. »

Akuma marqua une très courte pause, il observait les cinq cavaliers, avait-il un signe distinctif ? Une marque quelconques commune ? Il dut se rendre à l’évidence ils étaient trop loint pour observer de tels détails, pas le choix s'ils voulaient en savoir plus ils devraient se rapprocher.

« Actuellement je pense que tes capacités te permettent d’être un meilleur assassin que moi. Aussi si notre but est de les éliminer tu devrais y aller pendant que je reste là à observer si toi et les éclaireurs ne vos faites pas prendre à revers par un éventuel second groupent. Cependant nous sommes très inexpérimentés en combat réel et bien que je pense que tu aurais sûrement l’ascendant sur ces cinq-là te laisser y aller seul me semble assez téméraire aussi... »


Akuma se mordit le pouce et composa les moudras correspondant aux invocations avant de poser sa main sur le sol. Un petit pouf se fit entendre et une voix roque se fit soudainement entendre du petit nuage de fumée qui venait d’apparaitre.

« Héhéhé ! Ça va gamin, bon ya combien de résa ce midi ? J’espère que je peux boire un coup avant d’attaquer parce que j’ai une de ses soifs ! »

Dragflint apparut après que la fumée se soit dissipé, il faisait face à son invocateur et tournait le dos à Kosei. Akuma lui tendit une petite fiole tout en lui faisant signe du doigt de se retourner.

« Dragi, je voudrais que tu accompagnes Kosei ici présent pour l’aider à éliminer le groupe d’individus juste là-bas. Fais en sorte d’en laisser un en vie pour que nous puissions l’interroger je te pris. »

Dragflint se retourna tout d’abord vers Kosei qu’il observa rapidement avant de poser son regard vers le petit groupe. Le reptile laissa entendre un petit soupiré avant de se mettre en position pour s’élancer vers les cinq cibles.

« Ça put le piège Aku, trois lanciers et deux archers, j’aime pas ça. C’est toi Kosei . Tu pus le sang gamin, tu ne serais pas un Kaguya toi . Aku, t’a le chic pour attirer ces mecs-là toi, bon je te suis Kosei, essaye de ne pas nous faire tuer... »
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Si le Kaguya ignorait tout des compétences d'Akuma, ce dernier avait l'air d'être bien informé. Certes en soit les capacités des manipulateurs d'os restaient assez connues dans Kiri, dans la limite du raisonnable. Et effectivement Kosei exploitait le corps à corps et pénait à affronter des adversaires à distance. Néanmoins ses récents entraînements lui avaient permis de dégager quelques pistes quant à ce genre de situation. L'Oyaji lui avoua pratiquer le même style de combat, ce qui n'arrangeait rien. L'idéal aurait été d'avoir un attaquant à distance et un autre prêt pour l'affrontement physique. L'autre duo pourrait toujours servir de support. En revanche le Kaguya se demandait bien à quoi pouvait ressembler un dragon de Komodo. N'ayant quitté le village qu'à deux reprises (et pour se rendre toujours dans Mizu), il n'avait pas réellement vu du pays et ses connaissances en termes d'animaux restaient très faibles. Contrairement à la majorité des Hommes, les autres habitants de la planète ne l'intéressaient pas. Des animaux domestiques aux animaux sauvages, aucune différence. Il s'imagina donc une espèce de bestiole ayant la forme d'un reptile, avec des ailes peut-être mais sans crachat de feu. En plus petit que les dragons légendaires sûrement aussi.

" - Voila qui est sagement parlé. J'ai le soutien des deux autres aussi, à trois contre cinq ça reste jouable. J'ai bien quelques astuces dans ma manche pour les désarçonner. Ce qui m'angoisse, ça reste cette possibilité de second groupement … J'espère qu'il ne s'agit que de quelques badauds trop égocentriques et imprudents. "


Akuma ne l'accompagnerait donc pas. Mais sa phrase en suspend laissait Kosei songeur. Se mordre le pouce fait parti du rituel d'invocation, non ? Il aurait donc un aperçu de ces fameux "Dragon de Komodo". En soit les techniques de Kuchiyose avaient un potentiel non négligeable. Le Kaguya aurait bien aimé en recevoir l'enseignement, mais trop de contraintes s'imposaient. A savoir majoritairement établir un lien de respect et de fraternité avec un animal. Kosei avait longtemps réfléchi au genre de bestiole avec qui il aurait le plus de chance de s'entendre, avant de définitivement abandonner l'idée, trop ambitieuse. Le nuage de fumée se dissipa et la créature se dévoila. Le Kaguya ne put retenir un petit cri et un mouvement de recul. R I E N à voir avec ce à quoi il s'attendait. Il s'agissait probablement de la créature la plus laide qu'il n'ait jamais vu. L'animal se tenait sur ses deux jambes et portait une armure orangée. Ses yeux rouges semblaient vouloir vous croquer en une seule bouchée. Clairement, le Kaguya aurait préféré se rendre sur le lieu de l'affrontement tout seul. Et visiblement, le varang s'attendait à bosser au resto. Kosei ne se nourrirait donc plus jamais chez l'Oyaji.

" - Navré, j'essaie pourtant de prendre deux douches par jour. "


Comment cette phrase était sortie de sa bouche, Kosei n'aurait su dire. Ça voulait dire quoi "tu pus le sang" ? Peut-être le sang de ses propres camarades, dont l'un était tombé au combat lors de la précédente mission. Autant dire que le Dragon de Komodo avait su déprimer Kosei en quelques secondes. Malgré tout il fallait y aller. L'animal semblait prêt à en découdre, et le Kaguya adressa un signe de tête à son camarade avant de s'élancer. L'autre duo semblait également les suivre. Cinq, contre quatre. Cinq, contre trois shinobis et un … animal. L'un des shinobis du duo leur indiqua qu'ils prenaient les archers, et leur laissaient les trois lanciers. Ignorant tout des capacités du varan, Kosei eut bien du mal à proposer une stratégie.

" - Je pense pouvoir en faire chuter un ou deux. Soit tu te charges de ceux qui se retrouvent à terre, soit je te laisse le dernier. A ta convenance. "


Discuter avec une bestiole, voila qui était une première pour le Kaguya. Ils se rapprochaient dangereusement des assaillants, et l'autre duo commençaient déjà des attaques à distance pour se débarrasser des archers. Kosei envoya une salve de phalanges sur deux des cavaliers avant de laisser dépasser les os de ses deux bras aux cœur de ses paumes. Ceci fait, il s'élança entre deux chevaux et n'hésita pas à leur rompre les pattes à l'aide de ses épées improvisées. S'en prendre aux fidèles montures, c'était moche. Mais mieux valait ne pas prendre de risque inutile, et conclure cette affaire au plus vite. Il adressa un regard à Akuma, guettant le moindre signe d'avertissement. Et enfin, un autre au varan. Les deux cavaliers tombés se redressaient déjà, et le troisième faisait demi tour. Restait à savoir ce que le Dragon de Komodo décidait de faire.

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Comme prévu le duo s’élança sous la surveillance de l’Oyaji. Kosei frappa en premier, touchant deux des trois lanciers ceux-ci chutèrent pendant que le troisième, visiblement surpris tentait de s’enfuir. Akuma restait attentif tout semblait bien se passer. Les archers se retrouvèrent pris d’assaut  par le groupe d’éclaireurs. Akuma esquissa un petit sourire, au moins Kosei ne risquait pas d’être pris  sous un flot de flèches meurtrières. Les canassons poussèrent un hurlement avant de lourdement s’écraser au sol finissant leurs courses dans une effusion de sang  des plus spectaculaires. Au milieu d’eux se tenait debout le Kaguya, les deux lanciers se tenaient presque déjà debout. Akuma fit signe à Dragflint de s’occuper du fuyard, confiant envers son coéquipier il était sûr que le genin allait purement manger ses assaillants.

Dragflint n’avait pas stoppé sa course bien au contraire. L’odeur du sang avait réveillé ses plus primaires instincts. Alors que le cavalier faisait demi-tour en tentant de contrôler son cheval qui, pris de panique en voyant ses congénères se faire massacrer, s’était dressé sur ses membres inférieurs. Dragflint arriva à leur hauteur, ses mains étaient entourées d’un petit halo bleuté. Le varan n’attendit pas une seconde et fit un bond en direction du cavalier. Sautant sur leur gauche le lancier se dit tout d’abord que le lézard les avait manqué, affichant un large sourire celui-ci arma sa lance pour planter l’invocation. C’est alors qu’il se sentit glisser sur la droite et avant de comprendre ce qui s’était passé l’homme heurtât lourdement le sol. Dragflint n’avait ni visé l’animal ni le cavalier mais la selle qui les assemblait. Il passa sa main entre le flan de l’animal et la lanière de cuir qui fixait la selle sur son dos. Grâce à la technique du filet de sole il put sectionner le cuir et se saisir de la lanière dans le même temps et, se servant de la vitesse de son saut ainsi que de sa force, il emportât l’objet avec lui. L’homme se releva,visiblement énervé par sa chute, il ramassa sa lance et se mit en garde. Dragflint lui tournait le dos, dans une main il tenait la selle de son adversaire de l’autre il caressait ma tête du canasson. Le reptile, bien qu’imposant et ayant un sale caractère, avait une certaine faculté d’apaisement vis-à-vis de ses congénères animaux. Il se retourna vers le lancier, le regard froid et accusateur.

« Tu devrais déposer les armes, regarde tes coéquipiers  sont en passe de se faire massacrer. Les deux archers qui vous accompagnaient ne vont pas tarder à rendre l’âme. Sois le plus malin de ton groupe et sauve ta vie en évitant l’affrontement sinon seul ton cheval en sortira indemne... »

Dragflint ne plaisantait plus, il gardait à l’esprit les paroles d’Akuma, sa mission était de faire un prisonnier. Mais il avait quand même une sale envie de lui faire la peau, pourquoi cette envie soudaine ? En enlevant la selle de l’animal Dragflint put constater des stigmates résiduels au dressage de l’animal. Certainement que l’homme, volant pallier son manque de connaissances équestres, avait dû utiliser une force bien supérieure à ce qui aurait été nécessaire pour canaliser et soumettre le cheval. Le lancier ne semblait pas décidé à rendre les armes, bien au contraire il avançait prudemment vers le reptile. Dragflint afficha alors un large sourire macabre, ses yeux rouges furent subitement injectés de sang, il allait donner libre cours à ses pulsions meurtrières.

« Bien je vois que je vais devoir te dresser comme tu as dressé notre ami ici présent ! »


Lâchant la selle le varan s’élança vers le lancier le combat au corps-à-corps allait enfin commencer.

De son côté Akuma observait les trois zones d’affrontement. Les combats s’engageaient et il était encore trop tôt pour se prononcer sur les résultats même s'il en était convaincu Kiri en ressortirait victorieux. C’est alors qu’une chose attira son regard, il aperçut brièvement au loint comme un reflet lumineux. Étaient il observait . Et si cetteoffensive avait pour but d’obtenir des informations sur leur capacité défensive . Ordonner un repli maintenant laisserait la possibilité aux ennemis de s’organiser mais continuer l’affrontement les exposerait certainement à une seconde offensive bien plus musclée. L’idéale aurait été de supprimer les cinq hommes et de prendre leur apparence pour tenter d’infiltrer leur rang mais avec l’éradication de deux de leurs montures ce plan tomberait certainement à l’eau. De plus peut-être que ce reflet était dû à un phénomène naturel tout ceci n’était que pure spéculation. Par précaution Akuma invoqua Morchlaga, le petit frère de Dragflint.

« Bien, Morchi voici la situation, en bas Kosei, Dragflint ainsi que deux autres kirijin sont en train d’affronter un groupe de cinq hommes qui attaque Kiri. Là-bas, je viens d’apercevoir une sorte de reflet, tu vas te concentrer sur les combats pendant que moi je continue à’observer au loin si je revois ce reflet, si ça tourne mal on avisera pour l’instant on doit rester à l’affût du moindre signe ou mouvement adverse tu m’as bien compris . »

« Ouaip chef, pas de soucis ! »


récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Les deux adversaires du Kaguya étaient prêts pour la suite, et le Dragon semblait avoir choisi son opposant : le dernier cavalier. Kosei eu juste le temps de voir que son compagnon à écailles avait épargné le cheval. Il s'en voulu de n'avoir pas eu plus de considération pour les montures, qui n'avaient rien à voir dans la volonté de leurs dresseurs. Sans compter que ça risquait de lui coûter cher, il serait normal que l'assistant du cuistot prenne la mouche. Une fois de plus le manipulateur d'os s'était laissé distraire, et l'un de ses propres adversaires envoyait déjà sa lance le perforer. Il eut juste le temps de dresser un bouclier devant lui pour ralentir le projectile, et de reculer d'un pas pour éviter la lame meurtrière. Son comparse s'élançait déjà par la suite, sautant par-dessus la sphère. Celui-ci il le cueillit au vol, déviant sa lance avec son épée courte de droite, et l’empalant de la gauche. Le sang perla sur le visage blême du Kaguya, qui ôtait la vie pour la première fois. Il n'éprouva rien de plus que de la peur. Pourquoi donc tous les shinobis attendaient leur premier sang avec tant d'entrain ?

Kosei laissa retomber ce premier corps au sol, lentement. Pas le temps de réfléchir, il penserait au salut de son âme un peu plus tard. Le second s'évertuait à tenter de décrocher sa lance de la demie-sphère, en vain. Celui-ci pourrait servir. Mais le varan était sensé ramener l'un des cinq assaillants pour l'interroger, deux prisonniers n'étaient donc pas utiles. Et pourtant l'animal semblait aux prises avec le troisième cavalier, dans un combat au corps à corps qui faisait rage. Kosei restait septique. Sa décision était-elle mûrement réfléchie et parfaitement raisonnée, ou tentait-il de fuir ses obligations : à savoir la mise à mort de ce gars là ? Ce dernier tenta un coup de folie, se projetant sur la lance laissée par son camarade. Le Kaguya n'était clairement pas un as en Kenjutsu, et son adversaire ne se priva pas de l'entailler à plusieurs endroits. Des blessures sans gravité mais qui risquaient de le pénaliser à long terme. Alors que faire ?

Kosei décida de le neutraliser, sans lui ôter la vie. Il calcula son coup, évita la lame qui partait en demi cercle et se fixa sur les épaules du lancier. Ses lames d'os se plantèrent dans la chair de l'adversaire, le faisant lâcher prise. Enfin, il pratiqua une profonde entaille derrière les genoux de son prisonnier, l'empêchant ainsi de bouger d'avantage. Le Kaguya en avait terminé, l'autre duo également, ne restait plus que le Dragon. Kosei tenta d'approcher le cheval encore en état de servir, mais l'odeur du sang ou son manque de tact le fit se cabrer. Tant pis, soit il ramènerait sa prise en la traînant par terre, soit il l'abattrait. Ou peut-être que le Dragon réussirait à négocier avec la monture ? Son regard se reporta de nouveau vers Akuma, qui semblait décidé à invoquer toute sa clique.

" - Eh le Dragon, désolé j'ai une mauvaise mémoire des noms. Akuma semble avoir des ennuis, c'est pas un de tes comparses là-haut ? Il faudrait qu'on se dépêche de regagner le mur … j'en ai gardé un autre si jamais tu veux te débarrasser du tien. "


Exact, pas moyen de se souvenir de l'appellation de la bestiole. Espérons qu'elle ne le prenne pas mal. Akuma ne semblait pas émettre de signe inquiétant, donc en soit l'affaire ne pressait pas. Mais se retrouver ainsi à découvert, sans moyen de communiquer en direct avec le reste des troupes l'angoissait. Peut-être que Kiri était attaqué d'un autre côté ? Peut-être que leur petite milice rencontrait des problèmes avec les habitants ? Tout pouvait flancher d'une minute à l'autre, et se retrouver à plusieurs mètres de la zone sensible n'arrangeait rien. L'autre duo avait récupéré les montures des archers et regagnait déjà son poste au triple galop. Kosei ne sachant pas monter à cheval, il ne rejoindrait le mur qu'à sa petite vitesse d'homme. D'homme blessé d'ailleurs. Légèrement, mais tout de même. Les dégâts qu'il avait subit lors de l'attaque de Mofubuki n'étaient pas encore tous soignés, et ces simples plaies le fatiguaient grandement.

L'idée que les lames soient empoisonnées lui glaça les os. Kosei n'y avait pas pensé plus tôt, mais c'était une possibilité redoutable. Et ça justifierait que l'adversaire n'ait pas cherché à lui infliger de plus gros dommages. Non, le varan aurait probablement flairé l'odeur de la mixture mortelle et aurait prévenue le shinobi, n'est-ce pas ? L'objectif était maintenant de rejoindre Akuma, et de mettre à mort l'un des derniers restants, en espérant ne pas miser sur le mauvais cheval.  

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Le lancier asséna un coup de lance circulaire au reptile qui, n’arrêtant pas sa course, se trouvait environ un mètre et demi devant lui. Dragflint eut à peine le temps d’avance suffisamment pour esquiver la lame. Il leva le bras et encaissa le coup porté par le manche de la lance. Il replia son bras autour du bois. Se saisissant ainsi de l’arme il redirigeât la force exercée par son adversaire avec une habile rotation. Le lancier se sentant emporté avec son arme eut la présence d’esprit de lâcher sa lance. Évitant ainsi d’être projeté il sortit une sorte de dague à la lame recourbée. Dragflint lui avait fait valdinguer la lance à quelques mètres. Il adressa un nouveau sourire à son adversaire qui affichait un visage déconfit. En effet sous ses yeux venait de tomber sous les coups du Kaguya un de ses camarades. Les archers se trouvant derrière lui poussaient déjà des cris d’agonies et rapidement les bruits des chevaux venant vers eux se firent entendre.

« Alors trou duc ? On se décide . »


« ... »


L’homme restait silencieux, il fondit sur le reptile tentant de le frapper d’un coup d’estoc avec sa dague. Dragflint fit un pas en avant légèrement axé vers la droite il laissa passer son assaillant à coté de lui en se contentant de lever sa main de façon a effleuré le dessous du bras de l’homme. Se retrouvant à coté de lui il se servit de son second bras pour lui porter un coup vertical au niveau de la taille. Le lancier resta figé pendant un instant, Dragflint put observer de petites gouttes de sueur se former sur son front. Il déglutit avant de baisser les yeux vers ses jambes, non il ne rêvait pas son pantalon était belle et bien en train de glisser vers ses chevilles. Une soudaine sensation de picotement  attira son attention vers son bras. Celui-ci perlait du sang tandis que l’une de ses protections de bras tombait à terre.

" - Eh le Dragon, désolé j'ai une mauvaise mémoire des noms. Akuma semble avoir des ennuis, ce n'est pas un de tes comparses là-haut . Il faudrait qu'on se dépêche de regagner le mur … j'en ai gardé un autre si jamais tu veux te débarrasser du tien. "

« T’as entendus le monsieur ? On fait quoi alors ? Tu veux vraiment crever cul nul ? »


L’homme se mit à trembler, après tout il se retrouvait seul contre quatre à devoir sauver son coéquipier qui en plus d’être dans un bien piètre état, se trouvait aux prises des kirijin. Il lâcha sa lame et tournèrent les yeux vers le reptile. D’un simple regard il rendit sa rémission le reptile lui fit alors signe de se rhabiller . Alors que l’homme se relevait en remontant son pantalon Dragflint se servit de la vitesse de son mouvement pour, après avoir désactivé sa technique du filet de sole, lui asséner un coup du lapin. L’homme tomba alors inconscient sur le sol. Dragflint le chargea alors comme un vulgaire sac à patates sur le canasson. Puis après quelques caresses à l’intention de l’animal il se mit à marcher vers Kosei.

« HA! HA! HA ! On s’est bien marré avec ces mecs, ça vas-toi ? »


Dragi percuta alors les paroles du Kaguya, Akuma avait fait venir une autre invocation . Il leva la tête en direction du mur. Il percevait Akuma et à coté de lui une petite masse, celle-ci trop petite pour être vue correctement vue la distance. Dragflint en était sur c’était Morchi, il se sentit soulagé, connaissant le cuistnobi il spécula sur le fait qu’il voulait encore une fois avoir les yeux partout.

« Ne t'inquiète pas pour le gamin, il est avec mon petit frère certainement qu’il a voulu répartir les taches comme en cuisine. Tu sais on ne dirait pas comme ça mais il est sacrément bon en organisation ce n'est pas pour rien que c’est notre chef »


Sur le mur

« Le Kaguya vient d’abattre un lancier... »


Annonca Morchi d’une voie victorieuse, le petit lézard ne connaissait pas encore Kosei mais, comme il était le coéquipier d’Akuma, il semblait déjà le soutenir comme s'il le connaissait depuis toujours. Akuma esquissa un sourire. Ne relâchant pas sa concentration il s’appliqua à scruter les environs dans l’espoir de revoir le reflet. Certes il était tenté de regarder et suivre les combats qui étaient en train se dérouler non loin de la mais sa mission était de les couvrir s'il flanchait et était Distré il pourrait rater quelques choses et mettre en danger ses camarades.

« Yeeehhh ! Il est beau, il est fort, il a fait un prisonnier ! Kaguya ! Kaguya ! C’est bien toi qui as gagné ! »

Morchi scanda deux ou trois fois ce slogan comme s'il était une cheerleader, ce qui n’arrangeât pas les affaires d’Akuma. D’un autre côté, Kosei avait fait un prisonnier,  ils en sauraient bientôt certainement plus. C’était une bonne chose, une question subsistait et lui brûlait les lèvres, que se passait-il du coté de Dragflint ? Pourquoi morchi n’en parlait-il pas ? C’est lorsque le petit lézard fut pris d’un fou rire. C’a été trop, Akuma avait besoin de concentration.

« Qu’est-ce que tu fout Morchi, reprend ton sérieux, qu’est-ce qu'il se passe Bolognaise de mayonnaise ! »

Le ton était sec et impératif, Akuma venait de revoir le reflet, mais celui-ci s’était déplacé. Désormais il en était sur quelque chose se préparait. Vu la distance il avait un peu de temps.

« C’est que Dragi l’a foutu cul nul ! »

« Que...que...quoi ? »

Baffouilla le genin, il ne put s’empêcher de détourner le regard vers cette scène assez invraisemblable. Il constata avec une certaine fierté bien cachée à l’intérieur que Morchi n’avait pas menti. Il se dit aussi qu’avec celui-ci la il ne serait jamais vraiment pris au sérieux. Mais il n’avait pas plus de temps à perdre. Il fit signe à ses camarades de vite le rejoindre. Il reporta son attention vers l’endroit où il avait aperçu le premier reflet puis vers le second et tenta d’extrapoler des directions en fonction de l’axe qu’indiquaient les deux points. Il suivit plusieurs itinéraires de façon à préparer quelques hypothèses à proposer quand Kosei et Dragflint l’auraient rejoint quand, au détour d’une d’entre elles est regard fut attiré par quelque chose. Ses yeux s’écarquillèrent, ses muscles se tendirent et ses poings se fermèrent. Morchi tourna la tête vers le genin.

« Bah, qu’est ce qui t’arrive chef ! »

Le petit reptile semblait surpris par l’attitude corporelle soudaine de son maître. Akuma déglutit difficilement avant de dire d’un ton assez tendu :

« Ça craint du boudin... »

récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 153

La défense des Genins !


Feat Oyaji Akuma & Libre



Le mode de combat des Dragons de Komodo était réellement … surprenant. Était-ce une coutume à eux de mettre leurs adversaires cul nul ? Entre Yoko et ses méthodes paillardes (efficaces cela dit) et ce reptile qui défroque les vilains, Kiri allait se créer une sacrée réputation ! Outre le côté gênant de la scène, Kosei devait reconnaître que l'animal usait d'une terrible agilité alliée à une vitesse impressionnante. D'autant plus vu sa carrure. Non décidément, il espérait ne jamais avoir à se frotter à l'invocation. Et donc par défaut à Akuma. Qui l'eut cru pourtant en regardant le restaurateur ? Pas une minute le Kaguya ne l'avait plus redouté qu'un autre. Et pourtant. Il pouvait envoyer ses gardes du corps peu ragoutant tout en restant à bonne distance en sécurité. Futé et habile. Le Dragon sembla prêter attention au manipulateur d'os, sans rougir de ses méfaits. Les rires gras des archers au loin rendait la situation encore plus cocasse.

Son compagnon à écailles avait pris sa décision : il embarquait le soldat, pourpre de honte. Après que celui-ci ait eu l'opportunité de se rhabiller (alleluia), le Dragon l'assoma rudement avant de le charger comme un sac à patates. Ne jamais tourner le dos à un varan, toujours garder un œil sur ses pattes, ne pas le contrarier. Des règles élémentaires qui s'étaient profondément imprimées dans l'esprit du Genin. Le Dragon avait l'air tellement à l'aise que le Kaguya se demandait depuis combien de temps il traînait sur les champs de bataille. Et aux côtés d'Akuma ? Sans compter qu'il percevait bien que l'animal n'avait pas encore utilisé toutes ses bottes secrètes : loin de là. De quoi vous glacer le sang. Il regarda son propre prisonnier, pas certain du sort qu'il devait lui réserver. Le relâcher ne semblait pas judicieux : et pourtant en témoignant de leur échec à tous ils pourraient peut-être repousser un assaut éventuel ? L'envie de l'abattre ne le titillait pas du tout, Kosei n'étant pas un tueur dans l'âme.

" - Je n'aurai pas qualifié ça de "marrant", mais ça va, merci. Du coup à ton avis, que dois-je faire de celui-ci ? "


Toujours impressionné par les performances du varan, Kosei se forçait à peser chacun de ses mots, à adopter le ton respectueux d'usage. Si comme il le pensait le Dragon avait plus d'expérience que lui (ce qui en soit n'était pas bien compliqué), sa réponse serait probablement sage. Le type à moitié à poil lui revint en mémoire et ébranla soudainement toutes ses certitudes. L'animal reprit la parole, attisant davantage la curiosité du Kaguya.

" - Mais … combien de pacte de ce genre Akuma a-t-il conclu ? Vous travaillez en famille ? "


L'idée que l'organisation animale puisse être aussi proche de celle des humains ne l'avait pas même effleuré. En soi quand on y réfléchit les hommes vivent en groupe, ce que certaines autres créatures font également. Ils luttent pour survivre, comme tout être sur cette Terre. Et vivent en clan le plus souvent, en "famille". Le raisonnement semblait logique, si bien que la question que le manipulateur d'os venait de poser lui sembla tout à coup futile et parfaitement idiote. Avec un peu de chance si le varan lui tenait rigueur, il n'oserait pas le déculotter devant tout le monde. Mais Kosei garda tout de même un œil sur le reptile, au cas où. Bien qu'il soit lui-même plutôt rapide, il doutait néanmoins de pouvoir lutter contre la bestiole. En cas de blague du genre comme en combat singulier.

" - En effet, on ne dirait pas au premier abord mais Akuma semble en avoir toutes les qualités. Il est réfléchi, volontaire, et plus que tout il pense à ses compagnons. Il n'y a qu'à voir toutes les rations qu'il a prévu pour chacun d'entre nous sans que personne n'ait rien demandé. Ça a du lui prendre la nuit … Cette initiative a remonté le moral de tous ! "


Effectivement, le Kaguya restait impressionné par le garçon. Un élément clé de Kiri, qu'il ne soupçonnait pourtant pas d'être aussi efficace. De l'agitation semblait provenir du mur. Le petit frère du gros Dragon faisait tout un tas de gestes, que Kosei ne sut pas interpréter.

" - Tu crois que c'est un signe d'alerte ? Il danse toujours comme ça ton frangin ? "


La réponse ne se fit pas attendre : qu'il ait tenté de les prévenir ou non, Akuma lui leur envoyait des signaux. Pas rassurants du tout. Quitte à commettre une grave erreur tactique qui lui retomberait dessus plus tard, le Kaguya décida de laisser son prisonnier sur place. Si la menace venait d'ailleurs, on ne le récupérerait pas de sitôt. Sinon … il parlerait aux siens. Du Kaguya. De l'autre duo. Et du redoutable Dragon. D'un commun accord Kosei s'élança vers le mur, sûrement suivi du Dragon. Peut-être que celui-ci déciderait d'abattre l'homme par prudence ? Ou peut-être le transporterait-il ? En tout cas la situation semblait devenir urgente.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Trouver de bons espressi à La Défense
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Paris: Fontaine à la Défense
» Paris - Arche de la Défense - Tour Eiffel
» La Défense - Pylônes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: