Nourriture et poésie ─ Oyaji Akuma

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Shuryo Unagi
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 125
Messages : 33
Pari tenu avec Fujiwara Rantaro, je ferais ce RP en rimes.



Nouvelle journée à se soumettre aux missions des hauts-placés.
Le temps se grise, les nuages partent, le soleil s'attelle à son coucher.
Trois soldats, moi y compris, ont décidé de se poser :
Les rues sont pleines de restaurants, pourquoi ne pas en profiter ?
J'étais armé; mais l'arbalète rangée, les civils sont simples à effrayer.
Mes frères l'étaient de même, mais leur carrure les trahissaient.
Taemasu, montagne de muscles, terrifiait par sa taille démesurée;
Quant à mon petit frère, Hebi, sa posture fière les faisaient s'écarter.

"Nous attendons Reon et les parents, dis-je à mes relatifs;
Car cette mission nous avait offert un petit paquet de pièces significatif.
- J'ai entendu parler d'un petit restaurant de petite taille, mais de haut rang gustatif."
Hebi confirmait les dires de mon frère en désignant le restaurant d'un geste indicatif :
L'index tendu, indiquant Reon et mes parents qui en étaient déjà à l'apéritif,
Nous les rejoignions à la hâte, nos estomacs respectifs nous hurlaient à l'impératif.
"Tu es affamé, fatigué, assoiffé, voici enfin venu ce moment décisif !
Tu peux remplir ta pense de mets et boissons ô combien attractifs."


Ainsi écoutions. Quelle chance, peu de monde nous entourait.
Nous pouvions parler librement sans crainte d'être écoutés,
... mais après tout, de quoi ? Nous ne sommes que parents et enfants qui se retrouvaient;
Au milieu d'une belle table, ornée de multiples hors-d'œuvres et entrées.
Un splendide festin, il ne nous fallut qu'une minute pour nous lancer,
Fourchettes et cuillères attaquaient sans attendre cette victime parfumée,
Nous ne pensions plus à nos statuts de soldats, à nos arbalètes pourtant équipées,
Seulement au fait que cela faisait des semaines qu'on ne s'étaient pas, ensemble, attablés.
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Akuma était en train de servir un couple quand ceux-ci fut rejoints par ce qui semblait être leurs trois enfants. Qu’à cela ne tienne, ni une ni deux le restaurateur alla à leur rencontre, il prit leur commande et effectua le service. Il mit un peu de temps à reconnaître qu'Unagi faisait partie des forces Shinobi de Kiri. Bof après tout c’était un client comme les autres même si, quelque chose semblait attirer Akuma vers cet homme. Il en toucha un mot à Dragflint qui était en cuisine. Le reptile, après quelques grommellements, lui conseilla d’aller directement s’adresse à cet homme.

« Au pire, qu'est-ce que tu risques gamin, ce n'est pas comme s'il allait t’étriper pour ça... »

Akuma se dirigea vers la table de cinq précédemment suscité, sur son plateau se trouvait cinq verres. Il avait prévu de leur offrir le cocktail vitaminé qu’il avait servi à Kibo quelques semaines plus tôt. S'il avait plu à un Kaguya, il leur conviendrait certainement.

« Alors, tout se passe bien . Permettez-moi de vous offrir ces quelques cocktails de ma conception, je vois que vos faites partis des Shinobi de Kiri jeune homme, tout comme moi. Considérez cela comme un geste pour un frère d’armes et sa famille. »

Akuma avait désigné d’un signe de l’index le bandeau d’Unagi, puis juste après le sien. Faisait il partit de la même promotion . Akuma ne le savait pas mais bon il allait faire connaissance tout ceci n’était qu’une question de temps maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Shuryo Unagi
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 125
Messages : 33
Nous étions interrompus par une voix chaleureuse, pleine de douceur.
Je remarquais un jeune homme vêtu d'une guenille de maraudeur;
Qui de ses mains et son sourire nous offrait un apéritif prometteur :
Une belle couleur orange, un verre encore glacé, une envoûtante odeur.
"Merci !" lui répondis-je, accompagné par mes frères en chœur,
Alors que je suivais son doigt le bandeau qu'il montrait avec ferveur.
Il était un frère d'arme, un guerrier aux tatouages dont seul le ciel possède la couleur;
Mais oublions tout cela ! "Joins-toi à nous l'ami, ce serait un bonheur !"

Alors, Taemasu se leva avec son calme naturel, s'approchant d'un employé.
Il lui demanda de servir à son collègue, désormais notre ami, le même cocktail vitaminé,
Afin qu'il se détende. Nous sommes entre amis, profitons de la soirée !
Car celui qui abreuve un Shuryo obtient de sa famille l'amitié.
"Tu es un Genin toi aussi ? Je crois t'avoir déjà vu... lui demandais-je intéressé.
Ton visage me revient ! C'est ta première année, c'est pour ça que je t'ai déjà croisé !"
C'est alors qu'apparut sur la table un nouvel apéritif, apporté par mon frère aîné :
Autant dire qu'il était compromis qu'il se lève pour retourner travailler.

"Présente-toi !" lui dit Reon, curieux de savoir de qui il s'agit,
Car lui le premier est au courant : chaque Kirijin a un nom à ne pas oublier, car oui,
Le Pays de l'Eau est fier, et la fierté amène souvent à une bien belle hérésie :
Nous sommes des barbares et une guerre peut se déclencher par un simple oubli.
"Je suis Reon. Voici aussi mes parents, Jaegwon, Shuma, dit-il. Ils lui sourient.
Ainsi qu'Hebi, Taemasu et je n'ai pas besoin de te présenter Unagi."
- Tu as un peu de temps à nous consacrer ? Nous ne te mangerons pas ! lui dis-je de fi,
Quoique mon ventre gargouille. Que nous conseilles-tu pour calmer notre appétit ?"

_________________
TAEMASU : #994033
UNAGI : #666666
HEBI : #599933
REON : #334A99
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Tiens, il était rare à Kiri de croiser des gens comme eux, accueillant, chaleureux, cela faisait du bien. Il se retrouva soudainement attablé avec eux, quittant presque de force ses fonctions alors que l’ainé de la fratrie lui posait un verre devant lui. Akuma lui sourit en lui adressant un merci, tous se présentèrent il fut alors impoli de ne pas faire de même aussi Akuma se présenta.

« Je suis Oyaji Akuma, l’heureux tenancier de ce petit restaurant qu’est l’Oyaji's table. Ce n’est pas bien grand mais bon, je l’ai quand même construit de mes mains ce qui ne fut pas une sinécure croyez- moi. Enfin, je boss ici avec Morchlaga et Dragflint, c’est d’ailleurs Morchi qui a dû vous servir mon verre. Il est petit et en peut fou mais c’est un bon petit varan croyez- moi. Dragflint est en cuisine, c’est lui qui va préparer nos plats, c’est un ivrogne au caractère de cochon mais il a un coeur d’or. »

Akuma s’était directement senti à l’aise au milieu de cette famille aussi il n’avait pas hésité à leur parler à coeur ouvert. Vint alors Morchi, un carnet de bon à la main.

« Ha bah je vois qu’on se la coule douce chef ! »

« Oui, ho ça va Morchi, y a personne aujourd’hui, tu veux me faire croire que tu sais pas gérer .»


« Ouaip, ouais, ouais, bon ben on fait quoi ici alors chef ? »

« Mets-nous une formule famille, je pense que ça sera parfait pour l’occasion ! »


Le petit reptile acquiesça d’un signe de tête avant de repartir d’un pas énergique. Akuma leva son verre vers le centre de la table tout en lançant à l’attention de la famille :

« Enchanté de vous rencontrer, madame, monsieur, je vous offre vos repas. quant à toi Unagi, si tu veux après manger on pourra se faire quelques passes d’armes pour mieux apprendre à se connaître . »
Revenir en haut Aller en bas
Shuryo Unagi
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 125
Messages : 33
"Merci beaucoup !" s'exprimait enfin Reon, notre cadet.
Ses yeux brillaient plus que jamais et ses pupilles se dilataient :
Tout comme nos parents, il était ravi mais lui davantage l'exprimait,
Alors que nos aînés se contentaient de lui serrer la main avec respect.
Taemasu regardait le "format familial" dont il avait à l'instant parlé,
Un menu immense ! Bien garni, son ventre en gargouillait.
Il échangea un regard complice avec Hebi, qui comprenait :
Akuma ne se moquait pas de nous : sa gentillesse était vraie.

"Et vous, d'où venez-vous ?" questionnait notre père.
Il ne pensait pas au village, mais au lieu de naissance : Jaegwon a foulé bien des terres.
Authentique guerrier, nomade ayant tout fait pour sauver ses frères,
Il accordait son respect aux altruistes, aux nationalistes, et aux manieurs de cimeterres.
"Si jamais tu le souhaites, nous nous dirigeons ce soir vers la mer.
Après ton affrontement avec mon fils, libre à toi de venir ! Va à l'ouest, jusqu'aux pierres,
Nous y resterons jusque tard"
, dit-il en reposant son verre.

"Quant à moi, je suis complètement d'accord." lui dis-je avec un sourire.
Depuis quelques semaines, je cherchais à m'entraîner pour enfin m'endurcir.
J'étais à la traîne en comparaison de mes frères, et je les voyais déjà venir :
Ils seraient là pour le voir et si je me faisais massacrer, ça les ferait sûrement bien rire.
J'ai parfois gagné, parfois perdu, ils ont toujours su me soutenir,
Mais après une brève réflexion et d'aussi loin que je puisse me souvenir...
Hebi et Taemasu n'ont jamais perdu un combat, si ce n'est entre eux, tout au pire...

_________________
TAEMASU : #994033
UNAGI : #666666
HEBI : #599933
REON : #334A99
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
« Je suis née sur les terres de Kusa, mais nous avons du bien vite partir mon père et moi. Mais bon tout cela est loin maintenant... »

Akuma ne tenait pas plus que ça à évoquer le passer, son enfance était bien là où elle était, il n’éprouvait nul besoin de s’y replonger. Rapidement Morchi arriva avec le menu familial, celui-ci se composait de nombreux légumes crus, cuits, marinés ou confits, de la charcuterie, des crustacés et deux trois salades composées. En sommer un pelé mêle de mets où chacun pouvait piocher dedans à sa convenance. Ce repas était donc placé sous le signe du partage. Les parents d’Unagi invitèrent alors le tenancier à les rejoindre en fin de journée pour passer la soirée au bord de la mer. Perspective qui séduit instantanément le Génin qui avait besoin de s’aérer l’esprit. Actuellement au village l’histoire concernant la disparition du mizukage était sur toutes les bouches et avec son commerce Akuma commençait à saturer de cette situation ou, étant aussi un Shinobi, ses clients le questionnaient dans l’espoir d’obtenir des réponses que lui-même ne possédait pas. Le fait de ne pas pouvoir leur répondre le frustrait d’autant plus que chaque question lui rappelait son impuissance et son inutilité.

« Je me joindrais à vous avec grand plaisir. »

Une petite demi-heure après, une fois que l’appétit de toute la tabler fut rassasié Akuma prit l’initiative de se lever. Il étouffa une petite remonté gastrique, synonyme qu’il était repu, avant de s’adresser à ses convives.

« Vous désirez un thé ou un café ? »


Le jeune homme débarrassa tout en écoutant les réponses de chacun puis il partit en direction de la plonge pour y déposer la vaisselle sale. Après un rapide saut en cuisine pour voir si drag flint ne manquait de rien Akuma se rapprocha du bar où Morchi avait préparé les boissons qui marqueraient la fin du repas.

« Va dire à Dragi de plier, on s’entraîne après le service, Unagi va nous aider à nous perfectionner. »


Akuma récupéra le plateau contenant les boissons et se rendirent à la table.

« j’espère ne pas avoir été trop long ? Alors Unagi, dit moi tu es quel genre de Shinobi ? »  
Revenir en haut Aller en bas
Shuryo Unagi
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 125
Messages : 33
Notre estomac venait d'exploser. Nous étions repus ! C'était délicieux.
Nous venions boire un simple verre et ne pouvions espérer mieux :
Hebi et Reon avaient attaqué les crustacés tous les deux,
Quant à moi, les crudités furent les victimes de mon petit creux.
Nous avions parlé de tout, du beau temps et des cieux;
En passant par le sport, les combats, les hommes pieux.
"Un thé, je te prie !" prononçaient mes trois frères entre eux.
"Ainsi qu'un café" concluai-je, désireux.

"Quel type de Shinobi suis-je ? Bonne question..." je lui répondais :
"Nous, les Shuryo, usons d'arbalètes. Nous restons loin du danger.
Nous préférons nous battre à distance, n'apprécions pas le combat de près.

- Mais nous sommes des prédateurs, assassins à longue portée.
Enfin... sauf Taemasu. Lui, il préfère tout détruire avec des carreaux démesurés."

Il hocha la tête, montrant depuis son dos une arbalète immense avec un sourire carnassier.
"Tout à fait. Quant à Hebi, il préfère empoisonner et paralyser.
... et toi, Reon ?"
dit-il. C'est vrai, il ne s'était jamais battu. Jamais.

Reon était notre petit frère, le plus jeune. Nous l'appelions tous le cadet.
Il avait décidé de rester au côtés de nos parents, qui eux souhaitaient l'élever.
Nombreux furent ses entraînements, mais notre père ne nous en a jamais parlé.
Quant à son chakra, il nous était inconnu, il ne l'avait jamais dévoilé.
Son arbalète était étonnante et avait la particularité de se scinder.
Aussi surprenante que lui après tout : timide, plutôt calme et reposé,
Il ne parlait que pour donner des informations brèves et bien expliquées.
Le plus jeune de notre fratrie, la sagesse des générations éloignées.

_________________
TAEMASU : #994033
UNAGI : #666666
HEBI : #599933
REON : #334A99
Revenir en haut Aller en bas
Oyaji Akuma
Chūnin de Kiri
avatar
Expérience : 290
Messages : 77
Un clan usant d’arbalète, surprenant. Akuma se demanda comment les arts ninja pouvaient être associés à cette arme. Il serait bien assez tôt au courant puisque, après leurs boissons chaudes les deux gennin allaient s’affronter. Un combat amical certes mais où tous deux allait certainement progresser. Les deux hommes avaient le même âge et à peu près le même genre de comportement, en tout cas en façade, tous deux possédait de longs cheveux et évoluait en compagnie presque constante de ses deux "frères".Leur affrontement promettait d’être des plus explosifs. Akuma remuait son café de façon inconsciente en regardant le Génin. Unagi l’intriguait vraiment, il y avait quelque chose de spéciale dans cet homme. L’oyat ressentait comme un lien qui l’attirait vers le Génin comme si leurs destins venait de se lier, ou peut-être avait-il trop mangé et son estomac faisait des siennes allez savoir. Il s’alluma une cigarette avant d’avaler une gorgée de café.

« Tu sais, t’affronter me fait un peux stresser, j’espère vraiment être à la hauteur. »


Akuma était sure de ses capacités mais affronter un adversaire dont on ne sait rien du tout et qui semble assez semblable à vous-même n’aide pas à être en confiance.

« Ou souhaites-tu que nous nous entraînions . Il nous faudrait une zone où nous ne serions pas dérangés et où on ne risquerait pas de blesser qui que ce soit… Si tu as une préférence je te laisse choisir. »


Akuma adressa un sourire bienveillant à son nouveau camarade. C’est à ce moment là que Dragflint et Morchi arrivèrent. Le grand reptile tenait une grande boute-t-il de bière dans sa main, sur l’étiquette étaient écrits en lettre capitale rouge « pour les hommes les vrais ». Morchi lui était en train de mâchouiller un petit bout de filet de saumon. Dragflint posa sa main sur l’épaule du Génin .

« C’est bon gamin, la cuisine est propre et la salle a été faite par le petit. On peut y aller quand tu veux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Shuryo Unagi
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 125
Messages : 33
"Venez-vous avec nous ?" demandais-je amicalement.
Les deux confrères d'Akuma étaient les bienvenus à l'affrontement :
Qui sait, s'ils savent se battre, peut-être affronteront-ils mes frères simultanément,
Un trois-contre-trois pourrait cependant nous prendre un long moment.
Toutefois, j'indiquais du doigt les vieilles tours désolées, délaissées par le temps;
Qui nous serviraient d'arène, du moins leurs ruines seraient notre campement.
Il n'y a ni habitant, ni passant, seulement des ninjas en ayant fait leur point de ralliement,
Pour mener leurs combats, afin de ne blesser aucun civil en mouvement.

Alors, enfin arrivés, je décrochais mon arbalète de mon dos.
Il ne me suffit que d'un instant pour y insérer un premier carreau.
Enfin armé, je fis un grand mouvement, un geste ample et beau,
Tout en faisant circuler mon chakra entre mon corps et mon arme, Toraidonto.
"Je te fais confiance, ce n'est pas un match à mort, lui dis-je d'un regard haut.
Le combat me donnait une adrénaline que je n'avais pas, un peu plus tôt.
"Alors ne me laisse pas te toucher, ce serait tragique." lui envoyai-je aussitôt.
Ni une ni deux, le combat commençait : Taemasu l'indiqua d'un sifflement en trémolo.

Je me mis sur mes gardes, et si ma main droite restait en joue,
Je plaçais sur les sols sept makibishis, piégeant le sol de ces petits clous.
Il m'était inconcevable de lui laisser une occasion de bondir tel un chien fou;
En restant sur mes gardes, le suivant du regard, fléchissant les genoux.
De mon autre main, je nouais un fil de fer à un carreau, d'un geste doux,
Ce dernier mesurait une vingtaine de mètres en tout et pour tout.
Mais j'avais dans l'esprit une façon de mettre fin au combat sans le perforer de trous;
Dans un premier temps, je voulais voir ce que valait Akuma, quitte à recevoir quelques coups.

RESUME DES ACTIONS ::
 

_________________
TAEMASU : #994033
UNAGI : #666666
HEBI : #599933
REON : #334A99
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nourriture pour lions
» Forum pour débattre : La nourriture
» [Projet Manga] Shourai Akuma
» Nourriture facon Orihime Inoue
» Wallpaper Dark Akuma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: