S'occuper des blessés [ft. Kosei]

 :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
timeline:
 

Leur retour datait de quelques jours seulement, et Yukito avait décidé d'aller voir si les Genins envoyés en renforts arrivaient à se remettre des émotions qu'ils avaient traversé durant cette mission. Sa visite chez l'Ikeda avait été une bonne initiative, et désormais il ne manquait plus qu'aller chez le Kaguya, Gekkou n'étant plus de ce monde. Ayant vu ce dont il était capable, le Hiyari s'en faisait plus pour le mental et la motivation du manieur d'os que pour ses habiletés au combat. Il était doué, comme tout Kaguya qui se respecte. Le seul  problème, c'était qu'il avait croisé la route de Shirome. Et bien que l'individu soit haut gradé, sa manière d'enseigner n'était pas trop adaptée à un garçon en manque de confiance.

C'était d'ailleurs pour ça que Yukito lui avait proposé un match d'entrainement l'autre jour. Et même s'ils n'avaient pas aidé à grand chose pendant la mission, ils avaient empêché le pire d'arriver, à savoir la perte de civils.

Arrivé à destination, le Hiyari frappe deux fois avant d'entrer. Ne pas avoir la permission de pénétrer dans le domicile était une chose, mais il restait persuadé d'avoir signalé sa présence en toquant. Ca se trouve, Kosei était allité et ne pouvait pas se déplacer jusqu'à la porte pour ouvrir. Ou alors il se reposait. Dans les deux cas, l'obliger à venir dans son état pouvait rouvrir ses blessures. Or Yukito voulait tout sauf replonger le Genin dans une énième période de soins. Il lui fallait du repos, et le jônin ne venait que pour s'assurer qu'il allait bien.

Je voulais attendre une réponse de ta part avant d'entrer, mais j'ai pensé que tu ne serais pas en état. Et je me trompais pas. Je suis allé voir Yoko avant, c'est pour ça que j'arrive assez tard. Elle a l'air de se remettre de ses blessures, et toi ça va ?

Ses propos étaient un peu confus, il ne savait pas comment aborder à nouveau le problème. Si Yoko avait été simple à questionner, Kosei relevait d'un peu plus le niveau. L'innonder de compliments ne suffirait pas, il fallait la jouer plus sincère.

Je n'en ai pas trop parlé avec Yoko, mais je pensais vous remercier personnellement pour votre implication dans la mission. Sans vous, qui sait ce qui serait arrivé. Merci Kosei. fit-il en s'inclinant devant le blessé. Il désirait faire plus, mais il ne voulait pas brusquer le Kaguya dès son arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

S'occuper des blessés


Feat Hiyari Yukito



Déprimé. Désarticulé. Souffrant. Lessivé. Au bord du gouffre. Voila les mots que le Kaguya se répétait en boucle depuis quelques jours maintenant. Sa dernière mission n'avait pas été un échec : c'était carrément un drame. De retour au village il avait été ramené à sa famille faute d’hôpital, avec un rapide résumé de ce qui s'était produit. L'échec du Genin avait fait le tour du clan, et l'enfonçait davantage dans l'abîme qu'ils lui avaient agilement concocté. Mais le jugement n'était finalement pas le pire à gérer : après la colère de l'échec d'un des leurs, les sourires avaient pris place sur les visages satisfaits. Si l'Hiyari n'était plus, Kosei n'était plus sous son commandement, leur honneur était donc sauf. Le Kaguya ne comprenait pourquoi tant de monde s'évertuaient à considérer Shirome comme un parias, ni même pourquoi il avait hérité du même regard depuis sa nomination. Mais ces réactions ne firent qu'aggraver la colère du gamin, qui pria ses parents de cesser ses visites à l'extérieur. De toute façon ces dernières ne faisaient qu'accroître ses douleurs physiques.

En soit, ses parents n'étaient pas des monstres. Bien que le paternel fut le premier à jeter la pierre sur Kosei en apprenant qu'il avait loupé l'opportunité de changer de Sensei. En voyant l'état lamentable de leur rejeton, ils avaient pris soin de respecter le traitement conseillé par quelques bonimenteurs. Son père avait même commencé à faire effacer les sourires, et ce d'un simple regard. Mais ce n'était pas suffisant. Les blessures étaient à la fois physiques et morales. Les séquelles physiques n'étaient pas les plus difficiles à supporter. Les effets du tsunamis et des efforts qui avaient suivis ne se révélèrent sur son corps que le lendemain de l'assaut. Des courbatures bien plus avancées, qui laissaient chaque muscle douloureux. Le froid semblait encore l'engourdir, même baigné dans une source chaude. Pour ces premiers maux, rester allongé et parfaitement immobile suffisait à dissiper la douleur. Mais sa tête ne cessait de le tourmenter. Une serviette humide était constamment appliquée sur son front et ses yeux, mais même avec tout l'amour d'une mère la souffrance ne s'atténuait pas. Et pour cause, on ne guérit pas une blessure de l'âme avec un torchon trempé.

Car Kosei ressassait. Longuement. Toute la journée. La manière dont les évènements s'étaient chamboulés. La façon dont il avait été balayé par l'eau qu'il n'avait pas anticipé. Son incapacité à épauler Yukito. Puis à sauver son maître. Et enfin Gekkou. Sans jamais trouver d'échappatoire possible, sans réussir à en tirer une leçon ou d'éventuelles traces de progrès à réaliser. Il était si bien pris dans ses réflexions qu'il ne remarqua pas Yukito entrer. Il entendit pourtant sa voix.

" - Non effectivement, je suis actuellement tout aussi inutile que précédemment, j'en suis navré. "


Kosei s'en voulut aussitôt de ce ton condescendant. Le pauvre Jonin ne devait pas se sentir dans un bien meilleur état mental. Et malgré tout il faisait preuve d'une grande force de caractère pour venir s'inquiéter de l'état des Genins. Alors que Kosei ne relevait même pas de ses attributions.

" - Je suis content pour Yoko, c'est une gamine déterminée et brave. Son cheval aussi, je crois, à sa façon. Et vous comment allez-vous ? "


Effectivement, si le Kaguya avait d'abord considéré la gamine comme un poids, il s'était vite ravisé. Elle s'était révélée fort utile, d'un courage sans faille et d'un soutien non négligeable. Même s'il doutait de lui dire un jour le fond de sa pensée. La phrase suivante fit grincer les dents du Genin. Une grande respiration pour ne pas gueuler inutilement sur un homme qui se voulait aimable et concerné. La colère lui donna la force d'enlever son chiffon et de se redresser pour mieux constater l'état du Jonin.

" - Vous n'auriez peut-être pas eu à vous focaliser sur trois misérables Genins impuissants, et ça vous aurait permis de sauver Shirome Sensei, probablement. "


Bien qu'il tentait d'y mettre les formes, l'énervement était palpable. Il décida de bifurquer.

" - J'ai appris il y a quelques jours que celui qui était avec nous, Gekkou, était sensé appartenir à mon équipe. Je suis donc du groupe numéro trois de Kiri, avec un camarade décédé et un Sensei disparu. "


Constat affligeant. Le môme se noyait lui-même sous les reproches, comme un enfant qui ne grandit jamais et qui mériterait une bonne claque dans la gueule.

" - … a-t-on de ses nouvelles ? Et du Maître Mizukage ? "


Se concentrer sur l'essentiel pour garder un minimum de sang froid. Le Kaguya n'avait même pas pensé aux règles de base de l'hospitalité. Sa chambre n'était pas bien grande, et très rudimentaire : un lit, une chaise, une table. Le nécessaire sans le superflus, comme le disait si bien son paternel. Il tendit difficilement la main pour inviter le Jonin à s'asseoir sur la dite chaise.
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
Comme il s'en doutait, le Kaguya était vraiment affectée par la mission. Il avait peut être été trop tôt pour lui de se proposer en tant que soutien offensif, ou parce qu'il manquait d'hommes à Kiri le choix avait été fait par défaut. D'autant plus qu'en revenant, la nouvelle sur la disparition du Mizukage avait fait grand bruit en montrant leur faiblesse à réagir au danger. Ca se trouve, Kosei et les autres avaient été envoyés le Shodaime en personne. Les derniers ordres du seigneur représentaient forcément quelque chose qui échappait à Yukito. Les trois personnes envoyées étaient les ninjas les plus aptes à servir pour une mission, le Shodaime devait les avoir triés sur le volet qui sait. Bon bien sur, Gekkou était l'erreur de casting. Mais en ce monde dangereux, ça faisait partie du jeu. S'il s'était voulu bienveillant, le Hiyari se frottait à une montagne d'os désabusée et persuadée de son inaptitude à être utile pendant la quête.

Ne rejette pas la faute sur toi principalement. Nous avons tous failli.

Même s'il semblait exagérer, Kosei ne se trompait pas plus que ça sur son bref compte rendu. Il démontra également un bon sentiment en parlant de Yoko et sa monture, ce qui était tout à son honneur. Le problème Gekkou revint sur la table, et Yukito apprit quelque chose qu'il ignorait : le défunt devait faire partie de l'équipe au Kaguya avec Shirome en chef d'équipe. Ainsi le problème auquel le jônin faisait face était bien plus grand que ce à quoi il pensait en franchissant le pallier des Kaguya.

Je m'efforce d'afficher une mine raisonnable. Pour tout t'avouer, je suis dans le même état que toi. Et pour en revenir à Shirome, si j'avais été seul, j'aurais effectivement pu le sauver mais pas tout les autres habitants. Au contraire, c'est grâce à vous qu'on a réussi à minimiser les pertes. Il est vrai que nous sommes revenus amoindris, que l'un d'entre nous a trouvé la mort. - se tourne vers la fenêtre - Comme je te l'avais dit lors de notre entrainement, la moindre erreur d'inattention et c'est la mort sur le champ de bataille. Je sais ce que tu vaux Kosei. Si tu étais si minable que tu le dis, tu ne serais pas revenu de la mission.

Sa voix avait prit un ton grave pour ses dernières paroles. Kosei ne pouvait pas rester à ce niveau là, à dénigrer ses propres capacités. Tout était question de mental pour lui, il lui fallait quelqu'un qui l'aiderait à surmonter cette barrière qui l'empêchait d'avancer.

Nous n'avons pas de nouvelles de Shirome ni du Mizukage, mais une enquête est en cours. Il s'est fait enlever sans son arme apparemment, et j'ai un mince espoir qu'il soit encore en vie. Si ça a un rapport avec l'adversaire que nous avons affrontée, je pense que Shirome sera avec le Mizukage donc tout ira bien. J'ai confiance en leurs capacités. - s'assoit sur la chaise -  Je pense organiser une équipe qui partira à la recherche du Mizukage. Comme je sais que tu es encore sous le choc, je préfère te mettre à l'écart pour cette fois. Te tenir éloigné des champs de batailles, le temps que tu récupères un peu tes forces. Je te laisserais si tu le souhaites, organiser quelque chose pour défendre le village pendant ce temps. Kiri a besoin de personnes fortes, et je suis persuadé que tu t'en sortiras. Le village de l'eau recèle de nombreux talents, à toi de bien t'entourer.

Un long discours qui ressemblait fort à une préparation d'avenir. S'il avait un plan sur quoi faire de son côté, Yukito désirait que le Kaguya se remette doucement dans le bain. La guerre c'est très moche, et peut laisser des séquelles à tout le monde, même les plus aguerris.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

S'occuper des blessés


Feat Hiyari Yukito



Certes, presque tous avaient été lamentables. Kosei, et la liste des choses qu'il se reprochait était longue comme le bras. Gekkou, puisqu'il était mort. Le cheval, pas foutu de leur faire prendre la fuite à temps ou d'être un soutien à l'équipe durant l'affrontement. Et enfin, surtout, Shirome. Car bien que la perte de son Sensei laissait Kosei dans une infinie détresse, le fait que ce dernier ait totalement baissé les bras dés le départ l'avait irrémédiablement dégoûté. Il n'avait été d'aucun soutien. Avait totalement ignoré les paroles que le Kaguya avait eu tant de mal à sortir. Il n'avait pas épaulé son propre sang, alors que Yukito semblait donner tout ce qu'il pouvait. Il les avait abandonné. Il l'avait abandonné. Alors qu'il avait promis de le protéger dés leur rencontre, même si Kosei n'y avait pas prêté plus attention que ça. Shirome avait également dit qu'ils s'illustreraient en mission. Qu'il veillerait à ce que le Kaguya travaille en équipe. Au lieu de quoi le manipulateur d'os était en pitoyable état, leur mission s'était illustrée certes mais par un échec, et l'Hiyari avait été le seul à ne pas mettre la main à la patte.

Beaucoup de sentiments contraires que Kosei ne savait pas maîtriser ni ordonner. Des ressentis qu'il n'avait pas l'habitude de côtoyer. Une expérience qui l'avait marqué au fer rouge dans son âme bien au-delà de la chair. A se tourmenter de la sorte il n'était pas exclus que le Genin vire à la folie. Alors qu'à côté de ça Yoko semblait se remettre. Physiquement du moins. Mais comme Yukito ne s'était pas étalé sur le sujet il s'imaginait qu'elle encaissait bien mieux le choc. Et pourtant, c'était une enfant. La colère laissa place à la honte. Ce sentiment là, il le côtoyait plus souvent que le premier ces derniers temps. Alors qu'il allait de nouveau s'apitoyer sur son sort et se laisser couler littéralement sur son lit, le Jonin reprit la parole. Et même si c'était totalement indigne d'un ninja, le gamin qu'il était aurait préféré conserver les siens que préserver les civils. Pensée honteuse quand on a promis de servir son pays et son chef. Kosei la stocka dans un coin de son esprit, pour les jours où il aurait le malheur d'esquisser un sourire.

" - Je trouve que le tribu que nous avons payé reste tout de même lourd … Ce qui me frustre le plus, c'est que je n'ai l'impression de n'avoir fais qu'une seule erreur d'inattention, et de ne tout bonnement pas avoir été à la hauteur pour le reste. Je ne comprends toujours pas pourquoi c'est un trio d'aspirants comme nous qui a été envoyé … "


Un fait qui le turlupinait bien plus qu'il ne s'y attendait. La première fois qu'il avait soulevé la question, il s'en était voulu quasiment instantanément, s'accusant de rejeter la faute sur les autres. Mais la différence de niveau avait été bien trop importante, Kosei s'en rendait bien compte. Les ninjas en devenir qu'ils étaient tous les trois ne pouvaient servir de support à deux Jonin, en particulier sur un champ de bataille aussi désastreux sans expérience antérieure. Le manipulateur d'os se doutait bien qu'une enquête verrait le jour : encore heureux ! Rantaro s'était d'ailleurs proposé spontanément, avant même de savoir qu'elle serait imposée par le village. De nouveau le Kaguya serra des dents face à la décision sévère, mais juste, du Jonin. Inutile de se lamenter ou de s'opposer : il n'avait pas servi la première fois, alors ce n'était pas dans cet état là qu'il pourrait être d'un quelconque soutien. En revanche il ne s'attendait pas à la suite.

" - J'imagine qu'un conseil, ou des dirigeants, … ou même n'importe qui d'autre proposera un plan de sécurité, effectivement. Je participerai si quelque chose est mis en place. Dans le cas contraire je suis sûr que d'autres ninjas de bonne volonté s'organiseront, je les soutiendrai dans leur démarche. "


Les paroles de l'Hiyari avaient été sages, comme toujours. Si bien que Kosei commençait à prendre l'habitude de râler intérieurement quelques minutes, histoire de digérer, et de se plier aux volontés du Jonin. Ce qui de toute manière lui était imposé de par son rang. Mais s'il avait su que Yoko était de la partie, le gamin soudainement raisonnable aurait probablement laissé éclater sa colère, quitte à se faire un tour de rein. Le Kaguya ne put tout de même pas s'empêcher de penser tout haut.

" - Vous pensez donc que cette femme serait liée à l'enlèvement du Maître Mizukage ? J'ai l'impression que nos effectifs sont de plus en plus faibles, mais malgré tout j'ai du mal à saisir de quelle manière elle aurait pu procéder pour pénétrer dans le village et en ressortir sans alerter personne. "


Premier point obscure qui avait également intrigué Rantaro.

" - J'ai du mal à saisir toutes les subtilités de l'affaire, mais je m'interroge tout de même … trois Genins envoyés en support à deux Jonins d'une grande importance au village après une demande de leur part. Comme pour saboter leur chance de réussite. Elle s'est emparée de Shirome Sensei, privant le village d'un des Cavaliers, et ensuite du Roi. A croire qu'elle chercherait à affaiblir Kiri. "


Jusque là si c'était réellement leur adversaire qui était la source de tous leurs maux, le raisonnement semblait plutôt juste au Kaguya.

" - Mais pourquoi ? Si elle souhaite raser le village ou en prendre la direction, elle nous a largement prouvé que ce serait un jeu d'enfant pour elle. Ça me semble bien compliqué et tiré par les cheveux pour une simple vengeance façon "je vais tous vous écraser"."


Kosei n'aurait pas cru qu'il parlerait autant, mais comme souvent ses réflexions étaient longues à aboutir. Peut-être que l'absence de visites, et d'interlocuteur concerné, pesait dans la balance ? Avoir enfin des interactions, de quoi lui éviter de sombrer entièrement dans la folie. Peut-être se faisait-il des films, peut-être qu'une partie avait un sens. Peut-être que Yukito avait des réponses, peut-être pas. Peut-être participerait-il à ces idées loufoques, peut-être pas. Peut-être même avait-il des informations supplémentaires, ou un avis totalement aux antipodes ?
Revenir en haut Aller en bas
Hiyari Yukito
Jōnin de Kiri
avatar
Expérience : 555
Messages : 157
On a fait aucune erreur, toi comme moi comme les autres. Il y a juste eu un imprévu, et aussi prévenant que nous avons été, cela n'a pas suffit.

Mofubuki avait été le grain de poussière sur le bon déroulement de la mission, et même avec les meilleurs soldats et informations, les Kirijins n'auraient pas pu prévoir son arrivée et s'occuper d'elle comme il fallait. Le fait qu'il y avait les habitants encore présents à sa venue n'arrangeait rien dans les chances de victoires. Mais Yukito s'en voulait à lui même, car il était venu sous couverture car il savait que quelque chose se tramait ici bas. Il ignorait qu'elle serait son adversaire, pensant juste qu'il s'agissait là d'un malandrin usurpant le nom des manieurs de glace. C'était d'ailleurs le but de la mission, et les commanditaires n'en savaient pas plus que ce qui avait été communiqué.

Elle n'a pas pu enlevé personnellement le Mizukage, donc elle devait être accompagnée. Sa présence au village n'a été sans doute qu'une diversion pour frapper Kiri au moment opportun. Ils ont dû bien étudier notre village, ou il y avait une taupe. Mais dans tout les cas, nos soldats ont été aussi impuissant que nous.

C'est vrai que le Hiyari comprenait pas les faits et gestes de la jeune femme. Pourquoi avoir emmené Shirome avec elle en jurant contre Kiri ? Nourrissait-elle une haine particulière envers le guerrier noir ? Si oui, pourquoi impliquer Kiri ? Jouait elle la carte du "tu vas le payer en observant ton chez-toi se faire détruire" ?

On verra tout ça avec la mission. Ca se trouve, ils ont déjà trouvé pleins d'indices. Allons les voir, à moins que tu te considères trop juste pour te mouvoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Kosei
Genin de Kiri
avatar
Expérience : 460
Messages : 152

S'occuper des blessés


Feat Hiyari Yukito



Le Kaguya n'était pas de l'avis du Jonin. Des erreurs avaient été faites, à tous les niveaux. Il ne connaissait pas les fondements de l'histoire, mais la première avait été que Yukito et Shirome se soient séparés. La seconde, c'était celle de l'administration qui n'avait pas correctement anticipé les besoins. La troisième, le manque de cohésion des villageois de Kiri : si tous s'étaient connus au paravent il aurait été plus simple de se coordonner. Les Shinobis du village restent pour la plupart dans leur coin, Kosei le premier. Aucun évènement, aucune décision ne les avait rapproché. Si ce n'est la disparition du Mizukage, tragique. Tous avaient fait des erreurs, mais le manipulateur d'os ne reviendrait pas sur ce point. Une longue méditation lui permettrait sûrement de corriger quelques unes des siennes. Et il s'était promis de faire davantage attention à ses camarades.

L'évocation de la taupe fit pâlir le Kaguya. Déjà ? A peine les bases posées il faudrait se charger d'une chasse aux sorcières ? Mais effectivement, la Dame des Glaces n'avaient pas pu commettre deux forfaits au même moment. A moins qu'elle ne soit capable de manier des clones d'une puissance incomparable à une distance aussi importante. Après ce qu'il avait vu de ses capacités Kosei n'arrivait plus à lui fixer de limites. Et il était certain qu'il ne s'agissait que d'une mise en bouche. L'abandon du sabre le tourmentait quelque peu également. Dans tous les cas, quatre shinobis semblaient déjà à bannir de l'éventuelle liste : Yukito, Shirome, la petite Yoko et le manipulateur d'os lui-même. Il avait du mal à imaginer Rantaro en fourbe, et puisqu'il était en mission à l'extérieur la chose serait facile à vérifier. Cette petite analyse le conforta dans le fait qu'il fallait souder davantage les effectifs militaires : sur tout Kiri, il ne connaissait que cinq de ses comparses. Affligeant.

" - Une taupe … Capable de battre le Mizukage et ce sans montrer ses compétences aux autres ? Car à part vous et Shirome Sensei je vois mal qui aurait le niveau … Après il faut dire que je ne connais pas grand monde. "


La mission de sauvetage semblait déjà bien avancée. Yukito avait donc déjà réuni une équipe, prête à agir aussitôt. Déjà sur le terrain en tout cas. D'un côté cette nouvelle lui redonnait confiance en l'avenir du village, de l'autre elle lui plombait le moral. On avait beau dire de la solidité des Kaguya, pour le moment son corps lui semblait être aussi faible que celui d'un nourrisson.

" - Je suis navré, à moins de ramper -et encore- je doute de pouvoir vous suivre. Et dans cet état je ne pense pas d'être d'une grande utilité. "


L'âme du manipulateur d'os était cependant plus légère. La discussion avec le Jonin lui avait permis de faire fonctionner ses méninges, et de mettre de côté leur échec cuisant. Il appartenait au passé, il fallait désormais en tirer des conclusions et des pistes d'amélioration. Puis aller de l'avant : le Mizukage et Shirome n'étaient pas encore sauvé, et la sécurité du village semblait compromise. Le temps des lamentations devait se terminer au profit de celui de la réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pigeon blessé trouvé
» Médaille de la SSBM : Secours aux blessés militaires 1864-66
» Blessé à Vaux-Chapitre le 24 juin 1916
» Idée pour occuper les petits et grands enfants avant....
» je vais tenter de m'occuper l'esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Densetsu :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Sato-
Sauter vers: